Femme Battue et Violence Faite aux Femmes : 9 Points Clés

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

9 points clés pour comprendre les violences faites aux femmes


Cela semble invraisemblable, mais c’est une réalité : environ une femme sur dix est une femme battue !

Comment est-ce possible ?

Pourquoi autant de violences faites aux femmes ?

Dans cet article, vous allez découvrir :

Les 9 points clés pour comprendre la violence aux femmes

Comment s’installe la violence conjugale

Pourquoi certaines femmes sont victimes de violences et d’autres pas

Les 6 choses les plus utiles que vous puissiez faire si vous êtes une femme battue

 

Femme Battue

Femme Battue

.

Femmes battues, 9 points clés pour bien comprendre


Ce que vous devez savoir à propos des femmes maltraitées :

1. La violence conjugale est bien plus fréquente que vous l’imaginez et touche toutes les catégories sociales.

2. Les femmes sont plus souvent victimes de la violence dans le couple. L’homme est également victime de violence conjugale mais les « hommes battus » sont beaucoup plus rares et pour eux, les violences sont essentiellement psychologiques.

3. Les violences débutent souvent (ou redoublent d’intensité) durant la grossesse. Les trois quarts des femmes battues ont au moins un enfant.

4. Il ne faut pas confondre la violence faite aux femmes avec les conflits de couple qui dégénèrent. Lors d’une « simple » dispute, les deux conjoints peuvent en venir aux mains sans qu’il soit possible d’identifier un agresseur et une victime (les deux points de vue s’opposent dans un rapport d’égalité). Par contre, lorsqu’une femme est battue, il y a clairement un abus de pouvoir de l’homme et un rapport de force pour dominer la femme.

5. Quand on parle de « femme battue » ou d’« homme battu », on oublie souvent de prendre en compte la violence psychologique qui accompagne les coups et blessures. En réalité, la violence conjugale comprend à la fois la violence physique (bousculades, coups, gifles, morsures, strangulations, tortures, brûlures, séquestrations,…) ET la violence psychologique (harcèlement, dénigrement, humiliations, rabaissement, dévalorisations, critiques, reproches, chantages affectifs, intimidations, isolement, menaces, insultes,…)

« tu es une incapable ! »

« tu es une bonne à rien ! »

« si ça continue, je vais te tuer ! »

« tu es vraiment trop nulle ! »

Il est intéressant de noter que la violence psychologique commence pratiquement toujours AVANT l’apparition de la violence physique. Et dans la majorité des cas, une femme battue continue de se faire harceler entre les coups qu’elle reçoit. De plus, le harcèlement moral est parfois bien pire que la violence physique !

6. Un homme ne naît pas violent, il le devient au fil du temps. En parallèle, la situation de la femme battue a tendance à empirer avec le temps (d’où la nécessité d’agir rapidement pour s’en sortir).

7. Une femme battue qui ne réagit pas met en danger sa vie et sa santé (stress, anxiété, troubles du sommeil, troubles de l’appétit, peurs, perte de l’estime de soi, dépression, décès…) et parfois celle de ses enfants.

8. Les femmes battues ont souvent peur de ne pas être comprises ou prises au sérieux car les hommes violents ont un double visage : en société, ils sont charmants, séducteurs, courtois et adorables (comme monsieur tout le monde) et à la maison, ils sont méchants et violents.

9. On ne devient pas une femme battue par hasard ni du jour au lendemain…

.

Comment s’installe la violence conjugale ?


La violence dans le couple s’installe toujours de façon progressive et insidieuse.

Au début de la relation de couple, tout se passe bien.

Puis petit à petit les tensions apparaissent: cela commence souvent par un simple énervement, une agression verbale (insulte) ou de la manipulation mentale (reproche, chantage), parfois une crise de colère.

Le partenaire violent fait comprendre à sa conjointe qu’elle ne répond pas à ses attentes et ses besoins.

« j’ai commencé à subir des insultes au quotidien »

« il savait mieux que moi ce qui est bon pour moi »

« il me prend pour une imbécile »

« il ne cesse de me ridiculiser »

Il s’ensuit un passage à l’acte violent.

Selon le docteur Marie-France Hirigoyen, c’est bien avant la première gifle, dans les mots, que la violence prend racine.

Généralement, le problème vient de l’incapacité du mari à rester maître de lui-même et sa difficulté à exprimer ses émotions autrement que par la violence physique.

Malheureusement, avec le temps qui passe, les actes ont tendance à devenir de plus en plus rapprochés, graves et violents.

Il se passe alors 2 phénomènes :

  1. D’un côté, l’homme violent prend le pouvoir progressivement et domine sa femme.
  2. De l’autre côté, la femme battue se soumet et prend de plus en plus peur. Elle est sur le qui-vive, se sent impuissante, paralysée et tétanisée.

La prise de contrôle se fait toujours de façon insidieuse et sournoise :

A chaque fois, le mari va exprimer ses regrets, minimiser les faits, tenter de se justifier et se faire excuser pour son comportement violent. Il fait porter la responsabilité de ses actes à sa partenaire.

C’est donc la réconciliation « je te promets, je ne recommencerai plus » mais la responsabilité est transférée sur la victime… qui accepte et pardonne !

La femme battue se met à espérer que les choses vont s’arranger… néanmoins, un climat de peur et de tension permanent se crée.

Sans en être consciente, la victime va se sentir coupable de ces violences et va perdre son estime et sa confiance en soi. Elle entre dans la spirale de la violence conjugale.

.

Qu’est-ce qui fait la différence entre une femme battue et une femme qui ne l’est pas ?


Toutes les femmes peuvent un jour où l’autre se retrouver sous l’emprise d’un conjoint violent.

Mais il y a 3 « erreurs » qui sont commises – sans le vouloir – par les femmes battues et qui aggravent la spirale de la violence.

Première « erreur » : La femme battue ne s’affirme pas, elle ne fixe pas clairement et fermement ses limites face à son mari violent.

Pire encore, au lieu de se défendre, elle aura plutôt tendance à excuser son mari pour sa violence. Ce phénomène de « non affirmation » et de soumission aura inévitablement pour effet d’aggraver sa situation.

Deuxième « erreur » : La femme qui est maltraitée va progressivement perdre son indépendance jusqu’à devenir complètement soumise et dépendante de son mari violent. La dépendance peut prendre plusieurs formes : financière, économique, affective, psychologique, amoureuse…

Pour ne pas lui déplaire et éviter de le perdre, elle a tendance à vouloir en faire toujours plus pour le satisfaire et ainsi tolérer tous ses excès…

Troisième « erreur » : La femme battue se laisse manipuler par son mari. Elle culpabilise de plus en plus et tombe sous son emprise psychologique. Elle prend le rôle de victime dans le triangle de Karpman. A force de subir un lavage de cerveau, elle finira par se convaincre que le comportement violent de son mari est entièrement de sa faute.

Si vous êtes une femme battue, je vous encourage à tout faire dès maintenant pour fuir cette situation.

Voici les 6 choses les plus utiles que vous puissiez faire quand vous êtes victime de violences conjugales

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


11 Comments

  1. Sylvie M.

    Bonjour, j’ai été victime de violences conjugales dans les années 90 mais ça a commencé dès les premiers années de notre vie de famille, des que j’ai eu mon premier Enfant, il a commencé à être très jaloux de notre Fils, il m’a mi une claque et je suis partie du domicile car je sentais qu’il allait pas bien ? Je ne savais pas pourquoi il agissait ainsi (jaloux, ne me croit jamais, met ma parole en doute..) sa maman était une fille de joie et je ne savais pas mais ça ne m’a pas déranger, j’ai chercher à aider et à comprendre chacun des membres de la famille. Ainsi. C’est une bonne Famille, ils n’ont pas eu de chance, le grand père était un Proxénète et la grand-mère une Madame Claude, la mère de mon ex mari était un catin des l’âge de 16 ans et mon ex mari était le fruit d’une passe de plus un demi frère noir mais a l’époque,.. Bref, mes parents étaient très choqués, mais finalement en voyant qu’ils paraissaient bien !?! Donc, quand j’ai su que j’étais mal tombée et que je ne savais plus comment faire et quoi faire, car, j’avais honte de ma situation et honte de mettre tromper à ce point, surtout pour les Enfants, quand ils me voyaient avec des marques et des bleus sur le visage ou les yeux, des blessures, j’ai essayé d’appeler les gendarmes puisque nous habitations dans un village et ils m’ont répondu qu’ils ne pouvaient pas venir tant que je n’étais pas grièvement blessée et là je suis restée sidérée ? La, j’ai compris que je courrais un grave danger pour moi et surtout pour les Enfants aussi car si il pouvait me faire du mal à ce point alors le dos tourné, comme j’étais la seule à travailler et à tout faire comme une esclave et c’était jamais bien,.. Puis un jour il s’en ai pris à mon Fils, Je rentre du boulot et je demande si ils ont mangé et si ils ont pris la douche pour l’école, bien il a tout fait. Le lendemain, je vois que mon Fils a les pieds sales donc je demande à mon fils de rentrer dans la douche et là il se met à pleurer et je vois une trace de strangulation, j’ai rien dit et il était là, il me regarde et comprend que je ne laisserai pas passer pas sur mon Fils, moi c’est autre chose mais pas mon Fils ma vie et c’est comme ça qu’il a voulu me faire souffrir. Il ne voulait pas que je travaille car son image en prenait un coup. Il m’a violé plusieurs fois,… Il m’a mis le canon d’un fusil de chasse entre mon vag-_ bref, il y des choses que je ne peux dire ici mais je ne le souhaite à personne pas même à ma pire ennemi mais j’en ai pas,.. J’ai appelé les services sociaux pour savoir ce que je pouvais faire et il a senti et le soir en rentrant, nous avions des invités à la maison, puis il a commencé à boire, d’un coup il m’a regardé dans les yeux et devant les invités, il a dit ce soir, je te tue, puis il est parti sur le sofa et il a fait semblant de dormir, jusqu’à ronfler pour que les invités partent et dès qu’ils ont étaient rassurés, ils sont partis. J’ai fait doucement pour monter les escaliers et la, j’ai senti ma tête partir en arrière de par mes longs cheveux, il a tiré de toutes ses forces et il m’a taper de toutes ses forces, j’ai réussi à monter les escaliers mais il m’a rattraper et il m’a cogner la tête de toutes ses forces sur le mur en pierre en crépi et mon nez à éclaté au milieu de l’arête nasale l’os était dehors et ma tête à été ouverte avec 42 points de sutures, mes dents ont sauté et j’ai vu la mort, c’est le pire,….. Quel beau moment passé. Mais après une reconstruction, je suis passé par des moments très douloureux et surtout les Enfants, c’est le pire, les Enfants ne devraient pas et c’est pour ça qu’il faut faire quelque chose mais même une femme sans Enfant à besoin d’être aidé, je pense que je peux aider ces Femmes qui souffrent. Puis ça peut aider des Femmes et les Enfants aussi. Être aidé aussi pour les enfants. Merci

  2. Je n’ai qu’une chose à dire, dès les premières insultes, rabaissements ou reproches PARTEZ svp..!!

    J’ai 19 ans et je suis sortis casi 9 mois avec un homme violent de 20ans. Les 5 premiers mois tout étais normal, on pouvais d’ebattre sur pleins de sujets, être en désaccord, se piquer mutuellement, rire etc.. du jour au lendemain il a changé, d’un ange c’est devenut un démon: J’avais droit à des insultes, reproches, rabaissements, chantages, il me menaçait même de se suicider.. il s’enervait pour un oui, un non, pour tout ce qui n’allait pas dans son sens, je n’avais mm pas droit à l’erreur.. dans ses exces de colère il se frappait, cassait des choses, et dans son regard je le voyais qu’il voulait lever la main sur moi.
    À ce moment là, on commence à avoir le Q entre deux chaises: je voulais le quitter car je detestait le démon qu’il etait devenu et en mm temps j’etais attachée à l’ange du début.
    Le jour ou j’ai pris conscience qu’il devenait dangereux pour moi j’ai voulus le quitter.. mais impossible. Ce genre d’homme violent tellement manipulateur, ça devenait un cycle: il m’insultait, me rabaissaient, était violent envers moi, une fois que j’etais blessé et je voulais partir Monsieur redevenait un ange, il s’excusait, se rattrapait jusqu’à venir de chez lui à chez moi à pied pour m’amener le petit dej.. il me promettait qu’il recommencerait plus jamais ses excès de colère, je retombais dans ses bras, pendant 4/5 jours il etait un ange et après rebelote il redevenait un démon.
    Aujourd’hui j’ai enfin réussi a le quitter grâce à l’aide de ma famille et mes amis, car une chose importante ce genre d’homme fait tout pour isoler sa proie !! Il ne voulait jamais rencontrer mes amis, il parlait mal de mes parents, il me faisait des crises de jalousie quand j’etais avec mes amis d’ou, un temps je me suis isolé pour rester qu’vec Lui.. mon entourage m’a jamais lache Je penses que c’est pour ça qu’aujourd’hui j’ai pu sortir de tout ça !
    un conseil svp, partez des les premiers signes car c’est horrible à vivre. Evitez d’avoir des enfants dans ces conditions car c’est encore pire et dangereux.

  3. Isabelle

    Bonjour alors je sais pas si j été une femme battue je vous explique il m’a toucher 4 foix en 13 ans de relation (il m’a empoigner contre le mur le lendemain j avait des bleu et il m’a insulter de tout,un jour il m’a foutu un coup de poing parce-que je lui avait demander un truk et je suie pas sorti pendant plus d une semaine pour pas le montre,un jour il m’a claquer ma poitrine avec sont coude,et une Foix il m’a pousser je suie tomber part terre j ai eu un bleu).
    Puis après il y avait moralement (tes comme ta mère, t’es grosse,ta gueule ta rien à dire,tu est une incapable, tu sais rien faire seule ,tes indepande de tout le monde,tu serre à rien,plein d autre chose des gros mot conasse saloperie etc…
    Maintenant on est séparé mes il tape les petite quand elle écoute pas et il humilié sa fille de 7 ans quand elle arrive pas a comprendre c est devoir.
    Voilà

  4. Guyonnet

    Je suis une femme battue en 2013. Ou J’ai porté plainte ou la gendarmerie se moque de vous et été aux urgences. Mon ex recevait son ex chez moi. Le jour que J’ai commencé à lui dire et que J’ai élève leurs filles ou J’ai payé leurs études et tous ce qu’elles avaient besoins. Il a dit qu’elle ne venait pas. Qui été le parfum qui n’était pas le miens. J’ai vu qu’elle demandait sur l’ordi Qu’ils passaient beaucoup de temps ensembles .il a toujours nier et les voisins les voyer ce faire des bisous et il la faisait passer pour la bonne. Il m’a tous volé dans ma maison. Quand je suis rentrée après 3 mois dans maison. Tous est a refaire. Comment fait ton pout ce reconstruire quand nous n’avons pas beaucoups d’aides

  5. Sarah

    Bonjour je suis une femme battue depuis ma grossesse ma fille a 6mois et sa continue encore je sais pas comment m’en aller je ne travail pas j’ai peur de perdre ma fille aider moi svp

    • Self-Made Womane

      Bonjour,

      jetais victime de violences conjugales pendant 2 ans et demi.j’ai subi toute misère possible . violence physique(coups, gifles, étouffement…) ,psychique(insultes ,rabaissement, rentrer à 5h du mat, regarder les femmes devant moi, porno…)économique( loyer pas payer, frigo vide , pas d’argent, jouer au casino … je suis sans famille en France , je ne travaillais pas malgré mon diplôme ( licence d’Anglais et étant polyglotte je parle 5langues ).

      j’ai tout essayé pour que ca s’arrange mais citait de pire en pire, j’ai même fini par être détruite physiquement et psychiquement ,j’avais aucune confiance en moi , j’avais peur de perdre ma fille …

      j’ai consulté un psy pendant 1 an et 3 mois ( en cachète) ça m’a beaucoup aidé reprendre confiance en moi et à dire stop .

      j’ai porté plainte ( j’avais déjà 9 certificats médicaux … ) il été jugé le lendemain de ma plainte , 4 mois prison .

      aujourd’hui ca fait 1 an et 7 mois depuis ma séparation , J’ai l’aide juridictionnelle bientôt la fin de mon divorce , J’ai décroché un cdi , j’ai eu deux propositions de logement ‘j’ai déménagé en f3 , je me suis reconstruite psychiquement et physiquement , (a la base je suis une femme belle grande et élégante mais il ma détruit dans tout les senses) .

      j’ai vécu ça depuis le 1ier jour de mon mariage . 21 ans jusqu’à 23 ans j’ai subi ça.

      Aujourd’hui je viens d’avoir 25 ans et je suis une femme battante, intouchable, forte ,résistante ,indépendant et élégante mon objectif est d’avoir ma propre entreprise et d’aider les femmes victimes aux violences conjugales .

      aujourd’hui j’ai réussi mais ce n’tait pas si facile, c’est tout un travail que j’ai fait sur moi même , des démarches administratives pendant au moins les 7 mois qui suivent ma séparation ( caf , impôts ,assistante sociale ,RSA APL ,pôle emploi, maison loyer 900euro a charge, assumer fille seule , sans famille , trouver un avocat ,travail sur mon physique , ma façon d’être et de faire …réviser mes cours …)

      un conseil , un homme qui vous frappe une fois il va recommencer faut jamais pardonner jamais . un homme comme ca ne changera pas car il a un problème psychique un manque de confiance en lui même .

      faut garder une preuve faire un certificat médical, une Maine courante , une plainte , faut penser a soi avant de penser a ce monstre .

      appeler SOS femme au 3919

      DESCIPLINE , DESCIPLINE ET DESCIPLINE .

    • Hélène

      Bonjour Sarah, je suis passée par là et j’ai réussi à m’en sortir grâce à des personnes de confiance. Je ne sais pas ou vous en êtes mais je vous conseille de préparer discrètement votre départ pour que vous puissiez le faire rapidement lorsque vous serez prête. Je vous envoie de l’énergie en semi remorques.

  6. carinne

    bonsoir moi aussi j eu connue sela viol sequestration menaces chantages rabaissement coups perso depuis trois ans je suis enfin libre de ce personnage car je l ai quitter du jour au lendemain , et depuis ma vie est un peu mieux , je l avais aimer au premier regard on avait vecu un coup de foudre mutuel ils y eue plusieurs rupture et reprise entre nous mais j ai sue reussir a couper les ponts definitivement et j avais reussie a faire une main courante aussi . j ai eue mon dernier mot . entreguillemet .

  7. Mon mari a oser me Frapper 4fois en 39ans de mariage il veut me mettre son suicide sur le dos. Et à mis mais enfants contre moi j aime un autre homme retour je veux partir avec lui
    Mon mari n à aucune ressources pouvez vous m’aider dans mon amour démarche
    Je n aime plus mon époux je veux le quitter que dois je faire si il vous plaît

  8. J’ai été une femme battue , victime de sequestration et de viols …je m’en suis sortie enfin ..

    • Quelle courage Angelina! tu peux être fière, je te souhaite du courage pour ta reconstruction!

Laissez ici Votre Commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Share This