Comment Gérer un Conflit de Voisinage : Plan en 5 Étapes

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Que faire si vous vivez un conflit de voisinage ?


Vous subissez les nuisances de votre voisin ?

Vos relations avec ce voisin ne sont qu’une succession de disputes ?

Vous êtes victime d’actes de harcèlement d’un voisin ?

Vous en avez ras-le-bol et vous ne savez plus quoi faire ?

Alors continuez votre lecture, vous êtes sur le point de découvrir un plan en 5 étapes pour régler votre litige de voisinage, avant d’en arriver aux mains !

.

Comment Gérer un Conflit de Voisinage

Gérer un Conflit de Voisinage

Où que l’on soit – en ville, à la campagne, en appartement ou dans une maison, qui que l’on soit – propriétaire ou locataire, nous sommes tous susceptibles de vivre un conflit de voisinage.

Il s’agit d’un inconvénient de la vie en société.

Dans certains cas, le conflit devient presque inévitable lorsque le trouble présente un caractère très anormal et/ou que le voisin agit volontairement (voisin toxique).

Les faits susceptibles de donner lieu à un conflit entre voisins sont nombreux et variés :

  • le tapage nocturne régulier (bruit excessif la nuit)
  • le chien du voisin qui s’échappe dans votre jardin
  • Les chants matinaux du coq ou les aboiements sans cesse de son chien
  • le voisin qui tond sa pelouse le dimanche
  • la musique du voisin à l’heure de votre sieste
  • le voisin qui ne taille pas sa haie ou ses arbres dont les branches dépassent dans votre jardin ou vous gâche la vue
  • le voisin qui laisse trainer ses poubelles sur le palier
  • les odeurs désagréables
  • des émissions de poussières
  • une construction qui vous prive de soleil
  • la fumée du barbecue du voisin
  • le ruissellement et les écoulements d’eaux polluées
  • les enfants trop bruyants
  • la pollution lumineuse (enseignes lumineuses)
  • le voisin qui prend votre place de parking ou gare systématiquement sa voiture sur le trottoir devant chez vous
  • le voisin qui empiète sur votre terrain avec sa clôture
  • une querelle concernant un droit de passage
  • le voisin qui vous balance des injures, des insultes ou qui vous menace pouvant aller jusqu’au harcèlement de voisinage !
  • etc.

.

Comment régler un trouble de voisinage ?


Voici un plan en 5 étapes :

1. La première chose à faire est d’essayer de résoudre le problème de voisinage en discutant directement et oralement avec le voisin.

Le but est de lui faire comprendre la nuisance et la gêne qu’il vous occasionne. Si la situation s’y prête, expliquez-lui qu’il n’est pas autorisé à agir de la sorte.

Dans tous les cas, le plus important pour atteindre votre but est de rester bien calme lorsque vous parlez à votre voisin !

2. Si la discussion ne donne pas de résultat, vous pouvez lui adresser un courrier simple dans lequel vous lui rappelez votre discussion, la gêne que vous subissez et vous lui demandez d’arrêter ses agissements avec éventuellement un bref rappel de ses obligations légales.

3. Si le premier courrier n’est pas suivi de réponse ou d’effet, il se peut que le voisin soit « une huitre » ou fasse la sourde oreille… Dans ce cas, vous envoyez un second courrier par voie recommandée avec accusé de réception et mise en demeure (mise en garde).

4. Si malgré tout, le voisin continue d’agir de façon irrespectueuse, vous pouvez contacter les services de la police municipale (Mairie) qui se chargera de faire cesser le trouble de voisinage.

Une médiateur ou un conciliateur « à l’amiable » pourra vous aider à trouver un terrain d’entente. Le bon sens aidant, c’est souvent le meilleur moyen de régler un conflit de voisinage.

5. Enfin, en cas d’échec et si votre voisin commet une infraction à la loi, vous pouvez faire venir un huissier (constat), vous tourner vers la justice et déposer une plainte (éventuellement avec l’aide d’un avocat).

Mais c’est à vous d’apporter la preuve de la nuisance. La législation a prévu des règles très claires en matière de bon voisinage. Le caractère anormal du trouble de voisinage est laissé à l’appréciation du juge en fonction des circonstances. L’auteur d’un trouble de voisinage est obligé de dédommager son voisin victime du préjudice.

Le recours au juge doit être réalisé en dernier recours (étape n°5) car les procédures peuvent être longues, coûteuses et le risque est bien réel qu’elles enveniment davantage les relations de voisinage.

.

Conclusion sur les conflits de voisinage


La communication, le bon sens et la bonne intelligence doivent être privilégiées autant que possible pour trouver une solution à l’amiable au litige entre voisins. Dans de nombreux cas, une simple et franche discussion suffit à apaiser le conflit de voisinage.

Un dernier conseil : n’attendez pas que la situation s’envenime pour réagir mais n’attaquez pas non plus votre voisin pour de simples odeurs qui se dégagent de son barbecue. Pour justifier d’intervenir, les troubles de voisinages doivent être sérieux, répétés ou persistants.

Si vous avez identifié votre voisin comme étant une personne toxique, je vous recommande de consulter le guide pratique sur « La Maîtrise des Personnes Toxiques ».

Lorsque vous êtes capable de gérer un voisin toxique, vous constatez qu’il vous respecte davantage et qu’il devient de plus en plus facile à vivre et à côtoyer.

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


1 Commentaire

  1. Oui merci de M aider car cela devient difficile. Pour moi. Le voisin manipulateur j en ai un près de chez moi je ne sais même pas aller au jardin il regarde toujours mes allées et venues….. Comment l éviter. Je ne bouge plus de chez moi c est toxique vraiment. Voilà merci de votre reponse

Laissez ici Votre Commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Share This