. Devenir un Véritable Sherlock Holmes.

Comment quitter un pervers narcissique. Comment y parvenir vous aussi ?


Vous n’apprendrez rien si je vous dit qu’il n’est pas facile de quitter un manipulateur pervers narcissique.

Vous me direz peut-être qu’il vous est impossible de le faire, mais dans cet article, je vais vous prouver que ce n’est pas impossible. Et vous pourrez certainement le faire vous aussi si vous agissez de la bonne manière.

.

Quitter un pervers narcissique

Comment Quitter un Pervers Narcissique

Je vous le disais en introduction, ce n’est pas facile de quitter un manipulateur pervers narcissique. Il y a plusieurs raisons à cela.

C’est ce que nous allons voir tout de suite…

.

Voici la première chose à faire pour quitter un pervers narcissique


Habituellement, la victime met du temps à réaliser qu’elle vit avec un pervers narcissique. Et quand elle réalise sa situation, il est souvent trop tard. Elle est déjà sous l’emprise psychologique et elle n’a plus toutes ses forces pour s’en sortir.

C’est pourquoi il est important de prendre rapidement conscience que l’on a affaire à ce genre de manipulateur. Suite à quoi il faut réagir sans tarder.

Si vous ne l’avez pas encore fait, faites le test pour démasquer facilement les pervers narcissiques de votre entourage.

Je vous recommande de passer ce test à vos proches et amis. Il faut leur ouvrir les yeux sur la présence de princes charmants qui, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ne sont pas si charmants ni si fréquentables…

Quitter un pervers narcissique

.

Voici la deuxième chose à faire pour quitter un pervers


En général, à force de subir des critiques et des reproches, la victime du manipulateur culpabilise. Ainsi, lorsqu’elle quitte un pervers narcissique, elle se sent coupable. Comme si elle avait tort de partir et l’abandonner. Elle aura aussi l’impression que personne ne va la comprendre, qu’on va croire qu’elle est « folle ». Le doute s’installe, parfois le désespoir ce qui paralyse.

C’est pourquoi il faut vraiment se libérer du sentiment de culpabilité

 .

Voici la troisième chose à faire


En général, la victime est complètement isolée de ses proches et fortement dépendante du pervers.

C’est pourquoi, avant de quitter le manipulateur, il faut absolument :

1S’entourer le plus possible de bonnes personnes (famille, amis).

2Sortir du silence (parler)

3Accepter de se faire aider (un ami, un proche, un avocat, un psychothérapeute, la police en cas de violence,…)

.

Voici la quatrième chose à faire pour quitter un perver narcissique


Vous savez déjà que le manipulateur pervers narcissique n’est pas du genre à lâcher facilement sa proie.

Mais c’est pire encore… s’il a l’impression que sa proie lui échappe.

Pourquoi ?

Parce que si vous quittez un pervers narcissique, vous lui faites sentir le goût du rejet et de l’abandon (ce qu’il craint par dessus tout). Sa déception entrainera de la colère, de la haine, du ressentiment, un désir de vengeance… et une forte envie de prendre sa revanche.

Dans certains cas, rien ne semble pouvoir arrêter un pervers narcissique.

C’est pourquoi lorsque l’on quitte un pervers narcissique, il faut être prudent et s’abstenir de blesser inutilement son égo. Ne pas l’accuser, ne pas le condamner, ne pas le critiquer pour éviter tout simplement qu’il se montre enragé.

Et si vous pensez que c’est le bon moment pour régler vos comptes… ne le faites surtout pas ! Rassurez-le plutôt.

Rappelez-vous toujours qu’un pervers narcissique ne se remet jamais en question. Ne soyez donc pas inutilement « méchant » avec un pervers narcissique (si vous voulez partir et vivre dans la sérénité)

Premièrement, respectez-vous

Deuxièmement, respectez-le

Troisièmement, exigez qu’il vous respecte en retour.

Un point c’est tout !

.

Voici la cinquième chose à faire :


Quitter un pervers narcissique peut faire se sentir en insécurité. Je reçois souvent des messages de victimes qui se sont éloignées et qui, malgré tout, continuent à vivre dans la peur de rencontrer le pervers narcissique qu’elles ont quitté.

C’est pourquoi il faut absolument vaincre ce stress et cette peur. Il est possible d’y parvenir en gardant à l’esprit que le pervers est quelqu’un qui, derrière ses apparences de toute puissance, est en réalité faible et peu sûre de lui. Le pervers narcissique ne s’aime pas et vit dans l’insécurité et la crainte de perdre sa crédibilité.

Il ne faut donc pas lui donner un « pouvoir » qu’il n’a pas.

S’il vous plaît, n’inversez pas les rôles et comprenez bien que ce n’est pas vous mais c’est lui qui vit dans la peur (sinon il ne serait pas atteint de perversion narcissique)

.

Voici la sixième chose à faire pour quitter le pervers narcissique


Si vous êtes en proie avec un pervers narcissique, vous pourriez être tenté de vous installer durablement dans la peau d’une victime. Pour la simple et bonne raison que vous êtes la victime !

Oui, mais de grâce, évitez à tout prix de vous afficher dans un rôle de victime.

Vous voulez savoir pourquoi ?

Car si vous vous comportez en victime, vous donnez aux autres le pouvoir de jouer le rôle du persécuteur ou celui du sauveur (voyez pourquoi ici). Et ce n’est pas comme cela que vous vous en sortirez.

C’est pourquoi il n’est d’aucune utilité de se plaindre, se lamenter ou se justifier face à un manipulateur.

.

Voici la septième chose à faire


Ce n’est pas parce que vous quittez physiquement le pervers narcissique que son emprise psychologique va automatiquement disparaître.

Non, ce qui importe vraiment, c’est que vous sortiez de la dépendance psychologique. Pour cela, il faut commencer par se faire respecter. S’affirmer, fixer ses limites, ne pas pardonner les excès du manipulateur. Refuser toute forme de chantage, les critiques et les humiliations…

Voici les 15 Principes Clés qui vous aideront à vous faire respecter des manipulateurs pervers narcissiques.

Il n’y a qu’en agissant de cette façon que vous pouvez sortir de l’emprise.

Tenez ferme et vous allez y arriver !

.

Enfin, voici la huitième chose à faire pour vivre définitivement sans les manipulateurs pervers narcissiques


Je vous pose la question :

A quoi vous servirait de quitter un manipulateur pervers narcissique si c’est pour retomber tôt ou tard dans les griffes d’un autre pervers narcissique ?

Car c’est malheureusement ce qui risque d’arriver.

Lisez ceci et vérifiez si vous avez un profil qui vous prédispose à devenir une victime des pervers narcissiques.

Vous connaissez certainement le proverbe chinois qui dit

« Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour. Si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours »

Si vous avez le profil de victime du manipulateur pervers narcissique, vous êtes comme celui qui ne sait pas pêcher. Vous êtes dans une situation de dépendance et c’est comme si vous attendiez qu’on vous apporte un poisson…

Pour ne pas retomber sous l’emprise d’un pervers narcissique, il est essentiel que vous appreniez les techniques pour gérer les gens difficiles.

Pour en savoir plus, lisez cet article.

Ce qui est merveilleux lorsque vous êtes capable de déjouer les manipulateurs, vous constatez qu’ils vous respectent davantage et qu’ils deviennent de plus en plus « faciles » à vivre…

Tenez, pour vous le prouver, je vais vous donner un exemple.

Si le manipulateur pervers narcissique vous hurle dessus, vous rabaisse et vous manque de respect.

Comment réagissez-vous ?

Si vous êtes comme la plupart des victimes, vous encaissez sans dire un mot. Et si vous essayez de ne pas vous laisser faire, ça tourne toujours au vinaigre, et la situation empire.

Jusqu’au jour où vous connaîtrez la technique pour vous défendre « intelligemment » et sans violence.

« L’éducation est la clé pour déverrouiller la porte dorée de la liberté »

George Washington Carver

Si vous avez quitté un pervers narcissique, racontez-nous ci-dessous quelle a été votre principale difficulté ? et comment vous l’avez surmontée ?

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Devenir un Véritable Sherlock Holmes.

Des millions de gens ont une blessure narcissique – mais ne le découvrent jamais…


Avez-vous remarqué que certains d’entre nous semblent avoir toujours des relations heureuses et épanouissantes, alors que d’autres échouent rapidement et systématiquement les échanges qu’ils entreprennent ?

D’où cela vient-il ?

Cela vient tout simplement de l’estime de soi.

.

Blessure Narcissique

Blessure Narcissique

 

Qu’est-ce que cela signifie ?

Cela veut dire qu’il y a beaucoup de personnes qui ont une blessure narcissique plus ou moins profonde en eux alors que d’autres n’ont pas cette fragilité narcissique.

Avoir une « blessure narcissique » ou une « faille narcissique », qu’est-ce que cela signifie ?

On peut dire que votre narcissisme est blessé lorsque…

  • vous avez un manque d’estime de soi, parfois même un mépris de soi
  • vous avez un déficit d’amour de soi
  • vous avez une mauvaise image de soi (trop négative ou fausse)
  • vous avez le sentiment de ne rien valoir (ou pas grand chose)
  • vous avez difficile à vous sentir important
  • vous ne vous trouvez pas intéressant
  • vous avez un sentiment de honte
  • vous avez tendance à vous « auto-culpabiliser »
  • vous remettez en question votre propre personnalité
  • vous vous comparez sans cesse à d’autres personnes
  • vous n’avez pas confiance en vous
  • vous vous posez souvent ce genre de questions :

« suis-je vraiment à la hauteur ? »

« qu’ai-je de moins que lui ? »

« que va-t-on encore me reprocher ? »

« pourquoi ne s’intéressent-ils pas à moi ? »

« ce sera encore de ma faute… »

.

Comment se forme la blessure narcissique ?


Dès son plus jeune âge, un enfant construit son estime de lui. Ce sont ses parents qui ont le rôle le plus important dans l’acquisition d’une bonne estime de soi par l’enfant.

Ainsi, pour ne pas avoir affaire à un narcissisme défaillant, l’enfant doit commencer par avoir des parents qui ont une bonne estime d’eux-mêmes.

L’enfant doit aussi sentir qu’il compte aux yeux de ses parents, c’est-à-dire qu’il est important dans la vie de ses parents et surtout qu’il rend ses parents heureux.

Mais ce n’est pas tout…

L’enfant doit encore sentir qu’il est un individu unique et valorisé par ses parents pour sa différence par rapport aux autres et en particulier ses frères et sœurs.

Un enfant continuellement dévalorisé par des parents toxiques portera en lui une blessure narcissique qui sera plus ou moins profonde.

Ce sera le cas par exemple,

  • d’une fillette dont les parents répètent sans arrêt qu’ils auraient voulu un garçon…
  • d’une enfant qui grandit et malgré cela, que l’on continue à prendre pour un bébé…
  • d’un enfant qui se voit dénigré par ses parents « tu es un idiot », «  tu es vraiment trop nul… »
  • d’un enfant dont l’avis ne compte jamais « tais-toi, tu racontes toujours n’importe quoi ! »…
  • d’un enfant dont les parents ne s’intéressent jamais à lui « j’ai trop de travail, je n’ai pas le temps de m’occuper de toi…»
  • d’un enfant qui a grandi dans une famille où chacun était manipulé par la culpabilité… « à cause de toi,… »
  • d’un enfant dont les parents sont trop exigeants et jamais contents de lui car il n’est jamais « à la hauteur »…

Mais il n’y a pas que les parents !

Les enseignants jouent aussi un rôle important dans la construction du narcissisme de l’enfant. Selon qu’ils valorisent certains élèves et leurs donnent confiance en eux et pas d’autres…

Plus tard, à l’âge adulte, nous pouvons également subir des blessures narcissiques par exemple dans le cadre du travail. Ce sera le cas par exemple lorsqu’on est victime de harcèlement moral.

.

Quels sont les conséquences de la blessure narcissique ?


Les gens qui ont une blessure narcissique font face à des difficultés durant toute leur vie d’adulte.

Voici les 6 problèmes rencontrés habituellement par celles et ceux qui ont une faille narcissique :

.

1/ Une faible capacité à résister aux épreuves de la vie qui portent atteinte à l’image de soi.

Certaines épreuves de la vie recommandent d’avoir une bonne estime de soi pour pouvoir les surmonter.

Voici quelques exemples :

  • un licenciement
  • un échec professionnel
  • une rupture sentimentale
  • un rejet
  • un abandon
  • des critiques ou des accusations
  • une humiliation
  • une trahison (infidélité)
  • une injustice

Parfois, une simple moquerie suffit à déstabiliser une personne qui porte une blessure narcissique.

Toutes ces épreuves sont pénibles à vivre et sont parfois destructrices pour celles et ceux qui n’ont pas une bonne estime d’eux-mêmes.

Ces personnes se sentent très vite anéanties.

.

2/ Des difficultés à se sentir aimé par les autres.

Dès lors que l’on ne s’aime pas soi, on se croit indigne d’être aimé.

On se sent alors obligé de donner énormément aux autres pour avoir l’impression qu’ils puissent nous aimer (abondance de cadeaux,…).

Comme si notre seule personne n’avait pas assez de valeur pour être aimée !

On tombe dans le piège de vouloir en faire toujours plus pour satisfaire l’autre. C’est le signe d’une dépendance affective.

.

3/ Un sentiment d’être insuffisant, inférieur ou complexé par rapport aux autres.

Quand on vit avec une blessure narcissique, on donne à l’autre plus d’importance et de pouvoir que l’on s’en donne à soi-même.

On vit alors dans la peur du jugement et du regard des autres.

Cette situation crée un malaise intérieur qui peut durer toute une vie et empêcher de vivre et s’épanouir.

.

4/ Une tendance à s’auto-culpabiliser

Quand on manque d’estime de soi, on culpabilise à tout bout de champ.

On se rend coupable de tout. On s’excuse et on se justifie même quand on a rien fait de mal :

« c’est de ma faute si… »

« j’aurais dû… »

Le problème est qu’à force de culpabiliser, on finit par perdre sa confiance en soi !

.

5/ Un risque de tomber sous l’emprise des manipulateurs.

Les personnes qui ont une blessure narcissique sont avides de reconnaissance et sont trop sensibles aux marques d’attention.

Ceci fait qu’elles tombent plus facilement sous l’emprise des personnes toxiques et manipulatrices.

Vérifiez ici si vous êtes une proie facile à attraper pour les personnes toxiques.

.

6/ Un manque d’empathie et même une toxicité pour les autres.

Quand on vit avec une blessure narcissique profonde, on en devient indifférent aux autres, incapable d’empathie ou d’aimer les autres.

Dans certains cas, on peut avoir du mépris pour son entourage et devenir une « simple » personne toxique et manipulatrice.

Mais dans d’autres cas plus graves, on peut devenir un manipulateur pervers narcissique et être complètement vide d’estime de soi.

Le vide intérieur est immense et tellement insupportable que la personne va tenter de combler « sa faim d’estime de soi » en s’attaquant et en détruisant les autres (perversion narcissique).

En conclusion, je pense que vous avez bien compris l’importance de développer une bonne estime de soi et de s’aimer soi suffisamment afin de mener une vie heureuse et épanouie. Aussi et surtout pour éviter de s’en prendre inutilement aux autres ou devenir la victime de toutes les personnes qui ne s’aiment pas…

Si vous avez une fragilité narcissique, continuez votre lecture en cliquant ici: Comment Soigner ses Blessures Narcissiques

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Devenir un Véritable Sherlock Holmes.

Comment Reconnaître un Psychopathe (ou sociopathe) ?


Selon les estimations, environ 1 individu sur 100 dans la population générale serait psychopathe…

Avec un ratio de 3 hommes pour une femme psychopathe.

La psychopathie, c’est quoi ?

« La psychopathie » est une déviance et un trouble de la personnalité. Selon certains, il ne s’agirait pas d’une véritable maladie mentale.

Par définition, les psychopathes (ou sociopathes) sont des individus qui adoptent des comportements inhumains et anti-sociaux.

Le but de cet article est de dresser la liste des signes (et symptômes) qui vous permettront de repérer facilement les gens qui souffrent de ce trouble de la personnalité.

 

Comment Reconnaître un Psychopathe 

Comment Reconnaître un Psychopathe

 .

Voici 9 signes qui vous aideront à reconnaître un psychopathe


1/ Le psychopathe manque cruellement d’empathie pour les autres

Ces individus n’éprouvent pas de sentiments envers les autres. Ils ne sont pas capables spontanément de se mettre à la place des autres ce qui explique leur capacité à les faire souffrir physiquement et psychologiquement.

Vous devez retenir ceci : le psychopathe est indifférent face à la souffrance et la douleur d’autrui et il ne se préoccupe donc pas du sort de ses victimes…

.

2/ Le psychopathe n’a pas de remords et ne culpabilise pas

Ces personnes ne ressentent aucune culpabilité. C’est pourquoi ils sont prêts à tout pour arriver à leurs fins.

Jamais le psychopathe ne reconnaîtra ses torts et sa responsabilité – même après un passage à l’acte.

Irresponsable et incapable de se remettre en question, le psychopathe dira toujours « c’est la faute de l’autre… »

En particulier, vous ne serez pas surpris de découvrir que le psychopathe estime ne pas avoir de problème psychologique et ne voit donc aucune raison de changer son comportement psychopathe…

.

3/ Le psychopathe fait preuve de sang-froid

Le psychopathe est un être insensible et froid. Son regard est très froid et il contrôle parfaitement ses peurs.

Il est donc impossible de le prendre par les sentiments…

De plus, le psychopathe déteste la routine et la monotonie. Il aime prendre des risques et recherche les sensations fortes.

Il va souvent consommer de l’alcool, du tabac ou des drogues et pratiquer des activités dangereuses (jeux d’argent, sports dangereux, roulette russe, délinquance, sexualité perverse,…)

Vous pouvez facilement le repérer à son besoin constant de stimulations. Les psychopathes ne sont pas abonnés à la tranquillité, au silence et à la réflexion. Ils ont constamment besoin d’être divertis et occupés…

.

4/ Le psychopathe est égocentrique et narcissique

Les psychopathes ont un « égo surdimensionné », ils sont en permanence centrés sur eux-mêmes simplement parce qu’ils ont une personnalité narcissique et égocentrique.

Ils se perçoivent comme le centre du monde.

Ils veulent être admirés et pensent que les autres les envient.

Ils vont souvent se croire plus intelligents et plus forts qu’ils ne le sont en réalité.

Leur personnalité fait qu’ils ont une grande facilité à se détacher des autres (ils se fichent de ce que les autres pensent d’eux) ainsi que de leurs actes (ils mentent sans scrupules, ne sont pas fiables, trichent, s’absentent sans prévenir et ne tiennent pas leurs promesses).

.

5/ Le psychopathe n’a pas de buts précis à long terme

Les psychopathes n’ont pas d’objectifs réalistes à long terme.

Soit ils n’ont pas d’objectif du tout soit leurs ambitions sont irréalisables et basés sur une estimation exagérée de leurs capacités et réalisations (égo démesuré)

.

6/ Le psychopathe manipule et adopte des « comportements inhumains »

Le psychopathe est une personne irritable, intolérante à la frustration et colérique. Il se sentira vite frustré en particulier s’il n’obtient pas ce qu’il veut.

Vu son faible niveau de maîtrise de soi, le psychopathe est imprévisible et s’énerve vite en exprimant violemment sa colère sur les autres.

Les crises de rage avec passages à l’acte et violence (physique et morale) sont typiques et se manifestent très vite chez la personnalité psychopathique.

La violence du psychopathe s’exprime à l’égard des autres mais aussi vers lui-même (mutilation, suicide).

Par ailleurs, les psychopathes sont extrêmement manipulateurs avec les personnes de leur entourage. Pour eux, les autres sont des objets qu’ils manipulent et « instrumentalisent » pour assouvir leurs besoins.

Ils vont continuellement s’en prendre aux autres (attaques, critiques, rabaissements, dénigrements, intimidations, dévalorisation et humiliations) et toujours prendre les autres pour responsables de leurs difficultés.

Ils perçoivent les autres comme des proies potentielles qu’ils effrayent, persécutent et veulent dominer (pour se revaloriser eux).

Le psychopathe est généralement très bavard et convainquant. Il utilisera le langage comme une arme pour faire du harcèlement moral.

Méfiez-vous des psychopathes, ce sont des personnes potentiellement dangereuses qui d’ailleurs auront souvent affaire avec la justice…

.

7/ Le psychopathe adopte des comportements anti-sociaux

En général, le psychopathe est quelqu’un qui se désintéresse du monde et méprise les règles sociales (il se crée ses propres règles).

Fréquemment isolé, avec pas ou peu d’amis, le psychopathe adopte souvent un comportement fortement anti-social. De la méfiance au mépris en passant par les agressions, la persécution et pouvant aller jusqu’à des actes criminels vis-à-vis de ses ennemis.

Il lui est impossible de participer à un groupe social, difficile de conserver longtemps son emploi, etc.

Les psychopathes se sentent victimes et exclus de la société et peuvent devenir des casseurs, des extrémistes ou des terroristes (ayant au fond d’eux une grosse rancoeur contre la société).

.

8/ Le psychopathe est de nature impulsif et instable émotionnellement

A l’instar de la personnalité borderline, le psychopathe souffre d’une impulsivité importante et d’instabilité émotionnelle.

Il fait les choses par envie et pour obtenir une satisfaction immédiate.

Etant instable et imprévisible, il va régulièrement « décharger » son angoisse sur les personnes proches. Ainsi, son humeur est très changeante (triste, anxieuse, déprimée, colérique, agressif,…).

Le psychopathe amoureux s’engage dans une relation de façon assez intense au début mais la relation ne durera pas longtemps. Le partenaire sera vite pris pour cible et dévalorisé.

.

9/ Le psychopathe a des difficultés à maintenir ses relations

Attention, contrairement aux idées reçues, la plupart des psychopathes ne sont pas des tueurs en série !

Ce sont plutôt des individus qui vivent de façon isolée par rapport aux autres. Le problème est qu’ils se sentent persécutés et vont mépriser les autres.

Le psychopathe se crée difficilement des relations et a de grosses difficultés à maintenir une bonne relation avec autrui.

.

Le Test Psychopathe


Vous pouvez identifier les psychopathes avec un test et en suivant la méthode de Hare.

Cliquez ici pour en savoir plus sur cette méthode.

Test Pour Reconnaître le Psychopathe

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Devenir un Véritable Sherlock Holmes.

Ce qu’il faut savoir pour reconnaître un trouble narcissique du comportement


Trouble Narcissique du Comportement

Narcissique : Savoir le Reconnaître

Et si je vous disais qu’il y a une cinquantaine de traits qui permettent de reconnaître les personnes narcissiques, que me diriez-vous ?

Que vous aimeriez savoir lesquels ?

C’est justement ce que je vous propose de découvrir dans cet article…

.

Voici la liste des 50 traits qui vous permettront d’identifier toutes les personnalités narcissiques


  1. Le narcissique considère les autres comme des objets dénués de sentiments
  2. Il n’éprouve aucune empathie ou estime pour son entourage – c’est le roi de la froideur émotionnelle qui reste indifférent aux désirs de l’autre
  3. Le narcissique est un manipulateur (manipulateur narcissique) qui utilise et exploite les autres à ses propres fins
  4. La personne narcissique n’a pas conscience de son comportement narcissique, elle ne se rend pas compte qu’elle néglige et fait souffrir son entourage
  5. La personnalité narcissique est égocentrique – elle se prend pour le centre du monde et cherche à être le centre de l’attention
  6. Le narcissique est égotiste, il ne pense qu’à lui et ramène toutes les discussions vers lui. Il ne s’intéresse absolument pas aux autres (sauf par stratégie)
  7. Le narcissique se vante de ses succès et exploits – il manque de modestie
  8. Le narcissique se comporte de façon méprisante, hautaine et arrogante vis-à-vis d’autrui
  9. Il a un sentiment de supériorité
  10. Il est persuadé qu’il est quelqu’un de spécial, exceptionnel ou unique
  11. Il aime paraître et s’attend à être admiré en permanence
  12. Le profil narcissique aime que l’on flatte son égo
  13. Sinon, il se sent « vide » lorsqu’il ne reçoit pas de louanges – un vide qui se traduit par de l’ennui, de l’apathie ou de la dépression
  14. Il est jaloux et envieux à l’égard des autres – et il pense que les autres l’envient
  15. Dans son comportement, le narcissique ne se remet jamais en question, il n’est jamais responsable, ce sont les autres personnes de son entourage !
  16. Dans la pathologie narcissique, on se fait beaucoup d’illusions
  17. L’individu narcissique sait tout mieux que tout le monde (un cauchemar si vous avez une mère narcissique !)
  18. Dans son travail, il outrepasse ses fonctions et manque de respect pour sa hiérarchie
  19. Le narcissique adopte des comportements grandioses
  20. L’être narcissique pense qu’il n’y a que les gens intelligents qui peuvent le comprendre
  21. Il pense que tout lui est dû, il s’attend à un traitement de faveur
  22. Il est auto-satisfait et ne collabore pas ou très difficilement avec d’autres personnes
  23. Le narcissique est sans scrupule
  24. Il n’a pas de remords et ne culpabilise pas
  25. Par contre, c’est relativement difficile de vivre avec un narcissique car lui va continuellement culpabiliser les autres
  26. Dans son profil, le narcissique est perfectionniste
  27. La personne narcissique souffre d’insatisfaction chronique
  28. Il veut tout contrôler
  29. Il est exigeant et intransigeant avec les autres
  30. Il pense beaucoup au succès et au pouvoir – l’homme narcissique cherche à être le leader et le maître incontesté !
  31. Il connaît souvent une belle réussite professionnelle
  32. On le retrouve souvent à des postes où il a un rôle dominant, dirige les autres et avec de grandes responsabilités (politique, chef d’entreprise, personnages célèbres,…)
  33. Le narcissique montre le profil de quelqu’un qui se sent au dessus des lois
  34. Il aime la compétition et recherche la performance
  35. Il aime relever des défis et prendre des risques
  36. Il ne supporte pas l’échec
  37. Qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme narcissique, les relations amoureuses se font principalement sur le mode de la méfiance et de la défiance (crainte d’être trompé)
  38. Le « narcisse » cherche souvent à accumuler les conquêtes mais évite tout attachement affectif
  39. Il ne supporte pas qu’on le critique et il se vexe facilement
  40. Par contre, lui va critiquer, rabaisser et dénigrer les autres
  41. Il n’aime que l’on ne soit pas de son avis
  42. Il se met facilement en colère (crises de colère ou de rage)
  43. Il prend ses enfants comme s’ils étaient une extension de lui-même
  44. Il peut maltraiter physiquement son entourage
  45. Il se sent facilement menacé, rejeté ou humilié
  46. Dans une famille narcissique, les gens ont tendance à se comparer souvent aux autres
  47. Le narcissique a tendance à maintenir une distance entre lui et les autres
  48. Pour lui, l’entourage n’est jamais “à la hauteur”
  49. Les personnes narcissiques n’ont généralement pas d’amis ou très peu…
  50. Enfin, elles vivent très mal le fait de perdre leurs capacités (dues à l’âge par exemple)

Vous vous demandez peut-être pourquoi les narcissiques se comportent de cette façon ?

La raison est toute simple : le narcissique manque d’estime de soi (blessure narcissique). Et cela, même si à certains moments, il peut « surestimer » ses qualités ou ses compétences et montrer alors une excès d’estime personnelle – ce qui lui fera faire des erreurs et connaître certains échecs cuisants !

Si vous avez affaire à une personne qui cumule la plupart de ces 50 traits, vous pourriez bien avoir affaire à un manipulateur pervers narcissique.

 

Maintenant, vous vous demandez peut-être…

Et si j’avais une personnalité narcissique ?

 

Faites le Test Narcissique et Vérifiez si vous souffrez de narcissisme


 

Avez-vous une Personnalité Narcissique ?

Cliquez ci-dessus pour faire le test

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Devenir un Véritable Sherlock Holmes.

Les 10 règles à suivre pour avoir une communication assertive


Cela va peut-être vous surprendre, mais quand une personne ne s’affirme pas, c’est souvent parce qu’elle ne s’en donne pas le droit !

Par peur de déplaire, beaucoup de gens préfèrent s’oublier et faire passer les autres avant eux.

Pour sortir de ce conditionnement, il faut commencer par SE DONNER LE DROIT à l’affirmation de soi.

Dites-vous bien que vous êtes à 100% responsable de la manière dont vous vous affirmez !

Si vous devez communiquer avec des personnes « difficiles », il ne sert à rien de vous en plaindre ni de les accuser et encore moins de vouloir agir sur ces personnes (vouloir modifier leur personnalité).

Vous n’avez aucun contrôle sur ces personnes. La seule chose sur laquelle vous avez un contrôle, c’est votre façon de vous affirmer…

.

Les 10 règles à suivre pour avoir une communication assertive.

La Communication Assertive

 .

Voici les 10 règles à suivre pour être assertif dans votre communication


Règle n°1 : Devenez une personne positive, charismatique et respectée.

Développez une image très positive de vous-même. Focalisez-vous sur vos points forts et tout ce qui fait de vous une personne de valeur aux yeux des autres. Prenez l’habitude de penser à vous et parler de vous en positif. Acquérez une personnalité charismatique.

Voyez ces 5 conseils pour développer votre charisme et votre force intérieure.

Découvrez les 7 caractéristiques de la personnalité charismatique.

 .

Règle n°2 : Sachez ce que vous voulez (et ce que vous ne voulez pas) et dites-le.

  • Osez demander ce que vous désirez obtenir. Vous avez parfaitement le droit d’avoir des besoins et des désirs et demander qu’on les prennent en compte.

  • Osez dire « non » quand vous n’avez pas envie de faire quelque chose.

Surtout, surtout, ne répondez jamais en fonction de « ce que les autres penseront de vous ».

  • N’ayez pas peur de passer pour un égoïste.
  • Ne vous sentez jamais obligé de dire oui « juste pour faire plaisir ».

Car c’est bien de vouloir plaire. Mais il ne faut pas avoir peur de déplaire, lorsque cela est nécessaire…

Lorsque vous êtes capable de dire « NON », vous constatez que les gens vous respectent davantage !

Vous constaterez aussi qu’en disant « non » plus souvent, vous allez éloigner de vous les personnes qui veulent profiter ou abuser de vous (comme les vampires énergétiques).

Alors qu’en disant « oui » tout le temps, vous les attirez vers vous, vous vous rabaissez et du même coup, vous faites baisser votre estime de vous…

.

Règle n°3 : Fixez clairement vos limites.

Être assertif implique de prendre conscience et d’affirmer clairement ses propres limites.

Vous avez le droit de fixer vos propres limites sans vous sentir coupable ou égoïste.

.

Règle n°4 : Vous avez le droit de ne pas vous justifier.

  • Ne vous cherchez pas d’excuses.

  • Ne vous justifiez pas.

Vous êtes une personne assertive si vous êtes capable d’entendre des critiques et des accusations sans vouloir vous justifier absolument, ou contre-attaquer de façon impulsive.

Être assertif, c’est reformuler la critique, demander des précisions, puis dans un deuxième temps, choisir de reconnaître de ou réfuter les faits.

.

Règle n°5 : Evitez le verbe « Être ».

Le verbe « Être » est une condamnation.

Lorsque vous vous affirmez avec le verbe « être », c’est comme si vous jetiez un mauvais sort…

  • A d’autres personnes :

« Tu es un menteur »

« Ce que tu peut être bête ! »

« Tu es encore pire que ton père »

« Tu es vraiment un bon à rien »

« Tu n’es vraiment pas très doué… »

« Tu es incapable de… »

 

  • A vous-même :

« quel idiot je suis »

« J’en suis incapable »

« je ne suis pas à la hauteur »

« je suis maladroit… »

Que faire si une personne manipulatrice vous accuse « d’être » quelque chose… ?

L’assertivité vous recommande de lui répondre ceci :

« Qu’est-ce qui te fait dire cela ? »

 

Le comportement assertif vis-à-vis de soi-même consiste à reformuler les phrases de manière positive :

« Je suis intelligent »

« Je m’estime »

« Je sais que je suis quelqu’un de bien »

« Je suis capable d’agir »

« Je suis tout à fait prêt »

« Je sais que je peux tout réussir »

« Je suis positif et j’ai confiance en moi ! »

.

Règle n°5 : Ne tombez pas dans le piège des comparateurs

Si certaines personnes vous comparent, affirmez-vous en tant que personne UNIQUE.

Regardez dans cette vidéo les 6 techniques pour échapper aux comparateurs.

.

Règle n°6 : Exprimez vos opinions

La personne assertive sait qu’elle a le droit d’avoir et d’exprimer ses opinions et ses idées qui peuvent différer de celles des autres.

De la même façon, elle connaît ses droits et sait les faire respecter.

.

Règle n°7 : Ne changez pas les autres

Le but de l’assertivité n’est pas de changer la personnalité de votre interlocuteur. De toute façon, vous n’y parviendrez pas et cela de vous rapporterait rien.

Par contre, en étant assertif, vous parviendrez à modifier l’attitude de l’autre personne vis-à-vis de vous !

Ceci est probablement une des clés les plus précieuses en matière de relations humaines : vous ne pouvez pas changer les autres personnes.

Vous pouvez amener une personne à se remettre en question mais jamais l’obliger à le faire contre son gré…

Vous ne devez en aucun cas essayer de modifier la personnalité de quelqu’un. C’est impossible.

Vous pouvez simplement modifier votre comportement, changer votre point de vue, relativiser ce qui peut l’être et attendre que les autres se comportent différemment vis-à-vis de vous. C’est vers ce but que vous devriez faire porter vos efforts.

L’empathie et l’écoute de l’autre vous aideront à être assertif.

.

Règle n°8 : Vous avez le droit de faire des erreurs.

Si vous vous rendez facilement coupable, répétez-vous ces 3 petites phrases :

« J’ai le droit de faire une erreur. L’erreur est humaine. Je suis un être humain ».

La personne assertive ne culpabilise pas pour ses échecs. Elle considère les erreurs comme des moyens d’apprendre et de s’améliorer.

.

Règle n°9 : Restez maître de vos émotions

Avant de vous laisser emporter par vos émotions (colère, énervement, impatience, anxiété,…), prenez du recul pour analyser la situation.

La maîtrise de soi est fondamentale pour conserver l’objectivité et développer une attitude assertive.

Portez votre attention sur les faits plutôt que sur vos sentiments.

Une personnalité assertive répondra toujours à la colère par la patience, au mépris par le respect, et à la méchanceté par la bienveillance.

.

Règle n°10 : Pratiquez l’approche « gagnant-gagnant »

Le comportement assertif n’est pas celui où l’on s’oppose mais celui qui va permettre de trouver un terrain d’entente et créer des situations « gagnant-gagnant » en toutes circonstances.

Personne ne doit être lésé !

Du point de vue de l’analyse transactionnelle, il s’agit de la position idéale :

« je suis ok, tu es ok »

La stratégie qui consiste à créer un rapport de force et à vouloir gagner en faisant perdre les autres n’est absolument pas la bonne.

Cherchez toujours à produire une situation satisfaisante pour les deux parties. L’autre n’est pas un adversaire.

L’assertivité se trouve à mi-chemin entre la soumission et l’agression.

Le principe est de donner naissance à une interaction positive.

Enfin, rappelez-vous qu’une personne assertive ne cherche jamais à écraser l’autre ou à vouloir se venger…

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Devenir un Véritable Sherlock Holmes.

Voici pourquoi vous devriez faire preuve d’assertivité avec les personnes manipulatrices…


Il vous est certainement arrivé de vous dire après une discussion ou une dispute: « ce n’est pas ainsi que j’aurais dû réagir avec cette personne qui me manipule… ».

Il est certain que communiquer avec des manipulateurs n’est pas une chose facile. Par exemple, il est souvent difficile de garder son calme et ne pas s’énerver !

Vous en avez sans doute déjà fait l’expérience, n’es-ce-pas ?

Alors rassurez-vous, l’affirmation de soi et l’assertivité sont là pour vous aider à communiquer de façon plus efficace avec les manipulateurs, même le pervers narcissique !

.

L'Assertivité

Faire Preuve d’Assertivité

.

Commençons par un rappel de la définition de l’assertivité


On peut dire que vous faites preuve d’assertivité dans votre communication lorsque vous respectez ces 10 points :

  1. vous vous exprimez avec assurance, franchise et fermeté,
  2. vous n’êtes pas passif : vous ne vous soumettez pas, vous ne faites pas systématiquement passer les autres avant vous, vous n’abandonnez pas et vous ne prenez pas la fuite,
  3. vous vous affirmez sans chercher à dominer l’autre par la force,
  4. vous vous affirmez sans faire usage de manipulation mentale (chantage, culpabilisation, reproches, menaces, accusations,…)
  5. vous restez bien calme sans exprimer de la colère ou de l’agressivité,
  6. Vous n’avez pas peur d’exprimer vos opinions, vos besoins et vos sentiments,
  7. vous savez vous faire respecter tout en prenant le soin de respecter l’autre : vous n’êtes ni un paillasson ni un hérisson !
  8. vous savez défendre vos droits sans porter atteinte à ceux des autres,
  9. vous savez refuser et dire « non » quand il le faut, sans culpabiliser et sans vous excuser,
  10. vous vous affirmez toujours de façon positive et responsable et vous êtes capable d’accepter les critiques quand elles sont constructives…

Une personne assertive s’affirme toujours posément, calmement et fermement. Elle respecte l’autre et ne cherche jamais à se venger car elle a confiance en elle.

Je vous pose la question :

Êtes-vous une personne assertive ?

Pour le savoir, faites immédiatement le Test Assertivité.

.

La communication assertive présente de nombreux avantages


D’une façon générale, on peut dire qu’être assertif permet d’accroître la qualité de nos relations.

En particulier, elle permet de sortir du cercle vicieux de la manipulation pour entrer dans le cercle vertueux de la compréhension mutuelle et réciproque.

.

Voyons ce qui va se passer si vous adoptez un comportement assertif :

  • L’assertivité va augmenter votre capacité à vous faire respecter par les autres. Vous ne vous laissez plus marcher sur les pieds !
  • En vous affirmant de façon assertive, vous allez réduire les tensions et les malentendus. Vous évitez les conflits inutiles dans vos relations.
  • Avec l’assertivité, vous osez fixer vos limites et dire « non » quand vous n’avez pas envie de faire quelque chose. Vous évitez de vous « sacrifier » pour les autres.
  • Avec l’assertivité, vous osez demander. Vous évitez de rester frustré ou insatisfait.
  • Les techniques d’assertivité vous aideront à vous défendre. Vous faites respecter vos droits bien plus facilement.
  • Avec un comportement assertif, vous ne culpabilisez plus.
  • Être assertif va réduire votre niveau de stress, d‘anxiété de frustrations (refoulements ou renfrognements) ce qui se traduira par une meilleure santé.
  • L’assertivité vous aidera à prendre vos responsabilités et sortir de la situation de « victime » en adoptant une attitude positive et constructive.
  • Être assertif va vous permettre de développer une bonne assurance personnelle et prendre confiance en vous.
  • L’attitude assertive a pour effet de « déstabiliser » les personnes toxiques et manipulatrices. Vous constaterez qu’ils se montrent nettement plus respectueux à votre égard.

Vous voulez couper court aux jeux des personnes manipulatrices ?

Découvrez Comment Développer un Comportement Assertif (10 Règles à Suivre)

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more


Pin It on Pinterest