Comment Contrôler sa colère : 3 Moyens Simples

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Comment maîtriser sa colère : les 3 moyens employés systématiquement par ceux qui restent calmes


Avez-vous remarqué que certains d’entre nous semblent garder leur calme quoi qu’il arrive, alors que d’autres se mettent systématiquement en colère ?

D’où cela vient-il ?

.

Marre-des-manipulateurs - Comment controler sa colère ?

Comment Contrôler sa Colère ?

Comme la joie, la tristesse ou la peur, la colère est une émotion de base et nous la ressentons tous. En général, on se met en colère lorsqu’on n’obtient pas ce que l’on désire (sentiment de frustration ou d’insatisfaction).

Mais certaines personnes se mettent plus souvent en colère que d’autres et parfois avec une intensité très forte. Ces personnes sont toxiques pour les autres. On parle de personnes « colériques » : elles « explosent », sont « enragées », « furieuses » ou « révoltées »… et ça se remarque !

Si c’est votre cas, pas de panique, dans un instant je vous explique comment combattre la colère.

Mais avant, voyons…

 

Pourquoi vous DEVEZ éviter de vous mettre en colère ?


Dans l’énervement et la colère, nous perdons notre capacité de discernement. Nous ne voyons pas les choses telles qu’elles sont.

La communication devient difficile et dangereuse…

Que peut-il vous arriver quand vous êtes en colère ?

Il peut vous arriver ces 4 choses :

1. Vous risquez de dire ou faire des choses que vous pourriez regretter plus tard (des critiques, des accusations). Et après coup, vous diriez ceci: « Ce n’est pas moi qui ai dit ça… » ou « j’étais sous le coup de l’émotion… »

2. Vous risquez de vous en prendre à quelqu’un et le blesser (physiquement ou moralement)

3. Vous risquez de prendre des décisions hâtives et irréversibles

4. Si vous n’exprimez pas correctement votre colère, vous vous sentirez mal physiquement. Ce malaise n’est pas anodin pour votre corps et à la longue, vous risquez l’ulcère à l’estomac. C’est ce qui se produit en particulier si vous « réprimez » votre colère.

 

Comment contrôler sa colère : voici les 3 trucs qui sont employés systématiquement par ceux qui savent rester calmes


1. L’humour est un excellent moyen pour gérer sa colère

L’humour détend la situation et fait baisser la tension quand vous ou votre interlocuteur êtes en colère.

Grâce à l’humour, votre corps se détend et vous pouvez alors difficilement conserver une attitude hostile ou agressive.

Faites-en l’expérience et vous constaterez qu’il est difficile de se prendre au sérieux (et donc de rester en colère) quand on fait preuve d’humour.

 

2. Prendre de la distance pour mieux contrôler sa colère

Si vous le pouvez, arrêtez tout ce que vous êtes en train de faire et prenez du recul, partez, éloignez vous…

Vous pouvez vous éloigner dans l’espace : aller vous promener, aller aux toilettes, rentrer chez vous…

Vous pouvez aussi vous éloigner dans le temps : imaginez la situation dans 5 ans… ou pensez à des situations similaires dans le passé…

 

3. Évacuer la colère qui est en soi

Ce qui s’accumule doit s’évacuer.

Voici 3 exemples comment évacuer sa colère à l’extérieur de soi :

Prenez un stylo et écrivez une lettre dans laquelle vous déversez toute votre colère. L’écriture est vraiment magique pour se libérer de la colère.
Évidemment, vous veillerez à ce que personne ne lise votre lettre ! Ne l’envoyez jamais : brûlez-la.

Exprimez votre colère physiquement : claquez une porte, criez, tapez des pieds, frappez un coussin, faites un exercice physique ou carrément du sport !

 Pleurez un bon coup est un autre moyen efficace pour évacuer sa colère.

Vous devez laisser sortir toute votre colère brutalement, un peu comme si vous vomissiez. Il faut continuer à exprimer sa colère jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien.

Une fois que vous êtes complètement vidé de votre colère, vous devriez ressentir un profond soulagement et une sensation de paix intérieure. A ce moment-là, respirez bien profondément.

Quand la colère est évacuée, on a l’esprit plus clair et on retrouve de bonnes pensées (plus raisonnables et plus positives).

Rappelez-vous ceci : la colère, comme la plupart des émotions, est une source d’énergie. C’est à vous de l’exprimer correctement pour ne pas qu’elle s’accumule. Et pour ne pas qu’elle se retourne contre vous !

 

Comment gérer la colère des autres ?


Si vous avez en face de vous une personne en colère, je vous conseille de refuser toute discussion « sérieuse » avec cette personne tant qu’elle n’a pas contrôlé sa colère.

Vous fâcher et vous énerver à votre tour n’apportera rien de bon.

Essayez plutôt de la comprendre:

« je vois que tu es en colère… »

« je peux comprendre ce que tu ressens »

« pourquoi es-tu en colère ? »

« à ta place, je serais aussi en colère… »

« mais est-ce que le fait de te mettre en colère va régler le problème ? »

« laisse-toi aller…cool…»

Les deux idées principales sont:

1. Reconnaître et essayer de comprendre l’émotion qui est exprimée par l’autre.

2. Poser des questions pour évacuer la colère jusqu’à ramener la personne dans le monde réel (le monde du calme et de la raison).

 

Ne laissez pas la colère (ni les colériques) vous pourrir la vie !


Vous connaissez maintenant 3 moyens faciles « comment évacuer sa colère ».

Je sais bien ce que vous allez me dire : c’est bien beau de savoir comment évacuer sa colère, mais c’est encore mieux d’apprendre à ne pas se mettre en colère…

Oui, bien sûr !

En fait, la meilleure solution pour lutter contre l’énervement systématique, c’est de (re)programmer ses pensées : remplacer ses pensées négatives de colère par des pensées positives de calme et de sérénité.

Pour que le calme devienne une habitude chez vous !

Rappelez-vous que seules vos pensées dominantes (celles que vous vous ressassez en permanence) sont déterminantes dans votre vie.

Regardez ici, je vous explique comment lutter contre le stress, la colère et l’énervement.

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


8 Comments

  1. Je suis quelqu un de sensible et impulsive surtout vis à vis de mon conjoint pcq j ai tjrs l impresion d etre etoufée quant on a une discussion car c est un manipulateur. vos conseils m aiderons à pouvoir gérer.

  2. samira

    Bjr , je suis une personne de nature tres calme, mais je suis marié a un homme tres méchant que j’ai supporter Pendant 20 ans. aujourdh’ui je suis tres revoltée Contre ce homme que je ne supporte. J’ai besoin de votre aide. je ne veux pas changer ma nature pour ce homme. il en vaut pas la peine

  3. ChrisACVK

    Merci pour ces quelques conseils permettant d’évacuer sa colère… qui m’ont été très utiles ces derniers jours.
    J’ai une question : je suis quelqu’un de très empathique, qui ressent de façon intense ce que l’autre ressent, et si cette personne très colérique de caractère que j’ai côtoyé et 5 jours durant n’arrive pas à contrôler sa colère… sa colère devient contagieuse…. et me rends en colère, puis c’est moi qui n’arrive plus à rester calme.
    Comment faire dans ce cas de colère « contagieuse » si je puis dire? svp
    Car elle risque de revenir souvent, comment aider cette personne colèrique, qui refuse depuis plusieurs années de se faire aider? Merci

    • Michaël LIZEN

      Bonjour,
      Merci de poster votre commentaire et poser vos questions sur le blog.
      Si vous êtes confrontée à un conjoint colérique, il y a une chose à ne surtout pas faire, c’est de s’énerver à votre tour…
      Dites-vous bien qu’une personne colérique est une personne qui souffre et qui, en déchargeant sa colère sur les autres, tente de minimiser (soulager) sa propre souffrance. En priorité, réagissez tout de suite, refusez la colère (fixez la limite à ce qui est acceptable pour vous), refusez tout dialogue avec une personne en pleine crise de colère, si nécessaire, partez, éloignez-vous ou sortez de la pièce. Le mieux est de TOUJOURS RESTER CALME et NE PAS ENTRER DANS SON JEU. Aussi, ne pas se rabaisser face à lui, ne pas se montrer faible devant un individu en crise… La solution est d’attendre d’être à distance de la crise (le lendemain) pour en discuter (jamais vouloir s’expliquer sous le coup de l’émotion !) et là vous pouvez trouver une explication à ses énervements répétés.. Jouez les psychologues avec un colérique : s’il accepte de se remettre en question, aidez-le à s’exprimer, incitez-le à écrire sa colère et les raisons de son agressivité… ça devrait lui permettre de prendre de la distance avec ce qui l’énerve. Le danger si vous laissez faire, si vous ne dites rien lors des crises, si vous subissez, c’est qu’avec le temps la situation s’aggrave (colère > violences physiques). Bon courage !
      Bien cordialement,
      Michaël LIZEN

  4. Chris

    Merci pour cet article.
    La colère, à l’extrème est l’antichambre du dernier argument, la confrontation physique.
    Non merci!
    Le maître-mot et aussi la solution préventive quant à moi :

    « Rappelez-vous que seules vos pensées dominantes – celles que vous vous ressassez en permanence – sont déterminantes dans votre vie. »

    Donc quand on est bien programmé, on ne s’énerve pas.
    Soyez zen!

  5. Virginia

    Sacré combat pour ne pas s’emporter face à quelqu’un qui n’attend que ça et dont l’objectif est de déstabiliser l’autre. Il y a trop de gens malveillants sur terre et le plus dur est de se mettre au dessus de toute cette bêtise.

  6. Virginie Vaquie

    Face a la connerie humaine très difficile de garder son calme !!!

  7. Fleur-De-Crystal-3001

    J’ai beaucoup aimé cet article !!!
    Il fallait absolument que je le lise !!!
    Je vais essayer de rester calme maintenant.

Laissez ici Votre Commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Share This