Comment Se Comporter avec un PN (Pervers Narcissique) ?

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Comment réagir face à un manipulateur PN ?


Que faire si vous êtes victime de la perversion narcissique ?

Comment vous sortir de l’emprise du PN ?

C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article.

 

PN : Comment réagir ?

Faire Face à la Perversion Narcissique (PN)

 

Voyons point par point ce que vous devez faire – et ne pas faire – quand un PN vous maltraite psychologiquement


1) Face à la perversion narcissique, il faut réagir vite

Tant qu’il est temps, temps que vous avez encore suffisamment de force mentale et d’énergie physique, réagissez.

Le temps passe et il joue toujours en faveur du PN qui installe petit à petit son emprise psychologique. Réagir et s’en sortir deviendra de plus en plus difficile et compliqué à mesure que les années passent…

 

2) Démasquer les PN

Montrez immédiatement au pervers que vous êtes conscient de son petit jeu de manipulateur, que vous l’avez démasqué et donc que vous n’êtes pas aussi naïf ou naïve qu’il pourrait le penser.

 

3) Ne pas sous-estimer un Pervers Narcissique

Son pouvoir de nuisance, de manipulation et de destruction est redoutable.

Souvenez-vous que la plupart des spécialistes (psychologues, médecins, avocats, juges,…) eux-mêmes se font berner par les manipulateurs pervers narcissiques.

 

4) Se méfier des apparences (et des premières impressions)

Posez-vous des questions si vous rencontrez (ou si vous vivez avec) une personne qui semble « trop parfaite » : trop sympathique, trop gentille, trop généreuse, trop altruiste, trop attentionnée, trop à votre écoute, trop disponible, trop séduisante, trop romantique, trop « beau parleur », trop sociable, trop flatteuse, trop prometteuse,… ou si vous remarquez un changement brusque de comportement : la personne devient exigeante, intransigeante, vous critique, vous culpabilise, vous dénigre, vous rabaisse, vous menace, vous prive de liberté, devient agressive ou violente alors qu’elle ne l’était pas jusqu’ici…

 

5) Partir sans attendre (quand on le peut !)

Si vous en avez le courage, éloignez-vous et partez le plus loin possible du manipulateur perver narcissique. Quoi que vous espérez de lui (ou d’elle), vous devez savoir que les PN sont incapables d’aimer.

Si vous ne pouvez pas partir, lisez cet article : « Comment se débarrasser d’un perver narcissique dont on ne peut pas se débarrasser ».

 

6) Montrer au PN que l’on s’aime

Montrez au PN que vous avez une bonne estime de vous et une grande confiance en vous.

Face à un PN, vous n’avez pas le choix, vous devez mettre vos faiblesses de côté. Il n’est pas la bonne personne pour vous confier ni celle qui pourra vous aider. La personnalité narcissique adoptera un comportement pire encore avec vous si vous lui montrez que vous n’avez pas d’estime pour vous-même (si vous adoptez un « rôle de victime » ou si vous prenez un « air de chien battu »).

N’oubliez pas qu’un PN vous traitera toujours comme vous vous traitez vous-même ! Alors, ne vous dénigrez pas vous-même devant le PN.

 

7) Montrer au PN que vous prenez soin de vous

Montrez-lui que vous savez vous occuper de vous (quitte à passer pour égoïste), vous faire plaisir, prendre des décisions, vous fixer des objectifs et devenir la personne que vous voulez être.

 

8) S’affirmer calmement et fermement

Vous devez fixer clairement vos limites (savoir dire « non ») face aux attaques sournoises du manipulateur (critiques, menaces, chantage, violence physique,…) et refuser de subir ou faire des choses que vous ne voulez pas.

 

9) Appliquer la tolérance zéro

Si vous êtes la cible de comportements excessifs ou violents de la part du PN, surtout, ne pardonnez pas ses comportements irrespectueux et blessants !

Apprenez aussi à vous désintéresser et pratiquez l’indifférence face aux Pervers Narcissiques (lâcher prise).

Ne tombez pas dans le piège de croire que si le manipulateur est gentil après avoir été monstrueux, c’est forcément qu’il vous aime…

 

10) Combattre la dépendance affective

Ne montrez aucun signe de dépendance affective. Par exemple, ne montrez pas à un PN que vous avez peur d’être abandonné, rejeté ou mal-aimé.

 

11) Se livrer le moins possible

De façon générale, il ne faut pas montrer au PN que vous avez peur de lui ou peur de son regard. Évitez de lui parler de vos problèmes, de lui montrer vos faiblesses ou de lui confier vos blessures profondes.

 

12) Se montrer invulnérable

Voyez ici comment ne pas stresser devant un manipulateur.

Ne montrez jamais au PN qu’il a réussit à vous atteindre : gardez intacte votre joie de vivre, continuez à entretenir des relations solides avec vos proches et amis, préservez à tout prix votre indépendance financière et votre emploi, faites du sport pour maintenir votre énergie et votre intégrité physique…

 

13) Ne pas se taire ni subir

Décidez une fois pour toutes de ne plus vous laisser marcher sur les pieds mais plutôt de VOUS FAIRE RESPECTER par les PN.

 

14) Ne pas se justifier devant un Pervers Narcissique

Il ne faut pas vous sentir obligé de lui donner des explications à propos de votre comportement. Il ne faut pas non plus passer son temps à s’excuser pour tout et n’importe quoi.

S’excuser = se rabaisser

= manquer de confiance en soi = faire passer les autres avant soi

= donner le bâton pour se faire battre !

 

15) Arrêter définitivement de culpabiliser

Le sentiment de culpabilité est toxique. Tôt ou tard, ce sentiment finit par nous mettre mal dans notre peau et par nous priver de confiance en nous.

 

16) Ne pas essayer de changer un PN

Ne perdez pas votre temps à blâmer les pervers narcissiques, ni à vouloir les soigner, qu’ils se remettent en question ou qu’ils changent.

Car ils ne changeront pas !

Découvrez 3 erreurs à ne pas commettre avec les manipulateurs.

Découvrez 10 erreurs à ne pas commettre avec les manipulateurs pervers narcissiques.

Si vous n’êtes pas sûr d’avoir affaire à un PN, alors commencez par faire ce test :

Test démasquer pervers narcissique

Il n’est jamais facile de quitter un PN mais c’est possible ! Voyez ici comment agir de la bonne manière quand on veut quitter un pervers narcissique.

Voici les 7 choses à faire si vous avez un patron PN.

Enfin, voici les 12 clés qui vous aideront à mieux communiquer avec les manipulateurs.

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


36 Comments

  1. Je suis hélas dans la même situation… mais j’ai pu séparer sauf qu’on a une fille et il continue de me détruire non de nous détruire j’ai beau essayer d’être droite ferme mais il continue à me persécuté on ne peut pas discuté! Je suis fatigué je n’en peux plus! Et sa famille toléré c’est agissements.

  2. Charline

    Bonjour, je viens de réellement ouvrir les yeux. Mon compagnon est un PN et depuis quelques semaines il me fait vivre un enfer. Tout va trop loin. En lisant différents articles j’ai vu que je n’avais rien fait de bien tout ce qu’il ne fallait pas faire lui demander d’aller consulter se remettre en question le mettre face à ses actes d’où peut être la montée crescendo rapide de la violence et de la souffrance comportement qu’il a vis à vis de moi même devant ses enfants (4 et 6ans) . Je viens d’acheter une maison avec lui. J’ai sombré psychologiquement. Mais je l’aime. Je suis perdue je ne sais pas du tout quoi faire. Je suis complètement désœuvrée et malheureuse. Je me demande même si ce n’est pas moi qui m’invente tout ça. Je suis paumée. J’ai besoin d’aide en urgence je me suis réfugié chez une amie ce soir face à une nouvelle crise. Mais je ne sais pas comment et quoi faire demain. Si quelqu’un pouvait m’aider svp. Je suis tellement perdue j’ai l’impression d’être foutue. Je suis fatiguée. Svp conseillez moi

    • Bonjour Charline,
      Je sais ce que sais, je connais ça aussi, on doute, on passe de certitude à des doutes, est il vraiment PN est ce que c’est moi, qui n’est pas agit comme il aurait fallu, et lui justement va vous dire, si vous lui dites mais pourquoi tu me dis ça ? pourquoi tu fais ça ? il dira mais c’est TOI, c’est ton comportement qui fait que je réagis comme ça, ne le croyez pas, si ça peut vous aider vous pouvez me contacter, écrivez ce que vous ressentez, ce qu’il vous dit TOUT, et lors des moments de doute, relisez-vous et là vous saurez et ça vous confirmera que ce n’est pas normal, que quelqu’un qui vous aime n’agit pas comme ça, que ce n’est pas vous mais bien lui qui a un soucis. Un PN ne se soigne pas, pour ce sont les autres qui ne vont pas bien, et le plus compliqué, c’est qu’ils sont charmants avec les autres, tous les autres et ça nous discrédite. N’oubliez pas un PN n’aime PERSONNE et ne s’aime pas lui même, il se donne se sentiment de puissance en vous déstabilisant en vous humiliant, ça renforce son égo il a l’impression d’être fort, ils ont un complexe GRAVE d’infériorité et ont besoin de vous mettre en bas pour se sentir supérieur.

  3. bonjour,

    que dire apres tout ces commentaires. mon histoire ressemble bien évidemment a tout vos témoignages. il est très difficile de s en sortir mais il faut impérativement se focaliser sur autres choses. le PN nous pompe notre énergie , il est malveillant , cherche le conflit sans arrêt . il m est arrivé de monté en pression bien souvent durant ma relation jusqu’ a que je comprenne que c ‘est ce qu il cherchait. me faire passer pour une hystérique. je pense qu il évident que se sont des gens qui nous veulent du mal mais il faut penser a sortir de cette emprise. a travers de ces témoignages ont se sens moins seul le plus dur c est de remonter la pente et de reprendre notre indépendance. soyez fort la vie corte et ce genre de personne ne mérite pour bonne âme .

  4. BONJOUR A VOUS tous ,voila je lis tous vos messages car je viens de quitter un P.N.enfin le plus dur est de résister a ses messages car c’est tellement dur de se retrouver seule ( heureusement que j’ai retrouvé mes amies)car il m’a éloigné de tous ,quand je l’ai rencontrer il y a un an et demi(via un site de rencontre)un charmeur ,de l’humour, un musicien guitare,un cuisinier,une intelligence ,réussissait tout ce qu’il entreprenait enfin j’étais hypnotisé par ce mec…et puis petit a petit j’ai découvert comment il critiquait mes enfants,mes grands fils,m’a humilié lui pourtant qui se disait etre fou amoureux de moi,avait un comportement démesuré par rapport a la situation (je suis pourtant aide-soignante)je savais que qu’il était « malade » mais je l’aimais,en plus de cela quand il avait bu c’etait une catastrophe jusqu’a me brutalisée,et,puis nous sommes parti en vacances et là la cerise sur le gateau,il commencé a me dire qu’il s’ennuyait avec moi et que j’étais une « grosse c » »nne,il m’a semé sur les chemins de randonnées enfin m’a dit que le problème c’était moi au bout de 3 jours de vacances ,j’ai fini par dire qu’on rentre ,il était tout content, je n’ai pas dit un mot pendant le chemin du retour,arrivée chez lui j’ai pris toute mes affaires suis partie sans lui adressée un seul mot,maintenant je me reconstruis puisse il faut la volonté de s’en sortir il y a tellement de plus vrai moments dans la vie,puisse ce témoignage venir en aide a d’autre personnes ,car c’est une délivrance pour moi ,comme un renaissance!!!

  5. Sally

    Bonjour
    En lisant tous ces témoignages j’ai l’impression d’en savoir davantage et en même temps je suis toujours perdue. Mon frère est en couple avec une femme avec qui les relations sont compliquées voire très difficiles. Ils ont une petite fille et je ne sais plus comment me comporter, je ne veux pas perdre le contact avec mon frère et ma nièce mais je suis démunie et fatiguée. La situation empire et si avant j’arrivais à prendre sur moi, elle arrive à provoquer des conflits auxquels je suis sensibles, qui me font culpabiliser. J’en arrive à me demander si le problème ne viendrait finalement pas de moi et de ma famille (qui a le même sentiment). Mon frère se braque, en souffre mais se range de son côté. Elle décide de tout, le reprend, lui ordonne de faire telle ou telle chose. Elle a toujours des petites allusions, sourires en coin qui nous mettent très mal à l’aise. On ne sait plus comment se comporter pour « être à la hauteur ». Le plus déroutant c’est qu’à certains moments elle est capable de gentillesse et d’amabilité, ce qui me fait douter de mon comportement. Est-ce moi qui provoque ces moments de tension ? Je suis perdue. On voit de moins en moins mon frère, on ne s’appelle plus, sauf pour échanger des banalités. Suis-je une PN ? Le fait que je ne supporte plus la situation et que cela me touche et me peine font-ils de moi une manipulatrice qui essaye de séparer mon frère de sa femme ? C’est à demi-mots que mon frère m’a révélé que lui aussi souffrait que NOUS n’aimions pas sa conjointe. Comment puis-je m’améliorer pour temporiser la situation ?
    Merci pour vos conseils

  6. Moi c’est mon père qui est comme ça je suis fils unique et mes parents sont divorcé et je suis resté du coter de mon père le problème c’est qu’il est toujours entrain de me rabaisser de me manipuler mais malgré tout j’ai réussi ma vie on a faire bâtir et j’ai une vie de famille et un adorable petit garçon mais sache que intérieurement je le vie très mal je trouve plus mes mot en vers mon père je vais toujours lui donner raison ou vouloir l’aider mais il me rabaisse tout le temps et j’arrive pas à l’affronter c’est mon père quoi c’est dur…. et j’ai déjà 35 ans et tjs pas mature envers lui….

    • Lisa

      Fille d’une mère PN depuis plus de 25 ans.. Enfant objet, enfant sans importance, enfant idéal pour être à son image.. Rapports sexuel devant moi, me faisait voler dans les magasins… Une enfance ignoble.
      Puis l’adolescence est arrivée: prise de conscience : ma mère n’est pas normale ! Rébellion et le début de l’enfer: dénigree, rabaissee, humiliee. Elle me faisait passer pour une folle, une tarée, une psychopathe, une nulle, une fille à pb psychologiques auprès de tous (amis, famille, voisinage, profs, parents d’élèves..).
      À 20 ans, je prends mon envol avant que ça termine mal… Puis ça continue: dizaine d’appels par jour, espionnee, attitude enfantilisante envers moi, toujours dénigree, rabaissée ne supportant pas que je fasse ma vie et que je m’en sorte vraiment bien (grandes études, indépendante financièrement.. Alors qu’elle me voyait avec un job dévalorisant et toujours en demande d’argent ! Ça, c’est ce qu’elle espérait pour continuer à me faire passer pour une merde).
      À 25 ans, j’ai coupé les ponts.. Mais pas si facile avec un père qui travaille dans la police et qui peut facilement retrouver votre trace.. Mais aussi celle de votre petit ami et de sa famille ! Tentative d’intimidation pour qu’il me quitte..
      30 ans : plus belle événement : je donne la vie à mon enfant. Je décide de programmer 1 rdv par mois avec mes parents pour éviter qu’ils ne fassent valoir leurs droits de grands parents et qu’ils voient mon enfant seuls.
      32ans: je recoupe les ponts: les critiques continuent et ça devant ma fille qui commence à comprendre les conflits. Elle pleure la nuit après leur passage..
      1 an après : harcèlement, intrusion dans notre jardin, tentative d’enlèvement sur mon enfant !
      Nous avons obtenu l’interdiction qu’ils nous approchent mais jusqu’à leur procès.

      Plusieurs conseils :

      S’affranchir !!!
      Prenez confiance en vous
      Ne rentrez pas dans son jeu
      Ne pas être agressif
      Détourner les choses, faire l’anguille
      Ne pas le laisser vous traiter comme une merde
      Montrer votre force, votre énergie, que ses propos de vous touchent pas même si au fond vous êtes mal !
      Ne rien lui confier
      Ne parler pas de votre vie, de choses intimes

      Mais surtour fuyez… Déménager loin de ce PN sans laisser de traces…

      • jacques ho-le

        J’ai été touché du fond du coeur par ton récit de vie. Bonne continuation à toi et aux tiens.

  7. Josepha

    SOLUTIONS IMPARABLES: Je lis vos commentaires. Nous sommes très nombreuses à avoir connu la même chose, et parfois à plusieurs reprises dans une vie, le temps d’apprendre et comprendre. Un seule issue: dés que possible sauvez-vous!!! Encouragez ses projets à l’extérieur pour le mettre dehors en lui laissant le sentiments que c’est lui qui vous abandonne (très important de le laisser « gagner » en apparence). Et plus un mot, plus un échange, aussi dur que ça soit. Plus jamais. Et même tous ses amis, et mêmes vos amis communs. Coupez tout. De l’autre côté, c’est de l’oxygène qui vous attend, du soleil, de la chaleur humaine, avec du temps pour prendre soin de vous, et de ceux qui le méritent, pour aimer votre solitude,rencontrer de nouveaux amis, et un jour, un nouvel amour. Acceptez de perdre, même si c’est beaucoup. Vous n’en serez que plus légères pour repartir du bon pied.

    • jacques ho-le

      Tes conseils me parlent vraiment. Merci et bonne continuation

    • Fournier

      Exactement ça!!!il faut du temps pour le comprendre et en se reconstruire mais une fois que l on a pris conscience de ça c est que du bonheur

  8. Hermione

    Bonjour,

    Ca fait un an que je vis avec un pervers narcissique. Au début, c’etait de belles promesses et autres. Puis on a aménagé ensemble, il ne travaillait pas et est très connu dans la diaspora de mon pays en France. Pour ne rien arranger je suis une personne hypersensible, donc une bonne proie pour eux, car j’avais tendance à penser aux autres et non à moi. J’avais un emploi de rêve (et je sentais de la jalousie parce qu’il ne supportait pas que je sois épanouie professionnelle). Je savais aussi que ça le dérangeait que je sois diplomée et lui non, pourtant je trouve qu’il s’en sort bien lors de ses différentes conférences. Au début j’ai tout géré, je payais loyer, factures et autres toute seule. Je sentais que quelque plus d’être gigolo, mais je me disais que tant qu’il rentrait a la maison ou faisait semblant de me donner des nouvelles pendant ses voyages, ça me rassurait. Souvent il faisait exprès de faire du bruit quand je dormais la nuit, pour que je ne puisse pas dormir etre épuisée au travail. Il y arrivait.
    Puis ça a été la descente aux enfers. J’ai perdu mon emploi, donc impayés de loyer, problèmes a la banque. Je me suis retrouvée sans rien à manger, mais lui faisait ses voyages à travers la France. Je me suis coupée de tout, mes amis, ma famille. Il me dénigrait, me faisait culpabiliser. J’ai même sombré dans l’alcool tellement cet homme m’a consummée de toute mon énergie. Il etait le roi dans ma propre maison, il s’enfermait dans la chambre et passait toutes les journées au telephone, puis quand je tentais un rapprochement, il sortait de la pièce pour aller dans le salon. Il a reussi a me rendre dépendante de lui financierement et affectivement. Il prêchait le faux pour avoir le vrai. Semait la zizanie par telephone avec différents interlocuteurs, se donnait de l’importance, c’etait lui le plus beau, qui faisait mieux les choses que les autres, mentait, n’hésitait pas à dénigrer ses amis. Il me dégoutait en quelques sortes parce que je le trouvais si hypocrite. Impossible d’avoir une conversation claire avec lui, il se défilait a chaque fois. Puis j’ai compris et lui ais dit qu’il avait un gros manque de confiance en lui, raison pour laquelle, il avait besoin de dénigrer tout le monde. Il a reussi à me faire passer pour une hystérique auprès des gens et à me faire culpabiliser. Ce mec a reussi à me diminuer, pourtant j’ai un caractère assez fort. Je lui parlais de mes problèmes, mes projets, souvent je pleurais et il s’enfoutait. Comme il me disait « je fais les choses dans l’émotion ». Puis quand j’ai commencé un nouvel emploi, il a commencé à s’absenter pendant des semaines me laissant sans nouvelles et j’ai compris qu’il avait trouvé une nouvelle proie et que l’idée de me savoir de nouveau épanouie l’embetait. J’ai fait une dépression ya 2 semaines, me suis mise en arrêt de travail. Je lui ai demandé de venir récupérer ses affaires, il sait installé chez une nouvelle conquête. Je suis tombée sur votre site internet ya quelques jours et en parcourant tous vos articles, j’ai la confirmation que je vivais avec un vrai pervers narcissique, en plus d’être un gigolo. Le plus dur est de reprendre confiance se reprendre en main et de sortir ce vampire de la tête. Tenez bon et il faut savoir tirer des leçons de ce type d’expériences, on ne peut en sortir que plus forts. Courage à vous!

  9. lisette

    bonjour, cela fait 4 ans que je suis en couple avec un PN. J’ai décidé de le quitter et de le fuir. Je n’ai rien dit à personne ( ni ami ni famille par rapport à mon départ car il est parano par dessus tout et ce serait capable de retourner la situation et je ne veux pas perdre mon énergie j’en ai assez perdu). Au début, tout est parfait, sympa puis un jour,tout bascule et ce jour là c’est lorsque je me suis installée chez lui. Il est devenu froid, odieux, moqueur…Cela a commencé par des petites humiliations, des brimades, puis des moqueries, des insultes graves sur mes origines ethniques, ma religion, mon parcours, mes études, ma profession (lui n’a fait aucune étude et vit du RSA en se disant libre…un jour je lui ai dit non tu n’est pas libre, tu es un faux rebelle, toi, tu vis aux crochets de la société et d’honnêtes gens, cette parole la rendu dingue au point qu’il a téléphoné à sa mère comme un petit garçon de 5 ans qui vient de se faire moucher dans la cour d’école) et toujours avec cette petite phrase fétiche « je plaisante… » histoire de camoufler ce qu’il est réellement : il est menteur, fourbe, mitomane, égoïste, radin, méchant, infidèle, sale… Il ment comme un arracheur de dent, détourne la réalité à son propre avantage, jette le discrédit sur autrui, le doute, sème la confusion et se fait toujours passé pour la victime. Son talent est dans une sorte de non-communication. Tout est fait pour maintenir le flou, affaiblir, culpabiliser l’autre…En public, il m’idéalise puis si un ami ou une amie me complimente…et bien là, il s’agace très vite…il rabaisse et cherche à détruire l’image que je peux avoir auprès des personnes que j’apprécie et qui m’apprécient. Je ne réponds jamais à ses attaques en public du coup, nos amis commence à voir le personnage. Ils voient en lui agressivité, mensonge, manipulation, jalousie, frustration…certains ont décidé de ne plus lui adresser la parole et refusent catégoriquement de le revoir. J’ai gardé contact avec ces amis que j’affectionne beaucoup. De plus, les PN sont parano et fin observateur. Quoi que vous puissiez faire c’est peine perdue…ils ont une énergie à détruire et à faire souffrir l’objet convoité avec une telle hargne et violence inhumaine. Le PN avec qui je suis est dangereux, sournois, perfide. Il est vide d’affect et de toute émotion. Ce que je pensais être de l’attention n’est que mépris et haine pour moi. Une sorte d’admiration négative. Il jalouse tout ce que je suis en privé ou en public. j’ose dire aujourd’hui qu’il est moche, laid, méchant derrière son apparence de gentleman. C’est un monstre déguisé sous des fausses apparences de gentillesse. J’ai appris à reconnaitre les moments de crise, les moments où lui tout seul veut provoquer un conflit…car c’est vital pour lui, c’est dans et par le conflit la destruction de l’autre qu’il est existe. dans ses moments, je désamorce en partant en prétextant n’importe quoi…ça le rend fou mais au moins je ne suis pas son joujou ni sa cible… durant ces moments, je lui échappe…je sais qu’il me trompe mais les autres ne sont que des victimes….mais je m’en moque…j’attends qu’il détourne son attention de moi…mais il voit et ressent que je suis loin d’être stupide et que j’ai pigé qui il est vraiment. Il tente par moment de me discréditer devant sa famille, surtout sa mère, donc j’ai pris la décision de ne plus la voir. ça aussi cela le rend dingue car du coup j’ai compris plus il me critique devant sa mère plus ça le rend jouissif lors des repas de famille. Donc no contact, j’ai commencé par tout verrouiller, je ne vais plus sur son terrain là où sont ses petites soldats qui n’osent le contrarier mais qui le critiquent par derrière…c’est morbide et à vomir. je lui ai dis là où tu abuses de ma personne je n’y remettrai plus les pieds. Et je m’y tiens à ce que je dis et je réapprends à me respecter et surtout à montrer aux membres de sa famille qu’ils sont tous complices de sa violence et de sa perversité. je pourrai encore et encore vous détailler des tas d’événements ( comme couper l’eau chaude quand je prends ma douche, augmenter le thermostat du four pour brûler le repas, cacher les clés de la voiture pour que je sois en retard au travail, manger tous les chocolats qu’on m’a offert pour les fêtes…détruire du courrier, rouler à 150km/H et aller donner mon nom pour je sois sanctionné, lâcher le fil barbelet au moment où j’en jambe le prés, et toutes les saloperies et mensonges qu’il a pu raconter sur moi mais en attendant il vole l’argent à sa famille, se sert dans les caisses, vole dans le congélateur de sa famille.. …..et j’en passe…mais je m’en vais en espérant pouvoir me reposer un certain temps, retrouver cette quiétude et cet état serein dans lequel j’étais avant de le rencontrer…c’est un prédateur…

    • Clémentine

      Bonjour, moi cela fait plus de 20 ans que je vis avec quelqu’un et je viens de découvrir qu’il est pervers narcissique, et ce en lisant beaucoup d’articles. Au départ oui tout était rose et violette et lorsque l’on s’est installé ensemble plus rien n’a été pareil. Il m’a tout doucement écarté de mes amis, de ma famille. Il a pris emprise sur ma vie. Par moment j’ai eu envie de mettre fin à mes jours car je culpabilisais, j’avais l’impression que j’étais la cause de ce malaise. Mais je découvre son vrai visage et il le sait car je commence à changer ma façon de faire. C’est quelqu’un qui se trouve beau et les autres laids, il me critique en rigolant que j’ai un physique ingrat et me traite de grosse, alors que c’est le contraire. Désormais je le laisse dire et je ne réponds plus et ne pleure plus, car c’est ce qu’il ne faut pas faire, pleurer. Ca les fais jubiler ! il me prends pour sa bonne à tout faire, mais là aussi je me rebelle. Donc devant tout ça il cherche toujours histoire, pour un rien, un pot mal refermé et c’est moi ! quand je pars aux courses si je ne ramène pas ce qu’il m’a demandé (car je ne l’ai pas trouvé) il m’insulte. J’ai déjà eu droit aux gifles, coups, coups de poings, coups de pieds comme un ballon qu’on envoi dans une cour. Nous avons 2 enfants qui sont terrifiés par lui, et ne vivent pas comme des enfants de leurs âges. Ils sont renfermés, angoissés, pleurnichards. Je leur donne tout mon amour et il me le reproche. Il m’a déjà dit « ben vas y couche avec tant que t’y es » un enfant de 10 ans ! et moi sa mère. Je devrais m’occuper que de lui et pas d’eux. Il ne les aime pas car il n’a aucun amour pour eux. Par moment, tout redevient normal chez moi et ça ne dure pas. On peut passer une bonne journée, rire et le lendemain il se lève et les reproches fusent. Au départ c’est en rigolant, et il me dit tu ne sais pas rire. Voilà la victime c’est lui et toujours lui ! là j’en ai marre car je gâche ma vie et je gâche la vie de mes enfants. donc oui partir mais quand on est menacé de mort on fait quoi ?

      • Bonjour clémentine je viens de lire ton post , je suis également victime d’un PN j’ai 20 ans et ton texte ma pronfondement affecter car je le voyais dans ton avenir j’ai tres peur .. cela fait 4 ans que je suis avec lui et je me detruit a petit feu , j’aimerais en parler avec dès personne qui me comprenne ..

        • pauline

          Bonjour Gabriella et toutes celles qui sont concernées par un PN.
          Cela fait bientôt 4 ans que j’ai quitté malgré moi un PN avec qui j’étais en couple pendant 3 ans.
          Il m’a ciblé car j’étais jeune à l’époque (j’avais 19 ans il en avait 26), et que je croyais aux histoires de petites princesses et de princes charmants qu’on nous forcent a croire depuis qu’on vient au monde. J’avais aussi un parcours d’enfance difficile avec des parents peu présente.
          Un PN repere sa cible et il est important de savoir en quoi on est une cible, pour pouvoir s’en sortir. Il est aussi important de savoir de quoi il est capable pour pouvoir prendre toutes les précautions nécessaires pour sa sécurité, au moment de la séparation. Une séparation mal préparée devient en principe un retour a la case depart, et un nouvel obstacle pour arrêter cet engrenage, car le PN retournera la situation contre toi, et tu te sentira coupable d’avoir voulu l’abandonner.
          Bien préparer son depart c’est :

          -anticiper les risques du retour du PN (meme si quand il fait du chantage en partant d’un coup, son objectif c’est de revenir car un PN ne lâche jamais). Anticiper c’est verifier quil ne peut plus entrer chez toi, qu’il n’a plus tes codes d’accès a la banque, tes mail, ect… Et qu’il ne te géocalise pas (j’ai du jeter mon telephone et ma carte sim a cause d’un virus espion qu’il avait installé).

          -refuser toute rencontre ou tout appel de sa part car lorsque la séparation s’effectue le PN refait surface en utilisant ce quil sait de toi pour te toucher, ou t’obliger a le voir (faux prétextes administratifs, appels masqué, comportement tout d’un coup amoureux, il offre des cadeaux, il veut prendre soin de toi, il a oublié des affaires chez toi, ect…)

          -encaisser le choc. L’état de manque se fait forcement ressentir cat c’est une dépendance qu’il a créé. Tu ne l’aime pas mais tu as besoin de lui pour exister. Ton existence semble tout d’un coup perdre son sens sans le PN. Tu préfèrerai mourir que supporter son absence. Le PN le sait et il si l’étape séduction n’a pas fonctionné il va tout a coup prendre de la distance sachant que ton état va se dégrader, et il sait pertinemment que tu vas le recontacter, d’autant plus s’il fait silence radio, car tu vas penser que tout est de ta faute et que tu allais mieux dans ce chao avec lui que sans lui maintenant.

          -accepter ses émotions. Pleurer c’est sortir le mal qui est en soi. Parfois il faut beaucoup de larmes alors laissez vous pleurer. Ecrivez vos émotions, lorsque vous êtes chez vous acceptez les, partagez les avec des proches ou avec le 3919 (gratuit). Acceptez d’avoir des idées noires non pas parce que vous ne vallée plus rien, mais parce que votre cerveau et votre corps ont été trop animés qu’ils surmontent difficilement le sevrage.

          -tenez bon et sachez que le temps fini par avoir raison des blessures. Fermez les portes a tout ce qui vous ramènerait au PN, restez sur vos gardes lorsque vous fréquentez les endroits ou il pourrait être, si vous le voyez changez de trottoir, faites comme si vous ne le connaissiez pas, montrez lui qu’il vous est complètement égal en l’ignorant. S’il vous suit ou s’il tente de pénétrer chez vous contactez la police. Ne laissez rien passer car lui a tout calculé et rien de ce quil fait n’est au hasard.

          J’ai mis environ 6 mois a refaire surface, 6 mois ou j’ai éprouvé du manque, du besoin, de la haine, une envie quotidienne d’en finir, soit avec lui soit avec moi. J’aurai mis moins de temps si j’avais respecté les conseils que je viens de vous donner, car en état de manque je l’ai reconcacté. Sur le moment on croit pouvoir a nouveau respirer, reprendre un peu d’amour propre, mais en fait le PN le détruit, et en profite pour te descendre plus bas que tu n’es tot ou tard. Le PN n’a pas de vraies émotions, pas de regrets. Il est prêt a tout pour gagner car sa vie est comme un jeu.

          J’ai mis 2 ans avant de croire qu’un nouvel homme pourrait avoir une place parmi mes sentiments. 3 ans apres cette séparation, j’étais encore dans le délai légal pour déposer plainte contre violences physiques et psychologiques. L’enquête est en cours depuis un an.
          A l’heure actuelle j’aime profondément un homme pour la première fois depuis cette histoire.

          Je jette une bouteille à la mer pour celle qui est peut être victime de ce même PN ( un PN ne change pas et a besoin d’une cible en permanence) et chercherai du soutien sur ce site. Ce PN est d’origine tamoul (sri lanka), une trentaine d’année, et travaille dans le milieu bancaire et finances. Il a grandit en yvelines et porte un nom très long. Si l’une de vous le reconnaît, je suis prête à l’aider.

    • Candy

      Vous décrivez très bien ce que c’est Qu un pervers toute son énergie est mis à faire du mal mentir voler tromper détruire les autres.
      Ils ne savent faire que cela et surtout quoi que l on fasse ou que l on dise on aura toujours tort et eux toujours raison.
      Vous avez raison de préparer votre départ et de ne rien dire.
      Les p.n. On le cerveau givre gélifié coincé dans un monde où l affect est bannit ou l amour n’existe pas ainsi que la tristesse le deuil la culpabilité le doute la remise en question… Tout cela est bannit chez eux immature irresponsable malsain vicieu un être complètement tordu tout est tordu chez eux.
      Je suis d’accord avec vous des prédateurs ils ont rien d’humain rien de vrai tout est factice tout est joué tout est scénarise calculé prémédité tout rien de naturelle sincère authentique des acteurs en représentation constante négatif malade jaloux frustré voilà le p.n.
      Une coquille vide qui ne sait que se plaindre critiquer et monter des plans pour faire du mal et compromettre les autres.
      Avec le sourire en façade aucun humour ça taquine ça casse ça décourage ça plante des couteaux dans le dos tjrs avec le sourire hypocrite mytho parano au bord de la folie au bord de la dépression au bord du gouffre et qui a besoin des autres pour survivre .
      Un p.n seule il se suicide ou devient fou indispensable d’avoir une ou plusieurs victimes pour soulager son vide son mal être constant.
      Inutile de dialoguer tout ce que vous direz sera retourné contre vous et si vous dites rien c’est pareil votre présence votre vie est insupportable pour un p. n
      Il se croit parfait alors que son talent c’est de copier et d’imiter les autres pour paraître humain alors que tout est inhumanite chez eux.
      Vous serez plus heureuse sans lui.
      Un boulet toxique un p. N.

  10. Bonjour je vie également une chose atroce avec un pervers narcissique également
    . Sa fais 4ans maintenant et le voilà enceinte… Sa fais 5 semaine que je suis au courant et il me fait l enfers. Tout ça et de ma faute si je le suis car pour lui ce n’ est pas un enfant voulu , c’était pas le bon moment, en gros souhaite sa mort malgré que devant sa famille montre le contraire. Ces paroles on était beaucoup trop loin que sa fais 5j je lui est dit que c était terminé, depuis j essais de tenir tête, même si je l avoue ces très dure. Car depuis ma grossesse je me sent seul il a aucun investissement que des reproches. Je suis un couple recomposé depuis 4ans et j ai déjà deux ado à la maison issu d’une première relation. Il me dit des choses ou n importe quel femme peux accepter et le lendemain on dirais que ces déjà oublié mm si il essais de me tenir tête pour avoir raison. Surtout il ne faut pas lâcher et surtout ne pas lui donner raisons. Je ne veux pas que ma grossesse ne soit caché ou que je perde mon enfant et surtout faut que je reste forte pour mes deux premiers… Je suis une fille a la base pleine de vie mais il a réussi à me remettre souvent en question et même à me demander si c’était pas moi qui avait un problème. Mais non je n est aucun soucis… Il veux un bb en prenant son appartement et ne pas vivre avec nous, vous voyez le genre de chose ou ce n’ est pas possible et ne vois pas la vie comme moi. Donc ces soit il accepte mes choix ou il a pas d autre issus car nous habitons tjs pas ensemble depuis 4ans ou je resterais fixé sur mes points de vue. Pour lui tout est naturelle et ces moi la dedans la bizarre ou qui étais de le manipulé avec ces dire… Je pense malheureusement que à force de subir trop de choses, jamais eu un jtm ou tu me manques et j’en passe, mon amour est plus comme avant… Ces dommage étant enceinte de lui. Mais ces toujours moi qui a fait les efforts dans notre couple et j ai jamais rien reçu…

  11. J’ai croisé la route d’un pervers narcissique en 2012 qui voulait m’intégrer dans une chaîne d’alliance. Après m’avoir emmenée dans un conte de fées il m’a jetée du jour au lendemain.un enfer ce Jacques. Le pire est qu’il a utilise son relationnel masculin de la chaîne d’alliance pour continuer à me détruire . C’est arrivé 2fois de suite. La dernière remonte à janvier 2016. J’ai cru oublier ce monstre de haine en faisant confiance à un homme mais je me suis rendue compte qu’ils se connaissaient. Cet homme a fait celui qui m’aiderait et a profité de moi pdt 1 an puis m’à jeté j’ai de gros soupçons que derrière tout ce jeu il y a un trafic.. de prostitution de luxe â l’insu des femmes honnêtes. Aujourd’hui je suis psychologiquement détruite. Attention ce Jacques navigue sur Facebook sous divers pseudo.poète et loup.il est intelligent ,bcbg, allure sportive mais peut devenir violent.Ne vous approchez pas de lui.

    • Thereau

      je vis avec un PN depuis 15 ans et j’ai un enfant avec lui; Aujourd’hui depuis le décés de ma maman je ne supporte plus ses insultes, ses remarques son manque de considération, sa violence, ses humiliations….. Je n’arrive pas à le faire partir de CHEZ MOI et oui il squate. Nous faisons chambre à part depuis 4 ans et rien.Il sort a d’autres relations mais rien il suate. je ne trouve pas la solution. il me menace de me frapper à chaque fois que je me rebelle; Alors fuir oui c’est bien joli mais quand on est chez soi on fait comment pour le mettre dehors ce taré.

      • SIDIBE

        Bonjour Théreau, Votre histoire n’est pas facile mais aussi pas évidente. Dans un premier temps c’est d’en parler avec les amis es qui vous viennent en appui et en aide. En faire part à la gendarmerie du secteur et des risque que vous encourez à le maintenir chez vous. J’ai connu 2 cas similaires le 1er a fini brûlé avec de l’acide avec une vision de 1 sur 10 et l’autre à eu sa vie sauve en maintenant les conseils que je viens de vous indiquez.

      • Sandrine

        Bonjour je suis restée 12 ans avec le pn. J’ai été victime et détruite psychologiquement par lui. Puis mon caractère s’est transformé, suite à du militantisme. Nous avons vécu en colocation pendant plus de 3 ans. Je culpabilisais par rapport aux enfants et il me menaçait qu’il ferait tout pour qu’il soit placé. J’ai tenté 2 fois de le quitter et 2 fois, mes enfants ont été placés. Je me disais qu’il avait probablement raison et du coup, je restais jusqu’au jour où. C’était en novembre. Je lui ai demandé de partir. C’est mon appartement, lui a le sien. Bien-sûr, il a refusé, sauf que cet fois, j’ai appelé la police, là, il a préparé ces affaires et est parti. Depuis j’ai mis une garde alternée, j’ai repris le contrôle de ma vie. Il sait que je sais qui il est. Il ne peut plus m’atteindre. Alors levez-vous et montrez lui que c’est terminé que plus jamais vous n’accepterez qu’il vous rabaisse, que vous êtes une femme intelligente et belle et que vous serez heureuse avec un autre homme. Si il pète un plomb devant l’affront, sortez de chez vous et appelez la police, afin qu’il parte.

  12. Florent

    Bonjour je ne reconnais pas encore mais je dois être pervers narcissique j aimerai consulter je suis prêt à aller à l autre bout de la France si je peux trouver un psy qui m aidera à changer . En connaissez vous un ?

    • pauline

      Si tu te demandes si tu es un PN c’est que tu as de faibles chances d’en être un.

  13. candy

    comment se comporter face à un p.n. ?
    Ne pas faire ci ne pas faire ça .Ok
    Face à un p.n. il est impossible d’être nous même du coup il est impossible d’être bien et détendu résultat stresse et angoisse et le faites de faire attention à ce que l’on dit ou à ce que lui dit c’est épuisant mentalement entre allusions sarcasmes injonctions inductions mépris regard froid voix glacial .Se sont vraiment des psychopathes légers pour moi il essaie de vous diminuer rabaisser faire souffrir avec des mots soit vous vous soumettez soit vous résistez et là ils s’acharnent quitte à vous détruire totalement .Ils ne supportent pas qu’on leurs obéisse pas ,qu’on soient pas en admiration ,dévouement,à l’écoute constament pour eux quand ils en ont besoins.
    Ils sont totalement sur eux les autres sont des idiots pour eux jamais satisfaits de rien toujours en train de se plaindre de critiquer .Ils ne savent que detruirent , haïr, médire.
    J’en ai rencontré plusieurs ds ma vie amicale, sentimentale,au travail très vite avec ces personnes je rencontrais des problèmes relationnels ils ne supportent pas qu’on leurs disent leurs 4 vérités en face à face ,eux ils font tout sournoisement et se cachent toujours derrière les autres en se faisant passé pour des victimes .
    Ils sont lâches .De beaux sourires devant et des coups de couteaux ds le dos
    Un masque de santé mentale pr l’extérieur et un visage morose sinistre radin profiteur pr les proies.
    C’est effrayant quand vous êtes avec eux c’est la même sentation que d’etre en avec l’enfer.
    Ils vivent en enfer et les proies sont juste là comme nourriture narcissique et poubelle psychique.
    Faut fuir faut pas d’adapter à des êtres presque morts .
    Faut pas d’adapter faut pas changer j’ai toujours choisi la vie l’amour même si c’est dure d’etre parfois seule mais avec eux on est plus seul que quand on est seule un sentiment d’être une morte vivante en très peu de temps .
    Ils nous offre leurs poisons qui coulent ds leurs veines et nous volent notre lumière.
    Fuyez la lumière est douce et belle . L’obscurité est pire que la mort pour moi .
    Courage fuyons et travaillons notre confiance en. Nous et bien être personnel !

    • Mille merci de votre réponse car je bosse avec un PN et ces moi l embauché et lui en intérim et je suis gravement en détresse morale à cause de lui ,il est exactement ce que vous dites et ce que je subi au quotidien j ai aujourd’hui même contacter mon chef en espérant que ma patronne demain se manifeste demain pour parler car tout le monde vois à mon travail qu il y a un GROS problème​ depuis qu il est arrivé et que j arrive pas expliquer .Je ne trouve pas les mots pour leur dirent mais je me sens motivé car j en est parler à mon entourage et tous me disent « faut en parler à ton chef » OK je veux bien mais comme il a déjà sa suprématie j ai honte dans parler ce qui est grave …. cordialement

      • candy

        Si je peux te conseiller ne lui montre pas que tu es touché imagine que c’est une machine avec une apparence humaine (un enfant dans un corps d’adulte) le PN rabaisse les autres car il est jaloux et frustre.
        Si il te fais une allusion ,demande lui de préciser ce qu’il veut dire exactement et insiste si c’est toujours flou .
        il déteste mais ça le calme aussi.
        Faut tout faire repréciser et ne pas lâcher .
        retourner à la question initiale le p.n veut rester flou donc te perdre .
        Reviens toujours au sujet initial l’insitunuation,l’allusion.
        Quand il se moque dis lui tu ressens quoi en me disant ça ? Insistes..
        Faut rester calme c’est le plus dure .
        Dit toi que c’est un gros débile et c’est le cas .
        Et que si il attaque c’est qu’il est jaloux que tu sois pas son toutou .
        Pas d’emmotionnel avec un PN on parle pas de sa vie privée ni de ces problèmes .
        On raconte pas sa vie à des p.n. ils se servent de tout contre nous c’est des tordus des malades .
        après c’est facile à dire moi je coupe avec eux se sont des hypocrites très très vicieux sournois .
        On peut pas faire confiance à des gens comme. Ça.
        Mythomane et parano aussi
        Le.pn. pensent que tout le monde les jalousent ou les persécutent .
        étant embauche et lui pas tu as un avantage.
        communiquer avec des p.n. qui ne connaissent que la manipulation comme communication c’est superficiel flou contradictoire paradoxale constamment .
        Faut tout refaire préciser comme avec un gosse débile et faut recommencer à chaque fois.
        Mais à force il vient plus te voir car sa manipulation marche plus sur toi.
        Faut pas s’énerver faut pas craquer car les p.n. cherchent le conflit pour ensuite rendre l’autre responsable .
        Faux conflit c’est de la manipulation pour que tu culpabilise .
        si tu l’as en face vas y et droit dans les yeux .
        les p.n. qui m’attaquaient le faisaient à distance ou dans mon dos .
        En face je les ai jamais vu ils se cachaient .
        j’ai bloqué ces parasites de mes contacts c’est la meilleure solution quand on peut .

        • Bonjour candy, je suis egalement victime d’un pn. Le pire c’est que je le sais et que ca va faire 4 ans que ca dure… EN fait je ne sais pas si je suis sous son emprise reelle car jai concience de tous ce quil me fait mais je narrive pas à partir pour des.raisons financière ou la peur d’etre seule a 30ans… je suis indépendante financièrement mais je n’y arrive pas par honte… il me faut un declic je le sais… comment puis je faire pour tenir fasse à lui pour le moment? Je me demande si il a un.coeur car j’ai limpression quil est malade mais quil maime quand meme… il reponds à 70 % voir plus des caractéristiques d’un pn ! Jai aussi envie daller voir.une psy….. je suis qqn de tres vivante et souriante et il menleve tous ca, et jai plus de confiance en.moi et je deviens aigris… jai envie de changer de vie!!!!!! Aidez moi…

        • Moi j’ai un enfant avec j’ai réussi à l’avoir la garde et lui 1w.end par mois et je vous jure que de jour en jour il me faut payer en me répétant je joue la grande que je fais la belle que je suis une mauvaise mère que je gère rien et tout c’est mots me font mal car je me bat tout le temps pour que mon enfant manque de rien soit un enfant normal mais c’est dure je craque, je suis en dépression et je le sens rien ne va je suis fatiguer.

    • Bonjour j’ai trouvé exactement ce que je vis dans votre description.et je réalise que ce n’ est pas une vie c’est horrible .l enfer la pression mental pshyvilogique.bref moi je suis parti et Revenu à chaque fois…… comment faire pour ne pas revenir

    • Vous avez tout dis… c’est exactement Sa Candy, vous avez même réussi a pleurer car tout ce que vous avez dis c’est ma vie mais j’y arrive plus! Je suis fatigué! Mes penser sont de plus en plus noire!

  14. Bonsoir,je m appele Kinga
    Je sort d une relation très compliqué avec un PN mais malgré ma volonté de l avoir quitté la manipulation psychologique continu parce que on a une petite fille et pour lui c est une très bonne arme contre moi.Il fait tout pour continue à me manipule et le pire c est qu il se sert de notre fille pour cela c est quelque chose que je n arriverais jamais à accepté.On a la garde en commun donc quand ma fille est chez lui il fait exprè de pas me laisse parlé à ma fille il sait que ça me fait mal.Je ne sait plus quoi faire face à un monstre pareil.Merci pour vos conseils.

  15. Ben mansour

    Le problème que ce pervers est mon mari ,le papa de mes 5 enfants ….je suis choqué …je l’aime et j’ai toujours pensée qu’il m’aime …et la je me trouve avec un inconnu un malade ,qu’à la fin il ma jamais aimer …et que mes petits ne seront plus mes bébés d’amour ….quel horreur… Triste triste trkste

    • Gabriella

      Je suis dans la meme situation que vous
      Ca fait 20 ans que je suis mariee avec lui
      J ai 5 enfants et ce n est que maintenant que je m apercois qu il est malade
      Il m a detruite psychologiquement mais j ai un caractere fort donc j essaie de m en sortir pour mes garcons
      Dur

Laissez ici Votre Commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Share This