. Devenir un Véritable Sherlock Holmes.

Les 3 choses les plus utiles que vous puissiez faire pour éviter le syndrome de Stockholm


Si vous êtes réellement sous l’emprise d’un manipulateur ou d’une manipulatrice, il y a fort à parier que vous prenez la défense de cette personne manipulatrice – alors que paradoxalement, elle vous fait souffrir et que vous vous en plaignez.

Comment est-ce possible que l’on en arrive à défendre une personne qui nous manipule ?

Cette situation est incroyable mais pourtant bien vraie… et fréquente !

C’est ce qu’on appelle « le syndrome de Stockholm ».

De quoi s’agit-il exactement ?

Et comment savoir que l’on est atteint par ce syndrome ?

Dans ce nouvel article, je vous explique ce que vous devez absolument savoir pour rester conscient et ne pas subir le syndrome de Stockolm.

.

Le syndrome de Stockholm : définition et explication


A la base, le syndrome de Stockholm a été mis en évidence chez des personnes victimes de prises d’otages.

Mais le même phénomène est observé avec les victimes qui sont sous l’emprise d’un manipulateur.

L’expression « Syndrome de Stockholm » est apparue suite à une prise d’otage en 1973 dans la ville de Stockholm en Suède.

Des psychiatres ont alors observé que certains otages développaient des liens particuliers ou privilégiés avec leurs ravisseurs. Suite à plusieurs jours de prise d’otage et après leur libération, les prisonniers ont montré des signes d’empathie et de sympathie pour leurs bourreaux !

Cela peut paraître étrange mais des otages ont carrément pris la défense de leurs ravisseurs :

  • ils ont commencé par admirer les preneurs d’otages et les ont protégés vis à vis des forces de l’ordre…
  • ils ont ensuite refusé de témoigner contre eux (pas de critiques, pas de haine,…)
  • Enfin, ils sont allés jusqu’à rendre visite à leurs ravisseurs en prison…

Et une des otages de Stockholm est même allée jusqu’à avoir une relation sentimentale avec un des ravisseurs !

Le syndrome de Stockholm est un phénomène psychologique et son explication est assez simple à comprendre :

L’agresseur commence par isoler sa victime puis il lui fait perdre sa capacité de raisonner par elle-même. Elle finit par faire de plus en plus confiance à son ravisseur (en s’identifiant à lui). Tout cela se passe à un niveau inconscient et aussi par instinct de protection ou de survie vis-à-vis de l’agresseur.

.

Voici les 3 précautions à prendre pour éviter de tomber dans le syndrome de Stockholm


Il est possible d’éviter de développer le syndrome de Stockholm avec un manipulateur.

Pour cela, 3 précautions sont à prendre :

.

Premièrement, vous devez connaître l’existence du syndrome de Stockholm.

En effet, il a été constaté que les victimes de ce syndrome ne connaissaient pas son existence. Comme vous le savez certainement, ce sont ceux qui ignorent les mécanismes psychologiques de la manipulation qui sont les plus à risques de tomber sous l’emprise d’un manipulateur.

Les manipulateurs profitent toujours de l’ignorance de leurs proies !

Ceci étant, avec la lecture de cet article, vous devriez être suffisamment éclairé et conscient pour ne pas tomber dans le piège du syndrome de Stockholm.

.

Deuxièmement, vous ne devez pas laisser un manipulateur vous isoler durablement comme peut le faire un preneur d’otages.

Ne vous éloignez pas du reste du monde : votre famille, vos amis, vos collègues… Ne vous isolez pas géographiquement. Ne devenez pas dépendant financièrement de quelqu’un d’autre.

Efforcez-vous de garder votre liberté, vos contacts et votre indépendance.

.

Troisièmement, vous ne devez pas laisser un manipulateur vous affaiblir psychologiquement.

Par exemple, ne le laissez pas vous faire douter, vous faire peur, vous faire du chantage affectif ou vous culpabiliser.

En d’autres termes, vous devez vous efforcer de conserver intacte votre identité et votre propre capacité de raisonnement et de discernement. Ne pas subir le lavage de cerveau qui vous laisserait croire que c’est le manipulateur qui a toujours raison (les preneurs d’otages s’appliquent souvent à démontrer à leurs otages qu’ils agissent pour une bonne cause… et certains otages finissent par les croire).

Lorsque vous êtes sous l’emprise psychologique, le manipulateur vous fera très facilement croire que c’est lui le « bon » et que les autres personnes à l’extérieur (vos proches ou vos amis) sont toutes de mauvaises personnes pour vous. Et si le manipulateur y parvient, vous aurez de plus en plus de sympathie pour lui (jusqu’à lui faire une entière confiance) et vous aurez alors tendance à vouloir le satisfaire, le protéger et le défendre…

Ne vous laissez pas berner ! Voyez toujours ce que les autres pensent du manipulateur. Dans le syndrome de Stockholm, la victime voit tout à l’envers : les personnes qui veulent l’aider de l’extérieur sont perçues comme des « persécuteurs » (avec refus de coopérer) et le manipulateur est perçu comme celui qui veut les protéger.

Pensez-y également si vous avez eu des parents toxiques ou manipulateurs. Dans ce cas, vous pourriez avoir développé – sans même le savoir – un syndrome de Stockholm durant votre enfance. Si c’est le cas, vous êtes sans doute devenu un adulte vulnérable, influençable et plus facilement manipulable.

Vous retrouverez le même mécanisme psychologique du syndrome de Stockholm dans les situations suivantes :

  • Entre un preneur d’otage et ses otages comme nous venons de l’expliquer,
  • Entre un manipulateur et sa victime dépendante affective,
  • Entre un dictateur et son peuple qui finira par l’admirer en dépit de ses atrocités,
  • Dans une secte entre le gourou et ses adeptes
  • Dans la violence conjugale entre un mari violent (« abuseur ») et sa femme battue qui ne se plaindra pas et ne voudra pas le dénoncer !
  • Dans l’éducation entre un parent violent et ses enfants soumis qui continueront à idéaliser le parent toxique.

Nous connaissons toutes et tous ces histoires typiques où la personne extérieure qui s’interpose entre un homme violent et sa femme battue est celle qui, au final, se fait frapper par les deux conjoints en même temps ! Cette situation s’explique par le syndrome de Stockholm où la femme battue défend son mari violent !

Merci de partager votre expérience dans les commentaires ci-dessous si vous avez déjà été « pris(e) en otage » par un manipulateur… Avez-vous refusé d’ouvrir les yeux ou de recevoir de l’aide extérieure ? Avez-vous « idolâtré » le manipulateur ?

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Devenir un Véritable Sherlock Holmes.

Comment Contrôler sa Colère : Les 3 Moyens Employés Systématiquement par Ceux qui Savent Rester Calmes…


Avez-vous remarqué que certains d’entre nous savent garder leur calme quoi qu’il arrive, alors que d’autres se mettent systématiquement en colère ?

D’où cela vient-il ?

.

Marre-des-manipulateurs - Comment controler sa colère ?

Comment Contrôler sa Colère ?

Comme la joie, la tristesse ou la peur, la colère est une émotion de base et nous la ressentons tous. En général, on se met en colère lorsqu’on n’obtient pas ce que l’on désire (sentiment de frustration ou d’insatisfaction).

Mais certaines personnes se mettent plus souvent en colère que d’autres et parfois avec une intensité très forte. Ces personnes sont toxiques pour les autres. On parle de personnes « colériques » : elles « explosent », sont « enragées », « furieuses » ou « révoltées »… et ça se remarque !

Si c’est votre cas, pas de panique, dans un instant je vous explique comment combattre la colère.

Mais avant, voyons…

 

Pourquoi vous DEVEZ éviter de vous mettre en colère ?


Dans l’énervement et la colère, nous perdons notre capacité de discernement. Nous ne voyons pas les choses telles qu’elles sont.

La communication devient difficile et dangereuse…

Que peut-il vous arriver quand vous êtes en colère ?

Il peut vous arriver ces 4 choses :

1. Vous risquez de dire ou faire des choses que vous pourriez regretter plus tard (des critiques, des accusations). Et après coup, vous diriez ceci: « Ce n’est pas moi qui ai dit ça… » ou « j’étais sous le coup de l’émotion… »

2. Vous risquez de vous en prendre à quelqu’un et le blesser (physiquement ou moralement)

3. Vous risquez de prendre des décisions hâtives et irréversibles

4. Si vous n’exprimez pas correctement votre colère, vous vous sentirez mal physiquement. Ce malaise n’est pas anodin pour votre corps et à la longue, vous risquez l’ulcère à l’estomac. C’est ce qui se produit en particulier si vous « réprimez » votre colère.

 

Comment contrôler sa colère : voici les 3 trucs qui sont employés par ceux qui savent rester calmes


1. L’humour est un excellent moyen pour gérer sa colère

L’humour détend la situation et fait baisser la tension quand vous ou votre interlocuteur êtes en colère.

Grâce à l’humour, votre corps se détend et vous pouvez alors difficilement conserver une attitude hostile ou agressive.

Faites-en l’expérience et vous constaterez qu’il est difficile de se prendre au sérieux (et donc de rester en colère) quand on fait preuve d’humour.

 

2. Prendre de la distance pour mieux contrôler sa colère

Si vous le pouvez, arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire et prenez du recul, partez, éloignez vous…

Vous pouvez vous éloigner dans l’espace : aller vous promener, aller aux toilettes, rentrer chez vous…

Vous pouvez aussi vous éloigner dans le temps : imaginez la situation dans 5 ans… ou pensez à des situations similaires dans le passé…

 

3. Évacuer la colère qui est en soi

Ce qui s’accumule doit s’évacuer.

Voici 3 exemples comment évacuer sa colère à l’extérieur de soi :

Prenez un stylo et écrivez une lettre dans laquelle vous déversez toute votre colère. L’écriture est vraiment magique pour se libérer de la colère.
Évidemment, vous veillerez à ce que personne ne lise votre lettre ! Ne l’envoyez jamais : brûlez-la.

Exprimez votre colère physiquement : claquez une porte, criez, tapez des pieds, frappez un coussin, faites un exercice physique ou carrément du sport !

 Pleurez un bon coup est un autre moyen efficace pour évacuer sa colère.

Vous devez laisser sortir toute votre colère brutalement, un peu comme si vous vomissiez. Il faut continuer à exprimer sa colère jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien.

Une fois que vous êtes complètement vidé de votre colère, vous devriez ressentir un profond soulagement et une sensation de paix intérieure. A ce moment-là, respirez bien profondément.

Quand la colère est évacuée, on a l’esprit plus clair et on retrouve de bonnes pensées (plus raisonnables et plus positives).

Rappelez-vous ceci : la colère, comme la plupart des émotions, est une source d’énergie. C’est à vous de l’exprimer correctement pour ne pas qu’elle s’accumule. Et pour ne pas qu’elle se retourne contre vous !

 

Comment gérer la colère des autres ?


Si vous avez en face de vous une personne en colère, je vous conseille de refuser toute discussion « sérieuse » avec cette personne tant qu’elle n’a pas contrôlé sa colère.

Vous fâcher et vous énerver à votre tour n’apportera rien de bon.

Essayez plutôt de la comprendre:

« je vois que tu es en colère… »

« je peux comprendre ce que tu ressens »

« pourquoi es-tu en colère ? »

« à ta place, je serais aussi en colère… »

« mais est-ce que le fait de te mettre en colère va régler le problème ? »

« laisse-toi aller…cool…»

Les deux idées principales sont:

1. Reconnaître et essayer de comprendre l’émotion qui est exprimée par l’autre.

2. Poser des questions pour évacuer la colère jusqu’à ramener la personne dans le monde réel (le monde du calme et de la raison).

 

Ne laissez pas la colère (ni les colériques) vous pourrir la vie !


Vous connaissez maintenant 3 moyens faciles « comment évacuer sa colère ».

Je sais bien ce que vous allez me dire : c’est bien beau de savoir comment évacuer sa colère, mais c’est encore mieux d’apprendre à ne pas se mettre en colère

Oui, bien sûr !

En fait, la meilleure solution pour lutter contre l’énervement systématique, c’est de programmer ses pensées en remplaçant nos pensées négatives de colère par des pensées positives de calme et de sérénité.

Pour que le calme devienne une habitude !

Rappelez-vous que seules vos pensées dominantes – celles que vous vous ressassez en permanence – sont déterminantes dans votre vie.

Regardez ici, je vous explique comment reprogrammer vos pensées pour lutter efficacement contre le stress, la colère et énervement.

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Devenir un Véritable Sherlock Holmes.

Quand votre mère est castratrice, voici comment réagir !


Est-il bien vrai que la mère est la première femme dans la vie d’un homme ?

Oui, il est parfaitement vrai que la mère est la toute première femme de la vie d’un homme et c’est d’ailleurs pour cela que les mères ont une si grande influence sur toute la vie sentimentale et amoureuse de leur(s) fils.

Ce sera malheureusement le cas pour une mère « castratrice » qui cherche en permanence à diriger et dominer ses enfants.

La mère castratrice empêche ses enfants de s’affirmer dans leur rôle.

Le fils notamment ne prendra pas son rôle masculin.

Dans cet article, nous allons voir comment réagir et s’en sortir quand on a une mère castratrice.

Quand votre mère est castratrice, voici comment réagir !

Mère Castratrice

.

Qu’est-ce qui ne va pas chez une mère castratrice ?


Le problème des mères castratrices est très simple à comprendre :

Elles veulent dominer les hommes. Les faire « marcher à la baguette » et de ce fait, elles leur imposent leurs propres limites.

Ainsi, pour asseoir son pouvoir et son autorité sur son fils (ou sa fille), la mère castratrice va entrer régulièrement en conflit avec lui (ou elle).

.

Voici quelques comportements typiques d’une mère castratrice :

  • La mère castratrice mène ses enfants à la baguette: elle va constamment leur rappeler que c’est elle qui dirige « ici c’est moi qui commande ». C’est elle qui décide tout; elle exige de donner son accord pour toutes les décisions à prendre…
  • elle va être très sévère et se comporter de façon tyrannique: elle ne donne pas le droit à la parole et reste complètement fermée au dialogue ou à la discussion.
  • Elle est réfractaire aux changements et aux idées nouvelles.
  • Si l’enfant n’obéit pas, elle va le menacer (verbalement ou physiquement) et faire du chantage affectif par exemple pour que l’enfant vienne la voir régulièrement.
  • La mère castratrice va vouloir contrôler la vie d’adulte de son enfant (qu’il vienne habiter près de chez elle, qu’il lui donne le double des clés de son appartement, elle donne son avis défavorable sur ses choix d’adulte : les femmes qu’il fréquente, etc.).
  • De façon générale, la mère castratrice est très critique vis-à-vis de ses enfants (dénigrements)
  • Elle ridiculise et culpabilise ses enfants.
  • Une mère castratrice est possessive et intrusive c’est à dire qu’elle n’a pas de limites et envahi la vie privée de ses enfants.
  • Pour mieux « castrer » ses enfants, la mère castratrice se mettra en colère (en particulier lorsque quelque chose lui échappe).
  • Elle ne prend habituellement pas en compte les désirs des uns et des autres (égocentrique et narcissique).
  • Elle ne laisse pas d’initiative à ses enfants jusque dans le choix de leurs vêtements. De toute façon, il n’y a qu’elle qui a bon goût !
  • Une mère castratrice est toxique, menteuse et manipulatrice quand il s’agit de dominer l’autre personne.
  • Cette mère va être « surprotectrice » avec ses enfants (maman poule) se sentant obligée de les protéger en permanence, jusqu’à tout faire à leur place, « pour leur bien », car « ce sont des incapables ».

Voici une phrase qui résume la domination et la castration morale:

« Tais-toi et fais ce que je te dis de faire ! »

.

Quel sont les conséquences avec une mère castratrice ?


L’enfant castré va naturellement rentrer dans un rôle « dominé » et se soumettre à sa mère toxique. Il n’osera pas exprimer de sentiments d’hostilité ou d’agressivité vis à vis de sa mère car il se sent en permanence menacé.

Mais ce n’est pas tout…

.

Les conséquences pour l’enfant – surtout le fils – qui a une mère castratrice seront multiples:

Premièrement, l’enfant qui ne peut pas se confronter à sa mère toxique va développer un complexe de culpabilité et avoir un manque d’estime de soi (sentiment d’être un moins que rien) et plus tard il va perdre confiance en lui et en son propre jugement.

Deuxièmement, le fils sera un homme qui a peur des femmes. Il ne sera jamais confiant, bien dans sa masculinité et à l’aise avec les femmes. La peur d’être désapprouvé et le sentiment d’infériorité vont perturber sa vie sexuelle.

Troisièmement, le fils va (inconsciemment) rechercher une compagne qui sera la copie conforme de sa mère. Il entrera alors dans une relation amoureuse toxique avec des rapports de force où l’épouse sera « la dominante » et lui « le dominé ». Petit à petit, l’homme va perdre de son autonomie au profit de son épouse pour se positionner comme inférieur et redevenir le petit enfant dépendant et dominé exactement comme il était dans la relation avec sa mère toxique.

Quatrièmement, étant asphyxié dans sa relation de couple, l’homme aura tendance (pour s’échapper) à devenir soit un mari infidèle soit un mari violent. S’il a subit trop d’humiliations, certains hommes finiront par vouloir se venger vis-à-vis des femmes castratrices.

Cinquièmement, l’enfant victime risque d’être affecté par divers troubles d’ordre psychologique.

Vous l’avez compris, la mère castratrice est une personne très toxique qui peut véritablement pourrir toute la vie de ses enfants en les empêchant de s’épanouir et être heureux (en couple notamment).

.

Comment échapper à l’emprise d’une mère castratrice ?


De son côté, la mère castratrice qui voit ses enfants lui échapper va se sentir très démunie et peut devenir dépressive.

Mais de leur côté, les enfants victimes vont avoir de grosses difficultés à sortir de cette emprise maternelle.

Car l’emprise est forte et ils sont très dépendants de leur mère !

L’omniprésence de cette mère dans la vie de ses enfants fait qu’ils souffriront de peurs, d’angoisses ou d’anxiété dès lors qu’ils n’auront plus la « surprotection » de leur mère qui n’a eu de cesse de les mettre en garde lorsqu’ils étaient plus jeunes.

Si vous souffrez d’angoisses ou d’anxiété après avoir eu une mère castratrice, lisez ceci.

Pour le fils, l’erreur à éviter serait d’épouser une femme castratrice, ce qui serait la source d’un nouvel étouffement castrateur.

Au début de la relation, tout est ok mais le problème apparaîtra lorsque le mari adoptera (toujours inconsciemment) une position « inférieure » vis-à-vis de cette épouse et qu’il deviendra de plus en plus sensible à ses critiques, ses réprimandes ou ses reproches.

Ne tombez pas dans le piège de donner toujours raison à une épouse castratrice ! Pour éviter cela, il « suffit » de rester un homme !

Pour la fille, l’erreur à ne pas commettre serait de reproduire avec son mari et ses enfants (ou ses collègues !) le schéma qu’elle a reçu de la mère castratrice avec sa fille.

Ne devenez pas à votre tour une femme castratrice pour les personnes de votre entourage !

Qu’il s’agisse d’une mère castratrice avec son fils ou d’une femme castratrice avec son mari, dans les deux cas, il faut s’affirmer, fixer clairement ses limites et être capable de s’opposer fermement et dire « NON ».

Dans tous les cas, il faut éviter de se réfugier dans les addictions !

Enfin, vous pouvez vous libérer de l’emprise inconsciente du parent castrateur – et devenir « adulte » – en demandant l’aide d’un psychologue ou thérapeute expérimenté (psychiatre).

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Devenir un Véritable Sherlock Holmes.

Pouvez-vous repérer d’un coup d’oeil une femme manipulatrice ?


Combien de fois vous êtes-vous interrogé sur les femmes manipulatrices ?

Imaginez que vous puissiez être parmi les tout premiers à repérer la présence d’une femme manipulatrice…

Imaginez que vous puissiez la contrer rapidement et sans avoir à subir ses attaques ou à tomber sous son emprise…

Dans cet article, je vous propose de découvrir les 20 signes qui vous permettront de détecter facilement les femmes manipulatrices.

 

Reconnaître une Femme Manipulatrice

Femme Manipulatrice

.

Les manipulateurs ne sont pas tous des hommes !


On a souvent tendance à associer le comportement manipulateur à l’homme. Mais il est bien évident que les femmes peuvent aussi se montrer cruelles envers les hommes.

Ainsi, les femmes manipulatrices mais aussi les femmes perverses narcissiques seraient beaucoup plus nombreuses que certains le pensent…

Le phénomène n’est pas nouveau et les hommes sont de plus en plus nombreux à se rendre compte qu’ils sont la victime d’une femme manipulatrice en amour.

Avec une femme perverse narcissique, la manipulation peut apparaître dès la phase de séduction ou plus tard durant la période de couple ou encore après une séparation en cas de rupture sentimentale.

Quand un homme est victime d’une femme manipulatrice, le sentiment de honte peut prendre une place importante et rendre plus difficile d’en parler et s’en sortir. Les conséquences peuvent être dramatiques.

Le problème lorsqu’on est manipulé par une femme est le même que pour la femme victime d’un homme manipulateur : la souffrance psychologique et la difficulté à sortir de l’emprise.

D’autant plus que dans le couple, la femme manipulatrice en amour profite de la dépendance affective : l’homme continue d’aimer sa femme manipulatrice même si celle-ci le fait souffrir !

.

Comment reconnaître une femme manipulatrice ?


Une femme manipulatrice se reconnaît principalement à son comportement qui vise à dominer et contrôler l’homme. Son but est de le contraindre à faire uniquement ce qu’elle veut (la femme castratrice est un bel exemple).

La femme perverse narcissique ira plus loin encore et son but sera de détruire l’homme à son profit (on parle alors de femme manipulatrice destructrice).

Quels sont les signes que vous devez surveiller pour ne pas tomber sous l’emprise d’une femme manipulatrice ?

.

Voici les 20 signes qui vous permettront de reconnaître toutes les femmes manipulatrices


1- Une femme manipulatrice ne reconnaît pas ses torts et ne se remet jamais en question.

2- Elle vous fait constamment douter de vous au point que vous finissez par vous demander si ce que vous faites est bon ou pas.

3- La femme qui manipule s’applique à faire des reproches pour culpabiliser les autres. Elle a toujours quelques chose à vous redire et parvient à vous faire croire que tout est de votre faute. (même son comportement manipulateur est à cause de vous !)

4- La femme manipulatrice exploite à fond votre problème de dépendance affective. Par exemple, elle abuse de votre « gentillesse » et profite de vos peurs : peur de lui déplaire, de perdre son amour. Elle sait que sans elle votre vie n’aurait plus de sens, que vous en ferez toujours plus pour elle, que vous l’excuserez toujours de ses excès, etc.

5- Les manipulatrices n’hésiteront pas à maltraiter physiquement les hommes qui sont alors victimes de violences et agressions physiques.

6- La femme manipulatrice en amour joue avec les sentiments de son conjoint. Elle abuse de ses atouts de charme pour mettre l’homme sous emprise. Elle détourne les sentiments pour asseoir son pouvoir. Elle remet en cause les sentiments que vous avez pour elle. Elle fait du chantage affectif.

7- Il s’agit d’une femme qui entretient des relations toxiques et difficiles avec la plupart des personnes de son entourage (conjoint mais aussi amis, collègues, parents, enfants,…)

8- Les femmes manipulatrices exploitent vos faiblesses : vos défauts, vos échecs, vos blessures narcissiques, votre mauvaise estime de vous, votre caractère « faible », votre manque de confiance en vous, votre complexe d’infériorité, vos difficultés à vous affirmer, etc.

9- La femme manipulatrice cherche à instaurer une relation de pouvoir avec pour but de vous contrôler et vous soumettre devant elle. Elle a le don de vous faire sentir faible et impuissant face à elle. Dans le couple, la manipulatrice va détourner la sexualité pour en faire un jeu de pouvoir sur son partenaire. L’homme se retrouve en position d’infériorité.

10- La relation toxique avec la femme manipulatrice vous embrouille le cerveau et vous épuise (physiquement et moralement).

11- La manipulatrice cherche à prendre le contrôle de votre vie en vous isolant des personnes qui vous sont chères pour que vous deveniez complètement dépendant d’elle. Si elle le peut, elle vous rendra financièrement dépendant d’elle.

12- La femme manipulatrice se montre insatisfaite et ne vous accepte pas comme vous êtes. Vous êtes la mauvaise personne et elle cherche à vous changer. Vous avez un sentiment de ne jamais être à la hauteur. Au final, vous doutez complètement de vous !

13- La femme manipulatrice destructrice vous attaque personnellement : critiques, dévalorisations, dénigrements, humiliations, moqueries, rabaissements,…

14- Elle vous stresse, vous met mal à l’aise, mal dans votre peau, vous décourage et vous n’êtes pas heureux. Petit à petit, vous perdez le contrôle de votre vie.

15- La femme manipulatrice vous fait souvent sentir que vous avez bien de la chance qu’elle s’intéresse à vous…

16- La femme manipulatrice narcissique est égocentrique, elle ne parle que d’elle-même et ne s’intéresse pas aux autres (manque d’empathie).

17- La femme manipulatrice perverse narcissique éprouve de la jouissance face à la souffrance d’autrui.

18- La manipulatrice souffle le chaud et le froid ; elle envoie des messages contradictoires : « je t’aime » puis « casse-toi idiot ! »

19- Les femmes qui manipulent leur conjoint sont souvent menteuses, jalouses, calculatrices ou infidèles. Il n’est pas rare qu’elles aient été déçues antérieurement et veulent prendre leur revanche sur les hommes.

20- Les femmes manipulatrices se reconnaissent par leur manque d’estime et de confiance en elles. En prenant le pouvoir sur les hommes, elles veulent se protéger, se rassurer et compenser leur vide intérieur.

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Devenir un Véritable Sherlock Holmes.

« M’aime-t-il vraiment ou est-ce qu’il me manipule ? » : Voici les 6 signes qui ne trompent pas !


On parle de plus en plus des manipulateurs en amour.

Vous êtes donc de plus en plus nombreuses à vous demander « comment savoir s’il m’aime vraiment ? » (au début de la relation) ou « comment savoir s’il m’aime encore ? » (un peu plus tard).

Alors comment savoir si un homme est amoureux ?

Bien évidemment, vous pouvez lui demander directement…

Mais s’il vous était possible de savoir s’il vous aime vraiment (ou s’il vous aime encore), sans lui demander, seriez-vous intéressé ?

C’est possible !

.

« M'aime-t-il vraiment ou est-ce qu'il me manipule ? »

Comment savoir s’il m’aime ou s’il me manipule ?

Il y a des signes qui ne trompent pas et qui vous permettent de savoir si votre homme vous aime vraiment et s’assurer qu’il ne vous manipule pas !

Il est tout à fait normal de se demander si l’autre nous aime. Il suffit d’avoir vécu une relation amoureuse toxique ou une rupture douloureuse pour se méfier ou vouloir se rassurer.

.

Comment savoir si il m’aime et ne me manipule pas ? Voici les 6 signes qui ne trompent pas !


Dans cet article, nous allons aborder un à un les 6 signes qui vont vous permettre de savoir si vous êtes sur le chemin d’une relation amoureuse vraie et n’êtes pas la proie d’une personne manipulatrice.

.

Premier signe : il vous fait une « déclaration d’amour »

Vous recevez une belle déclaration d’amour.

Est-ce une preuve que vous êtes aimée ?

Oui, la réception d’une déclaration d’amour doit vous rassurer et peut vous faire croire qu’il (ou elle) est amoureux !

Mais attention car il y a un piège…

Méfiez-vous si votre histoire démarre comme dans un conte de fée.

En effet, dans ce cas, vous pourriez avoir affaire à un manipulateur pervers narcissique.

Dans tous les cas, vous devez être sur vos gardes face à un prince charmant fort sympathique et séduisant qui vous promet la lune. Pensez-y surtout si vous êtes sous le charme d’un homme qui semble « trop beau pour être vrai », qui apparaît comme « la personne de votre vie » et qu’il vous inonde de compliments et de belles promesses.

Une histoire d’amour peut virer au cauchemar lorsqu’on se retrouve confronté à une personne parfaite à tous points de vue : trop gentille, trop attentionnée, trop séduisante, trop charmeuse, trop flatteuse, trop romantique, trop altruiste, trop sociable, trop sûre d’elle-même, trop « beau parleur », trop empathique, trop sécurisante, etc.

C’est le « trop » qui doit vraiment vous mettre la puce à l’oreille pour vous éviter de tomber sous l’emprise du manipulateur pervers narcissique (un grand séducteur très dangereux qui ne vous aimera jamais mais prendra plus de plaisir à vous détruire)

.

Deuxième signe : il accepte vos différences

Revenons-en à « Comment savoir s’il m’aime vraiment ? »

Pour le savoir, il suffit de vérifier qu’il accepte vos différences.

Chacun est unique et exprime sa personnalité et ses sentiments d’un façon qui lui est propre. Si l’autre vous accepte complètement et respecte vos différences, vous avez une précieuse preuve d’amour.

Le manipulateur aura souvent le comportement inverse : il ne vous accepte pas telle que vous êtes et n’a alors de cesse de vouloir vous changer pour lui correspondre.

On peut donc avoir des doutes face à un conjoint qui passe son temps à critiquer, à faire des reproches et des remarques désobligeantes : « Tu aurais dû savoir que… », « si tu m’avais écouté,… », « tu devrais plutôt t’habiller comme ça… », « si j’avais été à ta place, j’aurais… », « c’est de ta faut si… », « à cause de toi,… », « dépêche-toi ! », etc.

Les reproches ne sont pas le signe de l’amour mais la marque d’une personne qui veut vous contrôler et prendre le pouvoir sur vous.

De même, celui qui vous compare sans cesse à d’autres personnes ne vous aime pas vraiment comme vous êtes.

.

Troisième signe : il s’engage sur des projets communs

L’homme qui veut simplement passer du temps ou vivre une expérience sexuelle avec vous ne fera pas de projets communs sur le moyen et long terme.

En revanche, celui qui a des projets communs avec vous prouve qu’il vous aime vraiment : vouloir se marier, avoir des enfants, construire une maison, faire des voyages, pratiquer une activité sportive ensembles, etc.

Le manipulateur égocentrique et narcissique ne pense qu’à lui et est incapable de partager des projets avec d’autres personnes. Il vous manipule et vous utilise pour atteindre ses propres objectifs.

Vérifiez qu’il s’agisse bien de projets que vous avez tous les deux et pas seulement ceux de l’un ou de l’autre.

Un homme amoureux s’engage et désire faire aboutir les projets de couple.

.

Quatrième signe : Il se sent bien dans sa peau

Lorsqu’on se demande « comment savoir si il m’aime ? », il faut avant tout regarder s’il est heureux et bien dans sa peau.

En effet, si vous parvenez à faire que votre homme se sente bien dans sa peau, qu’il se sente valorisé et « important » à vos yeux, alors vous avez la garantie de pouvoir compter sur un homme qui vous aimera durablement.

Saviez-vous que les hommes qui réussissent le mieux sont ceux qui agissent sous l’influence d’une femme ?

Si par contre, votre homme râle et se plaint continuellement, qu’au lieu d’être motivé, entreprenant, souriant, épanoui et heureux il semble triste, démotivé ou déprimé alors vous ne pouvez pas garantir qu’il vous aime ou qu’il continuera à vous aimer encore longtemps.

Pour savoir s’il vous aime, soyez attentive à son bien-être émotionnel et en particulier, assurez-vous qu’il apprécie passer du temps avec vous…

.

Cinquième signe : il fait preuve d’empathie avec vous

L’empathie est un signe qui ne trompe pas et qui prouve qu’une personne est réellement engagée dans la relation amoureuse.

Être empathique, ce n’est pas simplement offrir un bouquet de fleurs.

L’empathie est la capacité à comprendre ce que ressent l’autre, ce qu’il désire au fond de lui.

Voici comment reconnaître une personne empathique :

  • Elle vous écoute attentivement
  • Elle s’intéresse sincèrement à vous et vos projets
  • Elle donne son temps pour vous aider
  • Elle s’efforce de régler une situation conflictuelle
  • Elle vous fait des compliments
  • Elle prend de vos nouvelles (ou celle de vos proches)
  • Elle se plie en quatre pour vous satisfaire au moment où vous en avez besoin
  • Elle vous sécurise
  • Elle comprend les choses sans qu’on lui dise
  • Elle cherche à réellement partager des choses avec vous

Les maris manipulateurs, égocentriques ou narcissiques sont tout bonnement incapables de faire preuve d’empathie. Ils profitent de vous sans se soucier de ce que vous ressentez. La situation est pire encore si vous avez affaire à un psychopathe !

.

Sixième signe: il adopte un comportement d’amoureux

Vous pouvez savoir s’il vous aime simplement en lisant dans ses yeux et en observant son comportement.

Comment reconnaître un homme amoureux ?

Comment réagit un homme amoureux ?

La réponse est très simple :

Il adopte un comportement amoureux.

.

Voici les principales caractéristiques du comportement amoureux :

1/ Comme déjà expliqué, le manipulateur amoureux va faire beaucoup de promesses et de belles déclarations (d’amour entre autre) alors que le « non manipulateur » amoureux va plutôt s’inscrire dans l’action concrète.

C’est par ses actes mieux que par ses paroles que l’autre vous prouve qu’il vous aime sincèrement.

S’il vous dit qu’il vous aime sans jamais rien faire pour le prouver, c’est suspect !

Soyez donc attentif aux petites actions quotidiennes qu’il réalise pour vous séduire et vous faire plaisir.

Voici quelques exemples d’actions parmi d’autres :

  • il vous invite au restaurant
  • il vous soutient et vous encourage avant une épreuve
  • il vous aide à faire le ménage
  • il vous offre un cadeau
  • il soigne son apparence pour vous
  • il vous écrit un petit mot

En prenant du recul, vous devriez pouvoir identifier les beaux parleurs et ne pas vous laisser embobiner par leurs déclarations sirupeuses.

.

2/ Apprenez à lire dans ses yeux et à décoder le regard qu’il porte sur vous. Un homme amoureux vous regarde et son regard en dit long…

Posez-vous ces questions :

  • Vous regarde-t-il souvent / discrètement ?
  • Avec un regard plein d’amour et de tendresse ?
  • Avec un regard attentionné ou passionné ?
  • Avec un regard joyeux ?
  • Vous regarde-t-il avec le sourire ?

Si vous répondez « oui » à ces questions, c’est plutôt bon signe.

.

3/ L’homme amoureux a des gestes de tendresse et distribue les marques d’affection à votre égard :

  • Que vous dit-il ? (analysez ses paroles)
  • Demande-t-il à vous voir souvent ?
  • Exprime-t-il ses sentiments ?
  • Montre-t-il un désir physique envers vous ?
  • Vous prend-t-il souvent la main ou dans ses bras ?
  • Se montre-t-il proche de vous ?
  • Est-il attentionné (cadeaux, surprises, post-it, vous laisser passer devant lui,..) ?
  • Comment parle-t-il de vous ?
  • A-t-il des attentions particulières envers vous ?
  • Tiens-t-il ses promesses vis-à-vis de vous ?
  • A-t-il du respect pour vous (verbalement et physiquement) ?
  • A-t-il pour habitude de se confier à vous ?
  • Montre-t-il des signes d’affection (mots doux, douceur, calme, tendresse,…)
  • A-t-il envie de passer du temps, faire des choses ou partager des moments agréables avec vous ?
  • Vous fait-il une place de plus en plus grande dans sa vie ?
  • Avez-vous une complicité ?
  • Vous fait-il confiance ?
  • Est-il ouvert à la discussion et disposé à faire des compromis pour arranger les choses (sans attendre que ce soit toujours l’autre qui fasse des efforts…).
  • Est-il un peu jaloux tout en respectant vos fréquentations ? (un peu de jalousie prouve qu’il vous aime).
  • Comment se comporte-t-il face aux difficultés (financières par exemple) ? (un homme amoureux ne fuit pas aux premières difficultés).
  • Est-il capable de vous attendre sans s’énerver et sans vous faire de reproche quand vous êtes en retard ?
  • Est-ce qu’il travaille dur pour le bien du couple ou de la famille ?

.

4 règles sont importantes à retenir :

1. S’il vous aime vraiment, il fait des choses que vous aimez et se comporte de manière à vous faire plaisir et ceci même si vous n’avez pas toujours les mêmes goûts et désirs. Une personne qui vous aime ne vous force pas à faire des choses que vous n’avez pas envie de faire (comme le font les manipulateurs).

2. S’il vous aime vraiment, il vous dévoile petit à petit son jardin secret pour vous aider à mieux le connaître et le comprendre car l’amour donne envie de partager des choses personnelles. On reconnaît un homme amoureux lorsqu’il fait des confidences. A l’opposé, les manipulateurs avancent masqués, ils mentent, restent distants ou entretiennent le mystère sur leur personnalité.

 Comment savoir si votre conjoint vous ment ou s’il vous dit la vérité ? Cliquez ici

3. S’il vous aime vraiment, il vous respecte et ne cherche pas à vous changer comme le font les manipulateurs. Il accepte votre personne dans sa totalité avec vos qualités mais aussi vos défauts :

« si tu n’étais pas comme ça…, je ne t’aimerais pas autant »

Vous savez qu’il vous aime s’il respecte votre travail, vos loisirs ainsi que les personnes que vous aimez (famille, amis, collègues, enfants,…)

4. S’il vous aime vraiment, il sera heureux de votre réussite.

L’homme amoureux vous met en confiance pour lancer de nouveaux projets. Il vous remet sur les rails quand plus rien ne va : « Ce n’est pas la fin du monde si tu échoues ». Enfin, il se montre ravi de votre réussite !

Voilà, vous connaissez maintenant les 6 signes pour savoir si un homme est amoureux de vous.

Après, vous devez aussi savoir être patiente, vous faire confiance et vous fier à vos ressentis car ce que vous ressentez est très important aussi.

.

Les 4 pièges à éviter lorsque vous voulez qu’il vous aime pour longtemps


Si vous voulez être aimée durablement, vous devez éviter de tomber dans l’un de ces 4 pièges :

.

1- Perdre votre estime et votre confiance en vous

Avant de vous demander « est-ce qu’il m’aime ? », vous devez vous aimer vous-même d’abord !

Avoir suffisamment d’amour de soi et de confiance en soi sont 2 conditions indispensables pour que les autres puissent vous aimer.

« aimetoi toi-même et les autres t’aimeront aussi ».

.

2- Vous rabaisser ou vous soumettre

Si vous n’êtes pas capable de vous affirmer et vous faire respecter, alors vous risquez de plus en plus fréquemment de vous poser la question suivante : « m’aime-t-il encore ? ».

Qui pourrait continuer à aimer une personne qui se transforme en paillasson ?

Si votre conjoint vous manque de respect, découvrez sans plus attendre les 15 principes que vous devez appliquer pour vous faire respecter.

.

3- Vous laisser paralyser par des peurs

Si vous vivez avec une ou plusieurs de ces peurs :

  • Peur de perdre l’être aimé (vous êtes une personne trop jalouse)
  • Peur d’être rejetée, abandonnée
  • Peur de la solitude (devoir vivre seule)
  • Peur d’être critiquée
  • Peur du regard de l’autre
  • Peur de ne pas être à la hauteur
  • Peur que la relation se termine (encore) en échec
  • Peur de déplaire
  • Peur de subir les reproches
  • Peur d’être victime d’une infidélité
  • etc..

Ces peurs font des ravages dans le corps et l’esprit et peuvent nuire gravement à votre relation amoureuse.

.

4- Devenir dépendant affectif

Lorsqu’on veut continuer à être aimé, il ne faut pas tomber dans le piège de la dépendance affective. Voici ce que vous devez savoir à propos de la dépendance affective.

.

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Devenir un Véritable Sherlock Holmes.

Des millions de gens ont une blessure narcissique – mais ne le découvrent jamais…


Avez-vous remarqué que certains d’entre nous semblent avoir toujours des relations heureuses et épanouissantes, alors que d’autres échouent rapidement et systématiquement les échanges qu’ils entreprennent ?

D’où cela vient-il ?

Cela vient tout simplement de l’estime de soi.

.

Blessure Narcissique

Blessure Narcissique

 

Qu’est-ce que cela signifie ?

Cela veut dire qu’il y a beaucoup de personnes qui ont une blessure narcissique plus ou moins profonde en eux alors que d’autres n’ont pas cette fragilité narcissique.

Avoir une « blessure narcissique » ou une « faille narcissique », qu’est-ce que cela signifie ?

On peut dire que votre narcissisme est blessé lorsque…

  • vous avez un manque d’estime de soi, parfois même un mépris de soi
  • vous avez un déficit d’amour de soi
  • vous avez une mauvaise image de soi (trop négative ou fausse)
  • vous avez le sentiment de ne rien valoir (ou pas grand chose)
  • vous avez difficile à vous sentir important
  • vous ne vous trouvez pas intéressant
  • vous avez un sentiment de honte
  • vous avez tendance à vous « auto-culpabiliser »
  • vous remettez en question votre propre personnalité
  • vous vous comparez sans cesse à d’autres personnes
  • vous n’avez pas confiance en vous
  • vous vous posez souvent ce genre de questions :

« suis-je vraiment à la hauteur ? »

« qu’ai-je de moins que lui ? »

« que va-t-on encore me reprocher ? »

« pourquoi ne s’intéressent-ils pas à moi ? »

« ce sera encore de ma faute… »

.

Comment se forme la blessure narcissique ?


Dès son plus jeune âge, un enfant construit son estime de lui. Ce sont ses parents qui ont le rôle le plus important dans l’acquisition d’une bonne estime de soi par l’enfant.

Ainsi, pour ne pas avoir affaire à un narcissisme défaillant, l’enfant doit commencer par avoir des parents qui ont une bonne estime d’eux-mêmes.

L’enfant doit aussi sentir qu’il compte aux yeux de ses parents, c’est-à-dire qu’il est important dans la vie de ses parents et surtout qu’il rend ses parents heureux.

Mais ce n’est pas tout…

L’enfant doit encore sentir qu’il est un individu unique et valorisé par ses parents pour sa différence par rapport aux autres et en particulier ses frères et sœurs.

Un enfant continuellement dévalorisé par des parents toxiques portera en lui une blessure narcissique qui sera plus ou moins profonde.

Ce sera le cas par exemple,

  • d’une fillette dont les parents répètent sans arrêt qu’ils auraient voulu un garçon…
  • d’une enfant qui grandit et malgré cela, que l’on continue à prendre pour un bébé…
  • d’un enfant qui se voit dénigré par ses parents « tu es un idiot », «  tu es vraiment trop nul… »
  • d’un enfant dont l’avis ne compte jamais « tais-toi, tu racontes toujours n’importe quoi ! »…
  • d’un enfant dont les parents ne s’intéressent jamais à lui « j’ai trop de travail, je n’ai pas le temps de m’occuper de toi…»
  • d’un enfant qui a grandi dans une famille où chacun était manipulé par la culpabilité… « à cause de toi,… »
  • d’un enfant dont les parents sont trop exigeants et jamais contents de lui car il n’est jamais « à la hauteur »…

Mais il n’y a pas que les parents !

Les enseignants jouent aussi un rôle important dans la construction du narcissisme de l’enfant. Selon qu’ils valorisent certains élèves et leurs donnent confiance en eux et pas d’autres…

Plus tard, à l’âge adulte, nous pouvons également subir des blessures narcissiques par exemple dans le cadre du travail. Ce sera le cas par exemple lorsqu’on est victime de harcèlement moral.

.

Quels sont les conséquences de la blessure narcissique ?


Les gens qui ont une blessure narcissique font face à des difficultés durant toute leur vie d’adulte.

Voici les 6 problèmes rencontrés habituellement par celles et ceux qui ont une faille narcissique :

.

1/ Une faible capacité à résister aux épreuves de la vie qui portent atteinte à l’image de soi.

Certaines épreuves de la vie recommandent d’avoir une bonne estime de soi pour pouvoir les surmonter.

Voici quelques exemples :

  • un licenciement
  • un échec professionnel
  • une rupture sentimentale
  • un rejet
  • un abandon
  • des critiques ou des accusations
  • une humiliation
  • une trahison (infidélité)
  • une injustice

Parfois, une simple moquerie suffit à déstabiliser une personne qui porte une blessure narcissique.

Toutes ces épreuves sont pénibles à vivre et sont parfois destructrices pour celles et ceux qui n’ont pas une bonne estime d’eux-mêmes.

Ces personnes se sentent très vite anéanties.

.

2/ Des difficultés à se sentir aimé par les autres.

Dès lors que l’on ne s’aime pas soi, on se croit indigne d’être aimé.

On se sent alors obligé de donner énormément aux autres pour avoir l’impression qu’ils puissent nous aimer (abondance de cadeaux,…).

Comme si notre seule personne n’avait pas assez de valeur pour être aimée !

On tombe dans le piège de vouloir en faire toujours plus pour satisfaire l’autre. C’est le signe d’une dépendance affective.

.

3/ Un sentiment d’être insuffisant, inférieur ou complexé par rapport aux autres.

Quand on vit avec une blessure narcissique, on donne à l’autre plus d’importance et de pouvoir que l’on s’en donne à soi-même.

On vit alors dans la peur du jugement et du regard des autres.

Cette situation crée un malaise intérieur qui peut durer toute une vie et empêcher de vivre et s’épanouir.

.

4/ Une tendance à s’auto-culpabiliser

Quand on manque d’estime de soi, on culpabilise à tout bout de champ.

On se rend coupable de tout. On s’excuse et on se justifie même quand on a rien fait de mal :

« c’est de ma faute si… »

« j’aurais dû… »

Le problème est qu’à force de culpabiliser, on finit par perdre sa confiance en soi !

.

5/ Un risque de tomber sous l’emprise des manipulateurs.

Les personnes qui ont une blessure narcissique sont avides de reconnaissance et sont trop sensibles aux marques d’attention.

Ceci fait qu’elles tombent plus facilement sous l’emprise des personnes toxiques et manipulatrices.

Vérifiez ici si vous êtes une proie facile à attraper pour les personnes toxiques.

.

6/ Un manque d’empathie et même une toxicité pour les autres.

Quand on vit avec une blessure narcissique profonde, on en devient indifférent aux autres, incapable d’empathie ou d’aimer les autres.

Dans certains cas, on peut avoir du mépris pour son entourage et devenir une « simple » personne toxique et manipulatrice.

Mais dans d’autres cas plus graves, on peut devenir un manipulateur pervers narcissique et être complètement vide d’estime de soi.

Le vide intérieur est immense et tellement insupportable que la personne va tenter de combler « sa faim d’estime de soi » en s’attaquant et en détruisant les autres (perversion narcissique).

En conclusion, je pense que vous avez bien compris l’importance de développer une bonne estime de soi et de s’aimer soi suffisamment afin de mener une vie heureuse et épanouie. Aussi et surtout pour éviter de s’en prendre inutilement aux autres ou devenir la victime de toutes les personnes qui ne s’aiment pas…

Si vous avez une fragilité narcissique, continuez votre lecture en cliquant ici: Comment Soigner ses Blessures Narcissiques

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more


Pin It on Pinterest