. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

5 Façons pour vaincre sa peur de l’abandon


Si vous souffrez du syndrome de l’abandon, alors vous ne pouvez pas vivre sereinement mais vous vivez en permanence avec un sentiment d’insécurité, d’anxiété et de culpabilité.

Et en plus de la peur irrationnelle d’être abandonné, vous souffrez certainement d’autres peurs comme:

la peur d’être critiqué,

la peur de décevoir ou déplaire,

la peur de ne pas être à la hauteur,

la peur d’être rejeté,

la peur de ne plus être aimé (de perdre l’amour),

la peur de la solitude,

la peur d’entrer en conflit,

la peur qu’une autre personne prenne votre place (jalousie excessive),

Comment Vaincre la Peur de l'Abandon

Vaincre sa Peur de l’Abandon

Et le problème est qu’à force d’avoir peur de l’abandon, à force de vivre dans l’angoisse de séparation, vous finissez par devenir étouffant pour les personnes de votre entourage qui ne manqueront pas, tôt ou tard, par s’éloigner de vous et même… vous abandonner !

En quelques sortes, c’est vous-même qui entrainez le comportement que vous craignez le plus… Sans le faire exprès, vous devenez une personne toxique et vous finissez par attirer tout ce que vous redoutez !

A cause de cette peur d’abandon, vous pourriez aussi avoir peur de vous engager dans les relations affectives avec le risque de rester célibataire toute votre vie…

« L’abandonnisme » limite et il est un véritable handicap pour les relations de couple.

Par conséquent, il importe de vaincre sa peur d’être abandonné, d’échapper à la peur de se sentir rejeté si on veut aller mieux, ne plus souffrir de relations compliquées mais plutôt vivre des relations (amoureuses) pleinement heureuses.

.

Pourquoi vous avez peur de l’abandon ?


Différentes raisons expliquent que vous ayez cette phobie de l’abandon.

En voici quelques-unes :

Parce que vous dépendez constamment des autres pour prendre vos décisions, vous sentir bien ou être heureux…

Parce que vous êtes une personne dépendante sur le plan affectif sans doute lié à un manque affectif (vous êtes en demande excessive d’affection pour combler une carence affective)…

Répondez à ces 20 questions (test) et voyez si vous êtes une personne dépendante affective.

Parce que vous n’avez pas une suffisamment bonne estime personnelle (l’image que vous avez de vous-même est trop négative). Vous croyez sans doute être une personne de peu de valeur et que l’on ne peut pas aimer…

Parce que vous ne gérez pas bien vos émotions (instabilité émotionnelle), vous êtes d’humeur triste, vous pleurez très facilement,…

Parce que vos parents ne vous ont pas donné l’amour et la sécurité nécessaires durant les premiers moments de votre vie ou que vous avez été abandonné (dans ce cas, la culpabilité s’exprime ainsi: « si je n’ai pas été aimé, si j’ai été abandonné par mes parents, c’est que je ne suis pas digne d’être aimé »)…

Parce que vous êtes sous l’influence néfaste ou sous l’emprise d’un manipulateur affectif qui a généré en vous la crainte d’être rejeté…

Parce que vous avez une jalousie excessive et de ce fait vous vivez avec la hantise que l’autre vous abandonne…

Parce que vous êtes une personne anxieuse, craintive, méfiance ou suspicieuse et par conséquent désagréable aux yeux des autres…

.

Voici 5 façons/solutions pour surmonter sa peur de l’abandon


1. Apprenez à compter davantage pour vous-même et moins pour les autres.

Il sera question ici de prendre votre destin dans vos mains et ne plus vivre dans l’attente ou dans l’illusion que ce sont les autres qui vont vous rendre heureux ou heureuse.

Dites-vous une fois pour toutes qu’il est inutile de chercher à l’extérieur ce qui vous manque à l’intérieur.

Voyez quels sont vos propres désirs et vos besoins et prenez les bonnes décisions pour y répondre sans vous préoccuper de ceux des autres.

Offrez-vous du bien-être à vous et retirez ainsi le pouvoir que vous avez donné à d’autres sur vous.

Assumez à 100% tout ce que vous vivez et dites-vous bien que si votre vie est un bonheur, c’est vous qui en êtes responsable de même que si vous vivez un malheur ou un enfer.

Enfin, apprenez à apprécier quand vous êtes seul, appréciez aussi faire des choses seul, pour vous et rien que pour vous, sans votre conjoint. Et vous n’aurez plus peur de l’abandon.

Pensez-y : la solitude est un moyen de se retrouver et de se préparer à la réussite.

 « La solitude est bonne pour les calmes, pour les forts. » Laure Conan

Le but à atteindre est d’être bien avec vous-même (d’être en contact plus intime avec vous-même) et de faire les choses à votre goût

Prenez du temps pour vous, AGISSEZ POUR VOUS, commencez dès maintenant par faire une liste de plaisirs et d’occupations que vous auriez envie d’avoir.

.

2. Améliorez votre estime et votre confiance en vous-même

La peur de l’abandon est souvent associée à un manque de confiance en soi. Quand on doute de soi, on a parfois peur de ne pas être assez bien ou assez intéressant pour l’autre…

Si c’est votre cas, vous devez bien comprendre que les autres (en particulier votre conjoint) ne sont pas là pour pallier à vos manques d’estime et de confiance en vous.

D’ailleurs, si une personne vous aime (ou vous a aimé), alors vous le savez : vous êtes une personne intéressante et votre valeur ne changera pas même si l’autre vous rejette, vous abandonne ou vous quitte !

Cette petite histoire va vous le prouver :

Un jour, un conférencier bien connu commence son séminaire

en tenant bien haut un billet de 100 euros.

Il demande aux gens qui sont dans la salle :

« Qui aimerait avoir ce billet ? »

Les mains commencent à se lever, alors il dit :

« Je vais donner ce billet de 100 euros à l’un d’entre vous mais avant laissez-moi faire quelque chose avec »

Il chiffonne alors le billet avec force et il demande :

« Est-ce que vous voulez toujours ce billet ? »

Les mains continuent à se lever.

« Bon, d’accord, mais que se passera-t-il si je fais cela ? »

Il jette le billet froissé par terre et saute à pieds joints dessus, l’écrasant autant que possible et le recouvrant des poussières du plancher.

Ensuite il demande : « Qui veut encore avoir ce billet ? »

Évidemment, les mains continuent de se lever !

« Mes amis, vous venez d’apprendre une leçon…

Peu importe ce que je fais avec ce billet, vous le voulez toujours parce que sa valeur n’a pas changé, il vaut toujours 100 euros »

« Alors pensez à vous, à votre vie. Plusieurs fois dans votre vie vous serez froissé, rejeté, souillé par les gens ou par les évènements.

Vous aurez l’impression que vous ne valez plus rien mais en réalité

votre valeur n’aura pas changé aux yeux des gens qui vous aiment !

La valeur d’une personne ne tient pas à ce que l’on a fait ou pas,

vous pourrez toujours recommencer et atteindre vos objectifs car votre valeur intrinsèque est toujours intacte »

Vous n’avez donc pas à vous dévaloriser ni à craindre d’être abandonné, car lorsqu’une personne vous quitte (il en va de même lorsque vous essuyez un refus), cela ne signifie absolument pas que vous êtes nul(le), moche ou inintéressant(e).

Apprenez à vous aimer vous-même et vous n’aurez plus à avoir peur d’être abandonné.

Cliquez ici pour booster votre estime et avoir 100% Confiance en Vous !

Si vous avez été abandonné dans l’enfance, vous n’êtes pas responsable de la séparation et vous n’avez donc pas à culpabiliser ni à penser ou ressentir que vous n’êtes pas digne d’être aimé.

La vérité est la même pour tous : vous êtes une personne de valeur digne d’être aimée.

.

3. Pratiquez « la technique du pire ».

Si vous avez vraiment peur qu’on vous quitte, alors imaginez ce qui pourrait vous arriver de pire si l’autre vous quittait vraiment. Vous constaterez que la situation n’est finalement pas si grave.

En règle générale, vous remarquerez que la peur est surtout générée par l’inconnu et par un excès de votre imagination. Vous avez peur de l’abandon parce que vous ne savez pas à quoi vous attendre… alors en imaginant le pire, vous notez que ce n’est pas si terrible que cela et que vous êtes tout à fait capable de faire face si la situation se présentait.

Pour désamorcer toutes vos peurs et vous défaire du stress, lisez cet article.

.

4. Apprenez à vous libérer de vos émotions comme la tristesse.

Si vous voulez apaiser votre crainte de l’abandon, ne plus souffrir de « l’abandonnite », il importe pour vous de trouver un meilleur équilibre émotionnel.

En particulier,

vous éviterez toute victimisation lors des absences ou des moments de solitude,

vous éviterez de dramatiser les séparations,

vous n’avez plus besoin de pleurer lorsque vous vous retrouvez seul,

quoi qu’il arrive, vous savez rester calme et serein, ne pas angoisser, ne pas vous mettre en colère ou devenir agressif contre les autres ou vous-même,

vous savez dire « non » et vous occuper de vous-même sans vous culpabiliser,

Il importe vraiment que la solitude ne soit plus mal vécue ou accompagnée d’une sensation de trahison ou d’injustice.

.

5. Changez votre façon habituelle de penser

La blessure d’abandon trouvent souvent son origine dans l’enfance.

Si durant toute votre enfance votre entourage vous a jeté des mauvais sorts, alors vos schémas habituels de pensées (inconscients) peuvent générer une angoisse de l’abandon.

Par exemple, vous a-t-on déjà dit ceci :

« tu es vraiment un(e) bon(ne) à rien !»

Si oui, alors il est possible qu’adulte, vous vous jetiez à vous-même des mauvais sorts, des reproches ou des affirmations négatives du genre :

« je ne suis pas à la hauteur… »

« je ne suis rien sans lui ou sans elle… »

Vous pouvez alors relever ces phrases et les remplacer par des affirmations positives et stimulantes qui vous libèrent de la peur:

« sans toi, je ne suis rien »

→ « sans toi, je reste qui je suis et je sais que je suis quelqu’un de bien »

« sans toi, ma vie n’aurait plus de sens »

→ « sans toi, je ne serais pas obligé de subir une existence monotone »

« je dois en faire plus sinon il va me quitter »

→ « si je m’occupe de moi, ça va aussi lui plaire »

« il va mal le prendre »

→ « il le prendre comme il voudra, je m’en fiche ! »

« je n’ose pas lui dire « non »

→ « je peux lui dire « non » sans que cela ait d’impact sur notre amour »

« j’aurais dû faire mieux »

→ « je fais toujours de mon mieux et je cesse d’attendre la perfection de moi-même…»

« je suis vraiment nul »

→ « j’ai fais de mon mieux et je ne suis pas plus nul que les autres… »

« je ne m’aime pas »

→ « je m’aime et j’attire naturellement des relations pleines d’amour »

« j’ai peur d’être seul »

→ « je ne suis jamais seul dans la vie » ou « je suis capable de m’assumer sans mon conjoint »

« je ne supporte pas le silence dans la maison »

→ « le silence est un allié qui m’apaise et me réconforte »

« c’est de ma faute si… »

→ « je ne suis pas responsable des autres »

« j’ai peur de… »

→ « je n’ai jamais peur, je ne suis jamais anxieux, je suis sûr de moi. »

Rappelez-vous l’enseignement du Bouddha :

« Vous êtes ce que vous pensez ;

tout ce que vous êtes résulte de vos pensées.

Avec vos pensées, vous bâtissez votre monde »

et celui du psychologue américain William James :

« La plus grande découverte de notre génération

a été de s’apercevoir qu’un homme peut changer sa vie

en modifiant sa façon de penser »

Voilà, nous arrivons au bout de cet article et vous savez maintenant comment vous débarrasser de votre peur de l’abandon

Cliquez ici pour en savoir plus et sortir de la dépendance affective.

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Comment « couper les ponts » avec les mères toxiques : témoignage et conseils


Si vous avez une mère toxique ou manipulatrice et qu’elle vous pourrit la vie depuis le jour de votre naissance, alors le témoignage que Louis a posté sur le blog (dont copie ci-dessous) devrait vous aider à vous libérer de l’emprise des mères toxiques.

Il y a quelques jours, j’ai reçu ce témoignage et je le trouve intéressant car il reprend les principes à appliquer pour s’en sortir quand on est sous la pression d’une mère (ou d’un père toxique).

Voici le témoignage de Louis que je remercie encore au passage :

Mon expérience est similaire aux vôtres,
Aujourd’hui j’apprends à changer MON attitude et pas celle de ma mère car ON NE PEUT PAS FORCER QUELQU’UN A CHANGER ! D’ailleurs elle refuse de reconnaître qu’il y a un problème dans notre relation et dans son attitude.
J’apprends à me défendre et à me protéger en prenant mes distances, à ne plus me laisser culpabiliser, infantiliser et contrôler.
Je n’attends plus d’encouragements qui ne viendront jamais mais j’essai de me débarrasser de ses phrases toxiques.Je reprends ma mère quand elle essaie de me culpabiliser ou de me rabaisser en lui faisant remarquer ce qu’elle me dit et comme c’est désagréable et en général elle ne sait pas quoi répondre face à ces vérités. Nous devons montrer que nous sommes forts et que nous ne laisserons plus détruire.
voici quelques exemples qui j’espère vous aiderons :

« tu aurais mieux fait de … » je répond que j’ai fais de mon mieux, je me félicite d’avoir essayé et que j’apprends de MES erreurs

Elle – « tu es bien comme ton père » ou « les hommes sont tous les mêmes »
Moi – » je ne suis pas responsable de tes problèmes avec Papa et je suis UNIQUE, je suis MOI et je suis une belle personne, c’est dommage que tu ne le vois pas »

Elle – « heureusement que je suis là, j’ai traversé la France en voiture pour te débarrasser de ces meubles qui t’encombrent »
Moi – « Tu oublies que c’est toi qui me réclame ces meubles depuis que tu sais que je m’en sépare et que je ne t’ai rien demandé ! Tu peux juste me remercier » Bon je n’ai pas encore réussi à lui demander de me remercier mais j’y arriverai un jour 😉

Et J’apprends aussi à m’aimer, c’est peut être le plus important !!

Pour ma part je vois enfin un psychologue depuis le mois de janvier, je ne regrette pas et je fais beaucoup de progrès. Je me libère en parlant de tout cela et je prends conscience de beaucoup de choses. C’est un travail long et parfois pénible, (mais pas plus que ce que nous vivons déjà !!) je vous encourage à vous faire aider (psychologue, religion si vous croyez …) à oui d’ailleurs je me suis mis à la méditation, ça permets de ce focaliser sur soi, d’apprendre à être bien avec soi …

J’ai beaucoup de travail et je dois donc vous laisser,

Prenez soin de vous, aimez vous et vivez votre vie pour vous.

Louis

Comprendre les Mères Toxiques Pour Se Libérer de leur Emprise

Les Mères Toxiques

.

Vous aurez noté au travers de ce témoignage les précieux enseignements que Louis à su tirer de son expérience :

La solution qui consiste à changer sa propre attitude (en agissant sur soi) au lieu de s’évertuer à vouloir changer son parent toxique,

L’importance de prendre du recul et ses distances vis-à-vis de la relation toxique.

Si l’on a une mère manipulatrice culpabilisante, il faut s’en protéger et se forger une psychologie d’ « adulte libre » (qui ose s’affirmer, qui s’oppose, qui ne se laisse plus faire, qui sait dire « non » ou qui sait exprimer un refus ou un désaccord, qui n’a pas peur d’entrer en conflit, etc…)

Se libérer de l’emprise de sa mère en arrêtant de chercher à « plaire » à tout prix à sa mère et ne plus attendre continuellement sa reconnaissance,

Se reprogrammer positivement l’esprit en changeant toutes les « phrases toxique » (croyances mensongères) en phrases dynamisantes et plus positives (faites cet exercice ici),

Se reconstruire, reprendre pleinement confiance en soi et se montrer psychologiquement « indestructible » face aux mères toxiques,

Comme avec toutes les autres personnes toxiques, il faut se focaliser davantage sur soi-même, s’occuper de soi, s’aimer soi (avant tout !)

Ne pas hésiter à se faire suivre par un psychologue en cas de difficultés à surmonter la relation toxique (parler et écrire sont libérateurs…)

Prendre en main son propre destin et vivre sa vie – et non pas celle que les mères toxiques veulent pour nous…

Si vous voulez en savoir plus sur les mères toxiques, lisez ces autres articles :

Mère Toxique : Comment S’en Sortir Pour Réussir Sa Vie…

Comment Réagir Avec une Mère Castratrice…

Comment Échapper à l’Emprise des Parents Toxiques…

Pour vérifier si vous avez une mère toxique manipulatrice,

Faites ce test, répondez aux 30 Questions…

 

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Témoignage d’une relation avec un Manipulateur Pervers Narcissique 


Si vous avez un manipulateur perver narcissique homme ou femme dans votre entourage et qu’il ou elle vous pourrit la vie, alors le témoignage que Delphine a posté sur le blog (ci-dessous) devrait vous apporter de bonnes solutions pour vous en sortir…

📌 Très régulièrement, vous postez vos questions, vos commentaires et vos témoignages sur le blog marre-des-manipulateurs.com.

Je vous en remercie 😀

Il y a quelques jours, j’ai donc reçu ce témoignage très intéressant car il reprend les principes essentiels d’une lutte efficace contre les manipulateurs pervers narcissiques.

Le voici :

Au commencement de la relation avec votre Pervers Narcissique Manipulateur : Si vous trouvez que c’est trop beau pour être vrai, ALORS, C’EST que c’est trop beau pour être vrai…

Quand vous vous en serez sorti (oui, on s’en sort !): ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort (si si !)
J’ai bien dit « vous VOUS en serez sorti » : au summum de l’ « histoire » vous n’aurez fort probablement jamais autant vu de gendarmes, d’avocats, de juges, de médecins, de psychotrucs… mais c’est seulement VOUS qui vous libèrerez. J’avoue, les amis et la famille sont d’un grand soutien, s’ils sont fins d’esprit ou se sont déjà fait avoir eux-mêmes. En effet, PERSONNE n’est à l’abri, ce n’est pas « de votre faute » si vous n’avez rien vu au départ, OK ?!

Maintenant, éclairé par votre intelligence, vos lectures sur le sujet ou….la Grâce, peu importe, c’est VOUS SEUL qui dites et lui dites à votre PNM (Pervers Narcissique Manipulateur) un grand STOP.
Parce qu’un Manipulateur Pervers Narcissique, vous ne pouvez rien pour lui, il ne changera pas. Vous n’êtes pas Mère Thérésa ! Et chez vous, c’est pas Emmaüs !
S’il vous a choisi pour proie, c’est bien que vous êtes une belle personne, une bonne personne ! Votre Pervers Narcissique Manipulateur (comme le mien !) n’est pas fou pour tout ! De toutes façons, vous n’êtes pas le 1er qu’il essaie de dévorer (et pas le dernier…). Ne vous leurrez pas, il a déjà commencé depuis un moment à s’attaquer à d’autres proies, il a toujours faim, il se sent VIDE, il se remplit des autres, il se nourrit des biens des autres, il s’approprie la vie des autres… il mange forcément dans 3 plats au même moment : séduction, emprise, destruction.

Alors STOP, parce que je le vaux bien…largement même !

Maintenant, chantez « Libérée, délivréeeeeee » !

Maintenant, écoutez Nougaro « il faut’t tourner la page » (avé l’accent lol) et TOURNEZ LA !!!! Vous n’allez pas relire un même livre 10 fois, non ?!

Et la vie a repris….

Bien sûr, il vous a pris (votre temps, votre énergie, votre confiance, votre famille, votre boulot, votre argent, votre maison……que sais-je encore…) mais il vous a éclairé aussi…. sur vous, sur votre entourage, sur ce que vous voulez (et vous valez) vraiment (pour un peu on lui dirait merci ! mdrrrr).
Par ce qu’il vous a fait perdre, vous comprenez mieux maintenant comment utiliser ce temps qu’il vous reste (parce que ce temps-là, il ne vous le prendra plus !). C’est le bon moment pour faire toutes sortes de tris, la collègue que vous preniez pour votre amie, le tailleur mauve que vous ne remettrez jamais, le vélo (y’a que le Pervers Narcissique Manipulateur qui montait dessus!) et enfin vous occuper de vous, de ce que vous voulez vous offrir en cadeau pour ces longues années qui arrivent.

Je plains les impuissants qui ont cru pouvoir… (ils se reconnaîtront…) mais plus encore les puissants qui ne font rien.

P.S.:
Sur ma tombe je veux qu’on inscrive (mais c’est pas pressé hein !):

« Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir
Et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns.
Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer
Et d’oublier ce qu’il faut oublier.
[…]
Je vous souhaite surtout d’être VOUS. »

JACQUES BREL

Relation avec un Manipulateur Pervers Narcissique

Relation avec un Manipulateur Pervers Narcissique

Je remercie l’auteur de ce témoignage dans lequel nous retrouvons…

.

Les grands principes qui permettent d’affronter un manipulateur perver narcissique :


Bien repérer le commencement de l’histoire, comme dans un conte de fée : « c’est trop beau pour être vrai… »,

Garder l’espoir que l’on peut s’en sortir et que l’affrontement avec un manipulateur pervers narcissique DOIT nous rendre plus fort(e),

L’importance de ne pas culpabiliser : « ce n’est pas de votre faute »

L’idée de se prendre soi-même en charge et donc ne pas tomber dans le piège de la victimisation,

L’importance de fixer ses limites à une personne manipulatrice perverse narcissique: « lui dire STOP »,

L’inutilité de vouloir changer ou « guérir » une personnalité narcissique manipulatrice,

Le fait que les « proies » des MPN (vous sans doute si vous lisez cet article…) sont toujours des « belles et bonnes personnes » sinon, elles ne les intéresseraient pas !

Le manipulateur pervers narcissique est « vide » par conséquent il se nourrit de la vie des autres,

L’importance de ne jamais revenir vers un pervers narcissique…

L’opportunité d’avoir fréquenté un manipulateur pervers narcissique car il vous éclaire sur vous-même et sur vos relations,

L’importance et l’urgence de vous occuper de vous, de vous faire plaisir,…

Si vous voulez en savoir plus, je vous recommande la lecture de ces articles :

Pour reconnaître un manipulateur pervers narcissique, faites ce test.

Comment démasquer les manipulateurs pervers narcissiques

Comment se comporter avec un PN ? 

10 erreurs à ne pas faire avec une personne perverse narcissique.

.

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Comment se libérer de l’emprise d’un manipulateur et ne pas perdre sa confiance en soi ?


Si une personne manipulatrice se trouve dans votre entourage personnel ou professionnel et qu’elle vous fait douter de vous, alors il est probable que vous vous sentiez de plus en plus mal dans votre peau et de moins en moins sûr de vous…

Si c’est présentement votre cas, alors je vous le dis :

Ne vous laissez plus faire !

Vous aimeriez savoir comment ?

C’est justement ce que je vous propose de découvrir dans cet article avec les 5 étapes fondamentales pour se libérer d’un manipulateur.

Comment Se Libérer d’un Manipulateur

Se Libérer d’un Manipulateur

Mais avant cela, vous devez bien prendre conscience du fait que les hommes manipulateurs et les femmes manipulatrices sont des prédateurs sans limite et qu’ils n’ont pas réellement de sentiments pour vous mais veulent seulement vous dominer et vous contrôler.

D’où l’importance de sortir de la relation toxique, de rompre et se détacher au plus vite.

Si vous suivez les étapes et les conseils ci-dessous, nul doute que vous allez commencer à vous libérer des manipulateurs.

.

.

Les 5 Étapes à suivre pour se libérer d’un manipulateur :


1. Retrouvez votre lucidité 

Si vous devez vous libérer d’un manipulateur, vous êtes certainement à un moment où vous en avez le plus besoin : avoir les idées claires et lucides.

Vous devez reprendre et accroître votre lucidité envers vous-même et sur les autres ; vous éviterez ainsi des surprises désagréables et des souffrances inutiles.

Pour cela, prenez un peu de recul, en particulier si vous vous trouvez face à une personne anormalement gentille, exagérément attentive à vos besoins ou particulièrement généreuse avec vous… (par exemple, si elle vous inonde de petits cadeaux…).

Réfléchissez aussi un instant si vous avez devant vous un « beau parleur », c’est à dire quelqu’un qui vous fait de trop belles promesses ou qui parvient toujours à vous convaincre que tout va s’arranger… ou encore si on vous demande plusieurs fois d’excuser un comportement violent (par exemple dans la violence conjugale).

En acquérant un esprit lucide, vous devenez votre propre juge, non pas pour condamner les autres mais pour plaider en VOTRE faveur.

« Je veux conserver une parfaite lucidité d’esprit en toutes circonstances,

demeurer maître de moi quoi qu’il survienne

et me sentir parfaitement à l’aise en présence de qui que soit »

Paul-Clément Jagot, Le Pouvoir de la volonté

Vous devez penser à rompre avec un manipulateur qui essaierait (et parviendrait !) à vous convaincre que vous devez « changer de vie ». En aucun cas, ne laissez quelqu’un « se servir » de vous, vous « prendre pour un objet » devant servir à atteindre SES propres objectifs.

Vous l’avez sûrement remarqué : les manipulateurs sont doués pour créer de la confusion : leurs propos sont flous, leurs demandes ne sont pas claires, ils mentent, ils se contredisent, ils créent volontairement des malentendus etc. Et si vous n’y prenez pas garde, il finira par mettre un brouillard épais dans votre esprit en usant de toutes les techniques habituelles de la manipulation : critiques, menaces, reproches, chantage, culpabilisation, souffler le chaud et le froid, jouer avec les sentiments, faire douter, victimisation, et bien d’autres.

Un manipulateur peut aller jusqu’à harceler sa victime, jusqu’à lui faire croire que tout est de sa faute et qu’elle a tort alors qu’en réalité, il n’en est rien.

Pour retrouver la lucidité, souvenez-vous de la personne que vous étiez avant de rencontrer le manipulateur…

Pour se libérer du manipulateur, vous devez conserver ou retrouver votre capacité à « savoir quoi faire » et « savoir où vous en êtes ».

Voici 3 autres astuces pour vous libérer de la culpabilité.

.

2. Sortez de l’isolement (et de la dépendance)

Le manipulateur isole sa victime jusqu’à la rendre totalement dépendante de lui.

Une bonne façon de répondre à un manipulateur est de ne pas se laisser enfermer dans l’isolement. Et si c’est déjà fait, il faut en sortir le plus vite possible.

Par exemple, ne quittez pas tout pour aller vivre avec un manipulateur, gardez des contacts avec votre famille et vos amis proches, ne changez pas d’emploi ou ne laissez pas tomber votre travail.

Gardez/retrouvez votre indépendance économique et financière !

Soignez au plus vite votre dépendance affective. La dépendance, c’est ce qui fait que vous aimeriez le fuir mais qu’en même temps, vous l’aimez, vous êtes donc « accro » car vous sentez que vous avez besoin de lui/elle (impossibilité de vivre sans l’autre).

Il n’y a pourtant pas le choix : vous devez vous efforcer d’oublier un homme manipulateur. En principe, vous aurez toujours besoin d’une aide extérieure pour vous sortir d’une emprise psychologique.

Pour parvenir à se libérer d’un manipulateur, il faut toujours avoir un endroit où aller: un lieu sécurisé ou une personne de confiance.

.

3. Gardez la maîtrise de vos émotions (restez calme !)

Évitez à tout prix de montrer vos sentiments à un manipulateur.

Restez de marbre, sinon si vous vous montrez vulnérable, vous jouez son jeu et c’est exactement ce qu’il veut…

Par conséquent,

  • Si vous êtes triste, n’exprimez pas cette tristesse à un manipulateur
  • S’il vous menace, s’il vous fait du chantage affectif ou s’il essaye de vous intimider, ne vous montrez pas influençable
  • Si vous avez des peurs – comme la peur de vivre seul(e), ne lui montrez pas que vous avez peur
  • Si vous avez envie de pleurer, ne pleurez pas devant le manipulateur
  • Si vous souffrez, ne lui parlez pas de vos souffrances
  • S’il vous fait des reproches « tu te trompes ! », « c’est encore de ta faute ! » et que vous vous sentez coupable, ne le montrez pas: ne vous justifiez pas, ne vous excusez pas !
  • s’il vous met la pression « dépêche-toi ! », ne lui montrez pas que vous êtes stressé
  • S’il vous agace, vous énerve ou s’il vous pousse à bout, ne montrez pas de signes d’énervement, d’exaspération ou de frustration.
  • Etc.

Aussi, ne faites pas pitié à un manipulateur…

L’astuce pour se détacher d’un manipulateur est donc de rester calme et serein, de garder son équilibre émotionnel quand il est menacé par les circonstances. Pour le cas où vous auriez du mal à garder votre équilibre et votre sérénité devant les manipulateurs, voici le programme à écouter pour rester parfaitement « ZEN » devant les manipulateurs…

.

4. Fixez vos limites (et faites-les respecter !)

Les manipulateurs sont des gens qui ont besoin qu’on leur montre où sont les limites.

Et si vous êtes leur proie, c’est l’inverse : vous avez besoin d’apprendre à fixer vos limites

Si vous le pouvez, faites-le le plus tôt possible dans la relation.

Si quelqu’un vous critique, vous insulte ou vous dénigre, répliquez immédiatement. C’est À VOUS de mettre fin à la violence verbale qui vous est faite. Il ne tient qu’à vous de répondre et personne ne peut le faire à votre place!

Attention ! Se défendre et fixer ses limites ne veut pas dire « contre-attaquer », ça ne veut pas dire répondre à de l’agressivité par de l’agressivité ou à de la méchanceté par de la méchanceté.

Vous le savez : il faut rester calme et ne jamais céder à ses impulsions, c’est ce qui prouvera le mieux l’étendue de votre force sur le manipulateur.

Si une personne vous manipule et vous provoque, surprenez-la en ne répondant pas à sa provocation mais dites-lui clairement, calmement que quelque chose ne va pas. Méfiez-vous de votre première réaction, elle sera souvent une réaction de défense qui n’est pas dictée par le meilleur de vous-même…

Il faut impérativement se défendre face à un manipulateur qui vous maltraite en public. Souvenez-vous à ce moment-là que les manipulateurs ont peur d’être démasqués publiquement et si vous savez vous y prendre, ils ne recommenceront pas deux fois !

Voyez ici comment se faire respecter des manipulateurs (15 principes clés).

L’astuce pour se libérer rapidement du manipulateur est donc la suivante : affirmez-vous au quotidien et ayez la force de toujours mettre VOS limites !

Si vous n’osez pas refuser et dire « non », essayez ces 3 techniques simples.

.

5. Occupez-vous… DE VOUS  (en priorité !) 

Ceci est sans doute la meilleure chose à faire si vous voulez « être libre » et ne pas retomber continuellement dans les griffes des manipulateurs.

Si vous avez pour mauvaise habitude de vous effacer dans la relation avec un manipulateur, vous risquez de « perdre pieds » car le manipulateur vous enlèvera insidieusement votre estime et votre confiance en vous. Pour éviter cela, restez conscient de qui vous êtes, ce que vous valez et ce que vous voulez pour vous-même (vos désirs).

Si vous ne prenez pas suffisamment soin de vous, le manipulateur finira tôt ou tard par vous épuiser et faire que vous vous sentiez nul(le). Au pire, vous risquez de perdre goût à la vie.

Au contraire, détachez-vous du manipulateur et profitez-en pour vous faire plaisir, pour VIVRE de nouveau comme avant, pour retrouver la joie de vivre que vous avez peut-être perdue

La dernière astuce pour se libérer d’un manipulateur est donc : savoir exprimer ses désirs et satisfaire ses besoins (et pas ceux des manipulateurs !).

De cette façon, vous serez moins vulnérable, moins influençable et donc plus libre.

Bon courage !!

S’il vous plaît, dites-moi dans les commentaires ci-dessous, quelle est la principale difficulté que vous rencontrez pour vous libérer d’un manipulateur… ?

Vous aimerez aussi :

 Comment se débarrasser d’un manipulateur pervers narcissique

Comment déjouer un manipulateur

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Que faire si vous avez une mère toxique ?


De nombreux enfants et adolescents souffrent d’avoir une mère toxique. Mais à l’âge adulte, nombreux sont ceux qui continuent de souffrir parce qu’ils ont vécu longtemps avec une mère nocive.

Beaucoup des adultes qui ont subi la toxicité maternelle nient leur souffrance et ont toujours du mal à reconnaître ou accepter que leur mère ait pu être toxique.

Mère Toxique : Comment S'en Sortir

Mère Toxique : 20 Profils

Comment peut-on savoir que l’on a une mère toxique ?

La réponse est simple :

C’est quand on souffre personnellement (sentiment général d’insatisfaction), quand on réalise qu’on sabote toutes nos relations ou quand on se rend compte que notre vie est une succession d’échecs (projets, désirs, relations,…)

C’est bien souvent la toxicité d’une mère (parfois aussi celle d’un père toxique) qui fait la différence entre une personne heureuse qui s’épanouit et une personne malheureuse qui vit avec des doutes.

Si vous avez un lien toxique avec votre mère, alors lisez la suite de cet article, je vais vous expliquer :

1. Ce qu’est exactement une mère toxique (et comment la reconnaître)

2. Pourquoi une mère maltraite son ou ses enfant(s) ?

3. Quels sont les profils habituels de mères toxiques ?

4. Comment se libérer d’une mère toxique

.

Définition : une mère toxique, c’est quoi ?


Une mère toxique n’est pas une « notion psychiatrique » mais quelque chose qui apparait quand la relation s’est mal établie entre une mère et son enfant et donc que celle-ci devient dangereuse pour son enfant.

La mère est toxique dès lors qu’elle ne laisse pas l’enfant se développer et devenir lui-même mais contribue plutôt à le détruire.

Le problème est sérieux car très souvent l’enfant ne se rend pas compte que le comportement de sa mère est anormal. Il fait alors « comme si » le comportement toxique de sa mère était normal.

C’est seulement à l’âge adulte que la plupart de ces enfants pourront se rendre compte de la véritable toxicité de leur mère (mais pas tous !).

Le plus souvent il s’agira d’une relation toxique mère-fille.

Comme vous allez le découvrir un peu plus bas, la mère toxique peut se présenter sous différents profils plus ou moins toxiques…

Mais avant cela, posons-nous la question suivante :

.

Pourquoi une mère maltraite-t-elle son enfant ?


Dans certains cas, une mère va maltraiter son enfant parce qu’elle a elle-même été maltraitée durant son enfance. On va dire qu’elle reproduit « bêtement » ce qu’elle a vécu. Fort heureusement, une minorité des enfants maltraités vont reproduire le cycle toxique de la maltraitance.

Pour bien comprendre la situation, il faut savoir qu’une mère qui « empoisonne » la vie de ses enfants est toujours elle-même une personne en souffrance sinon, il est bien évident qu’elle ne se comporterait pas de cette façon.

Mais tant qu’il ne sera pas devenu un adulte, il sera difficile pour un enfant de réaliser que sa mère puisse souffrir et donc être défaillante avec lui.

Ainsi et de façon générale, on peut retenir qu’une mère sera toxique si elle souffre d’un profond manque d’estime d’elle-même, aussi si elle manque de confiance en elle ou encore si elle a peur que son enfant lui échappe. Elle va alors se comporter d’une façon qui vise à dominer et garder un contrôle permanent sur son enfant.

Dans des cas rares, des mères maltraitent physiquement leur enfant car elles seraient porteuses d’un trouble du comportement comme dans le « syndrome de Münchhausen par procuration ».

En passant, signalons qu’il est possible d’observer un rejet du bébé en période de dépression post-natale pour certaines mères mais cette situation est très souvent passagère.

Il est encore à remarquer qu’une mère ne sera pas forcément destructrice et toxique de la même façon avec tous ses enfants

.

Voici une vingtaine de profils de mères toxiques


La toxicité de la mère prend souvent la forme d’un harcèlement sournois et insidieux qui dure de longues années.

Les profils habituels sont les suivants :

une mère manipulatrice qui joue avec les sentiments de ses enfants ou qui souffle en permanence le chaud et le froid : par exemple, parfois elle donne de l’amour à son enfant, parfois elle adopte une attitude froide et distante ; parfois elle motive et encourage son enfant et d’autres fois, elle le décourage totalement…

une mère qui ne sait pas aimer : elle n’aime pas ce que sont ses enfants ou ce qu’ils font « tu aurais dû être (ou faire) comme ceci ou cela… ».

La carence de lien affectif apparaît lorsqu’une mère n’aime pas son enfant ou ne sait pas lui montrer son amour, leur faire des câlins, leur dire « je t’aime », leur montrer des marques d’affection… L’absence d’amour maternel est toxique car pour se construire et s’aimer lui-même, l’enfant a besoin du regard aimant de ses parents.

une mère hyper exigeante qui fait continuellement douter ses enfants en leur répétant qu’ils ne font jamais les choses assez bien à ses yeux, qu’ils sont incapables ou pas à la hauteur : « tu es décevant comme d’habitude », « décidément, tu ne sauras jamais rien faire correctement ! »… Si ces messages sont régulièrement répétés, ils ont de graves conséquences sur la confiance en soi de l’enfant et entrent dans le cadre de la maltraitance psychique.

une mère qui compare ses enfants entre eux et qui établit des préférences en valorisant certains au détriment des autres : « regarde ta sœur, elle au moins elle a des diplômes… », « Prends exemple sur ton frère, lui au moins, il a des bonnes notes ! », « ta sœur, elle au moins elle ne me déçoit pas ! »

une mère qui fait des reproches pour que son enfant se sente coupable et/ou redevable : « tu aurais dû… », « tu m’épuises… », « sans toi, ma vie aurait été nettement meilleure… »

Ces petites phrases vont générer chez l’enfant et jusqu’à l’âge adulte, un sentiment de culpabilité. « je me suis sacrifiée pour toi ! », « avec tout ce que j’ai fait pour toi… », « si tu n’étais pas né, je ne serais pas… »

une mère égocentrique qui, tout le temps, ne pense qu’à elle et ne s’intéresse pas à ce que font ses enfants sinon pour leur dire qu’elle sait toujours mieux qu’eux comment faire…

une mère narcissique ou une mère perverse narcissique qui est immature et du fait de sa profonde blessure narcissique va prendre un certain plaisir à humilier ou rabaisser ses enfants pour avoir un contrôle total sur eux.

une mère qui gronde, qui critique sans cesse ou qui rabaisse en public ses enfants : « tu es la honte de la famille ! », « tu es un fainéant ! », « tu as toujours été nulle ! »…

une mère qui se fait éternellement passer pour une victime en reportant toutes les fautes sur ses enfants : « si tu n’étais pas là… », « si je ne t’avais pas eu, j’aurais pu m’acheter ça… »

une mère qui maltraite physiquement son enfant.

Vous devez garder à l’esprit que la négligence est la forme de maltraitance des enfants la plus courante. Par exemple, une mère absente, une mère qui ne s’occupe pas de son enfant, qui lui manque de soins ou encore quand les besoins en nourriture de l’enfant ne sont pas satisfaits.

une mère possessive, dominatrice ou castratrice (voyez ici mon article sur la mère castratrice) qui empêche son enfant de forger sa propre personnalité.

une mère qui met dans la tête de son enfant des mensonges ou des fausses croyances (affirmations abusives) : « ton père ne t’aime pas », « tu es un égoïste », « tu n’es pas assez douée pour réussir », …

une autre exemple de mère toxique : la « commère » intrusive qui intervient et se mêle tout le temps de ce qui se passe dans la vie privée et familiale de ses enfants en particulier lorsqu’ils sont devenus adultes (elle se mêle du choix du conjoint, fait ses remarques sur la vie de couple ou encore sur la façon d’éduquer les petits-enfants…).

une mère qui fait un « déni d’existence », qui isole, qui rejette ou qui abandonne carrément son enfant (manque de bienveillance) car elle ne parvient pas à établir de lien et d’attachement avec son enfant.

une mère incapable de fixer des limites à ses enfants : elle est soit trop permissive soit trop restrictive, sévère, avec trop d’interdits car incapable de faire confiance à ses enfants…

la mère inquiète et défaitiste qui s’attend toujours « au pire » , qui voit des dangers partout et ne sait donc pas encourager son enfant « ta relation, ça ne durera pas », « attention !,… », « tu n’as aucune chance de réussir… »

une mère qui terrorise son enfant par ses crises de colère, son impulsivité, sa violence, son agressivité ou ses angoisses.

Parfois, il s’agira « simplement » d’une mère mal dans sa peau (malheureuse, complexée, peureuse, phobique, anxieuse, angoissée, jalouse, pessimiste, dépressive, seule,…) et qui transmet tout son mal-être à ses enfants.

une mère qui panique à l’idée de se retrouver seule ou de se sentir inutile va infantiliser son enfant et continuer à le traiter comme un bébé même lorsqu’il aura atteint l’âge adulte. Les mères toxiques vont alors empêcher leur enfant de s’émanciper, de prendre son autonomie émotionnelle et physique : « laisse-moi choisir les vêtements qui te vont bien, tu n’en est toujours pas capable à ton âge… »

la mère la plus toxique sera celle qui fait sentir à son enfant qu’il est inexistant et sans importance (en le laissant seul, en l’ignorant quand il fait quelques chose de bien, en ne le regardant pas ou en le considérant comme un simple objet…)

la liste ne s’arrête malheureusement pas là…

Si votre mère est une personne toxique, il y a alors un risque que vous tombiez vous-même sur des partenaires qui abuseront de vous (manipulateurs ou manipulatrices).

Voyez ici comment réussir votre vie amoureuse en sortant des échecs amoureux liés aux conjoints manipulateurs.

.

Comment Se Libérer de l’Emprise d’une Mère Toxique ?


Si vous avez affaire à une mère toxique, votre personnalité toute entière est influencée par ce parent manipulateur et vous êtes probablement encore aujourd’hui sous son emprise.

Même si elle vous a pourri la vie pendant des années, il ne faut pas renoncer car vous avez en vous les ressources nécessaires pour vous en sortir.

Comment s’en sortir concrètement avec une mère abusive ?

Voici quelques pistes de réflexion qui pourraient vous aider :

C’est un travail d’auto-analyse sur soi-même qui est souvent le plus efficace. Se comprendre soi-même est un bon point de départ pour pouvoir comprendre la situation avec votre mère toxique.

Ainsi par exemple, si vous êtes en âge adulte, vous n’avez plus besoin de vivre en recherchant continuellement la reconnaissance ou l’approbation de votre mère. Et si aujourd’hui vous continuez à vivre dans la peur du jugement de votre mère, alors il est juste temps pour vous de « devenir un adulte libre ». Vous n’avez plus à devoir plaire à votre mère ni à vouloir être ou ressembler à l’enfant que votre mère aurait voulu avoir. Au lieu de cela, efforcez-vous d’exprimer VOTRE propre personnalité sans plus vouloir devenir celle (ou celui) que votre mère a décidé pour vous.

Vous devez définir vous-même qui vous êtes (et qui vous voulez devenir) et ne plus laisser la tâche à votre mère de vous façonner. Pour cela, il faut impérativement BRISER vos anciens modes de pensées qui sont dus à votre mère.

Faites ce petit exercice : prenez une feuille de papier, tracez-y deux colonnes. Dans la première colonne à gauche intitulée « mensonges », indiquez les croyances négatives portées par votre mère (ce qu’elle pense de vous). Par exemple : « tu ne fais jamais rien correctement..», « tu es égoïste », « tu seras toujours ma petite fille », etc. et dans la colonne de droite intitulée « vérités », placez toutes les vérités qui correspondent à ce que vous êtes vraiment (ce que vous pensez de vous selon vos ressentis et vos expériences). Par exemple : « j’ai bien réussi ceci et cela », « je me trouve plutôt généreuse et altruiste », « non, je ne serai pas toujours une petite fille mais je suis une adulte avec ma vie personnelle », etc.). Continuez l’exercice en démontant une par une toutes les idées mensongères de votre mère à votre égard.

Si vous avez une « famille toxique » et que vous subissez la manipulation du père ou de la mère, le comprendre est la toute première étape avant d’apprendre et de connaître les techniques pour déjouer les manipulateurs et sortir de la relation toxique.

Sous l’influence d’un lien toxique avec votre mère, vous avez tendance à croire que le comportement dit « toxique » de votre mère est « normal ». Par exemple si elle vous culpabilise, vous penserez qu’elle a raison… etc. Mais pour grandir et vous (re)construire, vous devez prendre un peu de recul et comprendre que ce n’est pas normal de se faire culpabiliser.

Quand on est victime d’une mère toxique et qu’on culpabilise ; il faut une prise de conscience pour sortir de la culpabilité sans avoir l’impression de trahir sa mère. Ce sera le moment pour vous de ressentir une grande libération.

Ensuite, après la phase de compréhension, il faut essayer d’accepter la réalité d’avoir une mère toxique – et si c’est possible, essayer de lui pardonner sa toxicité (qui vient de son enfance et de ses souffrances). Votre mère est ce qu’elle est et c’est à vous de l’accepter telle qu’elle est. Car elle ne changera pas. Dites-vous simplement qu’elle ne pouvait pas faire autrement en fonction de son vécu personnel.

« Elle a fait ce qu’elle pouvait en fonction de ce qu’elle était ».

Quelques fois, il faut savoir dire que vous n’aimez pas votre mère toxique tout en acceptant que la situation soit en réalité plus complexe avec des moments d’amour et des moments de désamour…

Voici un article qui devrait vous aider à lâcher prise avec votre mère toxique.

Si c’est le cas, vous devez arrêter d’entrer systématiquement en conflit avec votre mère. Arrêter aussi de vous mettre en colère contre elle. Cela ne sert à rien. Il est inutile de vous mettre en colère ou d’avoir de la haine contre votre mère toxique avec l’intention de la corriger… Peut-être qu’au début cette colère vous aidera mais vous devez absolument avancer et comprendre que la colère est inutile voire toxique pour vous-même.

Vous devez aussi apprendre à « dire non » à votre mère et parfois aussi, être capable de « dire non » à la relation avec votre mère.

Il est bien évident qu’il vous sera plus facile de fixer vos limites à votre mère lorsque vous aurez pris votre indépendance économique vis-à-vis d’elle…

Si votre parent toxique est dangereux (mère violente), il sera parfois nécessaire et vital de couper les ponts, de vous éloigner physiquement pour votre sécurité et pour conquérir votre autonomie.

Si vous voulez sortir définitivement de son emprise psychologique, vous pourriez ressentir le besoin d’extérioriser la relation que vous avez eu avec votre mère. Dans ce cas, parlez-en avec une personne de confiance, racontez-nous votre histoire dans les commentaires ci-dessous ou écrivez une lettre ou, pourquoi pas, un livre… Écrire est un acte libérateur ! Inscrivez tout ce que vous avez subi, ce que vous avez ressenti ainsi que ce que vous attendiez d’une mère aimante et bienveillante. Ensuite lisez cette lettre à haute voix. Mais ne l’envoyez pas ! (gardez-la pour vous).

Si vous êtes actuellement en dépression à cause des liens toxiques que vous avez connus depuis votre naissance avec votre mère, c’est sans doute que vous avez des blessures profondes et difficiles à surmonter. Dans ce cas, vous avez besoin d’une aide psychologique pour vous en sortir; n’hésitez pas à consulter un professionnel.

Les personnes victimes de leur mère toxique vont, dans la majorité des cas, réagir positivement et ne pas reproduire la toxicité avec leurs propres enfants.

Prenez le temps de l’analyse et concentrez votre énergie pour ne pas devenir toxique et maltraitant avec vos propres enfants ! La règle est que vous avez toutes les chances de ne pas devenir vous-même un parent toxique si vous vous occupez bien de vous (sécurité, estime personnelle, confiance en soi, bien-être affectif, …)

Si vous avez le moindre doute, je vous propose de faire ce test pour vérifier si vous êtes plus ou moins toxique pour vos enfants…

De toute manière, il faut vous atteler à reprendre confiance en vous. Le préalable est de penser à vous en priorité et décider de prendre en main votre propre destin.

Si vous avez manqué d’affection (carence affective) au point que vous ne vous aimez pas assez, que vous manquez encore de confiance en vous, sachez qu’il n’est jamais trop tard pour corriger le tir :

Apprenez à vous aimer vous-même

et cliquez ici pour avoir 100% confiance en vous

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Comment attirer un homme et être sûr qu’il ne vous manipulera pas… ?


Il vous est certainement déjà arrivé de subir un manipulateur en amour

Alors je suis certain que vous vous demandez comment attirer l’attention des hommes qui ne sont PAS des manipulateurs affectifs ?

La réponse est aussi simple et logique que cela:

Il vous suffit d’arrêter de toujours attirer les hommes manipulateurs dans votre vie.

Et si, malgré cela, ils entrent encore dans votre vie, alors :

vous devez agir pour que les manipulateurs en amour se détachent rapidement de vous !

Dans un instant, nous allons voir quelle est cette magie pour attirer un homme qui vaut vraiment le coup qu’on s’attache à lui.

.

Comment Attirer un Homme qui n'est Pas Manipulateur ?

Comment attirer un homme qui ne vous manipulera pas

Remarque : il est bien évident que cet article s’adresse directement aux femmes qui en réalité sont bien plus nombreuses à subir l’emprise des manipulateurs. Mais si vous êtes un homme victime des femmes manipulatrices, vous y trouverez également les solutions pour attirer l’amour de femmes respectueuses et équilibrées.

.

Voici les 9 choses les plus utiles que vous puissiez faire si vous voulez cesser d’attirer les manipulateurs dans votre vie :


1/ Avoir une meilleure estime de vous pour donner de vous une bonne image : l’image d’une personne équilibrée et bien dans sa peau. Avec l’amour de soi et suffisamment d’estime personnelle, vous ne vous dévaloriserez pas devant quelqu’un et vous saurez quoi répondre à un homme qui tenterait de vous dénigrer ou vous rabaisser. Vous n’attirez plus les personnes manipulatrices si vous démontrez que vous êtes une personne stable, active et positive qui s’aime et qui dégage une impression d’équilibre personnel.

2/ Être une personne qui pense à elle d’abord. Cultiver un peu d’égoïsme est une notion importante quand on se demande comment attirer un homme non manipulateur. Être un peu égoïste n’est pas toujours malsain; en tout cas face aux manipulateurs, un altruisme exagéré peut être nuisible. Alors un bon conseil : écoutez-vous, respectez-vous et offrez-vous d’abord toute l’attention et tout l’amour que VOUS méritez. Pour pouvoir vous occuper de vous, vous devez savoir fixer vos limites, oser dire « non » et être capable d’oublier ce que les autres attendent de vous. En tout cas, vous ne devriez jamais vous sentir coupable de penser à vous !

3/ Améliorer votre confiance en vous. Oubliez tout ce qui vous fait douter de vous et montrez aux hommes que vous rencontrez que vous avez de l’assurance. Le danger est si vous montrez des signes de manque de confiance en vous, dans ce cas, il ne peut en être autrement : vous allez attirer un homme pervers narcissique. Alors n’attendez pas plus longtemps pour obtenir une confiance en vous inébranlable.

4/ Être une femme indépendance. Je ne vous apprendrai rien en vous disant que les manipulateurs sont à l’affut des personnes influençables qui se mettent facilement en position de soumission et donc de dépendance vis-à-vis des autres. Alors c’est évident : pour ne pas s’attirer un homme manipulateur, il faut montrer que l’on garde une maîtrise totale de son destin. Ne soyez pas une de ces femmes qui mettent leur destinée sentimentale 100% entre les mains d’un homme. Ne tombez pas dans le terrible piège qu’est la dépendance affective !

Faites ce test et assurez-vous que vous n’êtes pas une femme dépendante affective.

5/ Être insensible et indifférente face aux belles promesses, aux compliments et à toutes les autres formes de flatteries. Les plus grands manipulateurs sont pratiquement tous des hommes séduisants et très charmeurs. Posez-vous donc la question : Suis-je facilement influençable ? Suis-je manipulable ? Est-ce facile de me séduire et me convaincre ? Le problème lorsque vous sentez que vous n’êtes pas « assez bien » ou « assez bonne », vous avez tendance à chercher l’approbation et à faire des choses afin d’obtenir un sentiment d’importance et de valeur. Vous sentez que si vous pouvez atteindre cet objectif, vous vaudrez quelque chose… Croyez-moi, les manipulateurs sauront comment satisfaire votre besoin d’approbation !

6/ Rester bien à l’écart du triangle des jeux de rôles psychologiques.

En particulier, vous ne devriez pas jouer le rôle du « sauveur » ou de la « sauveuse » face aux hommes qui ont l’art de se faire passer à vos yeux pour des victimes. Ces sont les hommes qui vous racontent leurs blessures passées, ceux qui n’ont jamais eu de chance, ceux sur qui tout le monde s’acharne, celui qui vous dira que vous êtes « la seule » ou « la première » à le comprendre, etc… Certains manipulateurs sont extrêmement doués pour qu’on les prenne en pitié.

Vous devriez aussi éviter de vous poser en « victime » face à une injustice ou face à un homme qui ferait mine de vous persécuter.

Enfin, pour être à l’abri et tenir les manipulateurs à l’écart, vous devriez encore vous abstenir de « persécuter » en n’étant pas agressive ni colérique face à un quelqu’un qui vous manquerait de respect. L’attitude qui consiste à RESTER CALME, à GARDER SON SANG FROID, à ÊTRE IMPASSIBLE et « INNERVABLE » est importante si vous ne voulez pas attirer les hommes manipulateurs.

Soyez donc très attentive en particulier si vous avez dans vos habitudes de vouloir toujours aider votre prochain, de vouloir « jouer la maman » ou encore « l’ange gardienne ». Dans ce cas, dorénavant, vous écarterez soigneusement de votre chemin tous les hommes « plaintifs » qui ne savent pas se prendre en main. Vous n’êtes pas leur mère et surtout vous n’avez pas à le devenir…

7/ Vous connaissez sûrement la phrase : « qui se ressemble s’assemble », et vous savez que ce dicton a un fond de vérité – même s’il est parfois vrai aussi que « les contraires s’attirent ». Alors pour éviter d’attirer un homme toxique dans votre vie, le mieux est de ne pas adopter vous-même un comportement toxique, calculateur, manipulateur ou menteur.

8/ Éveillez votre pouvoir de l’attraction.

Que disent les lois de l’attraction ?

« Nous attirons ce à quoi nous accordons le plus d’attention ».

« Nous attirons ce qui correspond à notre attitude mentale, à notre foi, à notre espérance, ou à nos doutes et à nos craintes ».

Alors ne pensez pas que « tous les hommes sont des manipulateurs » ou que « tous les hommes sont malveillants en amour » ou à toute autre croyance généralisatrice et négative comme par exemple « tous les hommes sont infidèles » . Vous risqueriez de les voir partout !

Que faire ?

Libérer votre pouvoir de l’attraction et de visualisation créatrice : pensez à l’homme que vous voulez, visualisez-le et désirez-le ardemment !

Vous allez attirer de bien meilleures choses dans votre vie si vous développez votre pouvoir d’attraction.

9/ Ne pas montrer ses peurs :

Avez-vous… ?

  • peur de perdre l’amour
  • peur qu’une autre personne vous prenne votre amour (jalousie)
  • peur de ne pas être à la hauteur
  • peur de ne pas être aimée
  • peur du qu’en dira-t-on
  • peur du jugement des autres (critiques)
  • peur de décevoir ou de déplaire
  • peur d’être abandonnée ou rejetée…

Si vous avez une ou plusieurs de ces peurs, vous devez absolument acquérir la maîtrise de vos émotions et ne plus laisser vos peurs prendre le contrôle sur votre destin.

Soyez-en consciente : les manipulateurs se nourrissent de vos peurs, de vos craintes et de vos doutes.

.

5 choses à faire pour qu’un manipulateur se désintéresse rapidement de vous :


1/ La première chose pour pouvoir écarter les manipulateurs de votre vie est bien entendu de savoir reconnaître leur présence :

Le simple fait d’être complètement démasqué et un manipulateur prendra ses jambes à son cou !

2/ Ensuite, vous devriez pratiquer l’ignorance et l’indifférence vis à vis de tous les hommes qui sont ambigus ou qui apparaissent douteux. En ne les regardant pas droit dans les yeux. En ne répondant pas à leurs questions où à leurs messages (sms, email,réseaux sociaux,…). En ne riant pas tout le temps en particulier si vous avez affaire à une personne qui use de l’humour sarcastique, de la moquerie ou de la provocation. Aussi, en ne laissant pas le plaisantin vous faire ses sourires taquins ni vous lancer ses petites piques blessantes…

3/ Tirer sur la corde sensible du manipulateur. Un manipulateur est une personne qui, contrairement aux apparences, manque cruellement de confiance en elle. En vous détruisant, cette personne cherche à se grandir et à se sentir plus forte. Si au lieu de la mettre en confiance vous allez dans le sens de la faire douter d’elle-même, vous êtes certain de ne pas attirer un homme manipulateur mais il va s’éloigner de vous. Une autre technique efficace pour déjouer et faire fuir les manipulateurs est de leur faire préciser les choses; en agissant de la sorte, vous empêchez le manipulateur de créer le vague, le flou et la confusion qu’il aime tant.

4/ Au lieu de tolérer, de justifier, de pardonner ou d’excuser un comportement violent, insultant, manipulateur, agressif ou pervers, il faut poser la limite, le dénoncer et le mieux est de le faire immédiatement. Faites clairement savoir aux hommes que vous n’êtes pas le genre de femme à subir la violence physique ou morale. L’affirmation de soi est un excellent rempart et l’homme manipulateur comprendra vite que vous ne lui appartiendrez jamais et il va donc s’écarter de vous…

5/ Empêcher les manipulateurs de vous cerner. Pour pouvoir vous manipuler, un homme a besoin de connaître vos faiblesses, votre corde sensible, vos sentiments, vos blessures, vos failles, vos complexes, vos doutes, vos peurs, vos angoisses,… bref toute votre vie personnelle et privée. En ne dévoilant pas vos secrets, vous devenez « incontrôlable » et du coup, vous n’intéressez plus tant les manipulateurs. Soyez donc « imprévisible » et restez « inattendue » avec les hommes que vous suspectez.

.

Conclusion sur comment attirer un homme qui n’est pas manipulateur


Il existe de nombreux hommes qui sont merveilleux et vous devez apprendre à les repérer, à les attirer…

Mettez toutes les chances de votre côté !

Pour attirer les meilleurs hommes et ne jamais laisser un manipulateur vous blesser ou vous détruire, appliquez le principe énoncé par William Somerset Maugham :

« Il y a dans la vie quelque chose de curieux : quand on refuse tout le reste, on obtient souvent ce que l’existence à de meilleur à donner… »

Vous allez ainsi pouvoir attirer un homme « bon » dans votre vie à condition de refuser de perdre votre temps et votre énergie avec les hommes « moins bons ». C’est aussi simple que cela !

Souvenez-vous toujours que le début de chaque relation est un moment clé à ne pas rater en particulier si vous voulez faire prendre le « bon départ » à votre vie sentimentale et éviter les échecs amoureux répétés. Si vous observez un début intense avec de grandes déclarations d’amour, de trop belles promesses,… méfiez-vous ! A vous de savoir freiner l’emballement quand la relation va trop vite et ne pas vous laisser envahir par les émotions amoureuses car vous pourriez alors vivre une rupture soudaine (et incompréhensible) quand, après avoir attiré un homme, celui-ci se rétracte ou pire, lorsqu’il devient un manipulateur pervers narcissique avec pour seul but de vous faire vivre une descente aux enfers…

Le saviez-vous ?

L’enfance et le passé sentimental d’un homme exercent une grande influence sur son comportement d’aujourd’hui et de demain. C’est pourquoi vous pouvez prévoir le comportement de l’homme que vous avez attiré simplement en étudiant son passé et son enfance (je vous en parle ici).

Enfin, voici 10 erreurs à éviter si vous voulez rendre un homme amoureux – et ne plus vivre des échecs amoureux à cause des manipulateurs

.

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more


Pin It on Pinterest