. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Débarrassez-vous de la peur du regard des autres une fois pour toute !


Avez-vous observé que certains d’entre nous semblent avoir peur du regard des autres, alors que d’autres vivent sereinement sans se soucier du jugement que l’on peut porter sur eux ?

D’où cela vient-il ?

Peur du Regard des Autres - Blemmophobie

Peur du Regard des Autres

.

Il y a au moins 6 explications au fait que certaines personnes ont plus peur du regard et du jugement des autres (blemmophobes) :

1- La première explication est que ces personnes veulent plaire à tout le monde.

Elles vivent en permanence avec la crainte de décevoir quelqu’un.

Mais quand on a peur de déplaire, peur d’être critiqué, rejeté ou abandonné, alors on agit tout le temps pour que personne ne nous juge défavorablement.

Le problème c’est qu’à vivre dans l’attente que d’autres approuvent tout ce que l’on fait, on n’exprime pas sa véritable personnalité. On est pas soi-même et on devient ce que les gens pensent de nous; ce qui est catastrophique !

.

2- La deuxième explication qui fait craindre la peur du regard des autres est liée au fait que certaines personnes ont tendance à croire qu’elles sont le seul centre d’intérêt des autres.

Elles pensent que les autres vont juger leurs moindres faits et gestes, critiquer leurs erreurs, défauts ou maladresses.

Elles sont tellement centrées sur elles-mêmes que quelquefois elles prennent une remarque anodine pour une attaque personnelle.

Evidemment, c’est égocentrique de penser comme cela.

La réalité veut que l’homme est plutôt « égotiste » ce qui signifie que nous sommes tous plus intéressés par nous-même que par n’importe qui d’autre…

.

3- La troisième raison est due au fait que les personnes blemmophobes ont tendance à focaliser leur esprit sur les jugements négatifs (déceptions, critiques, blâmes,…) au détriment des remarques positives (compliments, applaudissements, félicitations,…).

Elles cultivent le négatif avec des « ressentis négatifs » et des pensées négatives.

Malheureusement, comme vous le savez, le négatif attire le négatif…

.

4- La quatrième raison tient au fait que ces personnes ont tendance à croire que les autres jugent leur personne alors qu’en réalité, la grande majorité ne font que juger le comportement.

Il apparaît évident qu’en prenant sur soi toutes les remarques comme étant des attaques personnelles, on creuse une blessure narcissique et on finit par redouter le jugement des autres.

.

5- La cinquième raison est celle-ci : certains ont la phobie du regard des autres parce qu’ils manquent d’estime personnelle.

Quand on a pas suffisamment d’amour de soi, on se laisse plus facilement juger et définir par les personnes qui nous entourent. Le regard et le jugement que l’on porte sur soi-même finit par être celui des autres.

Les gens qui ont une haute estime d’eux-mêmes ne craignent pas les jugements des autres. Ils savent ce qu’il valent.

.

6- Enfin, sixièmement, certaines personnes deviennent blemmophobes simplement parce qu’elles tombent sous l’emprise de personnes toxiques et manipulatrices.

Les gens toxiques ont pour habitude de vouloir se donner de l’importance en portant leur regard critique, accusateur, dénigrant ou humiliant sur leurs proies.

Et c’est ainsi qu’à force de fréquenter des personnes toxiques, on finit par avoir peur de leur jugement et par perdre confiance en soi.

.

Comment ne plus avoir peur du regard des autres ?


Voici 9 conseils pour ne plus avoir à souffrir de la peur des autres :

.

1. Soyez vous-même (et personne d’autre !).

Car à force de vivre dans la peur du regard des autres, on finit par devenir les autres. On a tendance à s’oublier soi, à oublier de faire ce qui est bon pour nous et naturellement, on devient ce que les autres veulent que nous devenions.

La solution est d’être soi-même et faire ce que l’on désire vraiment faire, sans se soucier du « qu’en dira-t-on ».

.

2. Osez déplaire et décevoir les autres.

Il ne sert à rien de vouloir être « gentil » tout le temps. Mais il faut oser déplaire aux autres lorsque cela est nécessaire. Il faut oser s’affirmer et « dire non ».

En tant qu’être humain, vous avez le droit de faire des erreurs, d’avoir des défauts et de ne pas toujours être parfait ou « à la hauteur ».

De même, vous ne devriez pas craindre d’entrer en conflit avec d’autres personnes. Le conflit n’est pas forcément destructeur. Dans une certaine mesure, il est normal de rencontrer des conflits et de connaître des émotions fortes comme la colère, la frustration, la tristesse, la rancune,…

.

3. Préoccupez-vous davantage de ce qui se passe autour de vous.

Il est inutile de rester branché en permanence et de façon égocentrique sur soi-même.

Mieux vaut porter son attention sur les autres et sur ce qui se passe autour de nous. Que nous le voulions ou pas, c’est une réalité : nous ne sommes pas le premier centre d’intérêt pour les autres.

.

4. Ne soyez pas trop susceptible

Les personnes susceptibles ont une sensibilité à fleur de peau. Elles sont sur le qui-vive, interprètent mal les paroles, s’offusquent pour un rien, se sentent visées ou attaquées en permanence, se braquent et se mettent facilement en colère.

Lâchez prise et prenez du recul par rapport aux réactions des autres. Ce que les autres pensent ou la façon dont ils réagissent, c’est leur affaire et pas la vôtre !

Ce qui importe vraiment pour vous, c’est ce que vous pensez de vous-même et pas ce que les autres pensent de vous.

Apprenez à ignorer les critiques négatives et accordez plus d’importance aux éloges.

.

5. Portez uniquement des jugements positifs sur les autres.

Si vous avez peur du regard des autres, il est fort possible que vous ayez l’habitude de porter vous-même un regard critique sur les personnes de votre entourage.

Posez-vous la question suivante :

« suis-je du genre à critiquer et à me moquer des autres ? »

Parce que plus vous porterez de jugements négatifs sur les autres et plus vous aurez peur que d’autres vous jugent négativement.

Confucius nous a enseigné ceci :

« Ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu’on vous fasse à vous-même ».

.

6. Donnez-vous de l’importance.

Pour vaincre la blemmophobie, il faut cesser de penser que les autres sont plus importants que nous. Ne surtout pas faire un complexe d’infériorité.

Pour cela, il faut renoncer à se comparer aux autres. Il faut accorder à ses pensées, ses idées, ses opinions, ses choix, ses décisions, ses goûts,… (même sa personne !) autant d’importance qu’à celles des autres.

Vous avez de la valeur, alors ne vous sous-estimez jamais !

.

7. Faites des choses pour vous, pour vous faire plaisir.

Ne cherchez pas l’approbation des autres dans tout ce que vous faites.

Faites les choses pour vous et non pas pour être approuvé par les autres.

Vous devez comprendre ceci : quoi que vous fassiez – et même si vous faites quelque chose de bien – il y aura toujours une partie des gens qui vous critiquerons. Tout cela est normal, il faut juste l’accepter et aller de l’avant.

.

8. Libérez-vous de votre « enfant intérieur » et devenez enfin un « adulte libre ».

Si vous souffrez de la peur du regard des autres, c’est sans doute parce que vous êtes resté dans un « état d’enfant intérieur », c’est à dire que vous vivez psychologiquement et émotionnellement comme si vous étiez encore un enfant.

L’adulte libre est celui qui s’exprime sans crainte face au regard des autres. Pour vous libérer de votre « enfant intérieur », lisez ceci.

.

9. Développez votre confiance en vous.

Les personnes qui ont confiance en elles ne craignent pas le regard des autres. Elles croient en leurs capacités et donc ne se laissent pas impressionner par l’avis et le jugement des autres. Du fait de leur confiance en elles, ces personnes n’ont pas besoin du jugement des autres.

Lisez attentivement ceci et découvrez le programme audio qui va vous donner 100% confiance en vous.

.

Conclusion concernant la peur du regard des autres


Si vous êtes parmi ceux qui ont peur du regard des autres, je n’ai qu’un bon conseil à vous donner :

Réagissez tant qu’il est temps !

Avez-vous entendu parler de l’enquête réalisée par une infirmière, Bronnie Ware ?

Celle-ci a démontré que presque toutes les personnes en fin de vie (mourantes) expriment le regret de ne pas avoir vécu la vie qu’elles rêvaient parce qu’elles avaient peur du regard des autres.

Sans qu’on en soit forcément conscient, la peur des autres peut nous inhiber et nous priver de réaliser les choses qui sont bonnes à notre épanouissement.

Ou pire encore, la peur du jugement des autres peut faire de notre vie un échec.

Pensez-y avant qu’il soit trop tard !

Libérez-vous de la peur du regard des autres

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Comment calmer ses nerfs rapidement et rester calme en toutes circonstances


Vous l’avez certainement vérifié par vous-même, quand vous êtes énervé, angoissé ou en colère, cela se ressent dans votre corps.

Comment calmer ses nerfs rapidement

Comment Calmer ses Nerfs

Votre cœur explose, vous avez une boule dans la poitrine ou à la gorge, une sensation de chaleur dans le visage, le ventre qui se noue, la respiration qui s’accélère, les mains qui deviennent moites, etc.

Alors, que vous soyez énervé, en colère, furieux, enragé, révolté, exaspéré, irrité ou même angoissé, vous allez trouver dans cet article comment calmer vos nerfs naturellement, rapidement et durablement.

.

Les 2 manières efficaces de calmer ses nerfs


Comme vous allez le découvrir, il y a deux manières de calmer ses nerfs.

La première manière vous montre comment combattre les nerfs en phase de crise d’urgence.

La deuxième manière vous aidera à prévenir les crises d’énervements.

.

1/ Voici comment vous pouvez décharger votre « trop-plein » d’énervement

Si vous êtes sur les nerfs, le moins qu’on puisse dire c’est que vous avez trop d’émotions.

Alors voici comment pratiquer la « décharge émotionnelle ».

La décharge émotionnelle qui vous permettra d’y voir plus clair, de « lâcher prise » et de retrouver le calme.

Tout d’abord, voici les 2 choses que vous ne devez pas faire :

1. Réprimer votre énervement

2. Décharger vos nerfs sur une autre personne.

Et voici maintenant ce que vous devriez faire :

Exprimer vos émotions de manière efficace pour « vider » le vase qui déborde…

Oui, mais comment calmer sa nervosité concrètement ?

Pour calmer ses nerfs, il faut commencer par prendre du recul, s’isoler et trouver un endroit bien tranquille où personne ne viendra vous déranger.

Ensuite, il faut respirer bien profondément et laisser sortir tout son énervement.

Il y a plusieurs manières comment calmer sa colère :

  • en tapant des pieds
  • en serrant les poings
  • en pleurant
  • en criant
  • en écrivant tout ce que vous ressentez
  • en frappant un coussin ou n’importe quel autre objet du moment que vous ne vous blessez pas

Vous pouvez aussi faire du sport, promener votre chien ou faire de la danse qui sont d’excellentes activités pour calmer ses nerfs.

Probablement que vous aurez à recommencer la manœuvre plusieurs fois jusqu’à l’évacuation complète de votre énervement.

Faites-le toujours en respirant bien à fond et continuez jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à rejeter comme si vous deviez vomir toute votre rage.

Quand vous serez vidé complètement de ces émotions négatives, vous serez naturellement envahi par une vague de calme et de sérénité.

.

2/ Voici comment calmer ses nerfs durablement

Si vous voulez éviter de subir de nouvelles crises d’énervement, vous devez tout simplement changer vos croyances et vos habitudes de penser.

Parce que si aujourd’hui vous avez du mal à contrôler vos émotions, il y a fort à parier que vous n’ayez pas les bonnes croyances suite à vos expériences passées ou votre éducation.

Les croyances, ce sont les petites voix intérieures qui nous poussent à rester calme ou à nous énerver systématiquement.

Voici le genre de croyances « négatives » qui obligent à devoir calmer ses nerfs si on ne les transforment pas en croyances plus positives.

« ça ne marchera pas, je ne réussirai jamais »

« je ne sais pas comment me calmer mes nerfs »

« je ne peux rien faire face à ce problème »

« c’est trop difficile pour moi »

« J’ai besoin de me mettre en colère pour me sentir fort (e) »

« Sans mon stress et mes angoisses, je me sentirais vide »

« ça finira bien par s’arranger tout seul »

« si je ne m’énerve pas, je me sens perdu ou vide »

« je réagit comme ça depuis si longtemps que… »

« j’ai peur de perdre le contrôle si je ne me fâche pas… »

« que penseront-ils si je change ? »

« à quoi servirait-il de changer? »

etc.

Comme vous le savez sans doute, tout est une question d’habitude.

Ainsi, si vous êtes de ceux qui cherchent comment calmer ses nerfs, c’est simplement que vous avez pris l’habitude de vous mettre dans cet état d’esprit.

Heureusement, toute nos habitudes peuvent être changées.

Et pour changer vos habitudes, vous devez commencer par modifier vos croyances.

1. Il faut le vouloir et le décider consciemment.

2. Il faut agir sur le subconscient de la bonne manière pour que le calme devienne ou redevienne une nouvelle habitude chez vous.

L’objectif doit être de prendre – un peu plus chaque jour – le contrôle de vos pensées pour ne pas laisser toute la place aux automatismes inconscients.

Pour le cas où vous auriez encore du mal à calmer vos nerfs, voici le programme audio qui vous permettra de garder votre calme dans toutes les circonstances de la vie:

offirmations-enfin-calme

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Ce que vous devez savoir sur la personnalité égocentrique


Par définition, la personne égocentrique se croit le centre du monde. Elle ne se soucie de personne d’autre qu’elle-même. Sa façon de penser est « nombriliste ». Elle est incapable de penser aux autres, de leur accorder de l’attention ou de leur montrer un intérêt.

 

Ce que vous devez savoir sur la personnalité égocentrique

Personne Égocentrique

.

Voici comment repérer une personne égocentrique


Les personnes égocentriques sont de véritables moulins à paroles qui monopolisent la parole et ont l’art de ramener toutes les discussions vers leur propre personne. Cela au lieu d’écouter et d’apprécier ce que les autres ont à leur dire.

Leur communication est systématiquement tournée vers elles-mêmes avec usage fréquent de mots tels que « moi », « je », « ma », « mon » « nous »…

« Ce que je vais vous dire est mon opinion et n’engage que
moi. Si on m’écoutait, j’en suis sûr, je n’aurais pas tous
ces problèmes… »

Elles sont incapables de s’oublier, de mettre leur « égo » dans leur poche et de parler d’autre chose que d’elles-mêmes. Par conséquent, on a pas vraiment envie de continuer à les écouter !

L’égocentrique ne s’intéresse jamais sincèrement aux autres personnes. Il est incapable de faire quelque chose pour les gens qui ont besoin d’aide.

L’égocentrique croit qu’il est le seul à savoir comment faire. Il est inflexible dans sa façon de faire les choses et il déteste lorsque les autres prennent les commandes…

La personne égocentrique est jalouse envers les réussites des autres. Elle ne comprendra pas pourquoi ce n’est pas elle qui est félicitée !

Elle vit dans l’attente de recevoir des compliments de la part des autres. Parce qu’elle pense être extraordinaire…

En groupe, l’égocentrique est un compétiteur qui aura tendance à se battre pour se montrer plus intéressant que les autres. Son but est d’avoir raison quitte à générer une dispute.

Il se met facilement sur la défensive et souvent en colère.

L’égocentrique passe beaucoup de temps à se demander ce que les autres pensent de lui et à réfléchir à ce qu’il va dire…

Les personnes égocentriques ont tendance à ne pas faire confiance aux autres.

Les égocentriques n’acceptent pas leurs erreurs, ils ont naturellement tendance à accuser les autres lorsqu’il se passe un problème.

On dit généralement qu’un égocentrique est égotiste et égoïste c’est à dire qu’il ne vous écoute pas et ne vous laisse pas parler. Sa qualité d’écoute est quasi nulle et cela se remarque par le fait qu’il est inattentif et qu’il ne vous regarde pas lorsque vous lui parlez. Il va aussi vous interrompre et vous imposer SON point de vue. Votre point de vue ne l’intéresse pas ; d’ailleurs il ne demandera jamais l’avis des personnes qui sont autour de lui.

L’égocentrique narcissique est celui qui vous prétendra qu’il est le plus beau, le plus intelligent et le meilleur !

Les personnes égocentriques sont impatientes envers les autres et incapables de gérer leur colère.

L’égocentrique a souvent la mémoire courte, il ne se souvient pas des dates anniversaires et les évènements importants dans la vie des autres.

Les gens égocentriques n’aiment pas passer leur temps avec des personnes extraverties, bruyantes ou qui ont beaucoup d’amis. La personne égocentrique préfère rester seule sous les projecteurs…

Les personnes qui souffrent d’égocentrisme détestent la compagnie de personnes plus belles ou plus intéressantes qu’elles. Elles rechercheront plutôt la compagnie de personnes discrètes et timides pour pouvoir leur voler la vedette.

Les personnes égocentriques ont tendance à être impolies ou maltraitantes envers les autres, car elles ne leur prêtent pas de valeur. Elles parlent souvent froidement ou ne respectent pas leurs engagements (délais, rendez-vous, promesses,…).

Les personnes égocentriques ne se préoccupent pas d’avoir blessé les autres parce qu’elles ne sont pas toujours conscientes des sentiments des autres.

Si vous avez affaire à un manipulateur égocentrique dans le couple, femme ou homme égocentrique, vous aurez l’impression d’être ignoré ou carrément invisible… Ce qui est particulièrement désagréable !

Il est alors difficile d’aimer une personne égocentrique.

Au delà du fait qu’il vous ignore royalement, dans certains cas, le manipulateur égocentrique peut devenir un vrai tyran et être complètement insensible à votre souffrance.

Fondamentalement, le problème de la personne égocentrique vient qu’elle manque d’estime personnelle et du coup, elle a un énorme besoin de se sentir importante, écoutée, considérée et intéressante.

Elle manque de compassion pour elle-même autant que pour les autres.

C’est en augmentant son estime personnelle que l’on peut sortir de l’égocentrisme et s’intéresser sincèrement aux autres.

Pour le cas où vous auriez les caractéristiques de la personne « centrée sur elle-même », voici le programme pour retrouver une bonne estime de vous et améliorer votre confiance en vous

Une petite citation pour conclure :

« Qui ne parle que de soi est un nombriliste,

qui écoute les autres est un homme de cœur ».

Simon de Bignicourt

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

5 comportements à éviter pour bien gérer les personnalités difficiles


Si vous voulez savoir comment vous comporter face aux personnalités difficiles, répondez d’abord à ces 5 questions aussi honnêtement que possible:

» Vous est-il déjà arrivé de vous laisser influencer par une personne difficile ?

» Vous est-il déjà arrivé de vous plaindre d’une personne difficile ?

» Vous est-il déjà arrivé de vous énerver à cause d’une personnalité difficile ?

» Vous est-il déjà arrivé de vouloir plaire à une personne difficile ?

» Vous est-il déjà arrivé de vous justifier auprès d’une personne difficile ?

Si vous répondez « non » à chacune de ces 5 questions, c’est soit que vous habitez sur une île déserte soit que vous êtes expert en relations humaines.

Mais vous savez quoi ?

Je suis sûr que vous avez répondu « oui » à plusieurs de ces questions sinon vous ne seriez pas en train de lire cet article 🙂

Alors continuez votre lecture car vous êtes sur le point de comprendre pourquoi il faut éviter d’avoir ces 5 comportements, en particulier lorsque l’on a affaire aux personnalités difficiles.

Vous savez beaucoup mieux comment gérer les personnalités difficiles lorsque vous connaissez les comportements à éviter.

 

comment gérer les personnalités difficiles

Comment Gérer Les Personnalités Difficiles

 .

Comment gérer les personnalités difficiles : voici les 5 comportements qu’il faut éviter à tout prix


1Se justifier en permanence face aux personnes difficiles

Si vous ressentez constamment le besoin de vous justifier ou de vous défendre, vous donnez l’image d’une personne vulnérable.

Alors la personnalité difficile aura tout le loisir de vous faire des reproches et de vous culpabiliser. Et si vous culpabilisez, vous perdez petit à petit votre confiance en vous.

Il est vraiment crucial de ne pas vous justifier si vous voulez être respecté.

Découvrez les 15 principes clés pour se faire respecter des personnes difficiles.

.

2Dire toujours « oui » aux personnalités difficiles

Si vous vous sentez toujours obligé de répondre « oui » aux personnes difficiles, vous leur montrez simplement la peur que vous avez d’être rejeté.

La personne difficile aura tout le loisir d’exploiter votre peur d’être critiqué et rejeté pour mieux vous manipuler…

Retenez qu’à vouloir plaire à tout le monde, on finit par ne plaire à personne… ou pire encore, on finit par plaire à n’importe qui !

.

3Exprimer bruyamment vos émotions face aux personnes difficiles

Si vous démarrez au quart de tour, si vous êtes susceptible, si vous passez votre temps à exprimer vos émotions négatives (colère, énervement, déception, frustration, agressivité, peur, impatience,…), vous ne parviendrez plus à y voir clair et à prendre du recul sur ce que vous vivez.

La perte de vos moyens aura pour conséquence que vous finirez par ne plus savoir vous défendre face à la personne difficile…

Pour le cas où vous auriez du mal à garder votre sang-froid, voici le programme pour garder son calme dans toutes les circonstances de la vie (en particulier face aux personnes et situations difficiles).

.

4Se plaindre constamment des personnes qui sont difficiles à vivre

« Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ? »

Si vous vous plaignez constamment des gens difficiles que vous rencontrez, vous vous placez dans la position de la victime.

Vous tombez alors dans le triangle « persécuteur – victime – sauveur ». C’est à dire que vous donnez la possibilité aux autres d’être des sauveurs ou des persécuteurs !

De plus, en vous focalisant sur vos malheurs, vous ne verrez plus les solutions qui se présentent à vous pour vous en sortir.

.

5Être facilement influencé par des personnalités difficiles

Si vous êtes trop facilement influençable, vous échouerez dans vos tentatives de vouloir gérer les personnalités difficiles. Par exemple, si vous vous laissez influencer lorsque vous devez prendre une décision, vous n’arriverez à rien.

Sachez prendre seul vos décisions. Si vous avez besoin d’un conseil, ne vous adressez PAS aux personnes toxiques.

 .

Conclusion comment gérer les personnalités difficiles


Si vous adoptez un ou plusieurs de ces 5 comportements face à des personnes difficiles, vous êtes une cible ou une proie facile pour ces personnes.

Faites le test pour vérifier :

faites-le-test-cible-personne-toxique

La solution consiste à ne pas montrer de signes d’infériorité face aux gens difficiles. Ne laissez jamais qui que ce soit vous prendre pour une personne faible !

Lorsque vous êtes capable de gérer les gens difficiles, vous constatez que l’on vous respecte davantage et vous constatez que peu à peu, des gens que vous qualifiez autrefois de “difficiles”, deviennent de plus en plus “faciles” à vivre

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Comment maîtriser sa colère : les 3 moyens employés systématiquement par ceux qui restent calmes


Avez-vous remarqué que certains d’entre nous semblent garder leur calme quoi qu’il arrive, alors que d’autres se mettent systématiquement en colère ?

D’où cela vient-il ?

.

Marre-des-manipulateurs - Comment controler sa colère ?

Comment Contrôler sa Colère ?

Comme la joie, la tristesse ou la peur, la colère est une émotion de base et nous la ressentons tous. En général, on se met en colère lorsqu’on n’obtient pas ce que l’on désire (sentiment de frustration ou d’insatisfaction).

Mais certaines personnes se mettent plus souvent en colère que d’autres et parfois avec une intensité très forte. Ces personnes sont toxiques pour les autres. On parle de personnes « colériques » : elles « explosent », sont « enragées », « furieuses » ou « révoltées »… et ça se remarque !

Si c’est votre cas, pas de panique, dans un instant je vous explique comment combattre la colère.

Mais avant, voyons…

 

Pourquoi vous DEVEZ éviter de vous mettre en colère ?


Dans l’énervement et la colère, nous perdons notre capacité de discernement. Nous ne voyons pas les choses telles qu’elles sont.

La communication devient difficile et dangereuse…

Que peut-il vous arriver quand vous êtes en colère ?

Il peut vous arriver ces 4 choses :

1. Vous risquez de dire ou faire des choses que vous pourriez regretter plus tard (des critiques, des accusations). Et après coup, vous diriez ceci: « Ce n’est pas moi qui ai dit ça… » ou « j’étais sous le coup de l’émotion… »

2. Vous risquez de vous en prendre à quelqu’un et le blesser (physiquement ou moralement)

3. Vous risquez de prendre des décisions hâtives et irréversibles

4. Si vous n’exprimez pas correctement votre colère, vous vous sentirez mal physiquement. Ce malaise n’est pas anodin pour votre corps et à la longue, vous risquez l’ulcère à l’estomac. C’est ce qui se produit en particulier si vous « réprimez » votre colère.

 

Comment contrôler sa colère : voici les 3 trucs qui sont employés systématiquement par ceux qui savent rester calmes


1. L’humour est un excellent moyen pour gérer sa colère

L’humour détend la situation et fait baisser la tension quand vous ou votre interlocuteur êtes en colère.

Grâce à l’humour, votre corps se détend et vous pouvez alors difficilement conserver une attitude hostile ou agressive.

Faites-en l’expérience et vous constaterez qu’il est difficile de se prendre au sérieux (et donc de rester en colère) quand on fait preuve d’humour.

 

2. Prendre de la distance pour mieux contrôler sa colère

Si vous le pouvez, arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire et prenez du recul, partez, éloignez vous…

Vous pouvez vous éloigner dans l’espace : aller vous promener, aller aux toilettes, rentrer chez vous…

Vous pouvez aussi vous éloigner dans le temps : imaginez la situation dans 5 ans… ou pensez à des situations similaires dans le passé…

 

3. Évacuer la colère qui est en soi

Ce qui s’accumule doit s’évacuer.

Voici 3 exemples comment évacuer sa colère à l’extérieur de soi :

Prenez un stylo et écrivez une lettre dans laquelle vous déversez toute votre colère. L’écriture est vraiment magique pour se libérer de la colère.
Évidemment, vous veillerez à ce que personne ne lise votre lettre ! Ne l’envoyez jamais : brûlez-la.

Exprimez votre colère physiquement : claquez une porte, criez, tapez des pieds, frappez un coussin, faites un exercice physique ou carrément du sport !

 Pleurez un bon coup est un autre moyen efficace pour évacuer sa colère.

Vous devez laisser sortir toute votre colère brutalement, un peu comme si vous vomissiez. Il faut continuer à exprimer sa colère jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien.

Une fois que vous êtes complètement vidé de votre colère, vous devriez ressentir un profond soulagement et une sensation de paix intérieure. A ce moment-là, respirez bien profondément.

Quand la colère est évacuée, on a l’esprit plus clair et on retrouve de bonnes pensées (plus raisonnables et plus positives).

Rappelez-vous ceci : la colère, comme la plupart des émotions, est une source d’énergie. C’est à vous de l’exprimer correctement pour ne pas qu’elle s’accumule. Et pour ne pas qu’elle se retourne contre vous !

 

Comment gérer la colère des autres ?


Si vous avez en face de vous une personne en colère, je vous conseille de refuser toute discussion « sérieuse » avec cette personne tant qu’elle n’a pas contrôlé sa colère.

Vous fâcher et vous énerver à votre tour n’apportera rien de bon.

Essayez plutôt de la comprendre:

« je vois que tu es en colère… »

« je peux comprendre ce que tu ressens »

« pourquoi es-tu en colère ? »

« à ta place, je serais aussi en colère… »

« mais est-ce que le fait de te mettre en colère va régler le problème ? »

« laisse-toi aller…cool…»

Les deux idées principales sont:

1. Reconnaître et essayer de comprendre l’émotion qui est exprimée par l’autre.

2. Poser des questions pour évacuer la colère jusqu’à ramener la personne dans le monde réel (le monde du calme et de la raison).

 

Ne laissez pas la colère (ni les colériques) vous pourrir la vie !


Vous connaissez maintenant 3 moyens faciles « comment évacuer sa colère ».

Je sais bien ce que vous allez me dire : c’est bien beau de savoir comment évacuer sa colère, mais c’est encore mieux d’apprendre à ne pas se mettre en colère

Oui, bien sûr !

En fait, la meilleure solution pour lutter contre l’énervement systématique, c’est de reprogrammer ses pensées en remplaçant toutes pensées négatives de colère par des pensées positives de calme et de sérénité.

Pour que le calme (re)devienne une habitude chez vous !

Rappelez-vous que seules vos pensées dominantes (celles que vous vous ressassez en permanence) sont déterminantes dans votre vie.

Regardez ceci, je vous explique comment lutter facilement contre le stress, la colère et l’énervement.

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

5 Façons pour vaincre sa peur de l’abandon


Si vous souffrez du syndrome de l’abandon, alors vous ne pouvez pas vivre sereinement mais vous vivez en permanence avec un sentiment d’insécurité, d’anxiété et de culpabilité.

Et en plus de la peur irrationnelle d’être abandonné, vous souffrez certainement d’autres peurs comme:

la peur d’être critiqué,

la peur de décevoir ou déplaire,

la peur de ne pas être à la hauteur,

la peur d’être rejeté,

la peur de ne plus être aimé (de perdre l’amour),

la peur de la solitude,

la peur d’entrer en conflit,

la peur qu’une autre personne prenne votre place (jalousie excessive),

Comment Vaincre la Peur de l'Abandon

Vaincre sa Peur de l’Abandon

Et le problème est qu’à force d’avoir peur de l’abandon, à force de vivre dans l’angoisse de séparation, vous finissez par devenir étouffant pour les personnes de votre entourage qui ne manqueront pas, tôt ou tard, par s’éloigner de vous et même… vous abandonner !

En quelques sortes, c’est vous-même qui entrainez le comportement que vous craignez le plus… Sans le faire exprès, vous devenez une personne toxique et vous finissez par attirer tout ce que vous redoutez !

A cause de cette peur d’abandon, vous pourriez aussi avoir peur de vous engager dans les relations affectives avec le risque de rester célibataire toute votre vie…

« L’abandonnisme » limite et il est un véritable handicap pour les relations de couple.

Par conséquent, il importe de vaincre sa peur d’être abandonné, d’échapper à la peur de se sentir rejeté si on veut aller mieux, ne plus souffrir de relations compliquées mais plutôt vivre des relations (amoureuses) pleinement heureuses.

.

Pourquoi vous avez peur de l’abandon ?


Différentes raisons expliquent que vous ayez cette phobie de l’abandon.

En voici quelques-unes :

Parce que vous dépendez constamment des autres pour prendre vos décisions, vous sentir bien ou être heureux…

Parce que vous êtes une personne dépendante sur le plan affectif sans doute lié à un manque affectif (vous êtes en demande excessive d’affection pour combler une carence affective)…

Répondez à ces 20 questions (test) et voyez si vous êtes une personne dépendante affective.

Parce que vous n’avez pas une suffisamment bonne estime personnelle (l’image que vous avez de vous-même est trop négative). Vous croyez sans doute être une personne de peu de valeur et que l’on ne peut pas aimer…

Parce que vous ne gérez pas bien vos émotions (instabilité émotionnelle), vous êtes d’humeur triste, vous pleurez très facilement,…

Parce que vos parents ne vous ont pas donné l’amour et la sécurité nécessaires durant les premiers moments de votre vie ou que vous avez été abandonné (dans ce cas, la culpabilité s’exprime ainsi: « si je n’ai pas été aimé, si j’ai été abandonné par mes parents, c’est que je ne suis pas digne d’être aimé »)…

Parce que vous êtes sous l’influence néfaste ou sous l’emprise d’un manipulateur affectif qui a généré en vous la crainte d’être rejeté…

Parce que vous avez une jalousie excessive et de ce fait vous vivez avec la hantise que l’autre vous abandonne…

Parce que vous êtes une personne anxieuse, craintive, méfiance ou suspicieuse et par conséquent désagréable aux yeux des autres…

.

Voici 5 façons/solutions pour surmonter sa peur de l’abandon


1. Apprenez à compter davantage pour vous-même et moins pour les autres.

Il sera question ici de prendre votre destin dans vos mains et ne plus vivre dans l’attente ou dans l’illusion que ce sont les autres qui vont vous rendre heureux ou heureuse.

Dites-vous une fois pour toutes qu’il est inutile de chercher à l’extérieur ce qui vous manque à l’intérieur.

Voyez quels sont vos propres désirs et vos besoins et prenez les bonnes décisions pour y répondre sans vous préoccuper de ceux des autres.

Offrez-vous du bien-être à vous et retirez ainsi le pouvoir que vous avez donné à d’autres sur vous.

Assumez à 100% tout ce que vous vivez et dites-vous bien que si votre vie est un bonheur, c’est vous qui en êtes responsable de même que si vous vivez un malheur ou un enfer.

Enfin, apprenez à apprécier quand vous êtes seul, appréciez aussi faire des choses seul, pour vous et rien que pour vous, sans votre conjoint. Et vous n’aurez plus peur de l’abandon.

Pensez-y : la solitude est un moyen de se retrouver et de se préparer à la réussite.

 « La solitude est bonne pour les calmes, pour les forts. » Laure Conan

Le but à atteindre est d’être bien avec vous-même (d’être en contact plus intime avec vous-même) et de faire les choses à votre goût

Prenez du temps pour vous, AGISSEZ POUR VOUS, commencez dès maintenant par faire une liste de plaisirs et d’occupations que vous auriez envie d’avoir.

.

2. Améliorez votre estime et votre confiance en vous-même

La peur de l’abandon est souvent associée à un manque de confiance en soi. Quand on doute de soi, on a parfois peur de ne pas être assez bien ou assez intéressant pour l’autre…

Si c’est votre cas, vous devez bien comprendre que les autres (en particulier votre conjoint) ne sont pas là pour pallier à vos manques d’estime et de confiance en vous.

D’ailleurs, si une personne vous aime (ou vous a aimé), alors vous le savez : vous êtes une personne intéressante et votre valeur ne changera pas même si l’autre vous rejette, vous abandonne ou vous quitte !

Cette petite histoire va vous le prouver :

Un jour, un conférencier bien connu commence son séminaire

en tenant bien haut un billet de 100 euros.

Il demande aux gens qui sont dans la salle :

« Qui aimerait avoir ce billet ? »

Les mains commencent à se lever, alors il dit :

« Je vais donner ce billet de 100 euros à l’un d’entre vous mais avant laissez-moi faire quelque chose avec »

Il chiffonne alors le billet avec force et il demande :

« Est-ce que vous voulez toujours ce billet ? »

Les mains continuent à se lever.

« Bon, d’accord, mais que se passera-t-il si je fais cela ? »

Il jette le billet froissé par terre et saute à pieds joints dessus, l’écrasant autant que possible et le recouvrant des poussières du plancher.

Ensuite il demande : « Qui veut encore avoir ce billet ? »

Évidemment, les mains continuent de se lever !

« Mes amis, vous venez d’apprendre une leçon…

Peu importe ce que je fais avec ce billet, vous le voulez toujours parce que sa valeur n’a pas changé, il vaut toujours 100 euros »

« Alors pensez à vous, à votre vie. Plusieurs fois dans votre vie vous serez froissé, rejeté, souillé par les gens ou par les évènements.

Vous aurez l’impression que vous ne valez plus rien mais en réalité

votre valeur n’aura pas changé aux yeux des gens qui vous aiment !

La valeur d’une personne ne tient pas à ce que l’on a fait ou pas,

vous pourrez toujours recommencer et atteindre vos objectifs car votre valeur intrinsèque est toujours intacte »

Vous n’avez donc pas à vous dévaloriser ni à craindre d’être abandonné, car lorsqu’une personne vous quitte (il en va de même lorsque vous essuyez un refus), cela ne signifie absolument pas que vous êtes nul(le), moche ou inintéressant(e).

Apprenez à vous aimer vous-même et vous n’aurez plus à avoir peur d’être abandonné.

Cliquez ici pour booster votre estime et avoir 100% Confiance en Vous !

Si vous avez été abandonné dans l’enfance, vous n’êtes pas responsable de la séparation et vous n’avez donc pas à culpabiliser ni à penser ou ressentir que vous n’êtes pas digne d’être aimé.

La vérité est la même pour tous : vous êtes une personne de valeur digne d’être aimée.

.

3. Pratiquez « la technique du pire ».

Si vous avez vraiment peur qu’on vous quitte, alors imaginez ce qui pourrait vous arriver de pire si l’autre vous quittait vraiment. Vous constaterez que la situation n’est finalement pas si grave.

En règle générale, vous remarquerez que la peur est surtout générée par l’inconnu et par un excès de votre imagination. Vous avez peur de l’abandon parce que vous ne savez pas à quoi vous attendre… alors en imaginant le pire, vous notez que ce n’est pas si terrible que cela et que vous êtes tout à fait capable de faire face si la situation se présentait.

Pour désamorcer toutes vos peurs et vous défaire du stress, lisez cet article.

.

4. Apprenez à vous libérer de vos émotions comme la tristesse.

Si vous voulez apaiser votre crainte de l’abandon, ne plus souffrir de « l’abandonnite », il importe pour vous de trouver un meilleur équilibre émotionnel.

En particulier,

vous éviterez toute victimisation lors des absences ou des moments de solitude,

vous éviterez de dramatiser les séparations,

vous n’avez plus besoin de pleurer lorsque vous vous retrouvez seul,

quoi qu’il arrive, vous savez rester calme et serein, ne pas angoisser, ne pas vous mettre en colère ou devenir agressif contre les autres ou vous-même,

vous savez dire « non » et vous occuper de vous-même sans vous culpabiliser,

Il importe vraiment que la solitude ne soit plus mal vécue ou accompagnée d’une sensation de trahison ou d’injustice.

.

5. Changez votre façon habituelle de penser

La blessure d’abandon trouvent souvent son origine dans l’enfance.

Si durant toute votre enfance votre entourage vous a jeté des mauvais sorts, alors vos schémas habituels de pensées (inconscients) peuvent générer une angoisse de l’abandon.

Par exemple, vous a-t-on déjà dit ceci :

« tu es vraiment un(e) bon(ne) à rien !»

Si oui, alors il est possible qu’adulte, vous vous jetiez à vous-même des mauvais sorts, des reproches ou des affirmations négatives du genre :

« je ne suis pas à la hauteur… »

« je ne suis rien sans lui ou sans elle… »

Vous pouvez alors relever ces phrases et les remplacer par des affirmations positives et stimulantes qui vous libèrent de la peur:

« sans toi, je ne suis rien »

→ « sans toi, je reste qui je suis et je sais que je suis quelqu’un de bien »

« sans toi, ma vie n’aurait plus de sens »

→ « sans toi, je ne serais pas obligé de subir une existence monotone »

« je dois en faire plus sinon il va me quitter »

→ « si je m’occupe de moi, ça va aussi lui plaire »

« il va mal le prendre »

→ « il le prendre comme il voudra, je m’en fiche ! »

« je n’ose pas lui dire « non »

→ « je peux lui dire « non » sans que cela ait d’impact sur notre amour »

« j’aurais dû faire mieux »

→ « je fais toujours de mon mieux et je cesse d’attendre la perfection de moi-même…»

« je suis vraiment nul »

→ « j’ai fais de mon mieux et je ne suis pas plus nul que les autres… »

« je ne m’aime pas »

→ « je m’aime et j’attire naturellement des relations pleines d’amour »

« j’ai peur d’être seul »

→ « je ne suis jamais seul dans la vie » ou « je suis capable de m’assumer sans mon conjoint »

« je ne supporte pas le silence dans la maison »

→ « le silence est un allié qui m’apaise et me réconforte »

« c’est de ma faute si… »

→ « je ne suis pas responsable des autres »

« j’ai peur de… »

→ « je n’ai jamais peur, je ne suis jamais anxieux, je suis sûr de moi. »

Rappelez-vous l’enseignement du Bouddha :

« Vous êtes ce que vous pensez ;

tout ce que vous êtes résulte de vos pensées.

Avec vos pensées, vous bâtissez votre monde »

et celui du psychologue américain William James :

« La plus grande découverte de notre génération

a été de s’apercevoir qu’un homme peut changer sa vie

en modifiant sa façon de penser »

Voilà, nous arrivons au bout de cet article et vous savez maintenant comment vous débarrasser de votre peur de l’abandon

Cliquez ici pour en savoir plus et sortir de la dépendance affective.

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more


Pin It on Pinterest