Mère Castratrice : Comment S’en Sortir ?

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Quand votre mère est castratrice, voici comment réagir !


Est-il bien vrai que la mère est la première femme dans la vie d’un homme ?

Oui, il est parfaitement vrai que la mère est la toute première femme de la vie d’un homme et c’est d’ailleurs pour cela que les mères ont une si grande influence sur toute la vie sentimentale et amoureuse de leur(s) fils.

Ce sera malheureusement le cas pour une mère « castratrice » qui cherche en permanence à diriger et dominer ses enfants.

La mère castratrice empêche ses enfants de s’affirmer dans leur rôle.

Le fils notamment ne prendra pas son rôle masculin.

Dans cet article, nous allons voir comment réagir et s’en sortir quand on a une mère castratrice.

Quand votre mère est castratrice, voici comment réagir !

Mère Castratrice

.

Qu’est-ce qui ne va pas chez une mère castratrice ?


Le problème des mères castratrices est très simple à comprendre :

Elles veulent dominer les hommes. Les faire « marcher à la baguette » et de ce fait, elles leur imposent leurs propres limites.

Ainsi, pour asseoir son pouvoir et son autorité sur son fils (ou sa fille), la mère castratrice va entrer régulièrement en conflit avec lui (ou elle).

.

Voici quelques comportements typiques d’une mère castratrice :

  • La mère castratrice mène ses enfants à la baguette: elle va constamment leur rappeler que c’est elle qui dirige « ici c’est moi qui commande ». C’est elle qui décide tout; elle exige de donner son accord pour toutes les décisions à prendre…
  • elle va être très sévère et se comporter de façon tyrannique: elle ne donne pas le droit à la parole et reste complètement fermée au dialogue ou à la discussion.
  • Elle est réfractaire aux changements et aux idées nouvelles.
  • Si l’enfant n’obéit pas, elle va le menacer (verbalement ou physiquement) et faire du chantage affectif par exemple pour que l’enfant vienne la voir régulièrement.
  • La mère castratrice va vouloir contrôler la vie d’adulte de son enfant (qu’il vienne habiter près de chez elle, qu’il lui donne le double des clés de son appartement, elle donne son avis défavorable sur ses choix d’adulte : les femmes qu’il fréquente, etc.).
  • De façon générale, la mère castratrice est très critique vis-à-vis de ses enfants (dénigrements)
  • Elle ridiculise et culpabilise ses enfants.
  • Une mère castratrice est possessive et intrusive c’est à dire qu’elle n’a pas de limites et envahi la vie privée de ses enfants.
  • Pour mieux « castrer » ses enfants, la mère castratrice se mettra en colère (en particulier lorsque quelque chose lui échappe).
  • Elle ne prend habituellement pas en compte les désirs des uns et des autres (égocentrique et narcissique).
  • Elle ne laisse pas d’initiative à ses enfants jusque dans le choix de leurs vêtements. De toute façon, il n’y a qu’elle qui a bon goût !
  • Une mère castratrice est toxique, menteuse et manipulatrice quand il s’agit de dominer l’autre personne.
  • Cette mère va être « surprotectrice » avec ses enfants (maman poule) se sentant obligée de les protéger en permanence, jusqu’à tout faire à leur place, « pour leur bien », car « ce sont des incapables ».

Voici une phrase qui résume la domination et la castration morale:

« Tais-toi et fais ce que je te dis de faire ! »

.

Quel sont les conséquences avec une mère castratrice ?


L’enfant castré va naturellement rentrer dans un rôle « dominé » et se soumettre à sa mère toxique. Il n’osera pas exprimer de sentiments d’hostilité ou d’agressivité vis à vis de sa mère car il se sent en permanence menacé.

Mais ce n’est pas tout…

.

Les conséquences pour l’enfant – surtout le fils – qui a une mère castratrice seront multiples:

Premièrement, l’enfant qui ne peut pas se confronter à sa mère toxique va développer un complexe de culpabilité et avoir un manque d’estime de soi (sentiment d’être un moins que rien) et plus tard il va perdre confiance en lui et en son propre jugement.

Deuxièmement, le fils sera un homme qui a peur des femmes. Il ne sera jamais confiant, bien dans sa masculinité et à l’aise avec les femmes. La peur d’être désapprouvé et le sentiment d’infériorité vont perturber sa vie sexuelle.

Troisièmement, le fils va (inconsciemment) rechercher une compagne qui sera la copie conforme de sa mère. Il entrera alors dans une relation amoureuse toxique avec des rapports de force où l’épouse sera « la dominante » et lui « le dominé ». Petit à petit, l’homme va perdre de son autonomie au profit de son épouse pour se positionner comme inférieur et redevenir le petit enfant dépendant et dominé exactement comme il était dans la relation avec sa mère toxique.

Quatrièmement, étant asphyxié dans sa relation de couple, l’homme aura tendance (pour s’échapper) à devenir soit un mari infidèle soit un mari violent. S’il a subit trop d’humiliations, certains hommes finiront par vouloir se venger vis-à-vis des femmes castratrices.

Cinquièmement, l’enfant victime risque d’être affecté par divers troubles d’ordre psychologique.

Vous l’avez compris, la mère castratrice est une personne très toxique qui peut véritablement pourrir toute la vie de ses enfants en les empêchant de s’épanouir et être heureux (en couple notamment).

.

Comment échapper à l’emprise d’une mère castratrice ?


De son côté, la mère castratrice qui voit ses enfants lui échapper va se sentir très démunie et peut devenir dépressive.

Mais de leur côté, les enfants victimes vont avoir de grosses difficultés à sortir de cette emprise maternelle.

Car l’emprise est forte et ils sont très dépendants de leur mère !

L’omniprésence de cette mère dans la vie de ses enfants fait qu’ils souffriront de peurs, d’angoisses ou d’anxiété dès lors qu’ils n’auront plus la « surprotection » de leur mère qui n’a eu de cesse de les mettre en garde lorsqu’ils étaient plus jeunes.

Si vous souffrez d’angoisses ou d’anxiété après avoir eu une mère castratrice, lisez ceci.

Pour le fils, l’erreur à éviter serait d’épouser une femme castratrice, ce qui serait la source d’un nouvel étouffement castrateur.

Au début de la relation, tout est ok mais le problème apparaîtra lorsque le mari adoptera (toujours inconsciemment) une position « inférieure » vis-à-vis de cette épouse et qu’il deviendra de plus en plus sensible à ses critiques, ses réprimandes ou ses reproches.

Ne tombez pas dans le piège de donner toujours raison à une épouse castratrice ! Pour éviter cela, il « suffit » de rester un homme !

Pour la fille, l’erreur à ne pas commettre serait de reproduire avec son mari et ses enfants (ou ses collègues !) le schéma qu’elle a reçu de la mère castratrice avec sa fille.

Ne devenez pas à votre tour une femme castratrice pour les personnes de votre entourage !

Qu’il s’agisse d’une mère castratrice avec son fils ou d’une femme castratrice avec son mari, dans les deux cas, il faut s’affirmer, fixer clairement ses limites et être capable de s’opposer fermement et dire « NON ».

Dans tous les cas, il faut éviter de se réfugier dans les addictions !

Enfin, vous pouvez vous libérer de l’emprise inconsciente du parent castrateur – et devenir « adulte » – en demandant l’aide d’un psychologue ou thérapeute expérimenté (psychiatre).

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


4 Comments

  1. ninanaforce34

    Ma mère a été castratrice, je ne sais plus très bien quelle définition entreprendre pour aboutir le dessein de sa personnalité. Pendant longtemps j’ai finis par penser qu’elle était schizophrène, mais j’ai finalement compris que sont comportement était plus de l’ordre de la perversion narcissique avec quelque chose qu’on peut nommer comme de la maltraitance psychologique maltraitance infantile avec abus de pouvoir et beaucoup de castration sur l’ensemble du développement de mon identité. Une castratophe j’ai 30 ans et je répare cette castratophe bien évidemment qui ne se limite pas à mon simple rapport entre elle et moi mais à toute la ramification toxique qui s’est développé avec les grands parents, mes amies, les mères d’amies, mes employeurs, et clients, etc…… ce qui m’aide est d’admettre et de reconnaitre pour moi même la conséquence désastreuse qu’il y a eu sur ma personnalité et mon identité, cela m’aide pour ranger et renvoyer tous les abus que bc ont fait sur ma personne car je n’arrivais pas à me protéger. je devenais responsable de la manipulation des autres sur moi-même et du mal qu’il me faisait, c’est grave d’avoir fait toute une construction avec ça surtout pd l’adolescence, j’ai encaissé des comportements atroces sur moi en me rendant responsable de ce qu’on m’a fait alors que j’étais victime. Le plus difficile est de réparer les abus sexuels. ça c’est le plus difficile. j’en chie tellement. à 30 ans avec un mec qui me respecte enfin un chat une vie que je tente de rendre de plus en plus calme, j’ai aucun désir sexuel tout est parti dans ce qu’on m’a pris. et j’ai aucune idée si j’aurais un jour à nouveau le désir.

    • Chère Nina
      Ne vous découragez pas et gardez confiance en votre capacité à la résilience. Il y a un endroit en vous que PERSONNE ne peut souiller c’est votre esprit. Même si vous n’êtes pas croyante. La vie vous rendra justice tôt ou tard.
      Si vous avez essayé une psychothérapie, ce qui permet d’amorcer un process de guérison, mais a le désavantage de rester dans le mental qui filtre les émotions pour les contrôler, essayez les méthodes énergétiques qui ont fait leurs preuves de guérison et qui contournent le mental, par exemple : Olfactothérapie, PBA Psycho Bio Acupressure, BRC Brio Résonnance Cellulaire.
      Le corps a une mémoire, la mémoire cellulaire.
      L’idée est de faire ressortir dans votre conscient ce qui est situé dans votre inconscient (où rien n’est oublié mais stocké et pas seulement dans votre cerveau limbique mais dans votre corps physique dans vos cellules).
      ce qui vous fait souffrir ce sont les émotions de souffrance liées à des situations subies.
      Vous ne pouvez pas changer les souvenirs de situations qui sont des faits temporels, mais vous pouvez changer les émotions de souffrance (qui sont situées en dehors d’un espace précis de lieu et en dehors du temps passé) pour les TRANSMUTER en Paix, en sérénité, en Amour de vous.
      Car dîtes-vous que vous êtes vraiment une belle personne, digne d’être respectée, digne de vivre en sécurité affective et matérielle.
      Cherchez sur internet ce genre de thérapeute énergétique en parallèle à une psychothérapie bien réalisée,
      et guérissez de tout.
      Vous serez guérie quand vous pourrez regarder vos souvenirs atroces en n’éprouvant plus aucune émotion.
      Ce sera devenu neutre.
      C’est la Paix de l’Esprit et du Cœur (le centre de QUI vous êtes).

      Redevenez QUI vous êtes vraiment : une personne juste et droite.

      Vous valez mieux que vos blessures.
      Vous n’êtes pas vos blessures.

      Bien respectueusement à vous,
      Joel

  2. Estelle

    Je suis une femme et mon père correspond exactement au schéma de la mère castratrice, il parle tout le temps, me domine et n’accepte aucune expression de ma part. J’ai toujours fuit les hommes, uniquement par manque de confiance en moi.
    Je plein les fils et filles de pères et mères castrateurs.
    Bonne continuation.

  3. La mienne m’ a interdit d’ avoir une amoureuse toute ma vie ;au moment de trouver la bonne ,vers 37 ans ,elle a trouvé 1 moyen de m’ en empêcher en me terrorisant ;maintenant je crois que c’ est trop tard .Passé 40 ,l’ homme et la femme ont des difficultés à procréer .
    J ai de plus compris que ce phénomène était accompagné d’ alcoolisme chez la mère comme dans l’ entourage (pire encore dans l’ entourage).L’ enfant est prisonnier de castrateurs alcooliques ;un frustré qui deviendra malade sexuellement .(libido défaillante)
    On peut appeler cela plus familièrement « casser les couilles » ;mais ils cassent aussi le moral .

Laissez ici Votre Commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Share This