Blessure Narcissique : D’où vient-elle ? Qu’est-ce qui ne va pas ?

. 4 Vidéos Gratuites pour obtenir une Confiance en Soi Inébranlable (marre-des-manipulateurs.com).

Des millions de gens ont une blessure narcissique – mais ne le découvrent jamais…


Avez-vous remarqué que certains d’entre nous semblent avoir toujours des relations heureuses et épanouissantes, alors que d’autres échouent rapidement et systématiquement les échanges qu’ils entreprennent ?

D’où cela vient-il ?

Cela vient tout simplement de l’estime de soi.

.

Blessure Narcissique

Blessure Narcissique

 

Qu’est-ce que cela signifie ?

Cela veut dire qu’il y a beaucoup de personnes qui ont une blessure narcissique plus ou moins profonde en eux alors que d’autres n’ont pas cette fragilité narcissique.

Avoir une « blessure narcissique » ou une « faille narcissique », qu’est-ce que cela signifie ?

On peut dire que votre narcissisme est blessé lorsque…

  • vous avez un manque d’estime de soi, parfois même un mépris de soi
  • vous avez un déficit d’amour de soi
  • vous avez une mauvaise image de soi (trop négative ou fausse)
  • vous avez le sentiment de ne rien valoir (ou pas grand chose)
  • vous avez difficile à vous sentir important
  • vous ne vous trouvez pas intéressant
  • vous avez un sentiment de honte
  • vous avez tendance à vous « auto-culpabiliser »
  • vous remettez en question votre propre personnalité
  • vous vous comparez sans cesse à d’autres personnes
  • vous n’avez pas confiance en vous
  • vous vous posez souvent ce genre de questions :

« suis-je vraiment à la hauteur ? »

« qu’ai-je de moins que lui ? »

« que va-t-on encore me reprocher ? »

« pourquoi ne s’intéressent-ils pas à moi ? »

« ce sera encore de ma faute… »

.

Comment se forme la blessure narcissique ?


Dès son plus jeune âge, un enfant construit son estime de lui. Ce sont ses parents qui ont le rôle le plus important dans l’acquisition d’une bonne estime de soi par l’enfant.

Ainsi, pour ne pas avoir affaire à un narcissisme défaillant, l’enfant doit commencer par avoir des parents qui ont une bonne estime d’eux-mêmes.

L’enfant doit aussi sentir qu’il compte aux yeux de ses parents, c’est-à-dire qu’il est important dans la vie de ses parents et surtout qu’il rend ses parents heureux.

Mais ce n’est pas tout…

L’enfant doit encore sentir qu’il est un individu unique et valorisé par ses parents pour sa différence par rapport aux autres et en particulier ses frères et sœurs.

Un enfant continuellement dévalorisé par des parents toxiques portera en lui une blessure narcissique qui sera plus ou moins profonde.

Ce sera le cas par exemple,

  • d’une fillette dont les parents répètent sans arrêt qu’ils auraient voulu un garçon…
  • d’une enfant qui grandit et malgré cela, que l’on continue à prendre pour un bébé…
  • d’un enfant qui se voit dénigré par ses parents « tu es un idiot », «  tu es vraiment trop nul… »
  • d’un enfant dont l’avis ne compte jamais « tais-toi, tu racontes toujours n’importe quoi ! »…
  • d’un enfant dont les parents ne s’intéressent jamais à lui « j’ai trop de travail, je n’ai pas le temps de m’occuper de toi…»
  • d’un enfant qui a grandi dans une famille où chacun était manipulé par la culpabilité… « à cause de toi,… »
  • d’un enfant dont les parents sont trop exigeants et jamais contents de lui car il n’est jamais « à la hauteur »…

Mais il n’y a pas que les parents !

Les enseignants jouent aussi un rôle important dans la construction du narcissisme de l’enfant. Selon qu’ils valorisent certains élèves et leurs donnent confiance en eux et pas d’autres…

Plus tard, à l’âge adulte, nous pouvons également subir des blessures narcissiques par exemple dans le cadre du travail. Ce sera le cas par exemple lorsqu’on est victime de harcèlement moral.

.

Quels sont les conséquences de la blessure narcissique ?


Les gens qui ont une blessure narcissique font face à des difficultés durant toute leur vie d’adulte.

Voici les 6 problèmes rencontrés habituellement par celles et ceux qui ont une faille narcissique :

.

1/ Une faible capacité à résister aux épreuves de la vie qui portent atteinte à l’image de soi.

Certaines épreuves de la vie recommandent d’avoir une bonne estime de soi pour pouvoir les surmonter.

Voici quelques exemples :

  • un licenciement
  • un échec professionnel
  • une rupture sentimentale
  • un rejet
  • un abandon
  • des critiques ou des accusations
  • une humiliation
  • une trahison (infidélité)
  • une injustice

Parfois, une simple moquerie suffit à déstabiliser une personne qui porte une blessure narcissique.

Toutes ces épreuves sont pénibles à vivre et sont parfois destructrices pour celles et ceux qui n’ont pas une bonne estime d’eux-mêmes.

Ces personnes se sentent très vite anéanties.

.

2/ Des difficultés à se sentir aimé par les autres.

Dès lors que l’on ne s’aime pas soi, on se croit indigne d’être aimé.

On se sent alors obligé de donner énormément aux autres pour avoir l’impression qu’ils puissent nous aimer (abondance de cadeaux,…).

Comme si notre seule personne n’avait pas assez de valeur pour être aimée !

On tombe dans le piège de vouloir en faire toujours plus pour satisfaire l’autre. C’est le signe d’une dépendance affective.

.

3/ Un sentiment d’être insuffisant, inférieur ou complexé par rapport aux autres.

Quand on vit avec une blessure narcissique, on donne à l’autre plus d’importance et de pouvoir que l’on s’en donne à soi-même.

On vit alors dans la peur du jugement et du regard des autres.

Cette situation crée un malaise intérieur qui peut durer toute une vie et empêcher de vivre et s’épanouir.

.

4/ Une tendance à s’auto-culpabiliser

Quand on manque d’estime de soi, on culpabilise à tout bout de champ.

On se rend coupable de tout. On s’excuse et on se justifie même quand on a rien fait de mal :

« c’est de ma faute si… »

« j’aurais dû… »

Le problème est qu’à force de culpabiliser, on finit par perdre sa confiance en soi !

.

5/ Un risque de tomber sous l’emprise des manipulateurs.

Les personnes qui ont une blessure narcissique sont avides de reconnaissance et sont trop sensibles aux marques d’attention.

Ceci fait qu’elles tombent plus facilement sous l’emprise des personnes toxiques et manipulatrices.

Vérifiez ici si vous êtes une proie facile à attraper pour les personnes toxiques.

.

6/ Un manque d’empathie et même une toxicité pour les autres.

Quand on vit avec une blessure narcissique profonde, on en devient indifférent aux autres, incapable d’empathie ou d’aimer les autres.

Dans certains cas, on peut avoir du mépris pour son entourage et devenir une « simple » personne toxique et manipulatrice.

Mais dans d’autres cas plus graves, on peut devenir un manipulateur pervers narcissique et être complètement vide d’estime de soi.

Le vide intérieur est immense et tellement insupportable que la personne va tenter de combler « sa faim d’estime de soi » en s’attaquant et en détruisant les autres (perversion narcissique).

En conclusion, je pense que vous avez bien compris l’importance de développer une bonne estime de soi et de s’aimer soi suffisamment afin de mener une vie heureuse et épanouie. Aussi et surtout pour éviter de s’en prendre inutilement aux autres ou devenir la victime de toutes les personnes qui ne s’aiment pas…

Si vous avez une fragilité narcissique, continuez votre lecture en cliquant ici: Comment Soigner ses Blessures Narcissiques

Acceptez de recevoir 4 vidéos gratuites et obtenez une confiance en vous inébranlable

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


1 Commentaire

  1. Je confirme qu’une personne avec une faible estime d’elle même tombe plus facilement sous l’emprise d’un manipulateur narcissique. C’est ce qui m’est arrivée. Ma blessure narcissique, c’est formé dès l’enfance à l’école à cause de mon physique atypique et le rejet de la féminité. Je ne pouvais pas accepter d’être une fille, je trouvais que le regard des autres étaient beaucoup plus dans le jugement, dure parce qu’il ne s’agissait que de déterminer, si on est belle ou moche. Je ne voulais pas faire partie de ses filles qui s’habillent bien, se coiffent, se mettent en valeur, qui essaient de plaire. J’avais honte d’attirer les regards, je ne voulais surtout pas qu’on me détaille, j’avais même décidé que le mieux, c’était de rester enfant, ainsi je pensais échappée aux exigences de la société.
    Jusqu’à mes 16 ans, mon estime de moi est restée stable même en vivant comme un garçon manqué. Cependant, j’ai mal interprété des marques d’attention et j’ai finis par dire à une personne que je l’aimais (bien). Le rejet net a anéantis le peu d’estime que je possédais, depuis ce jour, je n’ai plus arrêté d’essayer de me conformer à mon image de la perfection jusqu’à m’isoler et me contraindre à un rythme de vie réglé comme du papier à musique. Jusqu’à mes 19 ans, j’ai vécu de cette manière, très égoïste et indifférente, toujours insatisfaite car je n’étais jamais assez proche de mon objectif. J’ai finis par avoir des effets secondaires sur ma santé, plus de menstruations, perte de cheveux anormales car régulière, dépression avec envie de suicide et ma capacité a parler de mes émotions et à les ressentir étaient au point mort. Tout mon fonctionnement était déréglé et je me sentais incapable de retrouver une vie normale.J’étais devenue toxique pour moi même et je ne faisais qu’alimenter mon mal être et m’autodétruire. Je ne pouvais plus lâcher prise, j’étais emprisonné en moi même, désespérée et en souffrance, jusqu’à ne plus m’alimenter et à dormir la plus part du temps. Depuis 4 ans, je fais un travail sur moi en cherchant à me connaître pour me respecter et me chérir telle que je suis. J’apprends chaque jour à avoir des pensées positives, même si parfois je peux retomber dans mes mauvais travers et me dénigrer. Je fais des efforts pour changer la situation: j’apprends à apprécier mon corps, à construire ma personnalité grâce à une introspection qui développe ma capacité à me comprendre.
    En faisant jaillir cette considération, ma vie a profondément changée et intérieurement,il y a beaucoup moins de souffrances, de colères et de tristesses. Je pense enfin que je suis une personne de valeurs, importante et qui a des qualités de coeur qui sont maintenant des atouts dans mes relations. Heureusement, que j’ai entamé cette transformation avant de rencontrer un manipulateur narcissique. Malgré ma fragilité, j’ai pu retrouver ma maîtrise de moi et renouer avec ma véritable image, celle que je suis en train d’établir durablement en ayant foi, d’abord en moi même pour avoir foi en l’autre.

Laissez ici Votre Commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Share This