Comment Échapper à l’Emprise de Parents Toxiques ?

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Vos parents sont toxiques ? Voici Comment échapper à leur emprise !


Pourriez-vous supporter ou accepter l’idée que votre vie soit un échec à cause de vos parents ?

Je suis sûr que votre réponse est « NON ».

C’est pourtant le drame qui se produit pour les nombreuses personnes qui ont des parents toxiques et qui ne savent pas comment échapper à leur emprise.

Parents Toxiques : comment échapper à leur emprise ?

Les Parents Toxiques

Dans cet article, je veux vous donner ma définition des parents toxiques et vous expliquer comment faire pour réussir votre vie et être heureux même si vous avez des parents toxiques.

Remarquez que dans certains cas, vous pourriez avoir affaire à des grands-parents toxiques ou à des beaux-parents toxiques (et ne l’oublions pas : la belle-mère toxique !). Le problème apparaîtra si vous les côtoyez d’un peu trop près. Mais les solutions sont les mêmes.

 

Qui sont les parents toxiques (ou parents manipulateurs) ?


Pour vous donner une définition de ce que sont des parents toxiques, je vais vous donner une dizaine d’exemples concrets :

  • Parents qui vous culpabilisent depuis votre plus jeune âge et durant toute votre éducation…
  • Parents qui vous accusent (souvent à tort) et vous font des reproches à longueur de journées…
  • Parents qui ne voient que les erreurs que vous faites (ou vos défauts) et sont incapables de vous féliciter ou se réjouir de vos succès (manque de compliments)…
  • Parents qui vous couvent et vous surprotègent. Vous êtes noyé sous une pluie de compliments et ils vous répètent sans cesse que vous êtes « beau », « fort », « intelligent », « qu’ils sont fiers de vous », « qu’ils vous aiment »… Bref, vous êtes un enfant qui est idéalisé…
  • Parents exigeants ou hyper-exigeants qui vous donnent le sentiment que vous n’en faites jamais assez (pas assez bien, pas assez vite, pas comme il faut,…)
  • Parents qui vous empêchent de vous exprimer et vous affirmer (et donc de vous défendre)…
  • Parents qui vous manipulent par les sentiments en faisant du chantage affectif par exemple (le plus souvent inconsciemment)…
  • Parents qui vous rabaissent, vous humilient et vous mettent mal à l’aise
  • Parents qui oublient que vous êtes unique et vous comparent sans cesse aux autres
  • Parents qui vous assomment de petites phrases assassines :
          • « sois parfait »
          • « fais plaisir à… »
          • « efforce-toi de… »
          • « dépêche-toi à… »
          • « sois fort ! »
          • « ne pleure pas ! »
          • « tu aurais dû… »
          • « fais-moi plaisir »

 

Quelles sont les conséquences d’avoir des parents toxiques ?


Les paroles de nos parents (ou des autres figures parentales) sont comme des ordres qui influencent et orientent nos actions. Tout se passe comme si nous étions influencés de l’intérieur par des messages contraignants.

Voici les conséquences d’avoir des parents au comportement toxique:

  • On est rongé par la culpabilité
  • On a une mauvaise image de soi, on a pas confiance en soi (consultez ce livre en Pdf)
  • On manque de personnalité (on est pas soi-même)
  • On a des difficultés à exprimer ses sentiments à l’âge adulte : on croit qu’exprimer ses sentiments est un signe de faiblesse
  • On a un sentiment de honte face à nos défauts et nos faiblesses
  • On veut plaire à tout le monde
  • On se sent responsable du bien-être des autres (au détriment de soi)
  • On a peur du jugement des autres et on a besoin d’être approuvé dans tout ce que l’on fait (consultez cet article pour en finir avec la peur des autres)
  • On se sent comme si on était « obligé » de faire des tas de choses : on se dit « je dois… » ou « il faut que je fasse… »
  • On veut aller toujours de plus en plus vite (et on trouve les autres désespérément lents…)
  • On est perfectionniste (vis-à-vis de soi-même et des autres – voici 4 étapes à suivre pour s’en sortir…)
  • On a l’art de compliquer les choses inutilement (rien n’est facile – tout semble difficile)
  • On est timide (regardez ici comment vaincre sa timidité) ou introverti (voici 4 erreurs à ne pas commettre quand on est introverti)
  • On reste malgré tout frustré de ne jamais parvenir à satisfaire les parents toxiques…

 

Comment échapper à l’emprise de vos parents toxiques ?


Si vous avez un père ou une mère toxique, voici les principaux conseils pour vous en sortir au mieux :

Premièrement, vous devez prendre conscience de l’emprise qu’ont vos parents sur vous.

Deuxièmement, vous devez être clair avec vous-même et décider une fois pour toute de ne plus laisser vos parents avoir une emprise néfaste sur vous-même.

Troisièmement, vous devez apprendre à être ferme et vous montrer déterminé à ne plus vous laisser dire n’importe quoi.

Quatrièmement, vous devez « rejeter » toutes les attaques toxiques en prenant l’habitude de répondre systématiquement : affirmez-vous, fixez clairement vos limites, apprenez à dire « non » (voici 3 techniques), apprenez à ne pas avoir peur du regard du parent toxique.

Cinquièmement, vous devez refuser les comparaisons, les accusations et les généralisations abusives (et les relativiser)

  • « c’est toujours toi qui… »
  • « c’est encore de ta faute si… »
  • « tu n’es jamais à l’heure »
  • « c’est toujours pareil avec toi ! »

 

3 techniques pour échapper à l’emprise des parents toxiques


Technique n°1 : Pratiquer la sourde oreille.

Faire comme si vous n’avez rien entendu. Cette technique vous évite d’entrer dans des jeux psychologiques et d’entretenir une relation toxique avec le parent toxique. Les nuisibles, quels qu’ils soient finissent toujours par se lasser si vous les ignorez.

Suivez le conseil de Napoléon Bonaparte :

« On déjoue beaucoup de choses en feignant de ne pas les voir »

 

Technique n°2 : Dénoncer le comportement du parent toxique.

Voici deux exemples :

Le parent toxique : « Ta sœur est plus méritante que toi !»

Vous : « Tu recommences à me comparer à ma sœur ? Mais pourtant tu sais très bien que ça me laisse indifférent(e). Tu perds ton temps à me comparer à elle… car je suis une personne unique !»

Le parent toxique : « C’est toujours pareil avec toi ! »

Vous : « Vraiment toujours ? Il n’y a pas une seule fois où c’est différent ? »

Important : restez toujours calme, ne vous énervez pas, ne vous mettez jamais en colère en face d’un parent toxique.

Éventuellement,

  • Demandez au parent manipulateur de se justifier et qu’il vous donner des explications (ça évitera qu’il recommence…)
  • Exprimez votre peine de subir sans cesse telle ou telle remarque et exprimez aussi votre souhait que cela ne se reproduise plus.

Si vous êtes à un âge adulte et que vos parents ne sont plus là pour vous intoxiquer, vous constaterez qu’il y a en vous une petite voix intérieure qui continue le travail de sape entrepris par vos parents. Sans le vouloir consciemment, cette petit voix ressemble étrangement à celle de vos parents (petite voix toxique qui vous déstabilise).

 

Technique n°3 : reformuler les messages contraignants (de vos parents ou de votre petite voix intérieure) et les compenser par des messages « permissifs ».

Ce faisant, vous attirez votre attention (ou celle du parent toxique) sur le côté positif des choses. Pour créer un mieux-être en vous.

Je vous donne trois exemples :

1- « dépêche-toi ! » ou « tu dois te dépêcher »

Peut devenir : « Je choisis de me dépêcher parce que… »

ou « je choisis de prendre mon temps; contrairement à mes parents, je prends le temps de vivre l’instant présent »

2- « sois parfait ! » ou « tu dois être parfait »

Peut devenir : « J’ai le droit à l’erreur »

3- « ne pleure pas ! » ou « tu ne dois pas pleurer »

Peut devenir : « je suis humain et j’ai le droit d’exprimer mes sentiments »

 

Mises en garde et observations finales


Rappelez-vous que nous avons souvent tendance à prendre nos parents comme modèles. Sachez simplement que si vous faites cela, vous tombez dans le piège de la comparaison.

Quelle est la danger de se comparer à ses parents ?

Vous risquez de souffrir d’un manque de confiance en vous. En particulier si vos parents ont réussis brillamment. Consultez mon blog si vous manquez de confiance en vous (cliquez ici et faites le test de confiance en soi).

Au lieu de vous comparer, rappelez-vous que vous êtes une personne unique et incomparable.

Si vous vivez dans une famille toxique, vous devez réagir le plus tôt possible car le type de relation que vous avez avec vos parents durant l’enfance (et que vous continuez d’avoir même en étant un adulte) conditionne les relations que vous aurez avec d’autres personnes pendant tout le restant de votre vie.

Ainsi, si vous faites un jour le constat que vous êtes vous-même une personne difficile à vivre pour les autres, c’est fort probable que vous ayez eu des parents toxiques en amont…

 

Il se peut que vous ayez affaire à d’autres gens difficiles (collègue ou supérieur hiérarchique ayant une personnalité toxique, amitié toxique, amour toxique, pessimistes, défaitistes, perfectionnistes, plaintifs, narcissiques, manipulateurs, harceleurs, colériques, tyranniques, compétiteurs, …). Dans ce cas, suivez mon guide pratique sur la maîtrise des personnes toxiques.

Une dernière question à vous poser (si vous êtes parent) :

Êtes-vous un parent toxique pour vos enfants ?

Posez-vous la question, réfléchissez-y tant qu’il est temps…

Maintenant que vous avez lu cet article en entier… vous n’avez plus d’excuse !

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


6 Comments

  1. Bonjour j’ai 16 ans et je vis avec ma mère manipulatrice . Depuis petite, j ai du mal à m’affirmer, à prendre ma place et à me mettre en colère. J’ai constamment peur du jugement des autres et j’essaye de plaire à tout le monde cela parfois en ne me respectant pas. Et j’ai aussi du mal à nouer des relations avec les autres. J’ai vraiment peur de devenir comme ma mère mais je ne sais pas quoi faire pour me protéger et pour éviter cela surtout que parfois je me reconnais dans certains des ses moyens de culpabiliser les autres.

  2. Bonjour,
    Ma mere est toxique depuis que je suis petite et meme encore a lheure actuelle (jai 30 ans) cest invivable. Je ne vis pas chez elle mais elle me culpabilise choisi a qui je dois parler ou non, me fait un chantage permanent toujours en utilisant mes propres enfants (je ne compte plus les signalement abusif de sa part). Jai appris recemment que jetais malade, et depuis 3 jours elle ne cesse de menvoyer des sms du style :  » tu vas bientot mourir ah ah ah » je l’ignore j’ai l’habitude de sa mechancete mais malgre tout le mal quelle me fait je lui pardonne tout. Cest a croire que jai besoin de cette relation aussi toxique soit elle. Et dire quelle me dit mais tu as besoin de tes parents, jme demande bien pourquoi faire. Durant mon enfance jai ete battue humiliée etc… Jai ete placée en foyer et depuis que je suis adulte elle raconte que si jai ete placé c pcq jetais une enfant difficile remettant ainsi la faute sur moi. Je lui en veux de tout ce quelle ma fait.

    • Votre mère a fait une grave erreur avec le sms  » » tu vas bientot mourir ah ah ah »

      Faites les constatés par la police ou encore par un huissier.
      Cela pourrait bien calmer votre mère car elle se montrerait sous son vrai visage devant témoins .

      Bon courage

      • Anonyme

        Une manipulatrice répondra au sujet de ce sms : mais je plaisantais, j’essayais de dédramatiser de te remonter le moral, il faut me pardonner ma maladresse !
        et le pire… tout le monde préférera la croire, parce que la société du mal à admettre qu’un parent puisse mal se comporter avec son enfant.
        (source : expérience personnelle)

  3. bonjour je suis une adulte de 34 ans, j’habite encore chez mes parents je n’ ai toujours pas de contrat en cdi , ni petit copain et dernierement ma mère m’ a affirmée un jour ou l’ on s »étaient disputées me surveiller pour mon bien , j’ ai perdue tout mes amis et a quand j’ ai un petit ami et que je lui en fait part je me suis rendue compte que ca cassais , idem par rapport au travail , pensez vous que j’ ai des parents toxiques ou pas ?

    • Bonjour,
      ton message m a interpellée parce que j ai 33 ans et suis dans une situation similaire, j essaie sans cesse d y arriver et suis polluée par mes relations familiales compliquées. J ai déjà essayé de partir mais mes démarches n ont pas aboutie.Aujourd’hui j ai une demande de logement en cours et je le garde pour moi.Je mets en place les choses sans en parler, c est ma façon de prendre mes distances. Parfois ça peut aussi aider de parler à une personne extérieure, un professionnel de façon à ne pas se sentir redevable.

Laissez ici Votre Commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Share This