Comment Vaincre la Peur de l’Abandon : 5 Solutions

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

5 Façons pour vaincre sa peur de l’abandon


Si vous souffrez du syndrome de l’abandon, alors vous ne pouvez pas vivre sereinement mais vous vivez en permanence avec un sentiment d’insécurité, d’anxiété et de culpabilité.

Et en plus de la peur irrationnelle d’être abandonné, vous souffrez certainement d’autres peurs comme:

la peur d’être critiqué,

la peur de décevoir ou déplaire,

la peur de ne pas être à la hauteur,

la peur d’être rejeté,

la peur de ne plus être aimé (de perdre l’amour),

la peur de la solitude,

la peur d’entrer en conflit,

la peur qu’une autre personne prenne votre place (jalousie excessive),

Comment Vaincre la Peur de l'Abandon

Vaincre sa Peur de l’Abandon

Et le problème est qu’à force d’avoir peur de l’abandon, à force de vivre dans l’angoisse de séparation, vous finissez par devenir étouffant pour les personnes de votre entourage qui ne manqueront pas, tôt ou tard, par s’éloigner de vous et même… vous abandonner !

En quelques sortes, c’est vous-même qui entrainez le comportement que vous craignez le plus… Sans le faire exprès, vous devenez une personne toxique et vous finissez par attirer tout ce que vous redoutez !

A cause de cette peur d’abandon, vous pourriez aussi avoir peur de vous engager dans les relations affectives avec le risque de rester célibataire toute votre vie…

« L’abandonnisme » limite et il est un véritable handicap pour les relations de couple.

Par conséquent, il importe de vaincre sa peur d’être abandonné, d’échapper à la peur de se sentir rejeté si on veut aller mieux, ne plus souffrir de relations compliquées mais plutôt vivre des relations (amoureuses) pleinement heureuses.

.

Pourquoi vous avez peur de l’abandon ?


Différentes raisons expliquent que vous ayez cette phobie de l’abandon.

En voici quelques-unes :

Parce que vous dépendez constamment des autres pour prendre vos décisions, vous sentir bien ou être heureux…

Parce que vous êtes une personne dépendante sur le plan affectif sans doute lié à un manque affectif (vous êtes en demande excessive d’affection pour combler une carence affective)…

Répondez à ces 20 questions (test) et voyez si vous êtes une personne dépendante affective.

Parce que vous n’avez pas une suffisamment bonne estime personnelle (l’image que vous avez de vous-même est trop négative). Vous croyez sans doute être une personne de peu de valeur et que l’on ne peut pas aimer…

Parce que vous ne gérez pas bien vos émotions (instabilité émotionnelle), vous êtes d’humeur triste, vous pleurez très facilement,…

Parce que vos parents ne vous ont pas donné l’amour et la sécurité nécessaires durant les premiers moments de votre vie ou que vous avez été abandonné (dans ce cas, la culpabilité s’exprime ainsi: « si je n’ai pas été aimé, si j’ai été abandonné par mes parents, c’est que je ne suis pas digne d’être aimé »)…

Parce que vous êtes sous l’influence néfaste ou sous l’emprise d’un manipulateur affectif qui a généré en vous la crainte d’être rejeté…

Parce que vous avez une jalousie excessive et de ce fait vous vivez avec la hantise que l’autre vous abandonne…

Parce que vous êtes une personne anxieuse, craintive, méfiance ou suspicieuse et par conséquent désagréable aux yeux des autres…

.

Voici 5 façons/solutions pour surmonter sa peur de l’abandon


1. Apprenez à compter davantage pour vous-même et moins pour les autres.

Il sera question ici de prendre votre destin dans vos mains et ne plus vivre dans l’attente ou dans l’illusion que ce sont les autres qui vont vous rendre heureux ou heureuse.

Dites-vous une fois pour toutes qu’il est inutile de chercher à l’extérieur ce qui vous manque à l’intérieur.

Voyez quels sont vos propres désirs et vos besoins et prenez les bonnes décisions pour y répondre sans vous préoccuper de ceux des autres.

Offrez-vous du bien-être à vous et retirez ainsi le pouvoir que vous avez donné à d’autres sur vous.

Assumez à 100% tout ce que vous vivez et dites-vous bien que si votre vie est un bonheur, c’est vous qui en êtes responsable de même que si vous vivez un malheur ou un enfer.

Enfin, apprenez à apprécier quand vous êtes seul, appréciez aussi faire des choses seul, pour vous et rien que pour vous, sans votre conjoint. Et vous n’aurez plus peur de l’abandon.

Pensez-y : la solitude est un moyen de se retrouver et de se préparer à la réussite.

 « La solitude est bonne pour les calmes, pour les forts. » Laure Conan

Le but à atteindre est d’être bien avec vous-même (d’être en contact plus intime avec vous-même) et de faire les choses à votre goût

Prenez du temps pour vous, AGISSEZ POUR VOUS, commencez dès maintenant par faire une liste de plaisirs et d’occupations que vous auriez envie d’avoir.

.

2. Améliorez votre estime et votre confiance en vous-même

La peur de l’abandon est souvent associée à un manque de confiance en soi. Quand on doute de soi, on a parfois peur de ne pas être assez bien ou assez intéressant pour l’autre…

Si c’est votre cas, vous devez bien comprendre que les autres (en particulier votre conjoint) ne sont pas là pour pallier à vos manques d’estime et de confiance en vous.

D’ailleurs, si une personne vous aime (ou vous a aimé), alors vous le savez : vous êtes une personne intéressante et votre valeur ne changera pas même si l’autre vous rejette, vous abandonne ou vous quitte !

Cette petite histoire va vous le prouver :

Un jour, un conférencier bien connu commence son séminaire

en tenant bien haut un billet de 100 euros.

Il demande aux gens qui sont dans la salle :

« Qui aimerait avoir ce billet ? »

Les mains commencent à se lever, alors il dit :

« Je vais donner ce billet de 100 euros à l’un d’entre vous mais avant laissez-moi faire quelque chose avec »

Il chiffonne alors le billet avec force et il demande :

« Est-ce que vous voulez toujours ce billet ? »

Les mains continuent à se lever.

« Bon, d’accord, mais que se passera-t-il si je fais cela ? »

Il jette le billet froissé par terre et saute à pieds joints dessus, l’écrasant autant que possible et le recouvrant des poussières du plancher.

Ensuite il demande : « Qui veut encore avoir ce billet ? »

Évidemment, les mains continuent de se lever !

« Mes amis, vous venez d’apprendre une leçon…

Peu importe ce que je fais avec ce billet, vous le voulez toujours parce que sa valeur n’a pas changé, il vaut toujours 100 euros »

« Alors pensez à vous, à votre vie. Plusieurs fois dans votre vie vous serez froissé, rejeté, souillé par les gens ou par les évènements.

Vous aurez l’impression que vous ne valez plus rien mais en réalité

votre valeur n’aura pas changé aux yeux des gens qui vous aiment !

La valeur d’une personne ne tient pas à ce que l’on a fait ou pas,

vous pourrez toujours recommencer et atteindre vos objectifs car votre valeur intrinsèque est toujours intacte »

Vous n’avez donc pas à vous dévaloriser ni à craindre d’être abandonné, car lorsqu’une personne vous quitte (il en va de même lorsque vous essuyez un refus), cela ne signifie absolument pas que vous êtes nul(le), moche ou inintéressant(e).

Apprenez à vous aimer vous-même et vous n’aurez plus à avoir peur d’être abandonné.

Cliquez ici pour booster votre estime et avoir 100% Confiance en Vous !

Si vous avez été abandonné dans l’enfance, vous n’êtes pas responsable de la séparation et vous n’avez donc pas à culpabiliser ni à penser ou ressentir que vous n’êtes pas digne d’être aimé.

La vérité est la même pour tous : vous êtes une personne de valeur digne d’être aimée.

.

3. Pratiquez « la technique du pire ».

Si vous avez vraiment peur qu’on vous quitte, alors imaginez ce qui pourrait vous arriver de pire si l’autre vous quittait vraiment. Vous constaterez que la situation n’est finalement pas si grave.

En règle générale, vous remarquerez que la peur est surtout générée par l’inconnu et par un excès de votre imagination. Vous avez peur de l’abandon parce que vous ne savez pas à quoi vous attendre… alors en imaginant le pire, vous notez que ce n’est pas si terrible que cela et que vous êtes tout à fait capable de faire face si la situation se présentait.

Pour désamorcer toutes vos peurs et vous défaire du stress, lisez cet article.

.

4. Apprenez à vous libérer de vos émotions comme la tristesse.

Si vous voulez apaiser votre crainte de l’abandon, ne plus souffrir de « l’abandonnite », il importe pour vous de trouver un meilleur équilibre émotionnel.

En particulier,

vous éviterez toute victimisation lors des absences ou des moments de solitude,

vous éviterez de dramatiser les séparations,

vous n’avez plus besoin de pleurer lorsque vous vous retrouvez seul,

quoi qu’il arrive, vous savez rester calme et serein, ne pas angoisser, ne pas vous mettre en colère ou devenir agressif contre les autres ou vous-même,

vous savez dire « non » et vous occuper de vous-même sans vous culpabiliser,

Il importe vraiment que la solitude ne soit plus mal vécue ou accompagnée d’une sensation de trahison ou d’injustice.

.

5. Changez votre façon habituelle de penser

La blessure d’abandon trouvent souvent son origine dans l’enfance.

Si durant toute votre enfance votre entourage vous a jeté des mauvais sorts, alors vos schémas habituels de pensées (inconscients) peuvent générer une angoisse de l’abandon.

Par exemple, vous a-t-on déjà dit ceci :

« tu es vraiment un(e) bon(ne) à rien !»

Si oui, alors il est possible qu’adulte, vous vous jetiez à vous-même des mauvais sorts, des reproches ou des affirmations négatives du genre :

« je ne suis pas à la hauteur… »

« je ne suis rien sans lui ou sans elle… »

Vous pouvez alors relever ces phrases et les remplacer par des affirmations positives et stimulantes qui vous libèrent de la peur:

« sans toi, je ne suis rien »

→ « sans toi, je reste qui je suis et je sais que je suis quelqu’un de bien »

« sans toi, ma vie n’aurait plus de sens »

→ « sans toi, je ne serais pas obligé de subir une existence monotone »

« je dois en faire plus sinon il va me quitter »

→ « si je m’occupe de moi, ça va aussi lui plaire »

« il va mal le prendre »

→ « il le prendre comme il voudra, je m’en fiche ! »

« je n’ose pas lui dire « non »

→ « je peux lui dire « non » sans que cela ait d’impact sur notre amour »

« j’aurais dû faire mieux »

→ « je fais toujours de mon mieux et je cesse d’attendre la perfection de moi-même…»

« je suis vraiment nul »

→ « j’ai fais de mon mieux et je ne suis pas plus nul que les autres… »

« je ne m’aime pas »

→ « je m’aime et j’attire naturellement des relations pleines d’amour »

« j’ai peur d’être seul »

→ « je ne suis jamais seul dans la vie » ou « je suis capable de m’assumer sans mon conjoint »

« je ne supporte pas le silence dans la maison »

→ « le silence est un allié qui m’apaise et me réconforte »

« c’est de ma faute si… »

→ « je ne suis pas responsable des autres »

« j’ai peur de… »

→ « je n’ai jamais peur, je ne suis jamais anxieux, je suis sûr de moi. »

Rappelez-vous l’enseignement du Bouddha :

« Vous êtes ce que vous pensez ;

tout ce que vous êtes résulte de vos pensées.

Avec vos pensées, vous bâtissez votre monde »

et celui du psychologue américain William James :

« La plus grande découverte de notre génération

a été de s’apercevoir qu’un homme peut changer sa vie

en modifiant sa façon de penser »

Voilà, nous arrivons au bout de cet article et vous savez maintenant comment vous débarrasser de votre peur de l’abandon

Cliquez ici pour en savoir plus et sortir de la dépendance affective.

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


Laissez ici Votre Commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Share This