. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

« Tomber sous l’emprise d’un PN m’a amenée à me découvrir, se reconstruire est un fabuleux chemin, il faut du temps et chercher les réponses en soi est merveilleux »

Bonjour Michaël,

Je vous remercie de votre réponse, cela fait chaud au coeur, bien entendu j’accepte votre demande de publier mon témoignage sous forme d’article sur le blog.

J’en profite pour vous féliciter de ce blog qui peut permettre à chacun et chacune de frayer son chemin dans ce brouillard car on se sent démuni lorsque l’on comprend ce qu’il se passe et surtout isolé. Pouvoir communiquer avec d’autres est primordial et surtout savoir que l’on peut s’en sortir surtout quand les idées noires vous envoient une seule solution définitive.

Bravo donc à tous et à toutes, très cordialement.

Mireille

Voici le témoignage de Mireille :

« Bonjour à tous, je me décide à témoigner afin d’apporter un peu d’espoir. Mariée 25 ans à un PN (dont 2 PN dans sa famille et une PN dans la mienne). Les choses se sont vite dégradées à la naissance de notre premier enfant (il n’est plus le centre du monde quand l’enfant nait). Malheureusement cet enfant est décédé à l’âge de un an et je suis entrée dans une forme de déni (protection du cerveau qui ne peut admettre la dure réalité), complètement démunie devant son attitude glaciale envers moi, la joie d’annoncer cet évènement aux connaissances… puis nous avons eu deux autres enfants. L’un d’eux a développé plusieurs maladies chroniques inexpliquées, de médecins en spécialistes puis en psy j’ai fini par me laisser aller à une séance psy (insistance de la spécialiste). Au final je suis sortie du déni et je me suis réveillée d’un long sommeil, je constatais les dégâts et ne comprenais pas l’attitude de mon mari. Presque du jour au lendemain je ne supportais plus ce qu’il me faisait subir, lorsque la psy a posé le diagnostique de PN, je me suis renseignée sur internet et j’ai enfin compris. Gràce à la Psy j’ai pu renouer avec le vrai moi et reprendre le contrôle. J’ai compris par divers témoignages que si je divorçais il me ferait vivre des choses que je ne pouvais supporter concernant mes fils. J’ai donc décidé de prendre mon mal en patience et d’organiser mon évasion. En toute connaissance de cause, je me suis protégée: recréer un réseau d’amis qui ne le connaissent pas, imposer mes activités salvatrices (modeler argile, sport, cours de dessin, art floral), m’occuper de moi pour la presque première fois (esthéticienne, coiffeur, massage shiatsu), pour les vacances je composais en fonction des choix qu’il imposait comme à son habitude mais je lui échappais en randonnant longtemps (les enfants étaient ado et se débrouillaient déjà seuls). Puis j’ai consulté une avocate (on peut demander à être reçu pour une seule séance sans avoir à décider de poursuivre la requête), j’ai mis de l’argent de coté, la date de mon départ approchant j’ai consulté tout ce qui est onéreux dent, yeux etc….et le jour où mon plus jeune fils a fêté ses 18 ans et son Bac, j’ai attendu la fin de l’été pour annoncer ma demande de divorce. Cela fait trois ans que j’essaie de faire aboutir ce divorce mais mes fils ne sont plus entre ses griffes, je m’oblige à ne jamais réagir dans l’urgence comme il sait très bien utiliser cet outil, je ne réponds à aucune sollicitations tel ou mail avant une semaine ni celles qu’il essaye de faire passer par ses fils, j’ai beaucoup lu sur le sujet puis je suis passée aux livres de développement personnel (je recommande les 5 blessures de lise Bourdeau, prendre soin de l’enfant intérieur de Thich Nhat Hanh, la Méthode Aora du Dr Luc Bodin), bien sûr tout n’est pas facile mais j’ai des difficultés financières mais j’ai un réseau d’amis qui m’encouragent. J’ai découvert un sport très intéressant pour recouvrer le respect de soi (Le sistéma art Martial de défense qui est accessible à tous et à tout âge car non violent). Le plus difficile reste la relation de mon plus jeune fils qui est tout comme je l’ai été en admiration devant son père, le plus âgé a compris ce qu’il était car lors de ses études il a reçu une formation sur le sujet et m’a remercié d’avoir pu attendre leur majorité pour partir. Je ne sais pas si j’ai bien fait mais je me suis réveillée tardivement, quand on comprend ce qu’il se passe alors que les enfants sont jeunes j’aurai tendance à penser qu’il vaut mieux ne pas attendre mais se préparer en sous-marin ça m’a aidée. Depuis j’ai entamé une nouvelle relation, cependant je reste prudente, chacun chez soi et on se voit le weekend. J’apprécie tellement cette nouvelle liberté que je la protège et ne cède plus à l’amour avec vie commune. Trouver son indépendance et régler les problèmes de dépendance affective avant tout ! Tomber sous l’emprise d’un PN m’a amenée à me découvrir, se reconstruire est un fabuleux chemin, il faut du temps et chercher les réponses en soi est merveilleux. Si un PN croise votre route, prenez le comme le défi de votre vie pour vous trouver, vous construire fort et heureux dans votre intérieur. A cette occasion j’ai pu encore comprendre que ma mère est une PN, elle aussi, ceci explique cela! A tous plein de courage, prenez du recul, cette rencontre est là pour vous faire évoluer et vivre la joie d’être enfin soi-même en pleine conscience ».

Je remercie Mireille d’avoir pris le temps d’écrire et nous envoyer son témoignage. Et je pense que celui-ci pourra vous être utile dans votre lutte contre un PN.

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Comment se faire respecter par un homme manipulateur (ou une femme manipulatrice) ?


Vous avez affaire à une personne manipulatrice qui vous manque continuellement de respect ?

  • elle vous ignore…
  • elle vous agresse…
  • elle essaie de vous influencer…
  • elle vous manipule…
  • elle vous fait des reproches…
  • elle vous empêche d’exprimer votre point de vue…
  • elle tente de prendre le pouvoir sur vous…
  • elle vous marche sur les pieds…
  • ou pire encore elle vous dévalorise et vous fait subir des humiliations (moqueries, plaisanteries, insultes,…)

Si vous avez des gens qui ne vous respectent pas, écoutez bien ceci :

Je parie que vous ne vous respectez pas vous-même.

Pourquoi je vous dis cela ?

Parce qu’il faut d’abord se respecter soi-même avant d’espérer se faire respecter par les autres.

Voici quelques traits caractéristiques d’une personne qui ne se respecte pas et ne sait donc pas comment se faire respecter :

  • Elle se fait très discrète (effacée).
  • Elle adopte une attitude de résignation et de soumission.
  • Elle est passive et se laisse facilement influencer.
  • Elle accepte tout, tout le temps (souvent par amour).
  • Elle tombe dans le piège des explications en se justifiant.
  • Elle s’excuse tout le temps et sans raison.
  • Elle manque d’assurance et de confiance en elle.
  • Elle ne sait pas ou n’ose pas s’affirmer fermement.
  • Elle ne fixe pas clairement ses limites.
  • Elle fait passer les besoins des autres avant les siens.

Pas vrai ?

Retenez la règle suivante : vous gagnerez le respect des autres si vous montrez que vous avez du respect pour vous-même.

C’est aussi simple que cela !

Commencez donc par apprécier réellement la personne que vous êtes (ayez une bonne image de vous-même). Et faites-le dès maintenant !

Trouvez-vous intéressant, séduisant et attractif. Et les autres vous trouverons naturellement intéressant, séduisant et attractif.

Vous bâtissez vous-même ce que les autres pensent de vous. Par exemple, si vous refusez de prendre des décisions, les autres vont s’accaparer le pouvoir et décideront à votre place.

Vous devez développer plus de respect envers ce que vous êtes et ce dont vous êtes capable, vos qualités et vos compétences. Ainsi, vous attirez vers vous les personnes qui respecteront ce que vous êtes. C’est presque inévitable !

Bref, sans vous en rendre compte, c’est VOUS qui invitez les autres à vous traiter de façon respectueuse ou irrespectueuse.

En apprenant ou en réapprenant à vous aimer et à vous respecter, vous permettez à l’énergie positive de la vie de couler en vous.

Fixer vos limites vous permettra de vous faire respecter des autres mais aussi de vous respecter davantage vous-même parce que vous exprimez honnêtement le fond de votre propre pensée.

Apprenez à dire « non » aux choses que vous ne voulez pas faire. Faites-en une habitude pour vous faire respecter.

Ça va peut-être vous paraître étonnant mais c’est la vérité : votre mari manipulateur (ou votre femme manipulatrice) vous respectera davantage s’il (ou elle) voit que vous avez vos propres priorités et que vous ne laissez pas tout tomber pour lui (ou elle). Car c’est bien d’être raisonnable et gentil… mais pas forcément tout le temps !

Mais ce n’est pas tout…

Les 15 Principes Clés Pour Se Faire Respecter des Manipulateurs - LIZEN Michaël

Vous devez aussi respecter l’autre comme vous voulez qu’il vous respecte. Vous n’êtes pas « paillasson » qui s’écrase mais vous n’êtes pas non plus « hérisson » qui pique.

Savoir se faire respecter, c’est avoir du respect pour l’autre ET exiger le même respect en retour.

Pour se faire respecter d’un mari manipulateur, il est impératif de lui faire prendre conscience que son comportement est désagréable pour vous.

Vous devez bien comprendre que dans la majorité des cas le mari (ou l’épouse) n’est pas conscient de son comportement manipulateur et si vous ne lui dites pas clairement d’arrêter, il ne sera pas capable par lui-même de deviner que ses agissements vous blessent.

Alors demandez-lui clairement d’arrêter de vous manquer de respect. Dites-lui que son comportement n’est pas supportable.

Communiquez clairement ce que vous êtes prêt à accepter et quelles seront les conséquences si l’on franchit vos limites

Si vous n’osez pas demander le respect, vous ne l’obtiendrez pas et… vous resterez frustré.

.

Comment se faire respecter si on se montre influençable et si on continue de subir sans rien dire ?


Ce n’est pas possible.

La situation ne peut qu’empirer si vous ne sortez pas de la mauvaise habitude qui consiste à se taire et se laisser marcher sur les pieds. Alors, je vous le répète : n’hésitez pas à dire au manipulateur ce qui vous dérange et que vous ne voulez désormais plus accepter !

Si besoin, persévérez et répétez votre demande plusieurs fois de suite jusqu’à ce qu’il comprenne ou abandonne. Le subconscient du manipulateur a besoin d’être conditionné. Répétez-lui inlassablement que vous voulez être respecté.

Il est indispensable de savoir comment se faire respecter car à force de subir passivement les comportements irrespectueux, on finit tot ou tard par avoir recours à l’agressivité. Ce qui soulage peut-être mais n’est absolument pas la solution !

☞  si vous ne vous respectez pas vous-même, personne ne le fera à votre place.

si vous ne vous faites pas respecter, personne ne le fera à votre place.

si vous ne vous respectez pas vous-même, les autres penseront qu’ils peuvent vous marcher sur les pieds !

Découvrez dans ce livre les 15 Principes Clés pour se faire respecter des manipulateurs.

Ce livre aide également à se faire respecter par ses amis, ses enfants, ses parents, ses voisins, son supérieur hiérarchique, ses collègues de travail, etc.

Les 15 Principes Clés Pour Se Faire Respecter des Manipulateurs - LIZEN Michaël.

.

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Dépendance affective : comment s’en sortir ?


Voici la première chose importante à savoir :

La dépendance affective n’est pas un problème qui se règle de lui-même avec le temps

C’est même le contraire qui se produit, le temps qui passe aggrave le phénomène de la dépendance affective.

Alors si vous êtes dépendant(e) affectivement, vous devez agir immédiatement tant qu’il en est temps.

Votre Degré de Dépendance Affective : TEST

Car si vous ne prenez pas conscience du problème et si vous ne faites rien pour sortir de la dépendance affective, vous êtes condamné à en subir les conséquences jusqu’à la fin de vos jours. Vous risquez de voir la plupart de vos relations amicales ou amoureuses se finir en échecs.

Fort heureusement, vous pouvez sortir de la dépendance affective à n’importe quel âge.

Comme je vous le disais, cela ne se fera pas spontanément, il y a des actions à mener pour redevenir « indépendant affectif ».

La solution est simple et consiste à agir sur soi-même :

☞  Vous devez apprendre à vous aimer davantage, reprendre confiance en vous et vous dire que VOUS êtes une personne extraordinaire !

Dès maintenant, aimez-vous pour ce que vous êtes – et non pour ce que vous faites et vous deviendrez indépendant affectivement.

Concrètement, vous devez d’abord retrouver une bonne estime de vous et ensuite, vous serez aimé par les autres personnes.

Votre bonheur doit dépendre principalement de vous-même (et cela, que vous soyez seul ou avec une autre personne).

C’est en augmentant votre estime personnelle et votre force intérieure que vous pouvez définitivement sortir de la dépendance affective pour reprendre pleinement le contrôle de votre vie.

Décidez d’agir dans ce sens et vous ne vous sentirez plus jamais abandonné, dominé, maltraité ou manipulé par les autres.

Cliquez ici pour retrouver une bonne estime de vous et 100% confiance en vous.

.

Comment pourrez-vous savoir que vous n’êtes plus dépendant affectif ?


Voici tout ce qu’il va vous arriver (16 avantages) lorsque vous vous serez débarrassé de la dépendance affective :

1/ Vous penserez à vous en priorité non pas pour être une personne égoïste mais simplement pour prendre les décisions qui correspondent à ce que VOUS voulez faire de votre vie.

2/ Vous aurez des relations positives avec les autres sans qu’ils se plaignent que vous les étouffez.

3/ Vous aurez pris pleinement conscience de vos forces et vos qualités au lieu de continuer à croire que vous ne valez rien.

4/ Vous aurez chassé le doute et la peur de votre esprit ; vos pensées négatives se seront transformées en pensées positives.

.

Penser et Sortir de la Dépendance Affective

5/ Vous aurez en vous une force nouvelle pour subir les échecs, les humiliations, le dénigrement ou les moqueries car votre estime ne dépendra plus de ce que les autres pensent de vous mais bien de ce que VOUS pensez de vous.

6/ Vous allez vous sentir à nouveau libre de diriger votre vie en allant là où vous souhaitez aller et non plus là où les autres veulent vous emmener.

7/ Vous serez capable de vous affirmer librement et dire ce qui ne vous convient pas sans crainte d’être rejeté.

8/ Vos actions ne seront plus menées en fonction de vos peurs mais de vos désirs. Vous n’aurez pas peur de blesser l’autre ou le décevoir.

9/ Vous n’aurez plus à craindre le regard et le jugement des autres.

10/ Vous fermerez la porte aux manipulateurs et autres personnalités toxiques pour attirer dans votre vie uniquement les personnes positives qui vous inspirent et vous motivent.

11/ Vous aurez la force d’en finir avec une relation toxique sans vous demander pourquoi cette personne ne vous aime pas.

12/ Vous ne serez plus la personne qui dit toujours « oui » et à qui on demande « tout ». Au contraire, vous serez une personne assertive capable de s’affirmer et dire « non » avec tact.

13/ Vous n’aurez plus aucune crainte à l’idée de vous retrouver seul. La solitude sera même votre amie.

14/ Vous réagirez positivement lorsque quelqu’un vous abandonnera parce que vous saurez que l’amitié ou l’amour d’une autre personne n’est pas la principale chose qui fait votre bonheur. Elle n’est qu’un plus. Vous ressentirez donc moins intensément le sentiment d’abandon ou de trahison et vous éviterez de vous faire souffrir dans l’attente que la personne revienne.

15/ Vous aurez plus de facilité à vaincre le sentiment de culpabilité.

16/ Enfin, le plus important, vous ne transmettrez pas votre dépendance affective à vos enfants. Bien au contraire, vous aurez le bonheur de voir vos enfants devenir indépendants affectivement.

Voyez les 5 erreurs à ne pas commettre avec vos enfants si vous ne voulez pas qu’ils deviennent dépendants affectifs.

Sortez de la dépendance affective dans 30 jours ou vous êtes remboursé !

.

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Dépendance affective : en avez-vous les symptômes ?


Et si je vous disais que c’est à cause de la dépendance affective que vous retombez systématiquement sous l’emprise des manipulateurs, que me diriez-vous ?

Que si c’était vrai, ça se saurait ? Et pourtant…

C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article.

.

Dépendance Affective, Ce Que Tout le Monde Devrait Savoir !

Dépendance Affective : Les Symptômes

.

La dépendance affective, qu’est-ce que c’est ?


La dépendance affective, c’est quand on tombe dans la situation psychologique où l’on dépend complètement de l’autre personne pour se sentir bien.

En général, lorsqu’on est une personne dépendante affective, on gère mal ses émotions et on finit par ne plus pouvoir prendre soi-même des décisions éclairées et réfléchies.

Alors bien sûr, on ne nait pas dépendant affectif. On le devient par conditionnement souvent en prenant exemple sur nos parents. C’est pourquoi si un parent est dépendant affectif (une mère qui ne peut pas vivre une journée sans son mari par exemple), alors les enfants seront très probablement dépendants affectifs.

Si vous êtes un futur ou un jeune parent, voici les 5 erreurs à ne pas commettre avec vos enfants si vous ne voulez pas qu’ils deviennent dépendants affectifs.

Souvent, on observe que la dépendance affective est plus marquée dans les relations de couple mais absolument rien n’empêche de devenir dépendant à l’égard d’un ami, d’un parent, d’un collègue de travail ou d’une supérieur hiérarchique…

Bien-sûr, nous sommes tous plus ou moins dépendants des autres mais à des degrés divers et variés. Chez certaines personnes, la dépendance affective sera passagère et sans conséquence alors que chez d’autres, elle peut leur faire vivre un véritable enfer

Une chose est sûre : la dépendance émotionnelle nous place en situation d’insécurité face aux personnes manipulatrices.

A ce stade, je vous propose de faire ce test pour vérifier quel est votre degré de dépendance.

.

Quelles sont les causes de la dépendance affective ?


Pourquoi certaines personnes deviennent-elles dépendantes alors que d’autres pas ?

La réponse à cette question est très simple :

Si certaines personnes tombent dans la dépendance affective, c’est uniquement et seulement parce qu’elles ne s’aiment pas !

Si vous manquez d’estime de soi, si vous avez une mauvaise opinion de vous-même, si l’image que vous avez de vous-même est très négative, alors le jour où quelqu’un s’intéresse à vous et vous montre de l’intérêt ou vous exprime son amour, vous succombez complètement à son charme (aveuglément).

Vous vivez alors dans l’illusion que seul l’amour, l’amitié ou la présence de cette autre personne peut vous rendre heureux ou heureuse.

La seule chose qui comptera pour vous est d’être aimé (ou valorisé) par cette personne. Vous serez prêt(e) à tout pour cela à commencer par vous oublier… à ne pas vivre selon vos valeurs… à négliger vos besoins etc.

Comme vous doutez de vous, vous aurez l’impression de ne pas être une personne intéressante, pas assez séduisante ou de ne pas pouvoir être aimée… C’est la raison pour laquelle vous serez FORTEMENT sensible aux marques d’attention et aux compliments….

Vous comprenez maintenant pourquoi vous êtes une proie facile pour les manipulateurs et en particulier pourquoi vous attirez vers vous les pervers narcissiques qui, comme je vous l’explique ici, sont de grands charmeurs au tout début de la relation.

Votre manque d’estime de soi fait que lorsqu’une personne vous aime et vous porte de l’intérêt, vous tombez très facilement sous son charme et vous en devenez facilement dépendante c’est à dire que, très vite, vous ne parvenez plus à vivre sans cette personne.

Le jour où cette personne vous quitte, c’est comme si elle vous renvoyait l’image d’une personne nulle, inintéressante, moche… vous tombez à ce moment dans un gouffre de tristesse.

En reliant votre bien-être et votre bonheur à l’autre, sans le vouloir vous lui avez donné du pouvoir sur vous :

Par ses paroles et ses actes, cette personne peut faire votre bonheur (vous êtes au paradis) comme elle peut faire votre malheur (vous vivez en enfer).

Comme vous manquez d’estime et de confiance en vous, vous croyez que l’autre – l’être aimé – sera en mesure de pallier ce manque.

Mais c’est un leurre de croire cela !

.

Quels sont les symptômes d’une personne dépendante affective ?


Si vous êtes une personne affectivement dépendante, alors vous avez une ou plusieurs de ces 4 catégories de symptômes :

.

1/ Tout d’abord, vous vivez avec diverses peurs (angoisses parfois) :

  • la peur de déplaire ou décevoir l’autre
  • la peur de ne pas être aimé
  • la peur de perdre l’être aimé
  • la peur d’être abandonné ou rejeté
  • la peur de vous retrouver seul (solitude affective)
  • la peur de ne pas être à la hauteur
  • la peur qu’une autre personne prenne votre place (que l’ex de votre conjoint refasse surface…)

Ces peurs font que vous avez sans cesse besoin d’être rassuré.

.

2/ Ensuite, vous avez ce type de pensées qui reviennent de façon récurrente :

« sans toi, je ne suis plus rien »

« ma vie n’aurait plus de sens sans toi »

« que vais-je devenir sans toi ? »

« tu est ma raison de vivre… »

« pourquoi cette personne ne m’aime-t-elle pas ? »

« pourquoi ne fait-il pas attention à moi ? »

« qu’est-ce que j’ai bien pu faire de mal ? »

« si je fais ça, il va le prendre mal »

« je dois en faire plus sinon… »

« si je refuse, il ne m’aimera plus… »

« c’est toi mon idole… »

.

3/ Vous adoptez des comportements excessifs :

Le « tout pour l’autre » :

  • Vous vous surpassez dans l’espoir que l’autre vous aime encore plus…
  • Vous vous obligez à en faire toujours plus pour les autres
  • Vous vivez une histoire d’amour passionnante (l’amour fou)
  • Vous êtes prêt à tout pour le satisfaire : cadeaux hors de prix
  • Votre seul obsession est de faire plaisir à l’autre.
  • Vous ne pouvez pas vivre sans votre téléphone et vous avez ce besoin vital de rester en permanence en contact avec l’autre. Et vous paniquez dès que l’autre devient injoignable…
  • Vous abandonnez tous vos projets pour suivre l’autre
  • Vous délaissez vos amis et votre famille pour suivre l’autre

.

4/ Vous éprouvez des sentiments désagréables :

  • Vous avez l’impression de faire beaucoup pour l’autre, de vous sacrifier, de donner énormément mais sans recevoir en retour (relation à sens unique)
  • Vous ressentez de la tristesse et vous pleurez souvent lorsque vous êtes seul
  • Vous êtes frustré et vous vous mettez facilement en colère
  • Vous souffrez d’un sentiment permanent de culpabilité ou de honte
  • Au fond de vous, vous avez le sentiment que les autres abusent de votre gentillesse
  • Vous avez l’impression de devenir une victime…

.

Voyons maintenant quelles sont les conséquences d’être dépendant affectif


A force de vouloir satisfaire les désirs et les besoins des autres, vous oubliez vos propres désirs et besoins…

Vous avez tendance à jouer le rôle du sauveur, ce qui fait que vous attirez vers vous les persécuteurs et manipulateurs…

En acceptant les critiques, en pardonnant tout – même les excès (infidélité par exemple) – vous arrivez à la situation où l’autre vous manque de respect…

Et sans le vouloir vraiment, vous tomber sous l’emprise psychologique de l’autre…

Vous culpabilisez de plus en plus :

« c’est de ma faute si… »

« j’aurais dû faire mieux… »

Vous avez peut-être mis à l’écart votre famille ou vos amis, alors que ce sont eux qui peuvent réellement vous réconforter.

Vos émotions négatives prennent de plus en plus d’importance :

« je suis vraiment nul… »

Vous devenez anormalement collant pour l’autre qui ne manquera pas de vous dire que vous l’étouffez ou le harcelez…

Aussitôt que l’autre commence à s’éloigner de vous, vous paniquez et vous vous donnez encore plus à fond pour le satisfaire…

Par exemple, vous le harcelez de questions du genre :

« est-ce que tu m’aimes ? »

Sans vous en rendre compte, vous devenez pour l’autre une personne envahissante, possessive et jalouse.

Vous demandez tellement d’affection que l’autre finit par s’éloigner de vous…

A mesure que le temps passe, vous vivez de plus en plus de moments de tristesse et de moins en moins de bonheur.

Et vous vous retrouvez complètement anéanti(e) lorsque l’autre s’en va… Vous perdez l’appétit, vous ne dormez plus, vous pleurez tout le temps, vous êtes incapable de vivre sans lui…

Vous utilisez tous les moyens possibles pour le faire revenir avec des promesses de faire mieux et tout ce qu’il veut…

Et ainsi de suite,… vous retombez toujours sur des personnes manipulatrices qui abusent de votre gentillesse… vous utilisent puis vous jettent comme on jette un mouchoir après utilisation !

.

Une chose est sûre : si vous ne vous débarrassez pas de la dépendance affective, vos relations (amoureuses ou autres) seront toutes des échecs.

☞  Voyez ici comment vous en sortir si vous êtes dépendant affectif

.

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Comment réagir face à un manipulateur PN ?


Que faire si vous êtes victime de la perversion narcissique ?

Comment vous sortir de l’emprise du PN ?

C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article.

 

PN : Comment réagir ?

Faire Face à la Perversion Narcissique (PN)

 

Voyons point par point ce que vous devez faire – et ne pas faire – quand un PN vous maltraite psychologiquement


1) Face à la perversion narcissique, il faut réagir vite

Tant qu’il est temps, temps que vous avez encore suffisamment de force mentale et d’énergie physique, réagissez.

Le temps passe et il joue toujours en faveur du PN qui installe petit à petit son emprise psychologique. Réagir et s’en sortir deviendra de plus en plus difficile et compliqué à mesure que les années passent…

 

2) Démasquer les PN

Montrez immédiatement au pervers que vous êtes conscient de son petit jeu de manipulateur, que vous l’avez démasqué et donc que vous n’êtes pas aussi naïf ou naïve qu’il pourrait le penser.

 

3) Ne pas sous-estimer un Pervers Narcissique

Son pouvoir de nuisance, de manipulation et de destruction est redoutable.

Souvenez-vous que la plupart des spécialistes (psychologues, médecins, avocats, juges,…) eux-mêmes se font berner par les manipulateurs pervers narcissiques.

 

4) Se méfier des apparences (et des premières impressions)

Posez-vous des questions si vous rencontrez (ou si vous vivez avec) une personne qui semble « trop parfaite » : trop sympathique, trop gentille, trop généreuse, trop altruiste, trop attentionnée, trop à votre écoute, trop disponible, trop séduisante, trop romantique, trop « beau parleur », trop sociable, trop flatteuse, trop prometteuse,… ou si vous remarquez un changement brusque de comportement : la personne devient exigeante, intransigeante, vous critique, vous culpabilise, vous dénigre, vous rabaisse, vous menace, vous prive de liberté, devient agressive ou violente alors qu’elle ne l’était pas jusqu’ici…

 

5) Partir sans attendre (quand on le peut !)

Si vous en avez le courage, éloignez-vous et partez le plus loin possible du manipulateur perver narcissique. Quoi que vous espérez de lui (ou d’elle), vous devez savoir que les PN sont incapables d’aimer.

Si vous ne pouvez pas partir, lisez cet article : « Comment se débarrasser d’un perver narcissique dont on ne peut pas se débarrasser ».

 

6) Montrer au PN que l’on s’aime

Montrez au PN que vous vous aimez et continuez à développer une bonne estime de vous et une grande confiance en vous.

Face à un PN, vous n’avez pas le choix, vous devez mettre vos faiblesses de côté. Il n’est pas la bonne personne pour vous confier ni celle qui pourra vous aider. La personnalité narcissique adoptera un comportement pire encore avec vous si vous lui montrez que vous n’avez pas d’estime pour vous-même (si vous adoptez un « rôle de victime » ou si vous prenez un « air de chien battu »).

N’oubliez pas qu’un PN vous traitera toujours comme vous vous traitez vous-même ! Alors, ne vous dénigrez pas vous-même devant le PN.

 

7) Montrer au PN que vous prenez soin de vous

Montrez-lui que vous savez vous occuper de vous (quitte à passer pour égoïste), vous faire plaisir, prendre des décisions, vous fixer des objectifs et devenir la personne que vous voulez être.

 

8) S’affirmer calmement et fermement

Vous devez fixer clairement vos limites (savoir dire « non ») face aux attaques sournoises du manipulateur (critiques, menaces, chantage, violence physique,…) et refuser de subir ou faire des choses que vous ne voulez pas.

 

9) Appliquer la tolérance zéro

Si vous êtes la cible de comportements excessifs ou violents de la part du PN, surtout, ne pardonnez pas ses comportements irrespectueux et blessants !

Apprenez aussi à vous désintéresser et pratiquez l’indifférence face aux Pervers Narcissiques (lâcher prise).

Ne tombez pas dans le piège de croire que si le manipulateur est gentil après avoir été monstrueux, c’est forcément qu’il vous aime…

 

10) Combattre la dépendance affective

Ne montrez aucun signe de dépendance affective. Par exemple, ne montrez pas à un PN que vous avez peur d’être abandonné, rejeté ou mal-aimé.

 

11) Se livrer le moins possible

De façon générale, il ne faut pas montrer au PN que vous avez peur de lui ou peur de son regard. Évitez de lui parler de vos problèmes, de lui montrer vos faiblesses ou de lui confier vos blessures profondes.

 

12) Se montrer invulnérable

Voyez ici comment ne pas stresser devant un manipulateur.

Ne montrez jamais au PN qu’il a réussit à vous atteindre : gardez intacte votre joie de vivre, continuez à entretenir des relations solides avec vos proches et amis, préservez à tout prix votre indépendance financière et votre emploi, faites du sport pour maintenir votre énergie et votre intégrité physique…

 

13) Ne pas se taire et subir

Décidez de ne plus vous laisser marcher sur les pieds mais faites-vous RESPECTER une bonne fois pour toutes par les PN.

 

14) Ne pas se justifier devant un Pervers Narcissique

Il ne faut pas vous sentir obligé de lui donner des explications à propos de votre comportement. Il ne faut pas non plus passer son temps à s’excuser pour tout et n’importe quoi.

S’excuser = se rabaisser

= manquer de confiance en soi = faire passer les autres avant soi

= donner le bâton pour se faire battre !

 

15) Arrêter définitivement de culpabiliser

Le sentiment de culpabilité est toxique. Tôt ou tard, ce sentiment finit par nous mettre mal dans notre peau et par nous priver de confiance en nous.

 

16) Ne pas essayer de changer un PN

Ne perdez pas votre temps à blâmer les pervers narcissiques, ni à vouloir les soigner, qu’ils se remettent en question ou qu’ils changent.

Car ils ne changeront pas !

Découvrez 3 erreurs à ne pas commettre avec les manipulateurs.

Découvrez 10 erreurs à ne pas commettre avec les manipulateurs pervers narcissiques.

Si vous n’êtes pas sûr d’avoir affaire à un PN, alors commencez par faire ce test :

Test démasquer pervers narcissique

Il n’est jamais facile de quitter un PN mais c’est possible ! Voyez ici comment agir de la bonne manière quand on veut quitter un pervers narcissique.

Voici les 7 choses à faire si vous avez un patron PN.

Enfin, voici les 12 clés qui vous aideront à mieux communiquer avec les manipulateurs.

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Qu’est-ce qu’un sociopathe ?


En psychologie et par définition, un sociopathe est une personne qui présente un trouble de la personnalité caractérisé par de l’indifférence pour les règles de vie en société. Cette personne adopte donc « un comportement antisocial » qui va à l’encontre des normes sociales.

Le sociopathe est un psychopathe qui manque cruellement d’empathie, agit de façon impulsive et peut nuire gravement aux autres. Les normes sociales étant là pour empêcher les individus de se faire du mal les uns aux autres.

 

Le Bon Comportement à Avoir avec le Sociopathe

Comment Agir avec un Sociopathe ?

 

Quelle différence entre sociopathe et psychopathe ?


Il n’y a pas vraiment de différence entre les deux. On peut dire que ce sont des synonymes pour parler des mêmes personnes.

La seule différence réside dans l’origine du trouble :

La sociopathie proviendrait d’un environnement social défavorable : maltraitance et violence durant l’enfance, parents défaillants – trop strictes ou manque d’affection, etc.

La psychopathie est un trouble qui proviendrait de facteurs mélangés : psychologie, biologie, génétique et environnement.

A l’heure actuelle, il semble préférable – et plus scientifique – de parler d’un « trouble de la personnalité antisociale » ou « trouble de la personnalité dyssociale » pour qualifier sociopathe ou psychopathe.

 

Qu’en est-il pour le Manipulateur Pervers Narcissique ?


Le PN est aussi une personne qui souffre du même trouble de la personnalité antisociale. Le terme « Pervers Narcissique » ou plus simplement « PN » a juste été inventé plus tardivement que les deux précédents.

Dans tous les cas (sociopathe, psychopathe et perversion narcissique), la personne est narcissique et incapable ou limitée dans sa capacité à ressentir les émotions humaines comme l’empathie ou la souffrance. Elle n’a pas de remord et ne culpabilise pas (ce qui se remarque par de l’indifférence après avoir maltraité quelqu’un). Elle ne connaît pas le sentiment de honte. Elle est impulsive, agressive et incapable de se conformer aux normes sociales. Elle ne prend pas ses responsabilités mais rejette toujours la faute sur les autres. Elle ne parvient pas à maintenir de bonnes relations dans la durée (familiales, professionnelles, amicales ou amoureuses).

Pour vérifier si vous êtes sociopathe

[ou si vous avez un sociopathe dans votre entourage],

faites le test pour savoir si on est sociopathe

Test Pour Repérer les Psychopathes

Un point important sur les sociopathes


Il ne faut pas tomber dans le piège de croire que tous les sociopathes sont des tueurs en série comme le montrent certains films de cinéma américain.

En réalité, les psychopathes ne sont pas tous des meurtriers et ils sont même très différents les uns des autres.

Certains sont relativement bien sociabilisés et peuvent rester non violents et donner l’impression de personnes tout à fait normales.

Certains vivent isolés de la société et ne demandent rien à personne. Il ne feront pas de mal tandis que d’autres sont carrément violents et peuvent tuer.

Il faut noter que certains sociopathes n’ont pas d’ambition ni d’objectif pour leur propre vie, ils veulent juste ne rien faire. Alors que d’autres sont très ambitieux, veulent le pouvoir et du fait de leur trouble antisocial, ils peuvent aller très loin et connaître une réussite exceptionnelle (dans la finance, la politique ou les affaires). Il apparaît indéniable que des traits de la personnalité sociopathe peuvent aider à poursuivre « froidement » ses buts et ainsi permettre de franchir plus aisément les obstacles qui mènent jusqu’à la réussite (par exemple, ne pas se laisser influencer par les autres peut être une grande qualité pour celui qui veut réussir).

Un psychopathe ambitieux sera toujours considéré comme supérieur à la moyenne (en terme de réussite). On dira souvent de lui qu’il a du charisme, qu’il est un grand séducteur (et manipulateur !) mais au fond de lui, il reste un être insatisfait et irrité par le monde extérieur et envieux de la réussite d’autrui. C’est ainsi qu’il n’hésitera pas à faire peur ou rabaisser les autres pour mieux les dominer.

Bon à savoir : de nombreux sociopathes connaissent un grand succès professionnel car ils savent blesser tous ceux qui les empêcheraient d’atteindre leurs objectifs !

Professionnellement, il n’est pas rare que le sociopate occupe un poste qui lui permet d’exercer un contrôle sur les autres. On les retrouve également dans les professions qui donnent du pouvoir et/ou qui nécessitent de prendre des décisions sans faire intervenir l’aspect émotionnel comme par exemples les PDG, les avocats, les commerciaux, les journalistes, les policiers, les chirurgiens,…

Par contre, il est assez rare (mais jamais impossible) de retrouver des psychopathes parmi les professionnels qui ont un rapport direct avec l’humain et l’aide à autrui (médecins, infirmières, psychothérapeutes, enseignants,…)

Si vous vous intéressez à la vie privée des sociopathes, vous constaterez qu’ils n’ont pas vraiment d’amis proches (avec liens de profonde amitié) et qu’ils ne gardent généralement pas de contact avec les personnes qu’ils ont rencontrées dans leur passé.

 

Comment s’en sortir avec un sociopathe ?


Dans tous les cas, si vous avez une relation – qu’elle soit privée ou professionnelle – avec une personne sociopathe, attendez-vous à vivre une relation douloureuse et à en subir les conséquences.

Retenez bien ceci : un sociapathe prend plus de plaisir à manipuler et blesser les autres qu’à les aider.

Vous devez donc demander de l’assistance et vous faire aider.

Car avec le temps, la personnalité antisociale aura tendance à vous isoler. Ensuite elle prendra énormément de plaisir à contempler sa victime en train de souffrir.

Surtout, ne vous mettez pas en travers du chemin d’un sociopathe violent. C’est le plus dangereux, il peut tuer sans se culpabiliser et sans jamais regretter son acte.

Abstenez-vous aussi de traiter de « psychopathe » une personne juste parce que vous ne l’appréciez pas. Ceci est dangereux.

Suivez toujours votre intuition. Si vous avez identifié le trouble chez un proche et si vous le pouvez, tenez-vous à distance et quitter le psychopathe (le mettre suffisamment à distance pour ne pas être manipulé et passer le minimum de temps avec lui – ou elle !). Cela reste la meilleure chose à faire pour éviter d’en subir les souffrances et autres conséquences destructrices.

Tenez-vous autant que possible à l’écart de ces individus sans leur montrer que vous les suspectez et sans être méchant avec eux.

Efforcez-vous de devenir insensible au charme du psychopathe et protégez-vous de la manipulation.

Si vous ne pouvez pas mettre un terme à la relation, apprenez à ne plus vous laisser marcher sur les pieds en acquérant une plus grande force d’esprit.

Les psychopathes se méfient et s’éloignent des personnes qui ont une grande force d’esprit (les gens qui savent ce qu’ils veulent, qui savent se défendre et qui ne se laissent pas mener à la baguette). Ils s’attaquent plus volontiers aux personnes faibles et mal dans leur peau. Vous l’avez compris, ce sont des proies plus faciles à manipuler sans qu’elles s’en aperçoivent.

Pensez-y et apprenez à vous faire respecter !

Enfin, il est bien évident que plus vous aurez une grande confiance en vous, plus vous aurez de chances de faire peur et d’éloigner les sociopathes !

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more


Pin It on Pinterest