Le Triangle de Karpman, De Quoi S’Agit-il ?

. Devenir un Véritable Sherlock Holmes.

Comprendre le triangle dramatique de Karpman pour déjouer les manipulateurs


Tout le monde a entendu parler du triangle de Karpman.

Dans cet article je vais vous expliquer pourquoi vous ne devez pas tomber dans le piège de ce triangle dramatique.

La plupart du temps, lorsque nous communiquons avec les personnes de notre entourage, nous jouons un film ou une pièce de théâtre c’est-à-dire que nous n’établissons pas une « véritable » communication.

C’est ainsi qu’au lieu d’échanger sur base de faits concrets, d’émotions et de ressentis dans une communication vraie et respectueuse de l’autre, nous avons tendance (certains d’entre nous plus que d’autres…) à communiquer en nous cachant derrière des jeux de rôles.

Pourquoi en est-il ainsi ?

Tout simplement parce que nous voulons inconsciemment obtenir quelque chose des autres…

Quels sont ces rôles ?

Triangle de karpman

Le Triangle de Karpman

Selon le psychologue Stephen Karpman, il y a 3 rôles que nous pouvons jouer :

1. La victime

2. Le sauveur (ou sauveteur)

3. Le persécuteur (ou bourreau)

Ces jeux psychologiques sont inconscients, épuisants et destructeurs. Mais surtout, ils sont le terrain de jeu privilégié des manipulateurs et des personnes toxiques !

En réalité, ces jeux psychologiques ne mènent nulle part et personne n’en sort jamais gagnant à l’exception du manipulateur ou de la personne toxique qui eux vous entrainent subtilement sur le terrain du jeu psychologique et dramatique du triangle de Karpman.

Il convient donc d’être vigilant à 3 niveaux :

Premier niveau, pour ne pas jouer soi-même et sans le savoir un des 3 rôles du triangle de Karpman (cette tendance nous vient de notre éducation selon les jeux auxquels nos parents se livraient devant nous…)

Deuxième niveau, pour ne pas se laisser entrainer dans un jeu de rôle par la volonté d’une personne toxique ou manipulatrice.

Troisième niveau, pour être capable de sortir du triangle de karpman au plus vite et rétablir une communication « vraie ».

.

Quel rôle jouez-vous habituellement dans le triangle de Karpman ?


Comme pour tout le monde, il y a un rôle que vous jouez habituellement sans vous en rendre compte.

Lequel ?

Êtes-vous plutôt bourreau, victime ou sauveur ?

.

Le rôle de la victime :

Si vous avez l’impression que quelqu’un vous en veut,

si vous estimez que vous n’avez pas de chance,

si vous êtes confronté à une situation qui ne veut pas s’arranger,

si vous ne vous sentez pas capable d’agir seul,

si vous faites face à un échec, etc…

Alors vous aurez naturellement tendance à jouer le rôle de la victime.

Très rapidement, vous comprenez qu’en adoptant un comportement de victime, vous pouvez obtenir plus facilement l’aide et l’attention des autres. Vous avez aussi la bonne excuse de ne pas être responsable… Ce n’est pas de votre faute, c’est les autres (ou la malchance).

Mais le problème si vous jouez la victime est que d’une part, vous allez entrainer l’autre dans le rôle de sauveur ou de persécuteur et d’autre part, vous allez « attirer vers vous » des sauveurs et des persécuteurs (donc des manipulateurs !).

Il est alors évident que vous finirez tôt ou tard par avoir de bonnes raisons de vous plaindre !

.

Le rôle de persécuteur :

Si maintenant vous êtes quelqu’un qui veut toujours avoir raison,

si vous voulez prouver que vous êtes meilleur que les autres,

si vous aimez la compétition et vous comparer aux autres,

si vous vous mettez facilement en colère,

si vous critiquez quelqu’un,

si vous en voulez à quelqu’un, etc…

Alors, vous allez automatiquement vous mettre dans le rôle du persécuteur.

Vous adoptez ce rôle car vous avez compris d’une part que cela vous fait du bien de vous libérer de votre agressivité et d’autre part, pour obtenir ce que vous voulez car vous savez avec l’expérience que les autres cèdent plus facilement devant votre comportement excessif.

Les manipulateurs persécuteurs jouent merveilleusement bien ce rôle, mais en réalité, ils portent un masque et derrière leur masque et leur allure de personnes sûres d’elles, ces personnes ont en réalité une très faible estime d’elles-mêmes au point qu’elles se sentent obligées de dénigrer leur entourage pour grandir leur estime personnelle.

.

Le rôle du sauveur :

Si enfin, vous êtes quelqu’un qui veut tout le temps plaire,

si vous voulez faire plaisir à tout le monde,

si vous avez besoin de vous prouver à vous-même et aux autres que vous êtes utile et aidant, etc…

Alors vous aurez tendance à adopter un rôle de sauveur.

Vous allez voler au secours de tous ceux qui semblent avoir besoin d’être aidés et notamment toutes les personnes plaintives (victimes éternelles).

L’avantage est que vous allez avoir une bonne image de vous-même mais l’inconvénient auquel vous serez confronté est triple :

Premièrement, vous allez tomber dans le piège des gens plaintifs et des victimes éternelles.

Deuxièmement, vous allez vous épuiser à vouloir aider ces personnes « victimes » qui n’ont en réalité aucune envie que vous les aidiez ! (elles veulent juste se plaindre et pour la plupart, RESTER dans leur rôle de victime).

Troisièmement, lorsque vous aurez compris que ces victimes ne veulent pas assumer leurs responsabilités, vous leur en voudrez d’avoir abusé de votre temps et votre énergie et… vous deviendrez leur persécuteur !

Dans tous les cas, comme vous le constatez, si nous jouons des jeux psychologiques, c’est uniquement pour en obtenir certains avantages mais… cela ne mène nulle part !

Il est important que vous en preniez conscience.

Les gens qui se plaignent continuellement ne parviennent pas à prendre leur part de responsabilités et sortir de leur situation de victime. Ils deviennent des victimes chroniques ou éternelles.

Les gens qui veulent sauver les autres finissent frustrés ou à leur tour persécuteurs.

Les gens qui s’en prennent aux autres passent pour des manipulateurs et ils n’auront que des problèmes dans leurs relations avec les autres.

.

Et le pervers narcissique ?


Avant de terminer cet article, je veux attirer votre attention sur le cas particulier du manipulateur pervers narcissique.

Comme je vous l’explique ici, son histoire se déroule toujours en 3 étapes :

Étape 1 : au début de la relation, le pervers narcissique joue un rôle de sauveur.

il est attentionné, il vous rassure, vous sécurise, vous fait de belles promesses…

Au besoin, il pourra même prendre un rôle de victime dans le cadre du chantage affectif.

Mais dans tous les cas, il s’agit de rôles temporaires !

Étape 2 : un événement se produit et le pervers narcissique change radicalement son masque, il change de jeu de rôle…

Étape 3 : A partir de là, le pervers narcissique se complait dans un rôle de persécuteur.

il vous assomme de reproches, de critiques, vous dénigre, vous humilie, vous culpabilise,…

Doucement mais sûrement, le piège se referme, vous êtes déstabilisé, vous culpabilisez de plus en plus, vous devenez dépendante, le pervers narcissique vous isole et vous emprisonne dans un rôle de victime.

Face à un pervers narcissique, vous ne devez en aucun cas jouer un des 3 rôles du triangle de Karpman sinon vous tombez dans une relation de dépendance affective à l’autre qui n’est ni une relation d’amour ni d’amitié.

Regardez cette courte vidéo sur les jeux psychologiques :

Le Guide Pour Maîtriser les Personnes Toxiques

.

Copyright ©2016 All Rights Reserved - Tous Droits Réservés

.


Laissez ici Votre Commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Pin It on Pinterest

Share This