Syndrome de Stockholm : 3 Précautions à Prendre Pour y Échapper !

. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Les 3 choses les plus utiles que vous puissiez faire pour éviter le syndrome de Stockholm


Si vous êtes réellement sous l’emprise d’un manipulateur ou d’une manipulatrice, il y a fort à parier que vous prenez la défense de cette personne manipulatrice – alors que paradoxalement, elle vous fait souffrir et que vous vous en plaignez.

Comment est-ce possible que l’on en arrive à défendre une personne qui nous manipule ?

Cette situation est incroyable mais pourtant bien vraie… et fréquente !

C’est ce qu’on appelle « le syndrome de Stockholm ».

De quoi s’agit-il exactement ?

Et comment savoir que l’on est atteint par ce syndrome ?

Dans ce nouvel article, je vous explique ce que vous devez absolument savoir pour rester conscient et ne pas subir le syndrome de Stockolm.

.

Le syndrome de Stockholm : définition et explication


A la base, le syndrome de Stockholm a été mis en évidence chez des personnes victimes de prises d’otages.

Mais le même phénomène est observé avec les victimes qui sont sous l’emprise d’un manipulateur.

L’expression « Syndrome de Stockholm » est apparue suite à une prise d’otage en 1973 dans la ville de Stockholm en Suède.

Des psychiatres ont alors observé que certains otages développaient des liens particuliers ou privilégiés avec leurs ravisseurs. Suite à plusieurs jours de prise d’otage et après leur libération, les prisonniers ont montré des signes d’empathie et de sympathie pour leurs bourreaux !

Cela peut paraître étrange mais des otages ont carrément pris la défense de leurs ravisseurs :

  • ils ont commencé par admirer les preneurs d’otages et les ont protégés vis à vis des forces de l’ordre…
  • ils ont ensuite refusé de témoigner contre eux (pas de critiques, pas de haine,…)
  • Enfin, ils sont allés jusqu’à rendre visite à leurs ravisseurs en prison…

Et une des otages de Stockholm est même allée jusqu’à avoir une relation sentimentale avec un des ravisseurs !

Le syndrome de Stockholm est un phénomène psychologique et son explication est assez simple à comprendre :

L’agresseur commence par isoler sa victime puis il lui fait perdre sa capacité de raisonner par elle-même. Elle finit par faire de plus en plus confiance à son ravisseur (en s’identifiant à lui). Tout cela se passe à un niveau inconscient et aussi par instinct de protection ou de survie vis-à-vis de l’agresseur.

.

Voici les 3 précautions à prendre pour éviter de tomber dans le syndrome de Stockholm


Il est possible d’éviter de développer le syndrome de Stockholm avec un manipulateur.

Pour cela, 3 précautions sont à prendre :

.

Premièrement, vous devez connaître l’existence du syndrome de Stockholm.

En effet, il a été constaté que les victimes de ce syndrome ne connaissaient pas son existence. Comme vous le savez certainement, ce sont ceux qui ignorent les mécanismes psychologiques de la manipulation qui sont les plus à risques de tomber sous l’emprise d’un manipulateur.

Les manipulateurs profitent toujours de l’ignorance de leurs proies !

Ceci étant, avec la lecture de cet article, vous devriez être suffisamment éclairé et conscient pour ne pas tomber dans le piège du syndrome de Stockholm.

.

Deuxièmement, vous ne devez pas laisser un manipulateur vous isoler durablement comme peut le faire un preneur d’otages.

Ne vous éloignez pas du reste du monde : votre famille, vos amis, vos collègues… Ne vous isolez pas géographiquement. Ne devenez pas dépendant financièrement de quelqu’un d’autre.

Efforcez-vous de garder votre liberté, vos contacts et votre indépendance.

.

Troisièmement, vous ne devez pas laisser un manipulateur vous affaiblir psychologiquement.

Par exemple, ne le laissez pas vous faire douter, vous faire peur, vous faire du chantage affectif ou vous culpabiliser.

En d’autres termes, vous devez vous efforcer de conserver intacte votre identité et votre propre capacité de raisonnement et de discernement. Ne pas subir le lavage de cerveau qui vous laisserait croire que c’est le manipulateur qui a toujours raison (les preneurs d’otages s’appliquent souvent à démontrer à leurs otages qu’ils agissent pour une bonne cause… et certains otages finissent par les croire).

Lorsque vous êtes sous l’emprise psychologique, le manipulateur vous fera très facilement croire que c’est lui le « bon » et que les autres personnes à l’extérieur (vos proches ou vos amis) sont toutes de mauvaises personnes pour vous. Et si le manipulateur y parvient, vous aurez de plus en plus de sympathie pour lui (jusqu’à lui faire une entière confiance) et vous aurez alors tendance à vouloir le satisfaire, le protéger et le défendre…

Ne vous laissez pas berner ! Voyez toujours ce que les autres pensent du manipulateur. Dans le syndrome de Stockholm, la victime voit tout à l’envers : les personnes qui veulent l’aider de l’extérieur sont perçues comme des « persécuteurs » (avec refus de coopérer) et le manipulateur est perçu comme celui qui veut les protéger.

Pensez-y également si vous avez eu des parents toxiques ou manipulateurs. Dans ce cas, vous pourriez avoir développé – sans même le savoir – un syndrome de Stockholm durant votre enfance. Si c’est le cas, vous êtes sans doute devenu un adulte vulnérable, influençable et plus facilement manipulable.

Vous retrouverez le même mécanisme psychologique du syndrome de Stockholm dans les situations suivantes :

  • Entre un preneur d’otage et ses otages comme nous venons de l’expliquer,
  • Entre un manipulateur et sa victime dépendante affective,
  • Entre un dictateur et son peuple qui finira par l’admirer en dépit de ses atrocités,
  • Dans une secte entre le gourou et ses adeptes
  • Dans la violence conjugale entre un mari violent (« abuseur ») et sa femme battue qui ne se plaindra pas et ne voudra pas le dénoncer !
  • Dans l’éducation entre un parent violent et ses enfants soumis qui continueront à idéaliser le parent toxique.

Nous connaissons toutes et tous ces histoires typiques où la personne extérieure qui s’interpose entre un homme violent et sa femme battue est celle qui, au final, se fait frapper par les deux conjoints en même temps ! Cette situation s’explique par le syndrome de Stockholm où la femme battue défend son mari violent !

Merci de partager votre expérience dans les commentaires ci-dessous si vous avez déjà été « pris(e) en otage » par un manipulateur… Avez-vous refusé d’ouvrir les yeux ou de recevoir de l’aide extérieure ? Avez-vous « idolâtré » le manipulateur ?

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


Laissez ici Votre Commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Share This