. Vidéo pour reconnaître et contrer les personnes culpabilisantes (marre-des-manipulateurs.com).

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir un nouveau témoignage.

Le témoignage d’une personne ayant vécu presque 20 ans avec un pervers narcissique.

Si vous êtes aux prises avec un pervers narcissique, inspirez-vous de cette histoire. Voyez comment cette personne est sortie de l’emprise du manipulateur sans pour autant prendre la fuite.

Les personnes qui parlent le mieux des pervers narcissiques sont les femmes et les hommes qui les ont réellement « expérimentés » dans leur vie.

Marre-des-manipulateurs - Témoignage d'une Victime de Pervers Narcissique

En choisissant la bonne solution, vous retrouvez l’estime de vous-même et la confiance en vous. Ensuite, vous retrouvez aussi le moral, la sérénité,… et vous repartez du bon pied…

 

C’est le cas de B.R. dont voici le témoignage


« Après presque vingt ans de vie commune avec ce qu’on appelle communément un pervers narcissique…

J’ai trois enfants avec lui, j’ai travaillé toutes ces années avec lui… fuir me parait impossible parce que le lien avec lui sera toujours présent au travers de mes enfants.

Alors j’ai entrepris un long chemin de reconstruction…

Je suis convaincue, aujourd’hui, que la solution se trouve en moi.

La lecture de vos e-mails valide uniquement la voie que j’ai choisi, pas la fuite mais un travail sur moi.

J’ai lu des tas de choses sur qui ils sont, ce qu’il ne faut pas faire, faire…

Tout ça est passé par un travail de « développement personnel »…

…bref, j’ai l’impression de le connaître mieux qu’il ne se connait lui même.

Et c’est un jeu pour moi maintenant… un jeu risqué tant il est toxique pour l’estime de l’autre.

Grâce à tout cela, je suis debout pour mes enfants… aucun désir de vengeance…

J’arrive a déjouer la culpabilité dans la relation que j’ai instauré avec lui.

Il me faut, maintenant, composer avec « les autres », qui ne comprennent pas pourquoi tant de « haine » vis à vis de lui, qu’ils perçoivent comme charmant et généreux… mais qu’ils ne connaissent pas dans la sphère privé. Le décalage est si important que l’explication est impossible… et ont-ils vraiment envie de savoir ?

Dernière étape, maintenant que j’ai consolidé les fondations… partir à plusieurs kilomètres de lui. Mes filles grandissent, comprennent beaucoup de choses même si c’est dur pour elles d’admettre que leur père n’est pas un idéal dans la sphère familiale

Je continue donc à m’intéresser à tout ce qui touche au sujet… livre, internet, vidéo… mais je regarde tout cela différemment. Je me demande parfois si, il y a quelques années, ces informations m’auraient aidées à « réagir » plus vite… le chemin a été long, il n’est pas terminé mais plus que la lecture ce sont les rencontres avec des personnes extérieures à mon problème qui m’ont aidés à franchir les étapes, unes à unes pour arriver à ce que je suis aujourd’hui.

Je reçois vos mail et je les lis.

Pour autant, j’aime ouvrir un mail qui me rappelle que c’est « ma confiance en moi », « mon estime de moi » qu’il faut renforcer. J’aime recevoir des messages qui me rappellent que c’est moi qui suit le maître de la relation… même si je le sais, même si je l’ai expérimenté… des petites piqûres de rappel font un très grand bien.

Pour tout cela, le travail que vous faites est important et intéressant »

 

Je remercie B.R. de faire partager son témoignage sur ce blog.

« Vous avez, bien évidemment, mon autorisation pour utiliser des parties de mon courrier en guise de témoignage.

Cela fait partie du travail, du chemin… témoigner, parler, ne plus avoir honte d’être tombée dans le piège 

J’ai quitté le statut de victime, mais je reste encore trop dans la réserve, par confort sûrement, je déguste une sérénité retrouvée. Pour autant, je crois que parler sans se soucier des « représailles » est ma prochaine étape. Merci de m’en donner une première occasion ».

 

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


read more


Pin It on Pinterest