Comment Quitter un Pervers Narcissique ?

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Comment quitter un pervers narcissique. Comment y parvenir vous aussi ?


Vous n’apprendrez rien si je vous dit qu’il n’est pas facile de quitter un manipulateur pervers narcissique.

Vous me direz peut-être qu’il vous est impossible de le faire, mais dans cet article, je vais vous prouver que ce n’est pas impossible. Et vous pourrez certainement le faire vous aussi si vous agissez de la bonne manière.

.

Quitter un pervers narcissique

Comment Quitter un Pervers Narcissique

Je vous le disais en introduction, ce n’est pas facile de quitter un manipulateur pervers narcissique. Il y a plusieurs raisons à cela.

C’est ce que nous allons voir tout de suite…

.

Voici la première chose à faire pour quitter un pervers narcissique


Habituellement, la victime met du temps à réaliser qu’elle vit avec un pervers narcissique. Et quand elle réalise sa situation, il est souvent trop tard. Elle est déjà sous l’emprise psychologique et elle n’a plus toutes ses forces pour s’en sortir.

C’est pourquoi il est important de prendre rapidement conscience que l’on a affaire à ce genre de manipulateur. Suite à quoi il faut réagir sans tarder.

Si vous ne l’avez pas encore fait, faites le test pour démasquer facilement les pervers narcissiques de votre entourage.

Je vous recommande de passer ce test à vos proches et amis. Il faut leur ouvrir les yeux sur la présence de princes charmants qui, contrairement à ce que l’on pourrait croire, ne sont pas si charmants ni si fréquentables…

Quitter un pervers narcissique

.

Voici la deuxième chose à faire pour quitter un pervers


En général, à force de subir des critiques et des reproches, la victime du manipulateur culpabilise. Ainsi, lorsqu’elle quitte un pervers narcissique, elle se sent coupable. Comme si elle avait tort de partir et l’abandonner. Elle aura aussi l’impression que personne ne va la comprendre, qu’on va croire qu’elle est « folle ». Le doute s’installe, parfois le désespoir ce qui paralyse.

C’est pourquoi il faut vraiment se libérer du sentiment de culpabilité

 .

Voici la troisième chose à faire


En général, la victime est complètement isolée de ses proches et fortement dépendante du pervers.

C’est pourquoi, avant de quitter le manipulateur, il faut absolument :

1S’entourer le plus possible de bonnes personnes (famille, amis).

2Sortir du silence (parler)

3Accepter de se faire aider (un ami, un proche, un avocat, un psychothérapeute, la police en cas de violence,…)

.

Voici la quatrième chose à faire pour quitter un perver narcissique


Vous savez déjà que le manipulateur pervers narcissique n’est pas du genre à lâcher facilement sa proie.

Mais c’est pire encore… s’il a l’impression que sa proie lui échappe.

Pourquoi ?

Parce que si vous quittez un pervers narcissique, vous lui faites sentir le goût du rejet et de l’abandon (ce qu’il craint par dessus tout). Sa déception entrainera de la colère, de la haine, du ressentiment, un désir de vengeance… et une forte envie de prendre sa revanche.

Dans certains cas, rien ne semble pouvoir arrêter un pervers narcissique.

C’est pourquoi lorsque l’on quitte un pervers narcissique, il faut être prudent et s’abstenir de blesser inutilement son égo. Ne pas l’accuser, ne pas le condamner, ne pas le critiquer pour éviter tout simplement qu’il se montre enragé.

Et si vous pensez que c’est le bon moment pour régler vos comptes… ne le faites surtout pas ! Rassurez-le plutôt.

Rappelez-vous toujours qu’un pervers narcissique ne se remet jamais en question. Ne soyez donc pas inutilement « méchant » avec un pervers narcissique (si vous voulez partir et vivre dans la sérénité)

Premièrement, respectez-vous

Deuxièmement, respectez-le

Troisièmement, exigez qu’il vous respecte en retour.

Un point c’est tout !

.

Voici la cinquième chose à faire :


Quitter un pervers narcissique peut faire se sentir en insécurité. Je reçois souvent des messages de victimes qui se sont éloignées et qui, malgré tout, continuent à vivre dans la peur de rencontrer le pervers narcissique qu’elles ont quitté.

C’est pourquoi il faut absolument vaincre ce stress et cette peur. Il est possible d’y parvenir en gardant à l’esprit que le pervers est quelqu’un qui, derrière ses apparences de toute puissance, est en réalité faible et peu sûre de lui. Le pervers narcissique ne s’aime pas et vit dans l’insécurité et la crainte de perdre sa crédibilité.

Il ne faut donc pas lui donner un « pouvoir » qu’il n’a pas.

S’il vous plaît, n’inversez pas les rôles et comprenez bien que ce n’est pas vous mais c’est lui qui vit dans la peur (sinon il ne serait pas atteint de perversion narcissique)

.

Voici la sixième chose à faire pour quitter le pervers narcissique


Si vous êtes en proie avec un pervers narcissique, vous pourriez être tenté de vous installer durablement dans la peau d’une victime. Pour la simple et bonne raison que vous êtes la victime !

Oui, mais de grâce, évitez à tout prix de vous afficher dans un rôle de victime.

Vous voulez savoir pourquoi ?

Car si vous vous comportez en victime, vous donnez aux autres le pouvoir de jouer le rôle du persécuteur ou celui du sauveur (voyez pourquoi ici). Et ce n’est pas comme cela que vous vous en sortirez.

C’est pourquoi il n’est d’aucune utilité de se plaindre, se lamenter ou se justifier face à un manipulateur.

.

Voici la septième chose à faire


Ce n’est pas parce que vous quittez physiquement le pervers narcissique que son emprise psychologique va automatiquement disparaître.

Non, ce qui importe vraiment, c’est que vous sortiez de la dépendance psychologique. Pour cela, il faut commencer par se faire respecter. S’affirmer, fixer ses limites, ne pas pardonner les excès du manipulateur. Refuser toute forme de chantage, les critiques et les humiliations…

Voici les 15 Principes Clés qui vous aideront à vous faire respecter des manipulateurs pervers narcissiques.

Il n’y a qu’en agissant de cette façon que vous pouvez sortir de l’emprise.

Tenez ferme et vous allez y arriver !

.

Enfin, voici la huitième chose à faire pour vivre définitivement sans les manipulateurs pervers narcissiques


Je vous pose la question :

A quoi vous servirait de quitter un manipulateur pervers narcissique si c’est pour retomber tôt ou tard dans les griffes d’un autre pervers narcissique ?

Car c’est malheureusement ce qui risque d’arriver.

Lisez ceci et vérifiez si vous avez un profil qui vous prédispose à devenir une victime des pervers narcissiques.

Vous connaissez certainement le proverbe chinois qui dit

« Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour. Si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours »

Si vous avez le profil de victime du manipulateur pervers narcissique, vous êtes comme celui qui ne sait pas pêcher. Vous êtes dans une situation de dépendance et c’est comme si vous attendiez qu’on vous apporte un poisson…

Pour ne pas retomber sous l’emprise d’un pervers narcissique, il est essentiel que vous appreniez les techniques pour gérer les gens difficiles.

Pour en savoir plus, lisez cet article.

Ce qui est merveilleux lorsque vous êtes capable de déjouer les manipulateurs, vous constatez qu’ils vous respectent davantage et qu’ils deviennent de plus en plus « faciles » à vivre…

Tenez, pour vous le prouver, je vais vous donner un exemple.

Si le manipulateur pervers narcissique vous hurle dessus, vous rabaisse et vous manque de respect.

Comment réagissez-vous ?

Si vous êtes comme la plupart des victimes, vous encaissez sans dire un mot. Et si vous essayez de ne pas vous laisser faire, ça tourne toujours au vinaigre, et la situation empire.

Jusqu’au jour où vous connaîtrez la technique pour vous défendre « intelligemment » et sans violence.

« L’éducation est la clé pour déverrouiller la porte dorée de la liberté »

George Washington Carver

Si vous avez quitté un pervers narcissique, racontez-nous ci-dessous quelle a été votre principale difficulté ? et comment vous l’avez surmontée ?

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


47 Comments

  1. chizelles

    cela fait 25 ans que je vis avec un PN et je m’en rends compte que maintenant…pourtant je suis quelqu’un de diplomée et cadre mais il m’a toujours dit que si j’avais ce statut c’était grace à lui sauf que je suis manipulée sans cesse psychologiquement et que j’ai à ce jour une peur panique de partir…de ses réactions violentes….

  2. Telaviv770

    Salut à tous,
    Je crois que je suis un peu l’intrus sur çe forum, mais je viens vous parler de mon cas. Alors c’est assez spécial mais je crois être pervers narcissique, dépendant affectif, jaloux maladif, vous allez me dire que c’est paradoxal
    Et ce qui m’a fait prendre conscience de la perversion narcissique c’est que j’ai du moi même être confronté à une PN. Honnêtement entre les trois c’est ce qui m’inquiète le plus parce que être dépendant affectif c’est un probleme mais ca n’est pas méchant, être jaloux maladif ça peut se soigner mais la perversion narcissique c’est quelque chose de mauvais nous sommes des personnes atroces qui ne valons rien, alors oui comme le dit souvent les psychologues on peut comprendre et pardonner l’enfant que nous avons ete mais pas l’adulte que nous sommes devenue, j’ai aujourd’hui 22ans et je suis une personne qui aspire au bien, j’aime le bien et pour moi il n y a rien de mieux mais malheureusement je n’ai pas conscience du mal que je peux faire, j’arrive à éprouver de la peine pour les gens mais je n’arrive pas à éprouver d’empathie, je ne sais pas me mettre à la place des autres, je suis célibataire aujourd’hui et ça ne me dérange pas de l’être je ne suis pas à tout prix à la recherche d’une proie, mais lorsque je rencontre quelqu’un je me comporte comme un dépendant affectif, je ne supporte pas le rejet l’abandon et les séparations, j’offre des cadeaux, je suis présent etc.. mais après c’est plus pareil ma jalousie prend le dessus je suis un vrai enfer à vivre, je ne prend pas spécialement de plaisir à manipuler je n’en prend pas du tout d’ailleurs, mais par peur de tout ça, je joue très souvent la culpabilité et c’est vrai qu’avant que j’en prenne conscience, j’agissais inconsciemment, ca m’arrivait même de faire culpabiliser sans raison sans aucun but je ne savais même pas pourquoi je le faisais il n y avait pas de but précis mais maintenant que j’en ai pris conscience je pense que c’est la perversion narcissique qui est derrière tout ça, aujourd’hui je sais que ce n’est pas bien de faire ça j’ai la notion du bien et du mal donc j’analyse chaque automatisme de mon cerveau qui me pousse à chercher à toujours avoir raison et à faire culpabiliser et ca me permet d’agir autrement j’analyse bien évidement avant de parler pour ne pas avoir à le dire et me rattraper ensuite, donc je pense que mon degré de perversion narcissique n’est pas très élevé et que vu mon âge et vu que j’en ai prit conscience je pense et j’espère que cela peut s’arranger. D’ailleurs la PN a qui j’ai eu à faire j´ai ressentit des choses pour elles je me rappelle qu’un soir on était allongé sur le canapé je l’ai prit dans mes bras et j’ai ressentit une boule au ventre, j’étais bien j’avais envie de dire je t’aime, maintenant la question que je me pose est-ce que j’ai ressentit ça parce que je me sentais bien avec cette fille parce que elle comblait mon manque affectif et que donc je ressentais quelque chose pour elle uniquement pour ce qu’elle m’apportait et non pour ce qu’elle était ou est-ce que je ressentais réellement des sentiments pour cette fille, c’est assez compliqué j’avoue être un peu perdu, j’ai l’impression d’être un pervers narcissique qui peut ressentir des sentiments c’est assez étrange, a noter que ma première relation que j’ai eu et qui avait été toxic pour ce premier amour ( par ma faute bien entendu, et par ma perversion narcissique et ma jalousie maladive) m’a énormément fait mal j’ai énormément pleurer lorsqu’on s’est séparer, du moins quand elle a refuser de me reprendre je pense avoir penser à elle 3 ou 4 mois d’affilé et avoir pleurer une dixaine de fois, donc encore une fois est-ce que j’ai souffert parce que je n’avais plus le contrôle et parce que je savais que je retrouverai jamais quelqu’un qui m’aimerait comme elle m’a aimé ou est-ce que c’est parce que je l’aimais vraiment.. ah oui et j’ai aussi ete convoiter après elle, mais bizarrement je n’ai pas chercher à me remettre avec quelqu’un, donc pervers narcissique ou pas ? Si oui alors je prendrai sur moi et je préfère souffrir plutôt que d’être ce type de personne si non alors je dois trouver quelle est vraiment mon probleme.
    Voila c’était ma petite confession si vous pouviez me donner des réponses par rapport à ça ça serait cool merci !

  3. bonjour, j’ai 28 ans et sa fait 4 mois que j’ai quitté la pire personne que j’ai rencontré dans ma vie . Je vivais un cauchemars il passé son temps à me mentir me rabaisser m’insulter m’ignorer et me rappeler … je ne sais pas comment j’ai réussi mais je l’ai lacher et depuis 4 mois il me recontacte sans cesse en me disant qu’il a changer que je suis la femme de sa vie quil est prêt à tout pour moi . personnellement je le vois cômme le diable et grâce à sa malgré ces longues déclarations d’amour ces cadeaux ( quil vient deposer en pleure devant chez moi ) je tiens et j’arrive à garder en tete que c un PN car je le vois s’amuser en soiree àvec des pouf ( grace à des amis quil le film sans quil sz doute que je les connaissent ) juste apres etre venu pleurer en bas de chez moi et me dire qu’il va mourir sans moi . Ce sont des poisons prêt à tout utiliser pour arriver à leur din ne jms jms les croire je tiens malgré lamir que j’avais pour lui car je me répète que lui n’en avait pas pour moi je suis juste un objectif pour lui , je suis resté 2 ans et demi àvec lui et devait me marier l’été prochain ! bon courage à tôute celle qui sont encore àvec c danger public

    • Bonjour, je crois actuellement être avec un PN je n’en suis pas sure mais je trouve des similitudes. Il est trés amoureux, se met a pleurer quand je parle de rupture mais depuis quelques mois ca ne va plus. J’ai peur quand on sort en soirée ou à des repas car il a toujours un reproche , un garçon que j’aurai trop regarder et j’en passe. Il y a toujours quelque chose qui ne va pas.
      il m’a éloigné de mes amis ne s’entendant pas avec eux et aussi car ses reactions parfois  » bizarre » font que mes amis ne l’intègrent pas.
      Lorsqu’on se dispute il me dit qu’il fera des efforts mais chaque fois c’est pareil. Je pleure beaucoup depuis ces derniers temps.
      Aujourd’hui j’ai décidé de le quitter après un scene suréaliste hier : Le matin j’ai oublié mon téléphone portable chez ses parents il n’a pas voulu que j’aille le chercher. Il a exigé de me le ramener. Je me suis sentie dépouiller de toute liberté. Et il a dit que c’est moi qui était bizarre qu’il voulait me rendre service… Il en a profité pour fouiller dedans et m’a reproché des choses datant d’avant notre relation. Ce fait que je ne puisse pas récupérer le téléphone au moment ou j’en avais envie m’a fait un déclique ( même s’il y a déjà eu plusieurs séparations). Aujourd’hui je lui ai dit que je le quittais. Il m’a menacé de se suicider. j’ai peur et je culpabilise. Peut il passer à l’acte ou est ce du chantage ?

      • Généralement les personnes qui menacent de se suicider ne le font pas. C’est juste une autre tactique pour te faire culpabiliser et te garder sous son emprise.

  4. cannelle

    J’ai rencontré un PN (pervers narcissique) il y a 6 mois….coup de foudre fulgurant, relation très fusionnelle au départ mais très vite, les dérapages ont fait leur apparition….tentatives de rabaissement devant des tiers, tentatives de m’isoler de mes amis,petites phrases assassines et surtout tentatives d’extorsion de fonds sous la menace, le chantage et pour finir les violences physiques.
    J’ai mis un terme à cette relation au bout de 3 mois mais l’oublier est difficile, j’ai des moments de « manque » terribles, je craque, je pleure mais je lutte…. A toutes celles ou ceux qui veulent s’en sortir je conseille de lire des livres sur ce qu’ est la perversion narcissique ou d’aller sur des sites Web traitant de ces questions, celà aide énormément !! Parlez en à votre médecin, ne vous enfermez pas dans le silence ou le repli de soi, exteriorisez vos émotions, parlez de ce que vous ressentez…. Au début, on a envie de l’appeler cent fois par jour, c’est comme se sevrer d’une drogue dure, il vous obsède, mais ne retombez pas dans ses filets, luttez pour vous….. Celà fait maintenant 3 mois que notre relation s’est terminée et je commence petit à petit à être mieux, à me dire que j’ai bien fait et que de toutes façons il ne changera pas, donc aucun regret…..gardez confiance en vous et courage, je sais que c’est dur, mais on peut s’en sortir !!

    • Nanousse
      Préparez votre départ en douce … Amassez documents, preuves etc…pendant ce temps ne rien laisser transparaître … Faites vous aider par un spécialiste c’est très très important… Entourez vous de personnes de confiance… Et parlez parlez de ce que vous avez subit… Ne pas montrer de signe de faiblesse… Même si c’est très dur au départ mais vous y arriverez … La reconstruction est très très longue bon courage aux victimes

    • Virginie

      Bonjour,ce que tu as vécu ,je l ai vécu ..Mais j ai osé passer le pas de la séparation quand j ai douté de sa fidélité, à ce moment là j étais devenu distante avec ma famille , isolé de mes amies ,de mes collègues et ruinée..Car avant d être avec lui j étais une personne très sociable, indépendante joyeuse et j aime les gens!! Heureusement pour moi,c est que j ai une famille très conciliante et compréhensible..Mais j ai mis 8 mois a vraiment me séparer de lui ( pleurs,me faire culpabiliser,me dire que je me fais monter la tête ) mais le pire c est qu on a un enfant ensemble.. Aujourd’hui je vis un enfer..Ça va faire un an qu il a pris mon fils..Bagarre judiciaire et rdv à la gendarmerie !! Il ose me faire culpabiliser en disant que je suis mauvaise pour notre fils!! Que je n ai pas le temps de m occuper de lui..Tout cela c est au téléphone ! Et par SMS il me dit tout le contraire que je suis une bonne maman et qu il ne comprends pas pourquoi je ne prends pas de nouvelles de notre fils…J ai la garde officiel de notre fils mais pas moyen de le récupérer !! Il arrive à manipuler et à contourner la loi!! Voilà où j en suis!!

  5. Bonjour, j’ai 19 ans . Je suis avec un perver narcissique depuis 1ans et demi … ces la deuxièmes fois que je confronte cette situation et j’ai toujours aussi de misère à comprendre et à m’en défaire. Après 3 mois de relation jetait déjà confronter dans de à violence psychologique et physique qui dit toujours je pas l’être . Au début je n’était pas une personne dépendante et aujourd’hui je n’en suis une , et je rentre dans sont jeux à tôut les fois , c’est comme si il me j’étais un sort à chaque fois je suis tanner je veux m’en sortir mais j’ai peur , je bloque à chaque fois car je l’aime et je veux toujours voir le bon en lui . Il réussi toujours à me faire sentir mal comme si c’était moi le problème . Aujourd’hui je sort moindrement ou je reste toujours chez moi et il me texte toujours pour me faire sentir mal d’être sortie il me dit à tôut les jours : tu m’a tromper c sur . Il me traite de tôut pleins de nom quand cela ne fait pas sont affaire , il utilise mon passer pour me faire du mal , il me dit toujours que telle personne pense pareil comme lui que je suis une bs pas d’avenir , qui n’ira jamais loin , que je profite de lui , que je ne suis jamais reconnaissante , une salope , une conne . Et il en na encore . J’me demande comment je fait pour endurer tout ca ? Parfois je souhaite qu’il me laisse pour ne pas à le faire … J’ai perdu toute confiance encore une fois , je doute de moi j’me crois sans avenir quand j’essaie de toute mes forces de men sortir . 🙁

    • Marie barre toi !!!
      J’ai 27 ans de vie commune et 3 enfants et j’ai fait une grave dépression. Tu peux me contacter. Amicalement, vanessa

      • Slt je me permet de te contacter car j’ai 27 ans aussi et j’ai un enfant avec un pervers narcissique bipolaire je ne sais pas comment faire pour faire je met à e exécution les choses que je lis je prépare mon départ mais le après me fait peur.

      • Sandrine

        Bonjour
        Je suis avec un pervers narcissique. J ai 2 enfants 1 en bas âge le 2eme 11 ans. J aimerais fuire comme on le conseil fortement aux personnes en contacte avec un pn. Mais est ce que ca ne serait pas un abandon de domicile et je ne laisserai jamais mes enfants. Je n’ ai pas de preuve réelle.

    • Marie…es tu partie depuis ton msg?moi je viens de le quitter av la peur ô ventre mais je l ai fais…

    • Oh mon dieu jai limpression detre dans ta situation je me vois dans tour se que tu dis naturellemen cest jamais de leur faute il sont toujours a plaindre a les entendre mais le probleme cest quil gache tout en permanence un couple cest deux personne pas une qui vis enn fonction des humeurs de lautre

  6. Cheres amies,
    Je me suis mariee il y a 2ans 1/2 avec un pervert narcissique. Americain, j ai tout laisse derriere moi PR vivre m’a vie avec lui a NY. Exclusion sociale et culturelle, parfaite situation PR le que le perver narcissique d assoir sa domination malsaine. Violences verbales et parfois physique. J ai attendu/provoque une enieme dispute afin de justifier mon retour en france. Je repars de 0, aucun bien financiers, aucune repere pursue m’a vie avait ete plannifiee autours de mon mariage. Amour passionel et toxique. Suis toujours amoureuse, cela fait 4 jours que je l ai quitte et c est dur. Bien sur il me reproche le fait que je le rend responsable de la rupture. Un jour il est tout feu tout flamme le lendemain tres agite et d humeur a me faire culpabiliser . Jr me sent au plus bas et me demande comment je vais reussir a gérer cette situation… merci de d avoir partager vos experiences cela aide a s accrocher…

  7. Dominique

    55ans, 30 ans de mariage,j’ai tout donné à la famille,financièrement (mes héritages) et mon courage de bâtir. Même si je ne gagnais pas beaucoup comme artisan, j’ai apporté tout pour la maison. Dévalorisé tout le temps,j’ai mis longtemps à comprendre ce mécanisme,à me demander si ce n’était pas moi qui débloquait! C’est tellement sournois et subtil, sans trace apparente, inimaginable pour « l’extérieur ». Beaucoup de travail personnel,jusqu’à entendre une émission qui m’a interpellée! En plus elle est thérapeute.Elle gagne très bien sa vie, tant mieux, et s’est mis beaucoup d’argent de côté! Aujourd’hui séparés, elle se pose en victime et dit partout que je l’ai mise dehors. Je suis ruiné et ne sais comment je pourrai m’en sortir financièrement.Conciliation impossible pour le partage de la maison,je pense aller jusqu’au procès pour récupérer le plus possible de ce qui me revient, et envisager de pouvoir me réinstaller, car en plus mon atelier est sur la propriété. C’est une douleur très forte, un vampirisme qui conduit à la mort si on ne se sauve pas(je connais plusieurs hommes qui en sont morts; on voit beaucoup de femmes sur les forums, et je discerne de plus en plus d’hommes dépouillés qui du fond de leur tanière se refont doucement!)Bien sûr on leur a laissé la place, aux pervers narcissique, et il faut faire attention de se connaitre soi-m’aime(!) pour ne pas tomber à nouveau dans leurs griffes! Un gros travail de preuves m’attend, j’espère pouvoir m’en sortir financièrement,je pense avoir mûri moralement pour m’épanouir. Bon courage à tous, merci beaucoup pour ce beau blog, je le trouve très complet et juste! Même si pour moi c’est dur de voir si peu d’hommes reconnus, et de parler toujours au masculin des personnes manipulatrices.

  8. cecile raffin

    Après une relation de cinq années je l’ai mis à la porte de mon domicile. En lui subtilisant les clés.

    A présent il vit en colocation, travaille en tant que teleconseiller: situation précaire qui pourrait lui donner l’idée de renouer.

    Ma réponse: NON

  9. naomi gazan

    Bonjour à tous!

    Cela fait 1an et bientôt 4 mois que je pense être en couple avec un pervers narcissique.
    J’ai essayer de le quitter à de multiple reprises , à chaque fois je suis retomber sans belles promesses.
    Il à était violent physiquement , verbalement , à était infidèle et tout ce genre de chose…
    Au jour d’aujourd’hui je suis bloqué… je n’arrive pas à le quitter , j’ai l’impression d’être condamnée.
    J’attends qu’il me fasse un coup de travers ou autre pour m’en débarrasser, j’essaye et j’attends de trouver une raison de le quitter.
    Mais à chaque fois je suis pratiquement sure et certaine de retomber dans ses bras, car je le haie comme je l’aime , je suis assoiffée de vengeance mais quand je le quitte il me manques.
    Je suis amoureuse d’un mec qui me détruit , et je n’ai plus confiance en qui je suis… je doute sur moi même et me pose des questions , j’ai l’impression quelques fois que c’est moi qui suis folle et qui détruit sa vie alors qu’on me dit le contraire. Je suis paumée car il peut être adorable , attentionnée , et maintenant il me parle de fiançailles il est fou amoureux et c’est ce qui m’empêche à présent de le quitter mais son comportement des fois et tout l’inverses de ce qu’il dit ou qu’il montre… enfin je suis confuse… je ne sais plus comment faire…

    • Camille

      Ma chère Naomi. Te lire me fait tellement de peine vivant la même chose que toi. cela fait bientôt 4 ans pour ma part et aucune évolution. Cela fait déjà 2 fois que nous nous séparons et à chaque fois j’imagine qu’il va changer. Au final c de pire en pire et ça fait de plus en plus mal. alors avec tout le respect que je te dois sache que cet homme ne t’aime pas. j’imagine que l’on a déjà du te le dire et que tu n’arrives pas a y croire mais c une réalité. Plus tu attendras pire ce sera. Alors ne fait pas la même bêtises que moi ne perd ni ton âme ni ton temps. la seule solution est de couper tout contact avec lui. telephone Facebook mail. Je c à quel point c difficile voir inhumain mais si tu ne le fait pas tu finiras par ne plus avoir goût à la vie. je c la peine que tu endures mais c encore possible personne ne mérite un tel mépris. A force d’attendre et d’y croire j’ai finis par vouloir mettre fin à mes jours tellement je souffrais. j’avais honte d’avoir pu accepter des choses aussi monstrueuse parce que si je me pliai pas (pour reprendre ses termes) je le perdais. Alors je t’en prie ne fait pas la même erreur que moi. entoure toi de tes amies de ta famille fait du sport impose toi des objectifs chaque jours et surtout ne le laisse pas te briser.sache que tu n’es pas seule bcp de personne vive cela et tu n’es pas responsable.

    • Karine Glascow

      Salut …tu n’est pas folle …tu n’est pas folle ou bien on l’es toutes et tous….si tu sens que quelque chose n’est pas normal c parce que ce n’est pas normal …tu n’as pas a te justifier c’est ta vie …je vis avec un manipulateur depuis 23 ans mais j’ai apris que j’etais en parti responsable car je jouer mon role de victime …mais je trouver la situation pas normal …toujours dans des problemes financier eloigne de ma famille a chaque argument il m’insulter de salope de diable ect que sans lui je ne n’etais rien ect et en plus avait choisie un mode de vie en dehors de la societer …finalement j’en suis arriver a souhaiter qu’il me trompe car si il fauter j’aurais l’excuse pour le quitter …maintenant j’ai les preuves qu’il flirter a droite a gauche ect je lui est dit que je ne l’aimais plus que je voulais divorcer….il ne veut rien savoir il est mort d’amour il m’offre des fleurs tous les jours il m’ouvre la porte de la voiture ect …moi j’en peu plus c trop tard ça m’etouffe …on a 5 grands enfants une Maison que l’on vient de prendre a credit et un restaurant en commun…je veut le quitter mais lui ne veut pas quitter la maison qui est aussi la sienne . on travail ensemble c vraiment galere quand tu n’a plus de sentiment amoureux et que l’autre en fait trop ….Mon seul souhait c qu’il parte vite car plus je reste a c coter et plus il me retourne le cerveau que j’avais bien ranger…
      Courage a tous on est sur le chemin de la libertee

  10. nanou

    Bonjour,

    J’ai vécu 4 ans avec, je le crois un Pervers Narcissique, tromperie, mensonges, utilisation de mon instinct maternel pour m’occuper de sa fille, je l’ai entretenu ayant un statut social très supérieur au sien.

    A l’entendre tout est de ma faute, je suis une jalouse maladive (pourtant j’ai été confrontée à des preuves de ces infidélités répétées), je pars dans des allégations paranoïaques, je suis folle, je suis une fausse généreuse juste pour me faire aimer etc…

    Depuis 1 an 1/2 nous essayons de nous quitter et s’il est revenu à plusieurs reprises, je dois avouer que c’est moi qui les derniers temps en manque tel une droguée le relançait.

    Il y a 8 jours suite à des évènements choquants pour moi (son comportement au décès de son père que je trouve innommable) je suis rentrée dans une colère incontrôlable : j’ai tout balancé qu’il était un Pervers Narcissique, je l’ai insulté autant qu’il l’a fait en 4 ans, je ne me reconnaissais plus. J’ai tout coupé il a réussi à me joindre sur mon téléphone fixe, j’aurai du raccrocher, je ne l’ai pas fait…

    Il a peur je pense que dans ma colère je balance tout à nos amis communs, alors il a pleuré comme un enfant, m’a dit que s’il n’y avait pas sa fille il se tuerai, moi qui ai attendu ces mots si longtemps il m’a dit qu’il m’avait aimé mais que ma jalousie avait tout gâché, qu’il m’aimait encore, qu’il était aussi malheureux que moi mais que nous devions nous quitter, tout couper. Qu’il fallait que l’on se quitte respectueusement sinon nous n’arriverions pas à faire le deuil de nous. Que je ne devais pas faire payer à la petite qui m’aime le prix de tout cela et donc continuer à la voir via la maman avec qui je m’entend bien. Qu’en cas d’urgence on se devait d’être toujours là l’un pour l’autre.
    Il s’est montré très empressé à tout couper, je n’ai plus aucune nouvelle et je sais qu’il a une nouvelle proie.

    Je suis très malheureuse, il me manque (pourquoi je l’ignore, c’était toujours si douloureux et violent les derniers temps.

    Mon déséquilibre actuel vient du fait que j’alterne les périodes où je le hais et où j’essaye de maitriser des envies de vengeance notamment sur le fait qu’il a obtenu de moi sur ce dernier appel de la compassion et l’acceptation de tout ce qu’il demande : respect, sa fille, la promesse d’être là pour lui si besoin, mon silence et ma disparition pure et simple de sa vie; puis je suis malheureuse à me dire que peut-être qu’il dit vrai, qu’il m’a aimé et m’aime encore, qu’il est aussi malheureux que moi.

    Pour essayer de m’en sortir je vois un psy, on vient de me mettre sous antidépresseur, mais j’ai encore tant envie de le recontacter, de le voir…
    J’ai mal de savoir qu’il m’a rayé de sa vie, que je n’ai sans doute jamais rien représenté pour lui et qu’il s’en sort impunément du mal qu’il m’a fait.

    si l’un de vous pouvez m’aider…je suis si mal…

    • Bonjour Nanou,
      Je me reconnais dans ta façon de gérer la rupture. Ces envies de vengeance, l’incapacité à admettre que nous n’avons pas compter, l’idée insupportable qu’il vive heureux sans être « puni ». Je ne sais absolument pas comment faire face à ces sentiments qui me pourrissent la vie au quotidien et qui ralentissent sérieusement ma reconstruction. Si tu le souhaites, nous pouvons échanger en privé nos expériences et tenter de trouver un moyen de surpasser ce mal. Prends soin de toi…

      • Bonjour les filles,

        Je suis dans la meme situation que vous, je suis en pleine séparation et début de divorce mais j’ai du mal à lacher prise. Je suis également suivie par une psy. Je n’arrive pas à me dire qu’il est comme ça, mais j’ai tellement souffert de son comportement. Le pire c’est que beaucoup de personnes de notre entourage le voient comme quelqu’un de gentil souriant… bref moi a cote je me dis que je me fais des films, c’est moi qui ai un problème mais à force m’a famille m’a ouvert les yeux. Je sais au fond de moi que son comportement et tout ce qu’il m’a fait est mal et pourtant je n’arrive ni a lui en vouloir ni a le croire. Comme une coquille vide… Si on pouvait échanger ça nous ferait du bien je pense, on se comprend dans ces cas la.
        A bientôt j’espère

      • Bonsoir, je suis en procédure de divorce depuis trois ans, ne cherchez pas à le comprendre, vous comprendrez avec le temps que c est une perte d énergie, le plus important c est vous. Croyez en vous, ne vous énervez pas, détachez vous. Vous existez sans lui.

    • Tristounette

      C’était exactement ce que le malade avec qui j’ai sorti pendant 6 ans a utilisé,entre autre, pour me rendre complètement à ses pieds. Quand j’en avais assez de ce qu’il me faisait subir, je menaçais de le quitter. Et là, tout bonnement, il s’en allait et ne me rappelait pas pendant des semaines et moi je me mettais à paniquer à cause de cette indifférence et je le relançais. J’étais de plus en plus à ses pieds à la fin, il ne faisait qu’aller faire un tour à l’épicerie et je paniquais presque. Il m’a rendue complètement folle, je faisais des crises d’angoisse, je pleurais trop, j’étais stressée, en dépression totale avec des sentiments d’étrangeté. Tout ça mélangé à cette colère au mépris qui ne cessait de croître envers ce serpent venimeux. Ces connards savent comment créer une dépendance et c’en est un bon exemple.

  11. karinette

    bonjour,

    je crois que je suis sous emprise
    mais comme j’ai dis la dernière fois que je voulais partir et qu’il me laisse le temps de partir
    il a changé
    il veut qu’on s’appelle tous les jours ver s12 h 15 alors qu’avant il n’avait jamais le temps
    je ne sais pas comment partir surtout comment le lui dire
    merci pour votre aide

  12. Bonjour,

    J’ai quitté une personne retorse il y a 3 semaines. Je l’avais identifié comme pervers narcissique, confirmé par mon psy et mon entourage.
    Nous ne sommes restés « que » 8 mois ensemble, mais les dégâts sont énormes. J’ai pris la décision le 31/12 au soir, où il a menacé de, je le cite, « m’en coller une », puis m’a dit « c’est fini ». Il ne m’en a pas fallu pour faire ses valises (il vivait chez moi) et le fiche dehors presque sur le champ. Mais le pire est qu’il n’y croyait pas !
    S’en sont suivis des sms vengeurs et rageurs, où j’en ai pris pour mon compte : je ne l’ai jamais aimé, je l’ai traité comme un chien, je lui ai volé ses affaires qu’il voulait que je lui rachète car il ne pouvait pas les prendre (sachant qu’il a vécu 2 mois chez moi sans payer de loyer ou facture, mais les courses, et fait qq travaux, apporté qq meubles. Pas de quoi fouetter un chat ! D’ailleurs, il m’avait fait en acheter 2, et voulait en récupérer un… Donc je lui ai volé son chat). Et plusieurs messages se terminaient par le fait que je lui manquais (alors qu’une ligne plus tôt, il soulignait ma bêtise), qu’on aurait pu être heureux si je n’étais pas folle, que je ne faisais rien pour sauver notre couple, que je ne lui avais rien apporter, etc. J’ai répondu quelques rares fois, pour lui dire qu’on ne menaçait pas de frapper quelqu’un et que je n’avais plus confiance en lui, que j’avais peur et que je voulais rompre tout contact avec lui. Il m’a accusé d’avoir moi été violente, pas lui, et qu’il avait dit ça « pour me faire taire ». Je passe aussi ses accusations de mensonge quand je lui ai parlé de son comportement sexuel violent quand il avait bu, et où il m’a accusé de me victimiser. Dans un ultime message, après avoir récupéré de toutes dernières affaires, il m’écrit qu’il me bloque de son téléphone, me raie de sa vie… Bref, il s’approprie même ma volonté de ne plus avoir de ses nouvelles.
    Le plus dur dans tout ça, c’est que je me remets encore en question, que je me dis que j’ai peut-être été trop dure, et qu’il me manque terriblement. Il est difficile de ne pas lui écrire pour tenter de lui expliquer que je l’aime mais qu’il m’a fait vivre dans la terreur psychologique et que c’est invivable pour moi. J’ai l’impression d’être jugée sans avoir droit à ma plaidoierie, sans discussion. Pourtant, je sais qu’il est malade. Et je suis aussi stupéfaite à l’idée que ce genre de personnes n’a aucun remords, aucune conscience du mal qu’elle fait…
    Certains amis pensent qu’au fond de lui, il le sait, et que c’est ce qui le rend aussi agressif (la meilleure défense, c’est l’attaque), et que mon silence, puis désormais le fait que je ne le rappelle pas, doivent le rendre fou, moi qui d’habitude, passait mon temps à m’excuser et à me remettre en question après nos disputes. Là, je tiens bon. Mais c’est dur

    • j’admet qu’en effet ça doit être dur, mais il ne faut pas perdre de vue le fait que vous vous soyez libérée en même temps, lui répondre serait faute de logique, de tactique et un manque a gagner énorme, je comprend que mes mots peuvent être blessants, aussi, je dirai que je vous encourage a reprendre confiance en vous, ne rien lâcher, vous n’êtes fautive en rien, et surtout, si il reviens en force un jour au hasard comme ca, ne réagissez pas, faites comme si vous veniez de changer de numéro de téléphone, en général l’ignorance peut aider…

  13. Bonjour,
    Je me retrouve dans certains de ces témoignages. Cela fait bientôt 6 ans que je vie avec un homme qui me manipule et qui m’a fait perdre toute confiance en moi. Le pire c’est que je me dit souvent que c’est moi qui ai un problème, il a réussi à me convaincre que j’étais faible et que sans lui je ne serai rien.
    Nous sommes une famille recomposée, bien sûr mes enfants ne sont pas élevés comme il le faudrait et ne se gêne pas d’intervenir dans leur éducation, pour avoir la paix et éviter l’affrontement je me rabaisse et le laisse faire. Il y aurait trop à dire si je devait expliquer mes souffrances….
    Fatiguée de tout ça, j’ai décidé de le quitter et je lui ai annoncer la nouvelle tranquillement en le laissant pratiquer un long monologue où il m’expliquait que j’étais la source de tous nos conflits, que j’étais compliquée. J’ai tenu bon en lui disant que ma décision était prise et que le lendemain je ne serai plus là quand il rentrerait.
    À l’inverse de vos témoignages, il a réagi tout autrement, il s’est mis à pleurer et à me dire qu’il perdait la femme de sa vie et que je lui avais ouvert les yeux.
    Je suis donc encore là à ses côtés, j’ai craqué !!! Au fond de moi je veux y croire mais si je vous écris c’est parce que le doute et la peur sont toujours présents. Je suis perdue, pouvez-vous m’aider à y voir plus clair ???

    • bonjour, je tiens a dire d’abord que ce genre de comportement est le propre des Pervers Narcissiques car visiblement ils aiment bien jouer leur dernière carte : les excuses… le seul problème est qu’ils en font trop pour s’excuser en disant « oh j’ai perdu celle que j’aime », « oh que vais-je devenir?! », « je suis sincèrement désolé du mal que je t’ai fait » ou encore le grand classique « je veux que tu portes mon enfant », « je veux qu’on soit encore la dans 5 a 10 ans » alors déjà, faut arrêter avec ses histoires, ils font des promesses en carton laissé sous la pluie, ce genre de personnes font des promesses dont ils vont allègrement esquiver le propos quelques temps plus tard en faisant style « j’ai dit ça? »… mon conseil, serait de suivre les instructions de ce blog et de faire front a une vie libérée, certes vous pourriez vouloir garder ces souvenirs, certes c’est compliqué de devoir se séparer d’un être comme celui ci qui vous dévoile ses sentiments, mais, les souvenirs sont bons mais comme l’alcool, avec modération et jamais en prenant le volant, et ses sentiments qu’il dévoile? carton. car justement, si il avait vraiment des sentiments, ne les exprimerait pas au premier abord et sans attendre le dernier moment comme atout final? je n’appelle pas ça un bon conjoint. je suis conscient que mes mots blessent, et je m’en excuse sincèrement, mais au fond de vous, dites vous que vous êtes je suis sûr une bonne personne, qui pense au bien d’autrui mais qui a rencontré une personne qui en abuse, sachez que je vous soutiens et vous dit de ne pas céder a ses derniers atouts, tenez bon

  14. marietty78

    Bonjour à tous j’ai quitté un pervers narcissique et il y a plus d’un an et demi j’ai passé avec lui 6 années de torture quel soit psychologique ou physique il ne s’est pas intéressé à moi que le jour où je l’ai quitté et récemment à force de ne pas supporter cette séparation il m’a poignardé à plusieurs reprises et lacéré sur le corps et le visage mon Histoire a même été publié dans les journaux cependant j’ai extrêmement peur du jour où il va sortir car entre-temps il m’a écrit une lettre où il me raconte que tout se passe bien pour lui qu’il mange des pâtes qu’il s’amuse en prison qu’il m’aime et qu’il est pressé de me voir et de me serrer dans ses bras car je dois ajouter que si je ne suis pas morte c’est parce que le jour où il m’a poignardé je lui ai fait croire que je l’aimais toujours à présent j’ai peur de sa sortie et je ne sais pas comment je dois réagir dois-je répondre à sa lettre en stoppant ses espoirs ou dois-je l’ignorer j’ai fait l’erreur de lui écrire une lettre toute simple quand j’étais à l’hôpital accompagné d’un mot de ma vie lui disant qu’il devait être gentil je regrette ce courrier j’étais dans un état de choc je ne me rendais pas compte.

  15. Vivette97300 Vivette

    voilà 32 ans que je suis mariée à un pervers narcissique. Il me tyrannise depuis le début de notre relation. mais la vie a fait avec ses hauts et ses bas que j’ai tenu le coup essayant de protéger mes enfants puis plustard en me proprotégeant moi, agissantpopour ma propre personne sans plus culpabiliser en voulant vivre ma vie et sentir une femme qui existe.

    a 40 ans je me suis aperçue qu’il me traitait comme une serpillière. ayant toujours travaillé et ramene un salaire a la maison j’ai élevé mes 3 enfants sans que jamais il ne manque mon salaire a la maison. il travaillait aussi mais tout en ayant des besoins demesures. toujours avoir des biens matériels plus beaux que ses parents au détriment souvent de vacances ou de finir convenablement les fins de mois.
    J’ai vite compris que cetait quelqu’un qui souffrait beaucoup de ne pas avoir été assez aimé de ses parents a manqué de reconnaissance étant enfant.
    Il a fait 2 tentatives de suicide et a la suite de cela je l’ai poussé à s’exprimer dans l’art plastique. ce qu’il réussissait très bien avec beaucoup de suucces. je laidais beaucoup, ce quil na jamais reconnu dailleurs.
    Il avait alors pris de la disponibilité pour monter son entreprise de décoration. pour ma part je continuais mon travail a l arsenalet le week end , pendant toute la saison d’été j’allais vendre ses créations sur les marchés artisanaux du coin. lui pendant ce temps la continuait à créer et gardait lesenfants. quand jarrivais le dimanche soir il ne supportait pas de devoir ranger ce que je n’avais pas vendu et très vite tous mes retours ont fini en crise de nerfs sans qu’il nevtienne jamais compté de ma fatigue. les devoirs n’étaient jamais fait et les enfants surexcités.
    souvent le dimanche matin j’allais sur les champs des puces pour trouver l’objet rare à transformer et qui pourrait se revendre au mieux. jamais je ne me suis plainte d’une quelconque fatigue j’étais toujours partante pour aller de l’avant et s’en sortir.
    puis nous avons fait bâtir une grande bastide en centre var. la je ne travaillais pas le mercredi pour les enfants. c’était une journée ménage cuisine devoirs activités extrasolaires . des qu’il pouvait il rentrait du travail. et alors il passait l’inspection de ce sue j’avais fait. replaçait le moindre objet déplacé en faisant la poussière refaisait notre lit, car soit disant mal fait, hurlait après les enfants si un jouet traînait, voulait manger tôt sans tenir compte des devoirs et mettait la télé a tu tête sans s’occuper si j’avais besoin de calme pour faire réviser les leçons.
    les enfants ont senti ce mal être et notre fils aîné est vite sorti des sentiers battus, sans que je puisse le sauver. p edopsychiatres , metode tomatis etc etc mon mari a toujours refusé la confrontation avec les psy en disant que cetait notre fils qui était différent et pas lui. que lui même a toujours travaillé et a tout fait pour s’occuper de ses enfants mais en fait sans jamais vraiment s’en occuper. Il a surtout passer sa vie a se lamenter sur lui et le peu de bien qu’il possédait en voulant toujours avoir plus.
    un trait aussi très bizarre, c’est de ne jamais rien assumer. des que quelque chose allait mal c’était ma faute. Il refuse toute responsabilité. Il refuse de conduire le plus souvent, sûrement pour que ce ne soit pas lui qui abîmé la voiture ou qu’on puisse dire qu’il use de l’essence. Il ne s’occupe jamais des comptes, ne fait jamais un virement. et si je me trompe ce sont des hurlements et des reproches a n’en plus finir.

    en société. des qu’il peut me rabaisser et me dire que je suis moche il s’applique à le faire. jamais un geste tendre une attention. en voyage, on visitait Jérusalem, je suis tombée et me suis cassée la jambe. Il ne s’est même pas retourne pour m’aider à me relever ni à marcher. J’ai du retraverser la ville pour rejoindre le bus en me tenant aux rampes des ruelles et aux murs. on prenait lavion le soir pour rentrer en France. Il m’a laissé porter mes valises sans demander de l’aide. sa défense a été : je ne comprends pas pourquoi tu es tombée puisqu’on ta vais dit que ca glissait, fallait faire attention, il n’y a que toi qui est tombée.
    a partir de ce jour tout à bascule pour moi. son manque d’amour et sa méchanceté ont commencé à me passer par dessus la tête. J’ai cru pouvoir vivre comme ça, mais aujourd’hui je ne peux plus et il faut que je le quitte et la situation est encore plus compliquée.
    Je acceptée d’être nommée eren Guyane pour quelques annees. Il m’a rejointe. Il n’accepte pas le logement dans lequel je suis logée n’étant pas assez bien. tous les jours il le harcèle pour savoir ce que j’ai fait pour améliorer la situation. Je vis un e nfert. Il n’a pa de revenu car nous avons loué notre maison d’hôte en métropole dont il s’occupait avant que je vienne en Guyane. la maison est louée pour 3 ans et nous ne pensons pas pouvoir la récupérer avant pour qu’il rentre. Je suis bloquée ici avec un malade qui refuse de se faire soigner.
    J’ai oublié de dire qu’il ne veut plus voir ma famille depuis noël 2014 ou il a fait exprès une histoire à cause du chien. donc isolément supplémentaire. notre fille était venue en Guyane avec nous, mais il l’a tellement ennuyée et rabaisser quelle est répartie au bout de 3 mois. a présent notre dernier est venu aussi mais je ne sais combien de temps il tiendra.
    Il a fait acheter une voiture neuve qui coûte très cher. celle que j’avais acheté ne lui convenait pas. etc etc etc
    Il faut que je len sorte. Il dit que si je veux divorce il le demandera une rente. pour pouvoir vivre avec la moitié de la maison et la rente. ici il ne fait aucun effort pour aller travailler. tout ce sue je kui propose ne lui convient pas et n’est pas assez bien pour lui.
    Je suis dans un engrenage infernal.
    dans un premier temps je vais me faire aider et ne pas affronter de face pour ne pas le braquer. Je pense que c’est une sage solution… si vous avez des idées je suis preneuse….. merci

  16. Bonsoir,
    j’ai lu attentivement votre post et je souhaitais témoigner. Loin de moi l’habitude de lire ce genre de blog/site/ & encore moins d’y poster, je voulais apporter ma participation aux autres.

    J’ai actuellement 22 ans et était en couple avec un homme de 27 ans depuis environ 1 an et demi. Je le considérais comme étant l’amour de ma vie et me voyait déjà parcourir un bon bout de chemin avec lui. Il était à mes yeux parfait, on a eu un réel coup de foudre, et notre relation à très vite évoluée étant donné que nous avons emménagé ensemble au bout de 4 mois (mais avons était coloc durant 2 mois). Au début tout était rose tout était beau c’était l’amour fou diront nous. Mais, au bout de quelque temps, quand la rose commence à faner un peu, je me suis rendu compte qu’il était impossible d’avoir de discussion avec lui dès que quelque chose n’allait pas. Qu’il se renfermait et garder tout pour lui. J’ai fais avec durant quelques temps, nous avons eu des disputes ensembles etc mais n’avons jamais pu régler tout ça en bon et du forme.
    A un moment donné, étant à bout, j’ai tenté d’avoir une réelle discussion avec lui pour mettre tout à plat, mais encore une fois me suis retrouvée face à un mûr. Il me reprochait de me créer des problèmes, j’étais dans une phase difficile car je devais encaisser remarques sur remarques (aussi petites qu’elles aient pu être une accumulation de remarques fait énormément de dégât)et il m’arrivait souvent de pleurer seule avant d’aller dormir car je ne comprenais pas ce qui clochait. J’ai changé pour lui quand il me disait que j’étais trop ci, trop ça, j’ai fais des efforts pour nous, j’ai même hésité à aller voir un psychologue car pour moi et selon ses dires, c’était moi le problème et pas lui. C’était très dur à supporter car nous passions pour le couple parfait devant nos amis, tout le monde voulait nous ressemblez mais très peu savaient ce que je traversais mentalement au quotidien. Mais pourtant je l’aimais encore et malgré tout.
    J’ai mis un mois à me décider de le quitter. J’en ai beaucoup parlé à mes amies pour avoir des avis, des conseils. Je l’ai prévenu, lui ai dit que je ne pouvais plus supporter toute cette pression, et tout contenir en moi dès que quelques choses n’allait pas car il me paraissait normal de parler et de communiquer dans un couple autant pour les choses bien que les choses mal.
    Quand je l’ai quitté il y a de ça un mois maintenant après une énième remarque, il a très mal réagit, il s’est tout d’abord enfermer sur lui même, n’a pas voulu écouter mes explications, puis a fait preuve de violence physique envers moi.
    J’ai très mal vécu ma séparation, je me sentais coupable de tout ça. Coupable d’être triste maintenant. Lui m’a assuré avoir tourné la page en 1 jour, ça a été la douche froide pour moi, comment passé à autre chose en si peu de temps après une relation d’1 an et demi?
    Il est parti en me laissant toutes les factures taxes sur le dos. Il m’a renvoyé des mails d’insultes, de reproches, de choses qui selon lui n’allait pas chez moi, alors que je lui demandais souvent si tout allé bien entre nous. Au travers ces mails, il s’est contre dit. Il m’a incendié par mail puis me dit qu’il a toujours été sincère avec moi (hors tous les reproches chose que j’attendais qu’il me dise quand nous étions ensemble, il me les envoie par mail). J’ai mis du temps à tourner la page, j’ai comme vous le dite, eu de la chance d’être bien entourée, avoir de vrais amis, ma famille, etc.. j’ai vraiment commencé mon deuil à ce moment là, à me faire à l’idée que j’avais pris la bonne décision et que je pouvais vivre sans lui.mais ça ne l’a pas empêché de revenir à la charge en se connectant sur mon compte facebook épiant mes faits et gestes, de me démolir mentalement un mois après, me faisant du chantage via des photos, se melant de ma vie privée et prenant des décisions à ma place, en m’insultant etc..

    Cette personne m’a vraiment fait perdre toute confiance et estime que j’avais en moi. Actuellement il est encore très dur pour moi de sortir la tête de l’eau. Et surtout, de devoir vivre avec les bons et mauvais souvenirs et surtout cette incompréhension et ce flou de passer du tout rose au tout noir.
    Je ne souhaite à personne de tomber sur une personne comme celle ci. Vraiment! Il a beau avoir l’air d’être une bonne personne, quand il retourne sa veste, c’est une toute autre personne !

  17. Bonjour, après douze ans de vie commune, mon conjoint se révèle être un pervers narcissique, de plus alcoolique (3 cures de désintox), me voyant me perdre dans ses griffes, j’y entrainais aussi ma fille (qui n’est pas la sienne). J’ai « osé » lui dire que je souhaitais m’occuper pleinement de ma fille (handicap moteur et cognitif) qu’il dénigrait sans cesse, ce qui a eu pour effet de le mettre en rogne (verbale), il m’a promis de faire une ultime cure de désintox (alcool) que JE pensais être le soucis majeur. Il m’a menacé de se supprimer, puis revenu sur ses paroles, en ayant des paroles de « protecteur » vis à vis de ma fille etc… J’ai fait « encore » abstraction d’amis pour lui plaire, car il ne faisait que me répéter que ces amis là et mm ma famille ne voulait pas mon bien, mais plutôt m’éloigner de lui. Après une séparation de neuf mois (6 pour du travail et 3 pour la cure), il a réussit à me faire admettre que j’avais mal agit, que j’avais détruit ce qui comptait plus que SA vie, c a d, notre relation. Je n’arrête pas de culpabiliser, mais en mm temps je me demande si il n’est pas arrivé à me détourner de ma fille et de ma réelle personnalité, car quand je prends des décisions, je doute sans cesse. MM loin il arrive à me faire douter, et j’en ai une boule au ventre. Je souhaite vivement l’aider, mais je pense que je m’y perd et je perds ma fille avec. Merci de m’orienter, car je souhaite vraiment reprendre mes pleines idées pour vivre au mieux et donner à ma fille ce que tout enfant attend de base saine de leur parents.

    • Bonjour,

      Merci de donner votre expérience sur ce blog.

      Quitter un pervers narcissique ce sera avant tout sortir de son emprise. Pour cela,

      – Vous ne devez plus culpabiliser
      – Vous devez vous montrer insensible au chantage
      – vous ne devez pas négliger vos amis
      – Vous devez vous occuper de vous (et votre fille) en priorité.

      Bon Courage,

      Cordialement,
      Michaël

  18. Frédérique

    Je voulais aussi ajouter…. Le père de mes 6 enfants, avec qui j’ai vécu 21 ans, était, est encore un Pervers narcissique avéré.
    Je les attire ou quoi?

  19. Frédérique

    Cela fait du bien de se libérer, de parler, de trouver des sites comme celui ci, ou d’autres personnes vivent la même chose… Merci à celui ou celle, ou ceux, qui l’ont créé.
    Mais pourquoi est ce si difficile de faire le distinguo, entre une personne normale, et ce genre d’individus???
    Et c’est quoi, c’est une maladie, ou pas?
    c’est quoi ces gens qui peuvent détruire d’autres personnes, sans que qui que ce soit n’intervienne??
    Il devrait y avoir une reconnaissance juridique, et également, des dommages et intérets… Parce que ok, c’est bien de commencer à en parler, mais cela ne suffit pas!!!
    en plus, il resort que pour s’en sortir indemne, et ne pas pas risquer d’y laisser sa vie, c’est grave çà quand même, il est « conseillé » de ne pas heurter ces personnes!!!!!! Waow

    • bonjour, oui en effet ces personnes se vexent très facilement…
      Cela va faire 3 ans que je vis avec mes deux filles chez mon compagnon. Au début tout était merveilleux, nous étions si heureux tous les 4. Puis au fur et à mesure, les chose n’étaient plus comme avant. Il a commencé à instaurer « ses » règles de vie dans la maison. Il s’est de plus en plus investi dans l’éducation de mes filles, trop, prenant même ma place dans ce rôle. Me reporchant de ne pas faire comme il faut avec elles (12 ans et 10 ans). Il a horreur du désordre…même dans la chambre de mes filles il faut qu’il passe plusieurs fois par jour pour constater si tout est en ordre, si aucun papier ou vêtements ne « trainent ». Elles et moi sommes constamment sur le qui vive d’entendre des remarques et reproches .Il faut que tout soit fait comme il veut, sinon ça tourne au drame, à la violence, aux crises d’hurlement. Il lance et casse des objet tout près de moi, il m’hurle dessus, mattrape par le bras ou par le col de mes vêtements… je ne reconnais pas cet homme, celui que j’ai rencontré et qui était si passionné si genti et prévenant avec nous 3. Il veut tout gérer dans ma vie, dans notre vie. Puis après ses crises…il décide de me reprendre dans ses bras, de rire comme un fou comme si rien ne s’était passé la veille au soir… Personne dans mon entourage ne pourrait s’imaginer qu’il puisse péter les plombs de cette façon. Un petit rien peut le faire basculer dans des crises de nerfs terribles. Ca arrive de plus en plus fréquemment. Je commence à vire dans la crainte de ses réactions…pour tout ou rien…Pour le pyjama de ma fille qui n’était pas sec et qui du coup a été remplacé par un tee chirt et un pantalon de survêt…pour la serviette de toilette que j’ai prise pour la piscine au lieu du drap de bain. Bref, je n’en peut plus de vivre ce quotidien…mais malgré tout, j’ai du mal a prendre la décision de « partir »…je l’aime encore malgré tout cela…

  20. Frédérique

    Bonsoir,
    je pense être en train de quitter, si ce n’est un pervers, en tout cas, un manipulateur….narcissique. Bientôt 5 ans que nous sommes ensemble… Au début, de belles paroles, des promesses.. Jamais tenues, comme de me faire conduire sa voiture.De belles paroles, mais des actes en contradictions.Beaucoup de méchanceté aussi, comme de critiquer mes enfants, mes amis, ma situation sociale.Beaucoup de mensonges.Une prédisposition à me rabaisser, notamment en présence de son fils, qu’il idolâtre et idéalise, et se servir de moi comme d’un faire valoir.Et aussi me rendre jalouse, avec ses voisines, la caissiére du coin , les collégues au boulot…. Rien au final pour me rassurer, et me montrer que je suis sa « petite femme »… Au contraire, tout pour que je sois en permanence dans le doute et le questionnement.Enfin, sans parler de toutes les fois ou il m’a jetée de chez lui, comme un objet, je n’ose pas dire comme une m…..
    Et aprés revenir, et me jurer qu’il m’aime, et que l’on va vivre ensemble… Ors, et c’est trés contradictoire, il fait tout pour mr garder chez lui, coupée du monde, mais il me fait sentir aussi que je ne suis pas chez moi.Et le plus grave, ces derniers temps, et c’est ce qui me fais réagir, me reprocher ses propres problêmes d’argent, alors qu’il a un cdi, que je suis au rsa, et que, quand je suis chez lui, je participe aux course, et que lui dilapide son argent pour gâter son fils.

  21. Bonsoir Douichen et Michaël
    Je vous remercie de tout coeur de m’avoir répondu je ne pensais pas sucité de l’intérêt car mon mari m’a convaincu que je ne valait rien. Que je ne mérite pas d’être aimée ou respecté. Il m’a detruite 8 ans de mariage jai 34 ans et j’ai l’impression de avoir 70. Je suis fatiguée mais j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai fui avec mes enfants chez mes parents car je ne supporté plus d’être insultée devant mes enfants et il m’a menacé avec un couteau quand je me suis défendu et mes filles de 5 et 4 ans ont assisté à la scène. Je vis cet enfer depuis 5 ans car au début c été un prince charmant il deviner mes moindres désirs et la je vis avec un monstre qui refuse même davoir des rapports intimes avec moi depuis la naissance de la dernière 4 ans et prétextant que c’est de ma faute si l’envi n’y est pas. Tout est de ma faute même quand les filles se blessent en jouant je masque avec du fond de teint car il va me faire porté la faute car tout ce qui est mauvais est relié à moi. Desolé mais je dois m’arrêter car mes yeux don noyé de larmes. Merci merciiiiiii

  22. Bonjour
    Je viens de quitter mon mari et demandé le divorce j’ai 2 filles et notre sécurité était en jeu donc j’ai du fuir. Ce qui est dure c’est de ne pas savoir quel sera sa vengeance.

    • Douichen

      Soumi , c est très courageux de l avoir quitté bravo, tu as réussi à dépasser ta peur tu as certainement sauvé ton âme et de le devenir de tes enfants, par instinct de survie en mettant un terme à cette relation destructrice, ne cultive pas la peur de son éventuelle vengeance , Apprend à te détacher de lui de ce que tu redoutes, un manipulateur fait croire au pouvoir qu il a sur ses proies il n en ai rien , tu es plus forte que lui, il se fatiguera tant que tu ne crains pas son éventuelle vengeance. Soit lui indifférente soit forte…soit toi celle que tu étais avant de le connaître …
      Courage tu en as à revendre

      • Michaël

        Bonjour,

        Merci Douichen d’intervenir en postant une réponde aussi encourageante.
        Je confirme, vous ne devez surtout pas vivre dans la peur. C’est en retrouvant une totale confiance en vous que vous pourrez lui montrez que vous ne le craignez pas et alors, il vous laissera en paix.
        Tenez bon… & bon courage.
        Cordialement,
        Michaël

  23. Bonjour, à l’inverse il ne m’humilie pas, il me flattait allait dans mon sens faisait plutôt le charmeur se rendait utile donnait mais pour reprendre mille fois plus mentais volait et se faisait passait pour une victime j’ai bien des fois pensé que c’était moi la manipulatrice j’ai subi 6 années eh oui il est difficile de s’en sortir seule et en fait il m’a aidée car grâce a son comportement je me suis fait aidé j’ai rencontré un thérapeute extraordinaire qui m’a fait prendre conscience que j’étais vivante mais pas assez écoutée que mon mal venait de l’enfance donc j’étais disposé a ce genre de manipulateur donc oui une thérapie les amis la famille il faut s’entourer et être prêt a tout faire pour les quitter avec intelligence les flatter les calmer et les virer
    il faut du temps ensuite pour digérer s’être fait trahir mais ça finit par passer avec le travail thérapeutique
    méfiez vous du serpent du livre de la jungle

  24. Marie

    Bonjour, pour ma part j’ai changé mon fixe et mon portable et heureusement pour moi 3h30 nous sépares de nos habitations, alors j’ en ai profité pour lui faire croire que je déménageais. Plus d’un mois et aucunes nouvelles, mais bizarrement c’est moi qui cherche à savoir des choses sur lui, je pensais au début que cela m aiderai à me réparer, à comprendre, à mettre des explications etc…et puis je me rend compte que c’est tout le contraire plus je cherche même a son insu je reste connectée a lui et son poison continue à me détruire . Surtout quand je m’aperçois qu’autour de lui on m’a tourné le dos sans même que je puisse dire quoi que ce soit, on m’a tout simplement bloqué sur internet. J’ai été très atteinte, mais j’ai dû me résoudre a me dire que je n’y pouvais rien, pour eux c’est moi la méchante, et pourtant j’aimerais bien savoir pourquoi des personnes de 40, 50, 60, 70 ans m’ont tourné ainsi le dos il a dû vraiment y mettre le paquet, aujourd’hui j’ai vendu mon cadeau de noël qu’il m’avait fait une montre et j’ai mis au bout pour m’acheter un super appareil photo, un véritable exutoire et j’adore. Bon courage a tout ceux qui souffrent d’avoir connu de tels monstres.

  25. Philippe

    je suis en train de la quitter donc je ne peux pas encore répondre à la question mais je pense que la principale difficulté pour moi serait de lutter contre le fait qu’il essaiera de se retrouver seule avec moi et de me manipuler à nouveau (par exemple je serai obligée de me retrouver à déjeuner avec lui un jour ne serait ce que pour parler des dossiers en cours et aussi parce que nous sommes malgré tout une équipe de travail et ma peur sera de ne pas arriver à contrer ses manœuvres quand je suis seule avec lui . Enfin ma seconde peur est de me sentir dévalorise par rapport aux autres car il essaiera et il le fait déjà de mettre tous les autres personnes dans sa poche et je me sentirai isolée; j’aurai alors du mal a vaincre cet isolement même si je sais que c’est lui qui est malade et pas moi.Comme si j’avais encore besoin de l’approbation des autres. Cela dit, j’ai l’intention de m’ouvrir à une tirce personne du travail avec qui j’ai une grande confiance, ce qui me permettra de ne pas être seule dans ma guérison. Merci pour cet article qui m’aide beaucoup

  26. Cynthia

    Après plusieurs tentatives, je suis partie de chez moi le 3 janvier de cette année. Ce fut un choc de comprendre que comme il n’arrivait pas à ces fins avec moi, il me trompait et humiliait d’autres femmes…il me disait souvent que leur « petite » vie rendait la sienne meilleure !!!! J’ai culpabilisé et par moment sens encore son emprise sur moi mais je me bat contre ça parce que nous avons deux enfants qu’il faut protéger !!
    Il a porté plainte contre moi, après mon départ…avec des accusations fantasque de coups sur lui et les enfants, de tentative d’empoisonnement sur lui, il m’accuse d’être accroc au jeu, et jure qu’il ne m’a jamais trompé !!! Je suis aidé par un psychiatre, parce que j’ai cru devenir folle ! Je suis atteré de ce comportement, il m’accuse de ne jamais l’avoir aimé…il aurait du comprendre qu’au contraire je l’ai tant aimé que j’ai tout supporté.

Laissez ici Votre Commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Share This